En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les mystères d'Avebury

        Sonatine
        EAN : 9782355843624
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 220 mm
        Les mystères d'Avebury

        Maxime BERRÉE (Traducteur)
        Date de parution : 11/05/2017
        Les souvenirs peuvent parfois être aussi irréels que l’imagination.
         
        Été 1981. Alors qu’il attend à la terrasse d'un café, David Umber est témoin d’un fait divers qui va bouleverser son existence. Trois jeunes enfants qui se promenaient avec leur baby-sitter sont victimes d’une terrible agression. Un homme kidnappe Tamsin, deux ans, et s’enfuit à bord de son van. Alors qu’elle... Été 1981. Alors qu’il attend à la terrasse d'un café, David Umber est témoin d’un fait divers qui va bouleverser son existence. Trois jeunes enfants qui se promenaient avec leur baby-sitter sont victimes d’une terrible agression. Un homme kidnappe Tamsin, deux ans, et s’enfuit à bord de son van. Alors qu’elle essaye de s’interposer, la petite Miranda, sept ans, est percutée par le véhicule. Tout se passe en quelques secondes. David, comme les deux autres témoins de la scène, n’a pas le temps de réagir. À peine peuvent-ils donner une vague description de l’agresseur.

        Printemps 2004. Prague. Après une histoire d’amour avortée avec la baby-sitter des enfants, David  a tout quitté pour refaire sa vie. Il est contacté par l’inspecteur-chef Sharp, chargé à l’époque de l’enquête. Sharp lui demande de l’accompagner en Angleterre pour essayer de faire enfin toute la lumière sur la disparition de Tamsin. Littéralement hantés par cette affaire, les deux hommes reprennent un à un tous les faits. Bientôt de nouvelles questions se posent sur la configuration des lieux, sur la présence des témoins, sur la personnalité des victimes. Le drame cache en réalité encore bien des secrets.
         
        Ne voit-on jamais que ce que l’on a envie de voir ? Dans les histoires d’amour comme de meurtre, la réalité est souvent bien différente de ce que l’on aimerait qu’elle soit. Le maître du thriller britannique tisse ici une intrigue passionnante où les rebondissements se succèdent sans répit jusqu’à la résolution finale.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355843624
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Aelys_ Posté le 19 Juillet 2017
          Pourquoi faut-il lire Les Mystères d’Avebury ? Pour son intrigue captivante (un kidnapping non résolu) qui se double d’un contexte historique pertinent et riche, sans jamais être pesant (Junius, le sujet de thèse du personnage principal). Passionnant ! Pour David Umber (un témoin, finalement plus concerné qu’il ne le pense), protagoniste doté d’une vraie psychologie et d’une grande sensibilité. Pas d’atermoiements, de vrais états d’âmes, un brin de cynisme et une grande ténacité. Touchant ! Pour les méandres de ce roman, aux allures de jeu de piste. Tout comme le personnage principal – figure de l’antihéros par excellence – le lecteur est confronté à une enquête pleine de rebondissements (un peu trop pour être crédibles ?). Indices historico-littéraires semés à tout vent, voyages et lieux empreints de mystère, fausses pistes, voltefaces et témoignages sujets à caution… Prenant ! Et si je frôle seulement le coup de cœur, c’est en raison de quelques longueurs, coïncidences et ficelles un peu grosses. Ce petit bémol mis à part, je recommande vivement ce thriller.
        • pasiondelalectura Posté le 12 Juin 2017
          Les Mystères d'Avebury c'est du pur Goddard, c'est encore un page-turner construit autour de secrets avec un vrai tempo de thriller : le lecteur connaitra un fait divers dès la première page mais il ne saura le fin mot de l'affaire que 400 pages plus tard…et avec moult rebondissements et des passages assez tendus, aptes à provoquer l'anxiété. de plus, et bien au delà du fait divers, Goddard, qui est Historien, nous révèle l'existence de Junius, un personnage réel de l'Histoire anglaise du XVIIIè, un pamphlétaire assez virulent dont l'identité prête encore à controverse. Le personnage principal est David Umber, un thésard en Histoire qui, en 1981, avait rendez-vous dans le paisible bourg d'Avebury avec Monsieur Griffin, qui était possesseur de lettres de Junius de la plus haute importance pour sa thèse. Mais Griffin n'est jamais arrivé au rendez-vous; en revanche, David Umber fut le témoin visuel du rapt d'une petite fille de deux ans au nez et à la barbe de sa nounou, de sa soeur et de son frère. La soeur, âgée alors de dix ans va courir derrière le van des ravisseurs (deux hommes) et elle sera tuée par accident. le cas ne sera jamais élucidé, et quelques... Les Mystères d'Avebury c'est du pur Goddard, c'est encore un page-turner construit autour de secrets avec un vrai tempo de thriller : le lecteur connaitra un fait divers dès la première page mais il ne saura le fin mot de l'affaire que 400 pages plus tard…et avec moult rebondissements et des passages assez tendus, aptes à provoquer l'anxiété. de plus, et bien au delà du fait divers, Goddard, qui est Historien, nous révèle l'existence de Junius, un personnage réel de l'Histoire anglaise du XVIIIè, un pamphlétaire assez virulent dont l'identité prête encore à controverse. Le personnage principal est David Umber, un thésard en Histoire qui, en 1981, avait rendez-vous dans le paisible bourg d'Avebury avec Monsieur Griffin, qui était possesseur de lettres de Junius de la plus haute importance pour sa thèse. Mais Griffin n'est jamais arrivé au rendez-vous; en revanche, David Umber fut le témoin visuel du rapt d'une petite fille de deux ans au nez et à la barbe de sa nounou, de sa soeur et de son frère. La soeur, âgée alors de dix ans va courir derrière le van des ravisseurs (deux hommes) et elle sera tuée par accident. le cas ne sera jamais élucidé, et quelques années plus tard, un bourreau d'enfants s'accusera du crime. On classera l'affaire. Et 23 années après, des lettres anonymes vont relancer le cas… Entretemps David avait épousé la nounou des enfants, Sally avec qui il avait entamé une période d'errance de par le monde afin de faire oublier à Sally ce traumatisme. Mais le couple ne va pas bien et ils se séparent: Sally rentre en Angleterre et David reste à Prague où il vivote comme guide touristique. Par le plus grand des hasards, Sally tombera sur une photo dans un magazine people, où elle est presque sûre de reconnaitre la jeune femme qui accompagne un champion de tennis, elle pense qu'il pourrait s'agir de la petite fille kidnappée autrefois car sur la photo elle constate qu'elle a gardé sa manie de se mordre la lèvre inférieure avec sa manière si personnelle. Ici le suspense repart sur d'autres pistes et les choses deviennent assez compliquées en même temps que assez violentes avec pas mal de victimes, ce qui ajoute un réel piment à la lecture qui n'est pas mièvre. Un auteur talentueux pour narrer des histoires compliquées qui se tiennent bien et où les secrets, trop bien gardés, entrainent parfois des complications terrifiques. Merci à Babelio et aux Éditions Sonatine pour cette agréable lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • val-m-les-livres Posté le 11 Juin 2017
          J'ai aimé tous les romans de Robert Goddard que j'ai lus mais je pense que celui-ci est mon préféré. Il possède sans doute davantage que les autres les ingrédients d'un polar, sans temps mort. Robert Goddard a souvent l'habitude de distiller une ambiance et de prendre son temps pour le faire, c'est moins le cas ici. Ce qui importe, c'est davantage le traitement des personnages qui sont des incontournables du genre: le flic, le personnage souvent manipulé qui est au centre de l'intrigue, la victime, la femme fatale... ainsi que les retournements de situation qui sont toujours crédibles.
        • MissAlfie Posté le 9 Juin 2017
          Robert Goddard a le chic pour nous embarquer dans des histoires où le passé n'a pas livré tous ses secrets. Et ça fonctionne, comme d'habitude ! Pourtant, les indices sont parfois trop gros, les coïncidences trop belles pour être autre chose que de la fiction. Mais Robert Goddard nous charme et nous livre un jeu de piste qu'on ne parvient pas à lâcher des mains. En introduisant un aspect histoire et un mystère digne de celui de Shakespeare, Robert Goddard signe un thriller haletant et historiquement sympa... A condition qu'on ne soit pas à cheval sur la réalité historique puisque l'auteur n'hésite pas à user de son pouvoir ultime : celui d'imaginer, de créer des hypothèses et d'apporter une réponse à une énigme qui ne connaîtra jamais de réelle réponse. Si Les mystères d'Avebury pêche parfois par la lourdeur et la grossièreté de l'enchainement des événements, il faut reconnaître que c'est efficace et que ça fera un bon polar à lire cet été !
        • mimipinson Posté le 31 Mai 2017
          David pensait avoir définitivement tourné la page du terrible évènement qui a bouleversé sa vie en 1981, quelques jours avant le mariage du siècle en Grande Bretagne. E pourtant ,23 ans après le passé resurgit sous la forme d’un inspecteur de police autrefois chargé de l’affaire, et visiblement hanté par les faits, et la résolution insatisfaisante de l’enquête. David accepte du bout des lèvres de quitter sa retraite paisible à Prague, et de revenir sur des lieux chargés de douleurs, et de souvenirs enfouis ; et ainsi de partir à la rencontre des protagonistes de l’époque qui depuis ont vieilli, et n’ont pas forcément envie et/ou intérêt de revenir sur un passé qu’ils croyaient enterré à jamais… Robert Goddard nous entraine ainsi dans une intrigue passionnante en faisant la part belle à la psychologie de ses personnages. C’est ce qui en fait un thriller typiquement anglais, so british ! Pour autant, les amateurs d’action sauront trouver satisfaction. Robert Goddard maitrise parfaitement le suspense, brouille sans cesse les pistes jusqu’à une fin imprévisible. Robert Goddard semble s’épanouir dans le thriller à caractère historique, et aime creuser ; les personnages surtout. Il prend un malin plaisir à instaurer une ambiance si particulière, très cosy… un faux... David pensait avoir définitivement tourné la page du terrible évènement qui a bouleversé sa vie en 1981, quelques jours avant le mariage du siècle en Grande Bretagne. E pourtant ,23 ans après le passé resurgit sous la forme d’un inspecteur de police autrefois chargé de l’affaire, et visiblement hanté par les faits, et la résolution insatisfaisante de l’enquête. David accepte du bout des lèvres de quitter sa retraite paisible à Prague, et de revenir sur des lieux chargés de douleurs, et de souvenirs enfouis ; et ainsi de partir à la rencontre des protagonistes de l’époque qui depuis ont vieilli, et n’ont pas forcément envie et/ou intérêt de revenir sur un passé qu’ils croyaient enterré à jamais… Robert Goddard nous entraine ainsi dans une intrigue passionnante en faisant la part belle à la psychologie de ses personnages. C’est ce qui en fait un thriller typiquement anglais, so british ! Pour autant, les amateurs d’action sauront trouver satisfaction. Robert Goddard maitrise parfaitement le suspense, brouille sans cesse les pistes jusqu’à une fin imprévisible. Robert Goddard semble s’épanouir dans le thriller à caractère historique, et aime creuser ; les personnages surtout. Il prend un malin plaisir à instaurer une ambiance si particulière, très cosy… un faux calme, en quelque sorte. C’est très habile, fort bien écrit et très agréable à lire.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        A propos de Heather Mallender a disparu : « Un pavé à suspense à devenir asocial et insomniaque. Que c’est bon ! »
        Olivia de Lamberterie / Elle
        " Maître du thriller psychologique, Robert Goddard nous met encore les nerfs en pelote et le sommeil en danger. Blanche est la nuit. "
        V. G. / Madame Figaro
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com