En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Traité de savoir-rire à l'usage des embryons

        Julliard
        EAN : 9782260032342
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 234
        Format : 1 x 205 mm
        Traité de savoir-rire à l'usage des embryons

        Date de parution : 04/01/2018

        Bienvenue dans le plus drôle et le plus impudique des anti-manuels de grossesse.
        Histoire de lui épargner vingt ans de psychanalyse – ou de les préparer –, une mère écrit à son enfant in utero pour lui raconter d’où il vient, quel genre d’énergumènes sont ses parents, dans quelles circonstances il...

        Bienvenue dans le plus drôle et le plus impudique des anti-manuels de grossesse.
        Histoire de lui épargner vingt ans de psychanalyse – ou de les préparer –, une mère écrit à son enfant in utero pour lui raconter d’où il vient, quel genre d’énergumènes sont ses parents, dans quelles circonstances il a été conçu. Car le bébé à venir est le fruit d’une rencontre improbable et cocasse entre deux êtres que tout aurait dû séparer : origine, milieu, famille, culture, et presque trente ans de différence.
        Si vous aimez Groucho Marx, Philip Roth, Woody Allen et les boulettes aux artichauts, si vous êtes une future mère ou un futur père, si vous voulez connaître la vie secrète de vos parents avant votre naissance ou les pensées inavouables de votre génitrice pendant qu’elle vous attendait, si la béatitude convenue des femmes enceintes vous exaspère, alors cette confession corrosive et hilarante est faite pour vous.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782260032342
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 234
        Format : 1 x 205 mm
        Julliard
        18.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • UneVieDesLivres Posté le 27 Juin 2018
          Grâce à ses courts chapitres et à la plume fluide et humoristique d’Anne Akrich, Traité de savoir-rire à l’usage des embryons m’a permis de profiter d’une lecture légère, nécessaire à mon cerveau en ébullition, tout en m’apportant quelques réflexions… Bon, il est vrai qu’au début, le charme n’opérait pas plus que cela. Je lisais donc par touches (il faut dire que j’étais en panne de lecture). Je m’attendais à plus de réflexions sur la grossesse elle-même pour, au final, plutôt avoir l’impression de m’immiscer dans la vie de quelqu’un en m’éloignant du sujet. Puis, à un moment, je me suis aperçue de toutes les réflexions d’Anne Akrich au sujet de la société : différences d’âge, de milieu social, de culture au sein d’un couple, couplées à l’avis de l’entourage et de la société en général, tout y passe. Un roman qui pourrait donc presque se transformer en essai. D’autant plus agréable à lire que l’auteure fait preuve d’humour et d’auto-dérision. Lecture plutôt rapide, légère, mais intéressante, Traité de savoir-rire à l’usage des embryons est loin de ne s’adresser qu’aux futures mères. Je ne suis pas forcément d’accord en tous points avec Anne Akrich, mais cela ne m’a pas empêchée de passer un agréable... Grâce à ses courts chapitres et à la plume fluide et humoristique d’Anne Akrich, Traité de savoir-rire à l’usage des embryons m’a permis de profiter d’une lecture légère, nécessaire à mon cerveau en ébullition, tout en m’apportant quelques réflexions… Bon, il est vrai qu’au début, le charme n’opérait pas plus que cela. Je lisais donc par touches (il faut dire que j’étais en panne de lecture). Je m’attendais à plus de réflexions sur la grossesse elle-même pour, au final, plutôt avoir l’impression de m’immiscer dans la vie de quelqu’un en m’éloignant du sujet. Puis, à un moment, je me suis aperçue de toutes les réflexions d’Anne Akrich au sujet de la société : différences d’âge, de milieu social, de culture au sein d’un couple, couplées à l’avis de l’entourage et de la société en général, tout y passe. Un roman qui pourrait donc presque se transformer en essai. D’autant plus agréable à lire que l’auteure fait preuve d’humour et d’auto-dérision. Lecture plutôt rapide, légère, mais intéressante, Traité de savoir-rire à l’usage des embryons est loin de ne s’adresser qu’aux futures mères. Je ne suis pas forcément d’accord en tous points avec Anne Akrich, mais cela ne m’a pas empêchée de passer un agréable moment.
          Lire la suite
          En lire moins
        • ValerieLacaille Posté le 1 Mars 2018
          J'ai lu ce roman sur les conseils d'un célèbre libraire à la houppette, et j'avoue l'avoir maudit au bout de 50 pages: je m'ennuyais et l'humour "juif" de l'auteure ne me plaisait pas du tout. Le récit était boursouflé de clichés en tout genre sur le milieu de l'édition parisienne, les petites jeunes qui courent après des hommes fortunés qui pourraient être leur père, les railleries entre Séfarades et Ashkénazes, et les nouvelles habitudes langagières des jeunes. Je me disais "autant écouter certaines émissions satiriques qui se veulent drôles mais qui te tapent sur les nerfs". Et puis, j'ai sauté deux- trois chapitres dont les titres me promettaient la même irritation littéraire. Vers le milieu du livre, voici que le bébé est enfin en place dans l'utérus de la narratrice, et là, d'un coup de baguette magique (ou maternelle?), le récit devient enfin intéressant, et quelques piques bien acérées m'ont même fait pouffer de rire. Il était temps!!! Anne Akrich écrit bien malgré sa tendance à passer du coq à l'âne d'un chapitre à l'autre sur fond d'un fil conducteur unique et chronologique: l'histoire prénatale de sa relation avec le futur père de son enfant. Mais peut-être n'est-ce pas plus... J'ai lu ce roman sur les conseils d'un célèbre libraire à la houppette, et j'avoue l'avoir maudit au bout de 50 pages: je m'ennuyais et l'humour "juif" de l'auteure ne me plaisait pas du tout. Le récit était boursouflé de clichés en tout genre sur le milieu de l'édition parisienne, les petites jeunes qui courent après des hommes fortunés qui pourraient être leur père, les railleries entre Séfarades et Ashkénazes, et les nouvelles habitudes langagières des jeunes. Je me disais "autant écouter certaines émissions satiriques qui se veulent drôles mais qui te tapent sur les nerfs". Et puis, j'ai sauté deux- trois chapitres dont les titres me promettaient la même irritation littéraire. Vers le milieu du livre, voici que le bébé est enfin en place dans l'utérus de la narratrice, et là, d'un coup de baguette magique (ou maternelle?), le récit devient enfin intéressant, et quelques piques bien acérées m'ont même fait pouffer de rire. Il était temps!!! Anne Akrich écrit bien malgré sa tendance à passer du coq à l'âne d'un chapitre à l'autre sur fond d'un fil conducteur unique et chronologique: l'histoire prénatale de sa relation avec le futur père de son enfant. Mais peut-être n'est-ce pas plus mal; le lecteur peut ainsi éviter les sujets qui l'agacent!
          Lire la suite
          En lire moins
        • cathulu Posté le 3 Février 2018
          "Sur l'échelle Richter du ridicule, on frisait le 9.", constat lucide de la narratrice, jeune écrivaine, tombée amoureuse via les bons services d'un entremetteur farfelu, d'un homme plus âgé qu'elle, éditeur de suroît, mais heureusement pas dans la maison qui l'édite. Enceinte, elle décide d'écrire à son fœtus un Traité de savoir-rire à l'usage des embryons , afin de lui présenter l'histoire d'amour de ses parents, deux être follement atypiques, de leurs familles respectives, tout aussi farfelues, mais dans des genres très différents, le tout assaisonné de mauvaise foi patente et de "Fais ce que je te dis , pas ce que je fais." Dégommant tous les clichés, on suit avec jubilation les tribulations des ces deux amoureux improbables au fil de chapitres ayant en ouverture des citations , souvent connues, mais qu'on a plaisir à retrouver ou à découvrir. Un livre drôle et enlevé qui fustige aussi avec humour tous les travers de notre société de consommation liés à la grossesse , travers dans lesquels la narratrice ne peut évidemment s'empêcher de tomber. Un pur régal !
        • devi7575 Posté le 6 Janvier 2018
          Si vous aimez les films de Woody Allen, ce livre vous plaira ! Je l'acheté ce pour ma soeur enceinte, je l'ai feuilleté et impossible de le lâcher. C'est rare de rire autant en lisant. Dialogues et situations à pleurer de rire. Je le recommande à toutes les femmes, enceintes ou pas, et tous les hommes ! Je ne connaissais pas cette auteur, mais je vais la suivre.
        • Doudoumasta Posté le 3 Janvier 2018
          Arrêtez-vous un instant. Attention talent. Grand talent. Ce traité de savoir-rire à l'usage des embryons n'est pas que l'histoire drôle d'une grossesse. C'est l'histoire d'amour de deux êtres que rien ne prédestinait à se rencontrer, ni à faire un enfant. C'est aussi le plus beau cadeau qu'une mère peut faire à son enfant. Lui raconter sa conception. Une perle à chaque paragraphe. Chose rare pour être soulignée, un livre profond avec un ton léger. Une écriture précise, nerveuse, solaire, après "le complexe de Portnoy" de Philip Roth, il y aura le "Traité de savoir rire" d'Anne Akrich, la filiation est totale, mais aussi avec Woody Allen et Bukowski. Du début à la fin, ce livre est à se rouler par terre de rire, on rit de tout et de rien, impossible de le lâcher, au milieu de la nuit, alors que je pouffais de rire après un certain passage, ma femme se retournait pour se demander ce qu'il se passait. Pas une seconde d'ennui donc, on boit les pages comme un Château Chasse Spleen. À lire sans préméditation, vous ne regretterez pas.

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « Anne Akrich déploie un talent d’observation et un sens de la dérision qui font la séduction de ce portrait de couple. Son humour pétri de tendresse autant que de lucidité le tient à distance de l’impudeur. »
        Raphaëlle Leyris / Le Monde des Livres
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
        Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com