En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Par 404 éditions, publié le 04/09/2018
        ERRATUM Escape Book Steampunk - Le Dirigeable du Professeur

        Cher lecteur, deux erreurs se sont malencontreusement glissées dans notre livre l'Escape Book Steampunk - Le Dirigeable du Professeur, page 79 et entre les pages 178 et 180. Voici les compléments d'information manquant.

        Ajout page 79

        Après "Il est si lent que je ne suis jamais certain de sa rotation. Des peintures de paysages espagnols et de corrida encadrent un grand portrait du baron en tenue militaire d’apparat, médailles parfaitement alignées", il faut lire :

        "En m’approchant du lit, je passe à proximité d’un meuble de bar abondamment garni de bouteilles de choix, j’en oublie presque la marche d’escalier et manque de m’affaler sur l’épais tapis bleu qui couvre toute l’estrade. C’est en me relevant que j’aperçois la petite gravure sous le bar. Il s’agit d’un message sans aucun doute. L’ombre le masque parfaitement et il est tout juste perceptible au toucher. Je n’ai pas de source de lumière efficace sur moi et je préfère conserver mes allumettes pour un usage plus pertinent. Après quelques secondes de réflexion et un tour d’horizon de ce qui m’entoure, je jette mon dévolu sur un miroir de petite taille. Je m’empare de l’objet et l’oriente pour renvoyer un peu de lumière sur l’inscription afin de parvenir à la lire : « Pour retrouver le code, suivez une à gauche, une à gauche, une en haut, une en haut, une en haut, une en haut, une en haut, une en haut, une en haut, une à droite, une à droite. » Ces aéromarins n’avaient donc aucune limite ? Oser graver un tel pense-bête au nez et à la barbe de leur capitaine !"

        Télécharger la page 79 mise à jour

        Ajout pages 178-180

        Après "Plusieurs portes et passages percent le mur droit alors que de rares hublots apportent un peu", il faut lire :

        "de lumière naturelle dans ce monde de métal brun-rouge et de lueurs électrochimiques. À mes pieds, devant l’écoutille, gît un autre aérobot. Les pièces de l’automate ont été également emportées. J’enjambe les restes de la machine et m’engage dans le corridor. La décoration est toujours à l’honneur : cadres ornementés, tentures, tapis épais. Je progresse tout doucement, à la recherche d’indices. Un tableau porte un nom étonnant : « Compter les espaces ». Ne sachant trop que faire de cela, je continue mon exploration du couloir.
        La courbure du passage m’empêche d’en voir le bout, mais j’avance lentement pour ne pas être pris par surprise. Je n’ai pas encore rencontré le garde et me demande s’il n’est pas entré dans une cabine quand une ombre menaçante se dessine contre le mur. C’est un autre robot, je me mets en position de combat alors que la chose apparaît. Mon sang se glace.
        La machine est énorme. Voici donc la réponse au mystère des automates démembrés : la boîte à pensées du Relempago a décidé que les aérobots ne suffisaient pas à la protéger de ma progression. Elle s’est mise à rassembler des pièces, des membres"

        Télécharger les pages 178-180 mises à jour

        Bon courage pour sortir du livre !

        L'équipe de 404 éditions

        404 éditions