Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355843624
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Les mystères d'Avebury

Maxime Berrée (traduit par)
Date de parution : 11/05/2017
Les souvenirs peuvent parfois être aussi irréels que l’imagination.
 
Été 1981. Alors qu’il attend à la terrasse d'un café, David Umber est témoin d’un fait divers qui va bouleverser son existence. Trois jeunes enfants qui se promenaient avec leur baby-sitter sont victimes d’une terrible agression. Un homme kidnappe Tamsin, deux ans, et s’enfuit à bord de son van. Alors qu’elle... Été 1981. Alors qu’il attend à la terrasse d'un café, David Umber est témoin d’un fait divers qui va bouleverser son existence. Trois jeunes enfants qui se promenaient avec leur baby-sitter sont victimes d’une terrible agression. Un homme kidnappe Tamsin, deux ans, et s’enfuit à bord de son van. Alors qu’elle essaye de s’interposer, la petite Miranda, sept ans, est percutée par le véhicule. Tout se passe en quelques secondes. David, comme les deux autres témoins de la scène, n’a pas le temps de réagir. À peine peuvent-ils donner une vague description de l’agresseur.

Printemps 2004. Prague. Après une histoire d’amour avortée avec la baby-sitter des enfants, David  a tout quitté pour refaire sa vie. Il est contacté par l’inspecteur-chef Sharp, chargé à l’époque de l’enquête. Sharp lui demande de l’accompagner en Angleterre pour essayer de faire enfin toute la lumière sur la disparition de Tamsin. Littéralement hantés par cette affaire, les deux hommes reprennent un à un tous les faits. Bientôt de nouvelles questions se posent sur la configuration des lieux, sur la présence des témoins, sur la personnalité des victimes. Le drame cache en réalité encore bien des secrets.
 
Ne voit-on jamais que ce que l’on a envie de voir ? Dans les histoires d’amour comme de meurtre, la réalité est souvent bien différente de ce que l’on aimerait qu’elle soit. Le maître du thriller britannique tisse ici une intrigue passionnante où les rebondissements se succèdent sans répit jusqu’à la résolution finale.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355843624
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

A propos de Heather Mallender a disparu : « Un pavé à suspense à devenir asocial et insomniaque. Que c’est bon ! »
Olivia de Lamberterie / Elle
" Maître du thriller psychologique, Robert Goddard nous met encore les nerfs en pelote et le sommeil en danger. Blanche est la nuit. "
V. G. / Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HQL Posté le 27 Janvier 2021
    Je suis en retard : dans mes lectures, c’est vrai, mais encore plus dans la rédaction de ces petits avis dans lesquels je me lance parfois plusieurs mois après avoir terminé les dits romans. Et alors là, je vous assure, je dois mobiliser au mieux ma mémoire pour me souvenir non seulement de l’histoire, mais surtout de mes sentiments au fil des pages. C’est donc plus d’un an après la sortie de ce dernier roman du britannique Robert Goddard que je me lance dans cet avis, et exactement six mois après en avoir achevé la lecture. Vous pardonnerez donc quelques inexactitudes et commentaires assez vagues. Le roman s’ouvre sur le dernier lundi du moids de juillet de 1981, « par un été doux et pluvieux qui vient de virer à la canicule« , dans le petit village d’Avebury. David Umber est alors un jeune étudiant d’environ vingt-cinq ans qui sirote sa bière en attendant quelqu’un, installé en terrasse du Red Lion. C’est de là qu’il sera le témoin d’un drame qui verra naître la suite de l’histoire : l’enlèvement en pleine rue de la jeune Tamsin, puis sa soeur Miranda qui se lance à la poursuite du fourgon avant que celui-ci... Je suis en retard : dans mes lectures, c’est vrai, mais encore plus dans la rédaction de ces petits avis dans lesquels je me lance parfois plusieurs mois après avoir terminé les dits romans. Et alors là, je vous assure, je dois mobiliser au mieux ma mémoire pour me souvenir non seulement de l’histoire, mais surtout de mes sentiments au fil des pages. C’est donc plus d’un an après la sortie de ce dernier roman du britannique Robert Goddard que je me lance dans cet avis, et exactement six mois après en avoir achevé la lecture. Vous pardonnerez donc quelques inexactitudes et commentaires assez vagues. Le roman s’ouvre sur le dernier lundi du moids de juillet de 1981, « par un été doux et pluvieux qui vient de virer à la canicule« , dans le petit village d’Avebury. David Umber est alors un jeune étudiant d’environ vingt-cinq ans qui sirote sa bière en attendant quelqu’un, installé en terrasse du Red Lion. C’est de là qu’il sera le témoin d’un drame qui verra naître la suite de l’histoire : l’enlèvement en pleine rue de la jeune Tamsin, puis sa soeur Miranda qui se lance à la poursuite du fourgon avant que celui-ci ne la percute en prenant la fuite. "Tout commence à Avebury. Mais ce n’est pas là que l’histoire se termine." Vingt-trois ans après, Umber est guide touristique à Prague, et mène une existence tranquille depuis le suicide de sa compagne Sally, qui était la baby-sitter des trois enfants du drame d’Avebury, et autre témoin de cet épisode. C’est là-bas que l’inspecteur Sharp, alors retraité, va le retrouver pour lui demander de reprendre l’enquête avec lui sur la disparition de la petite Tamsin et sur l’accident ayant coûté la vie à sa grande soeur, ne s’étant jamais satisfait des aveux d’un homme qui pour lui n’est pas du tout lié à l’affaire. Pour convaincre Umber, il lui montrera un étrange courrier anonyme l’enjoignant de reprendre l’enquête, signé Junius. Il faut dire que Junius, pseudonyme d’un célèbre polémiste anonyme du dix-huitième siècle, était précisément le sujet de la thèse d’Umber, et que ce fameux jour de 1981, c’est une source possédant des lettres prouvant la véritable identité de Junius qu’il attendait en terrasse du Red Lion. Goddard, féru d’histoire et de crime, nous offre dans ce nouveau polar une enquête à la fois moderne et historique, un roman qui ne laisse guère de place à l’ennui et qui, comme souvent avec l’auteur, nous tient en haleine du début jusqu’à la fin. Un polar dévoré en quelques jours, dont je ne me souviens pas le dénouement avec exactitude mais que je sais m’avoir offert de beaux moments de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Guillaume72 Posté le 17 Janvier 2021
    Ce roman de Robert Goddard commence dans le petit village d'Avebury où les mégalithes donnent une aura de mystère aux lieux et des mystères il y en a. Pas d'atermoiements sous la plume de l'auteur. En deux pages, vous voilà déjà au coeur de l'action. Les différentes intrigues qu'il imagine où qu'il exploite sont très bien trouvées et suscitent l'intérêt du lecteur jusqu'à la fin. Pour autant, ce n'est pas le roman de l'auteur que j'ai préféré. J'ai eu un peu de mal avec la lignée royale pour suivre finalement qui est qui au sein de cette intrigue. L'énigme littéraire est fondée sur des faits et se révèle passionnante, mais on peut se demander quel est le lien avec l'enlèvement ? (Je ne vais pas plus loin pour ne rien dévoiler du roman). Cela reste un très bon moment de lecture .
  • Mag13 Posté le 5 Janvier 2021
    David Umber, témoin d'un enlèvement d'enfant en juillet 1981, est contacté plus de 20 après par l'inspecteur en charge de l'enquête pour remettre en cause la version officielle. J'ai trouvé l'intrigue intéressante, bien qu'un peu tirée par les cheveux, relativement bien rythmée, malgré quelques longueurs ou redites à certains moments. Mais les 100 dernières pages remontent bien le niveau et se lisent d'une traite. Ce n'est peut être pas le meilleur Goddard mais il est quand même pas mal. Beaucoup mieux en tout cas que la croisière charmwood.
  • Goupilpm Posté le 12 Novembre 2020
    Témoin il y a vingt-trois ans de l’enlèvement d'une fillette et de l'homicide de sa sœur fauchée par le véhicule des ravisseurs, David Umber est contacté par l'inspecteur Sharp aujourd'hui à la retraite. Ce dernier qui n'est pas satisfait des conclusions de l’enquête de l'époque veut découvrir sur cette affaire la vérité et demande de l'aide au principal témoin de l'époque. Umber veut lui aussi découvrir la vérité d'autant plus que son épouse, la nounou à l'époque, s'est suicidée ce qu'il ne croit pas. Mais les commanditaires de l’enlèvement veillent et ne veulent pas que la lumière soit faite. L'intrigue présente deux aspects : l'un purement policier avec le cold-case de l’enlèvement, l'autre historique pour découvrir la véritable identité d'un polémiste du dix-huitième siècle. Le développement de la partie historique génère une dynamique de lecture inégale avec des parties très lentes. Le développement de l'enquête policière ne fournit au lecteur pas d'indices pouvant le mettre sur la piste des ravisseurs et ce n'est que dans les derniers chapitres du roman que l'on découvre les raisons de l’enlèvement de la fillette par la confession de l'un des protagonistes. Les descriptions sont nombreuses et longues, et là encore elles altèrent la dynamique du récit. Il y... Témoin il y a vingt-trois ans de l’enlèvement d'une fillette et de l'homicide de sa sœur fauchée par le véhicule des ravisseurs, David Umber est contacté par l'inspecteur Sharp aujourd'hui à la retraite. Ce dernier qui n'est pas satisfait des conclusions de l’enquête de l'époque veut découvrir sur cette affaire la vérité et demande de l'aide au principal témoin de l'époque. Umber veut lui aussi découvrir la vérité d'autant plus que son épouse, la nounou à l'époque, s'est suicidée ce qu'il ne croit pas. Mais les commanditaires de l’enlèvement veillent et ne veulent pas que la lumière soit faite. L'intrigue présente deux aspects : l'un purement policier avec le cold-case de l’enlèvement, l'autre historique pour découvrir la véritable identité d'un polémiste du dix-huitième siècle. Le développement de la partie historique génère une dynamique de lecture inégale avec des parties très lentes. Le développement de l'enquête policière ne fournit au lecteur pas d'indices pouvant le mettre sur la piste des ravisseurs et ce n'est que dans les derniers chapitres du roman que l'on découvre les raisons de l’enlèvement de la fillette par la confession de l'un des protagonistes. Les descriptions sont nombreuses et longues, et là encore elles altèrent la dynamique du récit. Il y a certes bien quelques rebondissements mais qui ne parviennent pas à relancer le rythme du récit. Le point fort du récit sont les personnages bien dépeints qui se révèlent attachants. Le style de l'auteur est agréable, plus élaboré que dans la plupart des romans du genre et ce malgré les lenteurs du récit. Au final un récit complexe et intéressant mais qui s'essouffle au fur et à mesure de son avancée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aurelia33 Posté le 27 Juillet 2020
    Le lundi 27 juillet 1981, au pied des collines des Marlborough Downs, dans un charmant petit village aux vestiges mystiques et préhistoriques; plusieurs personnes assistent, impuissantes, au kidnapping de Tasmin Hall, 2 ans et au meurtre de sa sœur Miranda, 8 ans. Leur vie à tous ne sera plus jamais la même.... Quelques temps plus tard, un violeur en série avoue l'enlèvement et le meurtre de Tasmin, l'affaire est classée. Tristes et meurtris, les parents se sont finalement séparés. La mère restée à proximité, s'est remariée et a eu une autre fille, mais elle se recueille régulièrement sur les tombes de ses premiers enfants. Le père est parti avec leur fils vivre sur l'île de Jersey, homme d'affaires, il a, lui aussi, refait sa vie. Sarah, la baby-sitter, n'a jamais réussi à sortir de sa torpeur et de sa culpabilité. Malgré l'amour de David, l'un des témoins du drame, elle est restée obnubilée par cette funeste journée, et usés, ils se sont éloignés. Tant et si bien que quelques années plus tôt, le chagrin a eu raison d'elle et on l'a retrouvée morte (accident ou suicide, cela n'a pas vraiment eu d'importance). David, a "fui" à Prague, où entre 2... Le lundi 27 juillet 1981, au pied des collines des Marlborough Downs, dans un charmant petit village aux vestiges mystiques et préhistoriques; plusieurs personnes assistent, impuissantes, au kidnapping de Tasmin Hall, 2 ans et au meurtre de sa sœur Miranda, 8 ans. Leur vie à tous ne sera plus jamais la même.... Quelques temps plus tard, un violeur en série avoue l'enlèvement et le meurtre de Tasmin, l'affaire est classée. Tristes et meurtris, les parents se sont finalement séparés. La mère restée à proximité, s'est remariée et a eu une autre fille, mais elle se recueille régulièrement sur les tombes de ses premiers enfants. Le père est parti avec leur fils vivre sur l'île de Jersey, homme d'affaires, il a, lui aussi, refait sa vie. Sarah, la baby-sitter, n'a jamais réussi à sortir de sa torpeur et de sa culpabilité. Malgré l'amour de David, l'un des témoins du drame, elle est restée obnubilée par cette funeste journée, et usés, ils se sont éloignés. Tant et si bien que quelques années plus tôt, le chagrin a eu raison d'elle et on l'a retrouvée morte (accident ou suicide, cela n'a pas vraiment eu d'importance). David, a "fui" à Prague, où entre 2 visites de la ville, sa vie n'est guère trépidante. Mais tout bascule 23 ans plus tard, quand de mystérieuses lettres font leur apparition : menaces voilées suggérant que le policier et le détective privé chargés de l'enquête, n'ont pas fait leur maximum pour retrouver Tasmin et identifier le ou les véritables ravisseurs. Alliés par nécessité, ils vont tout réexaminer. Mais réveiller le passé n'est pas sans conséquences et leur chemin sera semé d'embuches. Entre Londres, le Wessex, l'île de Jersey, les différents protagonistes ne chaumeront pas, guidés par des motivations souvent bien différentes. L'écriture est fluide et agréable, les personnages intéressants mais j'avoue avoir trouvé quelques passages un peu longs... Sans parler des innombrables allusions à Junius, un polémiste du XVIIIème siècle, à l'identité restée mystérieuse et que le héros entend bien découvrir, c'est compliqué, alambiqué et assez peu constructif (du moins dans le cadre de ce roman...). Un peu déçue également par la fin, bien ficelée, mais un peu choquante...
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !