En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Une colonne de feu

        Robert Laffont
        EAN : 9782221157695
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 928
        Format : 1 x 240 mm
        Une colonne de feu

        Cécile ARNAUD (Traducteur), Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur), Dominique HAAS (Traducteur)
        Date de parution : 14/09/2017
        La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, qui a captivé des millions de lecteurs, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. 

        Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
        Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais…...

        Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
        Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
        L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
        Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221157695
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 928
        Format : 1 x 240 mm
        Robert Laffont
        24.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Lilou789 Posté le 28 Janvier 2018
          J'avais adoré les Piliers de la terre, lu, il y a plus de 15 ans. Je me suis laissée embarquée par Une colonne de feu, une fresque historique vertigineuse, passionnante et riche. Ken Follett parvient à mêler les petites histoires à la grande Histoire, grâce à un savant mélange de réalité et de fiction. Il a su inventer des personnages fictifs très crédibles aux côtés de personnalités historiques, pour mieux nous faire suivre l'époque de Marie Stuart, Elisabeth Ière et son lot de complots, de rebondissements, de jeux politiques et commerciaux, de guerres de religion. Malgré le foisonnement de personnages et de lieux (France, Royaume-Uni, Espagne, Suisse...) où se déroule ce roman, Ken Follett parvient à maintenir une grande clarté dans le déroulé des événements, grâce à de subtils rappels et des personnages fouillés, qui ne laissent pas indifférents. Le lecteur est tenu en haleine de la première à la dernière page. A découvrir absolument !
        • Malucacia Posté le 25 Janvier 2018
          Passionnée des Ken Follett, j'ai été une fois de plus transportée dans le temps et dans le tourbillons des guerres de religions.
        • MAPATOU Posté le 25 Janvier 2018
          Enorme pavé de 1000 pages environ, « Une colonne de feu » est le dernier roman de la trilogie « Les Piliers de la terre » de Kent Follet. Il m’a fallu deux semaines pour le lire mais pas une page n’était de trop dans cette histoire. Au milieu du 16ème siècle, l’Eglise catholique mène une guerre farouche contre ceux qu’elle désigne comme les Hérétiques, c’est à dire les Protestants. En France, ce sont les fils de Catherine Médicis qui accèdent tour à tour au trône (on meurt jeune dans la famille !) mais c’est la reine-mère qui tire les ficelles. La famille de Guise est très puissante et désire éradiquer le protestantisme, ce qui conduira à la nuit de la Saint-Barthélèmy. De l’autre côté de la Manche, c’est Elisabeth 1ère (protestante) qui monte sur le trône et fait emprisonner sa cousine Marie Stuart (catholique), ex-reine de France et reine d’Ecosse. Elisabeth a promis à son peuple que sous son règne, personne ne serait arrêté, torturé ou tué à cause de sa religion. Mais quand elle fait exécuter Marie Stuart, qui a cherché à comploter contre elle, les Catholiques se cachent pour pratiquer. Certains s’enfuient même en France. Ajoutez à tout ce qui précède,... Enorme pavé de 1000 pages environ, « Une colonne de feu » est le dernier roman de la trilogie « Les Piliers de la terre » de Kent Follet. Il m’a fallu deux semaines pour le lire mais pas une page n’était de trop dans cette histoire. Au milieu du 16ème siècle, l’Eglise catholique mène une guerre farouche contre ceux qu’elle désigne comme les Hérétiques, c’est à dire les Protestants. En France, ce sont les fils de Catherine Médicis qui accèdent tour à tour au trône (on meurt jeune dans la famille !) mais c’est la reine-mère qui tire les ficelles. La famille de Guise est très puissante et désire éradiquer le protestantisme, ce qui conduira à la nuit de la Saint-Barthélèmy. De l’autre côté de la Manche, c’est Elisabeth 1ère (protestante) qui monte sur le trône et fait emprisonner sa cousine Marie Stuart (catholique), ex-reine de France et reine d’Ecosse. Elisabeth a promis à son peuple que sous son règne, personne ne serait arrêté, torturé ou tué à cause de sa religion. Mais quand elle fait exécuter Marie Stuart, qui a cherché à comploter contre elle, les Catholiques se cachent pour pratiquer. Certains s’enfuient même en France. Ajoutez à tout ce qui précède, des histoires d’amours contrariées, des trahisons, des complots, des attentats, des fanatiques religieux prêts à tout et vous obtenez un excellent roman. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que j’ai appris plein de choses. En effet, si j’avais des souvenirs de mon Histoire de France, j’ignorais la situation de l’époque en Angleterre. Et puis comment ne pas trouver dans la situation actuelle une résonance des guerres de religion de cette époque.
          Lire la suite
          En lire moins
        • bilodoh Posté le 21 Janvier 2018
          Une fresque historique de plus de 900 pages, un aperçu du seizième siècle et de ses guerres de religion. Il y a un peu d’Inquisition espagnole, puis les affrontements sanglants entre les catholiques et les protestants, en Angleterre, en France et aux Pays-Bas avec en sourdine l’influence du Vatican qui excommunie et tente d’influencer les successions. Il y aura Élisabeth et Marie Stuart, Catherine de Médicis et la maison de Guise, on croisera l’Invincible Armada et le sang coulera dans les rues de Paris. L’écriture est captivante, on tourne les pages avec plaisir et la principale difficulté de lecture est celle du poids de cette brique! L’auteur ajoute des amours et tisse habilement des intrigues autour de ses héros. Une seule chose me gêne un peu : l’importance que Follett donne à ses personnages fictifs. Cela me gêne, car quand je lis, j’aime bien apprendre des choses et là, il ne faut surtout pas que je retienne que le responsable du massacre de la Saint-Barthélemy, c’est Pierre Aumande de Guise et que c’est Rollo Fitzgerald qui a monté « conspiration des poudres » qui a été éventée par Ned Willard… Un pavé intéressant, qui plonge de lecteur dans la trame de l’histoire, mais il faut... Une fresque historique de plus de 900 pages, un aperçu du seizième siècle et de ses guerres de religion. Il y a un peu d’Inquisition espagnole, puis les affrontements sanglants entre les catholiques et les protestants, en Angleterre, en France et aux Pays-Bas avec en sourdine l’influence du Vatican qui excommunie et tente d’influencer les successions. Il y aura Élisabeth et Marie Stuart, Catherine de Médicis et la maison de Guise, on croisera l’Invincible Armada et le sang coulera dans les rues de Paris. L’écriture est captivante, on tourne les pages avec plaisir et la principale difficulté de lecture est celle du poids de cette brique! L’auteur ajoute des amours et tisse habilement des intrigues autour de ses héros. Une seule chose me gêne un peu : l’importance que Follett donne à ses personnages fictifs. Cela me gêne, car quand je lis, j’aime bien apprendre des choses et là, il ne faut surtout pas que je retienne que le responsable du massacre de la Saint-Barthélemy, c’est Pierre Aumande de Guise et que c’est Rollo Fitzgerald qui a monté « conspiration des poudres » qui a été éventée par Ned Willard… Un pavé intéressant, qui plonge de lecteur dans la trame de l’histoire, mais il faut chercher ailleurs pour comprendre ce qui relève de l’Histoire ou de la fiction romanesque.
          Lire la suite
          En lire moins
        • ASaulot Posté le 17 Janvier 2018
          Me voici de nouveau à Kingsbridge, mais cette fois au 16e siècle. L'Angleterre est gouvernée par Bloody Mary, fille d'Henry VIII et fervente catholique. Mais voilà, Mary meurt sans héritier et sa sœur, Elizabeth I, bien qu'elle soit considérée comme illégitime, devient reine et rétablit l'anglicanisme. Le contexte historique est tout simplement passionnant. Pour ma part, j'ai beaucoup appris sur les guerres de religion intestines qui ont déchiré l'Europe à cette époque. Ken Follett a su habilement (encore une fois) entrelacer son récit et l'histoire, créant des personnages crédibles, attachants et touchants. Certes, les personnages de Ned et de Margery, tout comme leur histoire d'amour impossible, ne sont pas sans rappeler ceux des Piliers de la Terre et d'Un monde sans Fin, mais tout le reste est de telle qualité qu'on en oublie ce détail. Comme toujours, l'écriture de Monsieur Follett est foisonnante et très précise. Je me suis vraiment régalée tout au long de cette belle épopée.

        Ils en parlent

        Ken Follett poursuit son œuvre fleuve. Au programme, le XVIe siècle et les guerres de Religion.
        Françoise Dargent / Le Figaro
        Plongez dans l'univers de Ken Follett
        Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.