Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847288
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 704
Format : 140 x 220 mm

L'Héritage Davenall

Élodie LEPLAT (Traducteur)
Date de parution : 26/09/2019
« Dès la deuxième page, la tension est à son comble et jamais elle ne se relâche. » The Washington Post
 
1882. St John’s Wood. Lorsqu’un homme se présente aux portes de la maison de Constance Trenchard, celle-ci ne se doute pas que sa vie va être bouleversée. L’homme prétend en effet être Sir James Davenall, son ancien fiancé, disparu une semaine avant leur mariage et que tout le monde croit... 1882. St John’s Wood. Lorsqu’un homme se présente aux portes de la maison de Constance Trenchard, celle-ci ne se doute pas que sa vie va être bouleversée. L’homme prétend en effet être Sir James Davenall, son ancien fiancé, disparu une semaine avant leur mariage et que tout le monde croit mort depuis dix ans. Si Constance le reconnaît, toute la famille Davenall, en particulier sa mère et son frère, Hugo, héritier du prestigieux domaine de Cleave Court, prétend qu’il s’agit d’un imposteur. C’est le début d’un incroyable puzzle, sur fond d’aristocratie victorienne et de secrets de famille, qui, après de multiples rebondissements, connaîtra une conclusion tout à fait inattendue.
 
Considéré par Stephen King comme le meilleur écrivain du genre, Robert Goddard kidnappe littéralement son lecteur avec ce roman d’intrigues où les histoires de pouvoir, d’argent, d’amour et de famille lézardent peu à peu la façade respectable d’une société en pleine décomposition.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847288
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 704
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

« Disons-le sans ambages, Robert Goddard est un auteur de thriller génial, assurément l'un des meilleurs aujourd’hui. »
Ouest-France

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lhuitre Posté le 13 Octobre 2020
    Je suis toujours épaté quand un auteur contemporain arrive à retranscrire une époque lointaine avec minutie, au point qu'on se sent obligé de vérifier si l'on ne s'est pas trompé sur sa date de naissance. Arriver à raconter les années 1880 en donnant une texture au récit dense et patiemment tricotée relève d'un travail d'historien. Et on sourit à ces retours en arrière qui se situent dans les années 1840 ou encore à celles de la guerre de Crimée. Mais oui, bien sûr, cela a l'air tellement naturel. Robert Goddard est un écrivain britannique très prolifique. Et on peut le créditer d'un certain savoir-faire pour nous raconter une histoire. C'est long, dense et totalement immersif. Replonger tous les soirs après le bureau dans le Londres des calèches de l'époque victorienne m'a procuré beaucoup de plaisir. L'Heritage Davenall est une vraie réussite. Derrière ce titre agatha christien, se cache une histoire de retour d'un jeune aristocrate, quelque 12 années après sa disparition inexpliquée. Est-ce bien lui ? se demandent tous ses proches. L'existence d'un bel héritage excite toutes les passions. L'amour s'en mêle aussi avec le réveil des sentiments chez son ancienne fiancée. L'intrigue est complexe, mais facile à suivre si l'on prend son... Je suis toujours épaté quand un auteur contemporain arrive à retranscrire une époque lointaine avec minutie, au point qu'on se sent obligé de vérifier si l'on ne s'est pas trompé sur sa date de naissance. Arriver à raconter les années 1880 en donnant une texture au récit dense et patiemment tricotée relève d'un travail d'historien. Et on sourit à ces retours en arrière qui se situent dans les années 1840 ou encore à celles de la guerre de Crimée. Mais oui, bien sûr, cela a l'air tellement naturel. Robert Goddard est un écrivain britannique très prolifique. Et on peut le créditer d'un certain savoir-faire pour nous raconter une histoire. C'est long, dense et totalement immersif. Replonger tous les soirs après le bureau dans le Londres des calèches de l'époque victorienne m'a procuré beaucoup de plaisir. L'Heritage Davenall est une vraie réussite. Derrière ce titre agatha christien, se cache une histoire de retour d'un jeune aristocrate, quelque 12 années après sa disparition inexpliquée. Est-ce bien lui ? se demandent tous ses proches. L'existence d'un bel héritage excite toutes les passions. L'amour s'en mêle aussi avec le réveil des sentiments chez son ancienne fiancée. L'intrigue est complexe, mais facile à suivre si l'on prend son parti des quelques digressions qui visent à densifier la personnalité des protagonistes. C'est subtil quand le lecteur réussit à avoir une vision d'ensemble de l'intrigue, soit dans les toutes dernières pages qui réservent quelques surprises. Le lecteur est balloté par l'auteur qui distille le doute, ouvre de fausses pistes et finit par un coup de tonnerre final. Les moeurs de l'époque victorienne n'en ressortent pas grandies. Voilà de la bonne littérature. Très anglaise dans sa structure, jusque dans sa façon de brocarder un rejeton de la famille Bonaparte. Mais les personnages sont bien campés et savent nous faire adhérer à leurs tourments. Cela donne envie, en tout cas, d'aborder d'autres romans de l'auteur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nikoz Posté le 24 Juillet 2020
    Un agréable "plot"
  • Roudoul Posté le 14 Juin 2020
    Très long roman digne d'un Alexandre Dumas moderne avec une écriture très soignée. L'intrigue est passionnante mais le dénouement un peu décevant.
  • tristanblum Posté le 11 Juin 2020
    Un excellent Goddart, une très bonne intrigue, une sacré construction, beaucoup de personnages mais par rapport à d’autres romans de Goddart c’est assez lisible.Meme si cela semble long on ne voit pas le temps passer,petit bémol sur la fin que je trouve un peu en retrait de ce que l’on aurait pu attendre... Mais même avec ça j’ai adoré.
  • mjaubrycoin Posté le 8 Juin 2020
    Un roman de Robert Goddard c'est toujours la promesse d'une lecture passionnante avec une intrigue bien alambiquée, des retournements de situation de dernière minute et un suspense qui ne faiblit jamais. Certes tout cela se mérite car il faut quand même 700 pages pour arriver à la conclusion, mais quel bonheur pour les amateurs. Il me faut une fois de plus saluer le remarquable travail éditorial des Editions Sonatine qui ont permis aux francophones de découvrir ce magnifique auteur britannique et qui, avec ce roman écrit il y a plus de 30 ans (1989 pour être parfaitement exact) nous permettent de plonger dans une époque victorienne corsetée dans les bonnes manières mais gangrenée par des vices d'autant plus détestables qu'ils doivent échapper à toute révélation publique. Plus de dix ans après sa mystérieuse disparition James Davenhall réapparait soudainement et réclame à la fois un titre et un héritage que son jeune frère n'a aucune envie de lui céder mais aussi la femme qu'il devait épouser et qui est maintenant mariée à un autre et mère d'une petite fille. La famille du revenant se déchire : qui est cet homme ? Le véritable James qui n'avait fait que s'éclipser pour éviter qu'un terrible secret familial... Un roman de Robert Goddard c'est toujours la promesse d'une lecture passionnante avec une intrigue bien alambiquée, des retournements de situation de dernière minute et un suspense qui ne faiblit jamais. Certes tout cela se mérite car il faut quand même 700 pages pour arriver à la conclusion, mais quel bonheur pour les amateurs. Il me faut une fois de plus saluer le remarquable travail éditorial des Editions Sonatine qui ont permis aux francophones de découvrir ce magnifique auteur britannique et qui, avec ce roman écrit il y a plus de 30 ans (1989 pour être parfaitement exact) nous permettent de plonger dans une époque victorienne corsetée dans les bonnes manières mais gangrenée par des vices d'autant plus détestables qu'ils doivent échapper à toute révélation publique. Plus de dix ans après sa mystérieuse disparition James Davenhall réapparait soudainement et réclame à la fois un titre et un héritage que son jeune frère n'a aucune envie de lui céder mais aussi la femme qu'il devait épouser et qui est maintenant mariée à un autre et mère d'une petite fille. La famille du revenant se déchire : qui est cet homme ? Le véritable James qui n'avait fait que s'éclipser pour éviter qu'un terrible secret familial ne soit révélé ? Un imposteur appâté par l'argent qui se moque bien des dégâts qu'il sème sur son passage ? Sa mère le renie mais la nourrice qui l'a élevé le serre dans ses bras en pleurant de joie. Tout au long du roman, l'intrigue se noue et les mystères deviennent plus profonds car chacun des personnages a bien des choses à cacher et de vilains secrets sortent des placards. Le lecteur ne peut s'empêcher de prendre parti et il chemine tour à tour aux côtés de Constance la jeune femme romantique qui ne peut se résoudre à écarter son amour de jeunesse, de William qui s'accroche désespérement à tout indice susceptible de prouver la supercherie qui finira par lui coûter son bonheur, de James qui ne peut que susciter la sympathie tant son comportement se montre digne, malgré les failles qui font douter et qui sont habilement distillées par l'auteur au fil du récit. Mais celui qui emporte la palme du meilleur personnage est incontestablement Richard qui de témoin impartial, deviendra soutien de James avant de donner finalement la première place à l'honnêteté intellectuelle et à la vérité. Pétri de contradictions, portant le poids de ses fautes de jeunesse, Richard se montre tellement émouvant dans ses doutes et ses revirements qu'il soutient le déroulement romanesque à lui seul et constitue le pivot autour duquel tous tournent dans une ronde infernale. Ce roman excellent est un page turner d'une grande qualité, fort bien écrit ( et fort bien traduit ) qui maintient la tension tout au long et conduit le lecteur à renoncer à toutes ses activités annexes tant il a envie de connaître la fin .
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Des crimes et des secrets : 10 romans policiers à dévorer si vous aimez Agatha Christie

    Du Crime de l'Orient-Express à Dix petits nègres, Agatha Christie a marqué la littérature policière et reste la reine du crime incontestée. Morte il y a près de 45 ans, elle continue d'inspirer les écrivains, mais aussi la télévision et le cinéma (voir le récent succès du film À couteaux tirés). Huis clos, énigmes, secrets, retournements de situation... Voici 10 romans policiers à lire si vous affectionnez les enquêtes d'Hercule Poirot ou de Miss Marple.

    Lire l'article