Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm

Une colonne de feu

Cécile ARNAUD (Traducteur), Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur), Dominique HAAS (Traducteur)
Date de parution : 14/09/2017
La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, qui a captivé des millions de lecteurs, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. 

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais…...

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

Ken Follett poursuit son œuvre fleuve. Au programme, le XVIe siècle et les guerres de Religion.
Françoise Dargent / Le Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaMoun Posté le 18 Juillet 2020
    J'ai adoré ce troisième opus C'est toujours historiquement bien documenté, le sujet est passionnant et bien présenté et enfin j'ai retrouvé l'allant et la verve du romancier ! Ce qui me fait oublier ma déception suite à la lecture d' "un monde sans fin"
  • LeMondeDeMarieD Posté le 11 Juillet 2020
    📚📖📚📖 3ème opus de cette magnifique fresque de Kingbridge. Mon point commun à ses trois volumes : la tristesse de tourner la dernière page de chaque tableau et de dire adieu à ces personnages tellement attachants. Ken Follett a vraiment la plume qu'il faut pour vous captiver et vous emmener dans un autre espace temps ! Romances mais surtout intrigues, trahisons, manipulations, injustices, vengeances, indulgences, etc... presque 1000 pages pour 42 ans d'Histoire sur fond de guerres de religion, en Angleterre, en France, Espagne et Pays-Bas. La fiction se mêle parfaitement tant aux personnages réels de cette époque (Marie Stuart, Elisabeth 1er etc...) qu'aux événements tragiques (Massacre de la Saint Barthélemy...) Un 3ème opus qui si il est différent des 2 autres de par sa problématique liée à l'époque, est tout aussi prenant. Je n'ai pas résisté longtemps à chercher des informations sur les personnages réels. Et j'ai pu me rendre compte à quel point l'auteur a fait preuve d'une documentation approfondie, ce qui indéniablement ajoute de la crédibilité au roman. Une lecture qui me confirme donc que 1000 pages d'un roman de Ken Follett ne m'effraie plus, au contraire !
  • manue083 Posté le 9 Juillet 2020
    Et voilà .... Fin de la trilogie commencée au 12ème siècle et qui se termine au 17ème siècle. Une fabuleuse épopée.... j'ai adorée les 3 avec une préférence, tout de même, pour les piliers de la terre.
  • piccolanina Posté le 3 Juillet 2020
    Voilà comment un destin peut tourner en eau de boudin ! " Pourtant , reprit l'évêque , il semblerait que tu aies soudainement oublié tout ce qu'on t'a appris . " (...) _ Récite-moi le quatrième commandement , Margery . " Elle marmonne : " Tes père et mère , tu honoreras . " (...) _ Il est de ton devoir sacré de respecter leur volonté . _ Que dois-je faire ? _ Tu dois cesser de pécher . Tu dois obéir . Je te demande d'aller parler à ton père maintenant , reprit Julius . (...) _ Je vous demande pardon , Père , je suis désolée . (...) Elle murmure enfin : " J'épouserai le vicomte Bart de Shiring .P. 114 La messe semble dite pour la petite Margery qui devrait oublier à jamais son grand amour ... Ned . Lui et sa famille sont de riches commerçants protestants ; elle et les siens sont des aristocrates catholiques puritains . Découragé et dégoûté , Ned va fuir cette ville remplie de si beaux souvenirs , Kingsbridge , témoin de de la vie de ses aïeux bâtisseurs qui , eux aussi , ont connu tant de malheurs . Il se met au service de la reine Elisabeth I qui est conseillée par le grand trésorier... Voilà comment un destin peut tourner en eau de boudin ! " Pourtant , reprit l'évêque , il semblerait que tu aies soudainement oublié tout ce qu'on t'a appris . " (...) _ Récite-moi le quatrième commandement , Margery . " Elle marmonne : " Tes père et mère , tu honoreras . " (...) _ Il est de ton devoir sacré de respecter leur volonté . _ Que dois-je faire ? _ Tu dois cesser de pécher . Tu dois obéir . Je te demande d'aller parler à ton père maintenant , reprit Julius . (...) _ Je vous demande pardon , Père , je suis désolée . (...) Elle murmure enfin : " J'épouserai le vicomte Bart de Shiring .P. 114 La messe semble dite pour la petite Margery qui devrait oublier à jamais son grand amour ... Ned . Lui et sa famille sont de riches commerçants protestants ; elle et les siens sont des aristocrates catholiques puritains . Découragé et dégoûté , Ned va fuir cette ville remplie de si beaux souvenirs , Kingsbridge , témoin de de la vie de ses aïeux bâtisseurs qui , eux aussi , ont connu tant de malheurs . Il se met au service de la reine Elisabeth I qui est conseillée par le grand trésorier William Cecil et surtout protégée par Francis Walsingham , son maître-espion qu'il va seconder . De nombreuses critiques , subtiles , astucieuses et pleines de charme tracent avec vérité et parfois drôlerie - notamment celle de Denis 76 , grand fan de Ken Follett - cette effroyable période qui apporte cependant de la majesté et du respect à des gouvernantes d'un pays , à des reines , ces femmes exceptionnelles . Elles m'ont terriblement fascinée ces reines de France et d'Angleterre sans omettre Marguerite de Parme , tapie dans leur ombre . De vraies " mecs " Elisabeth et Catherine qui , à peine sorties du ventre de leur mère ont subi les pires misères . Elles ne se sont pas abandonnées à leur triste sort ,elles ont lutté . Elles ont exploité tous les filons qui donnaient un bon dirigeant par l'étude et le sport , comme les hommes , sans rechigner . Si Elisabeth a recouru à la surveillance grâce à l'équipe spécialisée et efficace de son maître-espion , spécialement représenté par Ned , ici dans le roman , Catherine n'avait rien à lui envier avec " son escadron volant ", composé de jolies femmes instruites qui attiraient les hommes importants , lors de somptueuses fêtes . Peu importait la religion , seuls le sexe et l'amour comptaient . Ces cheffes machiavéliques , imparfaites , implacables , rusées mais diplomates ont bataillé ferme pour unifier leur peuple , installer la paix et surtout essayer d'instaurer une certaine liberté de pouvoir croire en Dieu , chacun à sa façon . Quel beau cadeau de tolérance . Difficile , encore une fois , de résister à la plume enchanteresse de Ken Follett qui m'a tenue en haleine trois jours dans ce monde insensé , atténué par les belles histoires d'amour . J'étais dans la mélasse avec mes souveraines , emportée dans son manuscrit : il ne me faut pas plus pour être dans la mollesse et me sentir au paradis . Quelques sources ( wikipedia , l'histoire par les femmes , point de vue /histoire , Franck Ferrand , plume d'histoire )
    Lire la suite
    En lire moins
  • adeline881 Posté le 29 Juin 2020
    Un très bon roman, une sacrée histoire avec des rebondissements et d'espionnage. Du début jusqu'à la fin on essaie de savoir quel va être la position de Ned dans cette guerre de religion qui se propage comme une traînée de poudre à travers l'Europe.
Plongez dans l'univers de Ken Follett
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !

Lisez maintenant, tout de suite !