Lisez! icon: Search engine
Une colonne de feu
Cécile Arnaud (traduit par), Jean-Daniel Brèque (traduit par), Odile Demange (traduit par), Nathalie Gouyé-Guilbert (traduit par), Dominique Haas (traduit par)
Date de parution : 14/09/2017
Éditeurs :
Robert Laffont

Une colonne de feu

Cécile Arnaud (traduit par), Jean-Daniel Brèque (traduit par), Odile Demange (traduit par), Nathalie Gouyé-Guilbert (traduit par), Dominique Haas (traduit par)
Date de parution : 14/09/2017
La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin, qui a captivé des millions de lecteurs, se poursuit aujourd’hui avec Une colonne de feu, la nouvelle épopée sensationnelle de Ken Follett. 

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde...

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais…...

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier.
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu’il connaissait va changer à tout jamais… Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu’il voulait épouser, Margery Fitzgerald.
L’accession d’Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l’Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France où la séduisante Marie Stuart – considérée comme l’héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l’un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent…
Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu’à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n’importe quel prix.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm
EAN : 9782221157695
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 928
Format : 1 x 240 mm

Ils en parlent

Ken Follett poursuit son œuvre fleuve. Au programme, le XVIe siècle et les guerres de Religion.
Françoise Dargent / Le Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • frimoussette 22/05/2024
    Me revoici repartie à Kingsbridge en 1558. J'ai suivi la vie de 2 familles les Willard et les Fitzgerald. Ned Willard aime Margery Fitzgerald mais ohhhh misère lui est protestant , elle catholique. Le règne d'Elizabeth 1er , la décapitation de Marie Stuart , la Saint Barthélemy , la défaite de l'Invincible Armada ....les faits historiques sont nombreux . J'ai eu un peu plus de mal avec ce tome car les batailles protestants/catholiques , les complots , les meurtres etc tout ça pour une histoire de religion .........que de haine .... J'ai toujours pensé que les religions quelles qu'elles soient étaient un fléau .......et ce plongeon dans l'Angleterre , la France , l'Espagne , les Pays Bas du XVIeme siècle me conforte dans mon opinion. Les faits historiques prennent le dessus par rapport à la vie des personnages mais ce n'est pas déplaisant , j'ai appris beaucoup de choses . L'histoire était une de mes matières préférées à l'école et au lycée. Ken Follett est un maître pour nous téléporter si loin dans le passé avec brio . Il me reste 1 livre à lire avant de quitter Kingsbridge avec nostalgie
  • DocBird 06/03/2024
    Ce roman est le tome 3 faisant suite aux « Piliers de la terre » et « Un monde sans fin ». J’ai adoré lire cette série, ainsi que le prequel « Le crépuscule et l’aube ». C’est donc avec grand plaisir que j’ai lu ce bon gros pavé comme je les aime (982 p.). Le récit commence en 1558, et on fait la rencontre de Ned Willard, jeune homme amoureux de la belle Margery, qui pense devenir commerçant à la suite de sa mère, et épouser Margery, qui l’aime aussi. Mais bien sûr, rien ne va se passer comme prévu. En France, Sylvie est protestante, et travaille dans l’imprimerie et librairie de son père, vendant sous le manteau des livres interdits par l’église catholique, comme la Bible en français. Elle tombe sous le charme du beau Pierre, et pense se marier et vivre heureuse avec lui, mais Pierre a d’autres plans bien plus ambitieux et machiavéliques. En Espagne, Barney, le frère de Ned, travaille et vit avec un cousin dans une fonderie, mais sa vie quotienne va vite être bouleversée à cause de l’Inquisition catholique. Avec ce roman une fois de plus passionnant et foisonnant, Ken Follett nous emmène dans différents pays, à une époque où les troubles religieux sont importants, nous faisant partager la vie et le quotidien de personnages flamboyants, tout en nous mettant dans le secret des rois et reines à une époque où les complots et trahisons sont légions. Ce roman va nous faire vivre des moments douloureux et diffiles, mais aussi heureux, et nous raconter l’histoire en nous la faisant vivre jusqu’au fond de nos tripes. On va assister au massacre de la Saint-Barthélémy, au règne d’Elisabeth 1ère, à la mise à mort d’une reine, à de nombreux complots, et on va assiter impuissant à la montée du fanatisme et de l’extrémisme religieux. Les différents personnages vont vivre de nombreuses aventures, et le lecteur suivra leur destinée avec beaucoup d’empathie. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Sylvie, qui croit en ses convictions, et a le courage de vivre la vie qu’elle souhaite, malgré les nombreux coups du sort. Encore un roman coup de cœur de cet auteur !Ce roman est le tome 3 faisant suite aux « Piliers de la terre » et « Un monde sans fin ». J’ai adoré lire cette série, ainsi que le prequel « Le crépuscule et l’aube ». C’est donc avec grand plaisir que j’ai lu ce bon gros pavé comme je les aime (982 p.). Le récit commence en 1558, et on fait la rencontre de Ned Willard, jeune homme amoureux de la belle Margery, qui pense devenir commerçant à la suite de sa mère, et épouser Margery, qui l’aime aussi. Mais bien sûr, rien ne va se passer comme prévu. En France, Sylvie est protestante, et travaille dans l’imprimerie et librairie de son père, vendant sous le manteau des livres interdits par l’église catholique, comme la Bible en français. Elle tombe sous le charme du beau Pierre, et pense se marier et vivre heureuse avec lui, mais Pierre a d’autres plans bien plus ambitieux et machiavéliques. En Espagne, Barney, le frère de Ned, travaille et vit avec un cousin dans une fonderie, mais sa vie quotienne va vite être bouleversée à cause de l’Inquisition catholique. Avec ce roman une fois de plus passionnant et foisonnant, Ken Follett nous emmène dans différents pays, à...
    Lire la suite
    En lire moins
  • lamao 31/01/2024
    Quel bon roman historique! Comme dans les pliers de la terre et les suivants nous traversons l Histoire accompagnés par des personnages pationnants et très attachants. Entre catholiques et protestants, la guerre est féroce attisee par les extrémistes des deux camps. Ce fanatisme religieux enflamme toute l Europe !Quelle période sanglante! L ambiance des puissants qui complotent et poussent leurs pions pour influencer la politique vers leur camp. On se sent emporter dans l époque.
  • elo01212 19/01/2024
    Je vais me répéter, mais je ne vais peut être pas être très objective car je suis fan de Ken Follet. Son style d’écriture, ses références historiques qui supposent un travail de recherche titanesque, la psychologie des personnages souvent bien rendue, les histoires entre les personnages, les complots, les intrigues politiques,… J’adhère à la majorité du travail de Ken Follet depuis de nombreuses années. Et ce livre ne fera pas exception. J’ai particulièrement apprécié retrouver l’ambiance de Kingsbridge. C’est une lecture doudou en ce qui me concerne, c’est une ambiance qui m’a renvoyée à la lecture des autres romans de la fresque de Kingsbridge que j’avais lu pendant mon adolescence. Une Colonne de Feu nous entraîne encore dans un tourbillon d’action, de romances et de voyages, dans lequel nous plongeons avec plaisir. J’ai adoré m’imprégner de l’ambiance et de la tension du 16eme siècle et me replonger dans l’histoire des guerres de religions. J’ai aimé voir ces conflits du point de vue de l’Angleterre, car c’est un point du vue que j’ai moins étudié lors de mon parcours universitaire ( je suis historienne de l’art). On retrouve tous les ingrédients qui font le style de Follet : jeux de pouvoir et de religions, complots, meurtres, trahisons, amours impossibles,... et cela fonctionne encore une fois sur moi. Ce roman est captivant et il est difficile de l'abandonner une fois que nous l'avons commencé. Bref, j’ai adoré !Je vais me répéter, mais je ne vais peut être pas être très objective car je suis fan de Ken Follet. Son style d’écriture, ses références historiques qui supposent un travail de recherche titanesque, la psychologie des personnages souvent bien rendue, les histoires entre les personnages, les complots, les intrigues politiques,… J’adhère à la majorité du travail de Ken Follet depuis de nombreuses années. Et ce livre ne fera pas exception. J’ai particulièrement apprécié retrouver l’ambiance de Kingsbridge. C’est une lecture doudou en ce qui me concerne, c’est une ambiance qui m’a renvoyée à la lecture des autres romans de la fresque de Kingsbridge que j’avais lu pendant mon adolescence. Une Colonne de Feu nous entraîne encore dans un tourbillon d’action, de romances et de voyages, dans lequel nous plongeons avec plaisir. J’ai adoré m’imprégner de l’ambiance et de la tension du 16eme siècle et me replonger dans l’histoire des guerres de religions. J’ai aimé voir ces conflits du point de vue de l’Angleterre, car c’est un point du vue que j’ai moins étudié lors de mon parcours universitaire ( je suis historienne de l’art). On retrouve tous les ingrédients qui font le style de Follet : jeux de pouvoir et...
    Lire la suite
    En lire moins
  • tible 09/01/2024
    J'aime beaucoup cette série de Ken Follett. J'ai été ravi de retrouver les personnages, et l'auteur nous fait des petits flashbacks qui nous permet de nous souvenir d'eux dans les autres livres. J'ai quand même trouvé quelques passages un peu long, et j'ai trouvé que certains passages à la fin étaient un peu bâclés, il passe vite dessus. Cela reste néanmoins une lecture très agréable.
Plongez dans l'univers Ken Follett et restez informés de ses nouveautés en vous inscrivant à sa newsletter !
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !

Lisez maintenant, tout de suite !