Lisez! icon: Search engine
Par Robert Laffont, publié le 03/03/2021

3 bonnes raisons de lire "Positive" de Camryn Garrett

On vous donne trois bonnes raisons de découvrir "Positive", de Camryn Garrett, un roman sensible et pédagogique sur le Sida et la sexualité. 

Camryn Garrett a grandi à New York et a commencé sa carrière d’écrivain à treize ans, lorsque Time for Kids l’a sélectionnée comme reporter. Elle a depuis collaboré avec MTV, ses écrits paraissant dans le Huffington Post et le magazine Rookie. Lorsqu’elle n’écrit pas, elle suit des études de cinéma à l’université de New York et soutient activement tous ceux qui écrivent la diversité. 

1. C’est un roman d’utilité publique 

Le sida est une maladie mal connue des ados et ce roman apportera des réponses à toutes ces interrogations qu’ils n’osent pas nécessairement formuler, faisant marcher à plein le rôle pédagogique des romans Young Adult. Jean-Luc Romero-Michel, ancien président du CRIPS touché par ce roman a d’ailleurs écrit un avant-propos poignant. 

2. C’est un roman sensible qui prône la diversité

C’est un roman drôle et pédagogique qui aborde sans complexe des questions sur le sexe et la sexualité (homosexualité, bisexualité, asexualité), mais aussi sur le racisme. Tour à tour tendres, crus et immatures, ses personnages sont plus vrais que nature et restent avec le lecteur longtemps après qu’il aura refermé le livre.

3. C’est un roman audacieux écrit par une auteure tout aussi audacieuse

Camryn Garrett a l’audace de ses dix-sept ans : cette jeune auteure noire américaine, qui a déjà écrit entre autres pour Time et le Huffington Post, peut s’enorgueillir d’être la première auteure Young Adult à oser une narratrice séropositive. Vogue lui a d’ailleurs consacré plusieurs articles et l’a désignée comme l’une des « 21 filles de moins de 21 ans qui changent le monde ». Adoubée par Becky Albertalli, Adam Silvera et Angie Thomas (The Hate U Give), Camryn est également une bloggeuse accomplie aux nombreux followers sur Instagram et autres réseaux.

Positive

Nouveau lycée et nouveau départ pour Simone Garcia-Hampton : elle se fait de vraies amies, se voit confier la mise en scène de la comédie musicale de l’année et se rapproche de Miles, celui qui la fait fondre dès qu’il entre dans la pièce. Mais voilà, Simone est séropositive, et elle n’a qu’une peur : qu’on découvre sa maladie.
Lorsqu’elle commence à sortir avec Miles, elle sait bien qu’elle devra lui en parler, même si cette idée la terrifie. Mais bientôt, un message trouvé dans son casier la menace de tout révéler à l’ensemble du lycée si elle ne le plaque pas…
Simone renoncera-t-elle à l’amour pour protéger son secret ?

« Une histoire qui ouvrira les yeux des lecteurs et libérera la parole. » Angie Thomas, The Hate U Give.
« Romantique, drôle, plein d’espoir et tellement vrai ! » Becky Albertalli, Moi, Simon,16 ans, Homo Sapiens.

Robert Laffont