Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm

Une colonne de feu

Cécile ARNAUD (Traducteur), Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur), Dominique HAAS (Traducteur)
Date de parution : 14/09/2017
La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, qui a captivé des millions de lecteurs, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. 

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais…...

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

Ken Follett poursuit son œuvre fleuve. Au programme, le XVIe siècle et les guerres de Religion.
Françoise Dargent / Le Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nanou3250 Posté le 9 Juin 2020
    C'est avec plaisir que j'entreprends la lecture du troisième volume de cette saga historique. 2 siècles se sont encore écoulés ..... Je retrouve avec bonheur la ville de Kingsbridge et je découvre le personnage de Margery, fille de Sir Reginald Fitzgerald, un descendant du sombre Ralph. Je note encore une fois que le personnage féminin est un fort caractère, Margery est rebelle, elle s'oppose à ses parents qui veulent qu'elle épouse le comte de Shiring alors qu'elle est amoureuse de Ned Willard, mais un différend d'ordre religieux oppose les deux familles, Margery est de confession catholique tandis que la famille de Ned est protestante. Ce conflit religieux s'étend au continent européen avec les guerres de religion française,l'inquisition en Espagne-et l'émergence de l'église anglicane. Des périodes sombres, des violences insoutenables, impardonnables au nom d'un Dieu que s'approprient (inventent ?) les hommes pour dominer d'autres hommes, un Dieu qui permet tout, qui pardonne tout à ses fidèles. Le roman qui court de 1558 à 1620 nous fait revisiter une grande partie de l'histoire européenne : Saint Barthélémy en France, règne d'Elisabeth 1ère en Angleterre, éxécution de Marie Stuart, victoire anglaise sur l'invincible Armada espagnole, complot déjoué de Guy Fawkes. La dernière page évoque... C'est avec plaisir que j'entreprends la lecture du troisième volume de cette saga historique. 2 siècles se sont encore écoulés ..... Je retrouve avec bonheur la ville de Kingsbridge et je découvre le personnage de Margery, fille de Sir Reginald Fitzgerald, un descendant du sombre Ralph. Je note encore une fois que le personnage féminin est un fort caractère, Margery est rebelle, elle s'oppose à ses parents qui veulent qu'elle épouse le comte de Shiring alors qu'elle est amoureuse de Ned Willard, mais un différend d'ordre religieux oppose les deux familles, Margery est de confession catholique tandis que la famille de Ned est protestante. Ce conflit religieux s'étend au continent européen avec les guerres de religion française,l'inquisition en Espagne-et l'émergence de l'église anglicane. Des périodes sombres, des violences insoutenables, impardonnables au nom d'un Dieu que s'approprient (inventent ?) les hommes pour dominer d'autres hommes, un Dieu qui permet tout, qui pardonne tout à ses fidèles. Le roman qui court de 1558 à 1620 nous fait revisiter une grande partie de l'histoire européenne : Saint Barthélémy en France, règne d'Elisabeth 1ère en Angleterre, éxécution de Marie Stuart, victoire anglaise sur l'invincible Armada espagnole, complot déjoué de Guy Fawkes. La dernière page évoque le départ du petit fils de Ned Willard pour le nouveau monde sur le Mayflower. Cela ouvre-t-il la perspective d'un quatrième volume ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • fleurs24 Posté le 8 Juin 2020
    Peut-être un peu plus ardu que les autres Ken Follet et avec quelques passages que personnellement j'ai eu envie de "zapper" ( les stratégies des batailles marines ), d'où la note plus basse mais ne vous y trompez pas il n'en reste pas moins aussi passionnant que les autres, et nous entraîne dans une partie de notre histoire (guerres de religions) qui n'est jamais très loin de nous aujourd'hui encore....
  • sidkiabdou Posté le 22 Mai 2020
    Un roman digne d une série télé historique tout est vivant les personnages, les lieux , l histoire , chaque extrait de ce roman est captivant traitant des thèmes qui remet en question le vie sociale , politique,surtout religieuse des peuples européens car on y découvre une Europe du 16 e siècle en proie à des guerres de religion.bravo Ken Follet .
  • m1rtial Posté le 5 Mai 2020
    5 étoiles pas moins car ce livre a la fois l'histoire de plusieurs familles, les mémoires de Ned Willard, une chronique des guerres de religion, du catholicisme, du protestantisme, de la foi et ses derives, des guerres sur terre, du combat naval, l'histoire d'Élisabeth, de Marie, l'histoire de l'espionnage ... et j'en oublie .... ce livre est époustouflant..... très français car la famille de Guise y est très présente tout comme Paris ... et c'est peut être ce qui le rend si attachant. Si Les Piliers de La Terre et Un Monde Sans Fin étaient excellents eux aussi, Une Colonne de Feu est à mon sens encore au dessus, plus de bâtisseurs mais l'histoire de l'Angleterre, de L'écosse, de la France .... on s'y croirait, on comprends mieux les derives de cette période, le pourquoi des choses .... Du très très grand roman
  • dijoux974 Posté le 18 Avril 2020
    toujours le même effet après la fin des Ken Follett. je deviens un peu orphelin !!!!
Plongez dans l'univers de Ken Follett
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !

Lisez maintenant, tout de suite !