Lisez! icon: Search engine
Par First Editions, publié le 20/01/2022

Cédric Rostein : "Chez les pères il y a une volonté de mieux faire et de se remettre en question"

Producteur et hôte du podcast militant "Papatriarcat", le thérapeute Cédric Rostein arrive en librairie avec une nouveauté dans la collection "Ma petite famille" : Tu vas être papa, le guide pratique, actuel et engagé des papas 2.0 !

Rencontre avec un père allié du féminisme, qui prône une nouvelle parentalité, éclairée et affranchie du patriarcat et qui contribue à l’évolution de l’image que l’on se fait de la paternité.

  • Pourquoi avoir écrit ce guide ?

Parce que la situation de l’enfance, des femmes, plus particulièrement des mères est critique dans notre société patriarcale qui fait la part belle aux privilèges masculins. Pourtant dans mes échanges avec de nombreux pères, je retrouve une volonté de mieux faire et même de se remettre en question. Le problème étant notamment que les sujets touchés sont nombreux et demandent un investissement qui n’est culturellement pas coutumier aux pères sur le sujet. L’idée était donc de compiler et synthétiser l’ensemble des sujets dans un seul ouvrage pour permettre aux pères d’avoir des clés concrètes pour évoluer et d’enfin se libérer de ces ancrages qui les limitent dans leur rôle.

 

  • La société évolue et la paternité - et l’image qu’on se fait d’elle - avec. Sachant cela, comment avez-vous réfléchi /construit l’écriture de ce guide ?

Comme un chemin à emprunter, notamment pour un homme qui ne se serait jamais vraiment posé la question de la place de l’enfance et/ou de l’équité entre les femmes et les hommes, surtout dans la sphère parentale. Il a été conçu comme une discussion entre les lecteurs et moi. Comme dans un accompagnement individuel afin de permettre à chacun de trouver quelle serait SA paternité. Un autre point important fut de rappeler régulièrement dans les références des noms de femmes qui portent et ont porté le sujet bien avant que des papas à succès n’imaginent même qu’il existe !

 

  • Est-ce que produire et présenter le podcast "Papatriarcat" vous a aidé à écrire ce livre ?

Il a même été essentiel. Déjà car sans ce podcast je n’aurais jamais eu la matière et la réflexion pour l’écrire. Je n’aurais tout simplement pas été compétent sur le sujet. L’autre aspect crucial a été de pourvoir échanger quotidiennement avec la communauté du podcast et sur Instagram pour identifier les leviers à activer dans le texte, les thèmes et les approches. Enfin, se mêle aussi mon expérience comme accompagnant de l’humain et thérapeute qui, je l’espère, se ressent dans mes interviews et aussi dans ce livre.

 

  • Pouvez –vous décrire votre expérience de père en 3 mots ?

Changement de vie.

 

  • Avez-vous une anecdote sur votre propre découverte de la paternité à nous raconter ?

J’ai déjà raconté plusieurs fois, la vague d’amour incroyable et inconditionnel que j’ai ressenti en prenant ma fille dans mes bras à sa naissance lors de notre premier peau à peau. Aussi fort que soit ce moment, il a été confirmé et renforcé chaque jour. Cependant il y a un moment très particulier où la force et la puissance de l’amour inconditionnel m’a percuté en plein cœur.

Je travaillais alors à Poitiers tout en habitant à Bordeaux. Après la naissance de ma fille, je suis resté un mois complet avec elle et sa mère puis j’ai retravaillé 2 semaines avant de prendre un congé parental de 2 mois. La première semaine de "reprise" après ce premier mois à tisser un lien puissant a été compliquée. J’avais passé 2 nuits à Poitiers et je n’avais pas vu ma fille pendant 3 jours. Bien évidemment elle me manquait.

Sur le trajet du retour, j’appréhendais terriblement de la revoir. Malgré toutes mes lectures, toutes mes écoutes, toutes mes connaissances accumulées… je me disais qu’elle allait m’en vouloir, voire, me faire payer mon absence. Cela nous montre toute la puissance des ancrages culturels réveillés par l’enfant blessé en nous.

C’est la boule au ventre que je franchis la porte de notre maison vers 20h30. Ma compagne et ma fille sont dans notre chambre. J’approche d’elles. Ma gorge se serre. Je me sens comme un père indigne qui a abandonné son enfant et qui se prépare à en subir les conséquences fâcheuses et douloureuses. Comme le petit garçon que j’étais avançait face à la violence et la punition programmée et prévisible.

Ma compagne me sourit. La voir me rassure et me fait du bien. Elle dépose notre fille dans mes bras. J’attends des pleurs, de la colère, le rejet… et là… elle ouvre grand ses yeux et elle me sourit. Je me fais happer dans ces deux globes noirs remplis d’amour. L’émotion me submerge. Nous allons dans sa chambre et je la pose sur son tapis de jeu avant de m’effondrer en larmes près d’elle. Le doute, la peur, toutes mes imperfections et la colère envers moi-même disparaissent, balayés par la puissance de son amour inconditionnel. Pour la première fois de ma vie je prends conscience que c’est possible, que cet amour existe. Son regard, son sourire et son étreinte sont clairs : elle m’aime parce que je suis comme je suis. Sans conditions et imparfait. Parmi d’autres, c’est la première grande leçon que ma fille m’a enseigné.

 

Tu vas être papa
 Pourquoi j'ai décidé d'être père ? Et puis, c'est quoi « être un bon père » ?

Cédric Rostein encourage les futurs papas à se poser les bonnes questions pour comprendre et incarner fièrement leur nouveau rôle. Avec pédagogie et humour, ce livre nous donne :
  • des conseils pratiques pour accompagner la mère pendant la grossesse, s'organiser en famille et accueillir l'enfant ;
  • des outils pour adopter une éducation bienveillante ;
  • des pistes de réflexion pour s'engager dans une parentalité active, affranchie des remarques patriarcales.
Un livre de développement paternel pensé avec la même détermination engagée que le podcast Papatriarcat.

First Editions
First Editions
L'éditeur optimiste !