En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Par Plon, publié le 05/11/2018
        « Laeticia la vraie histoire », un portrait en clair-obscur de Laeticia Hallyday : Découvrez une sélection d'extraits

        Écrite par deux journalistes, Laeticia, la vraie histoire est la première enquête qui s’attache à essayer de comprendre le personnage controversé de Laeticia Hallyday.

        Le 19 octobre sortait le très attendu album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays c’est l’amour. L’album paru presque un an après sa mort, le 5 décembre 2017, s’accompagne de la publication de nombreux livres sur la rockstar, mais peu d’entre eux s’intéressent à celle qui a partagé sa vie pendant vingt et un ans.

        Laeticia, la vraie histoire coécrit par Laurence Pieau, directrice de rédaction chez Closer et François Vignolle, directeur-adjoint de la rédaction de M6, est une enquête qui permet de mieux cerner cette femme tantôt adorée tantôt haïe du public et de comprendre le couple explosif qu’elle formait avec Johnny. Est-elle une épouse aimante, une mère dévouée ou une terrible marâtre en quête de gloire et d’argent ? Peut-être est-elle toutes ces femmes à la fois et c’est précisément ce portrait en clair-obscur que dressent les deux journalistes au terme d’une enquête de huit mois, en s’appuyant sur les témoignages de plus d’une soixantaine de personnes dont une dizaine exclusifs.

        Derrière la description de ce personnage complexe se dessine également un Johnny méconnu, tourmenté, accidenté dont le seul ancrage durant toutes ces années fut Laeticia.

        Au fil des pages se déroule une enquête passionnante dont nous vous proposons quelques extraits.

        « Johnny testait, jouait sans cesse avec les limites. Quitte à blesser. […] Un soir, dans un restaurant, André Boudou fait à son tour les frais du petit jeu. “De toute façon, André, lance Johnny devant les cinq personnes qui partagent sa table, ne te fais aucune illusion. Toi, tu es mon con, tu es mon gros con.” André Boudou fulmine. À ses côtés, Laeticia proteste timidement “Mamour ! – Oh toi, ta gueule !” lui rétorque Johnny devant tout le monde. […] Contrariée, Laeticia descend s’enfermer dans sa cabine tandis que le rocker s’enquille des rhums banane sur le pont. […] Alors que Johnny enquille un énième cocktail, Laeticia prend son courage à deux mains et vient se planter devant lui : “Écoute Mamour, franchement, avec mon père, tu as été un peu…” Laeticia n’a pas le temps de finir sa phrase que Johnny l’a déjà soulevée et jetée à l’eau ! »

         

        « Il pleure dans la voiture. “Réponds-moi, dis-moi où tu es ?” À Saint-Barth, dans ce 4 x 4 qui passe, ironie de la vie, devant le cimetière où il sera enterré dix ans plus tard, Johnny cherche en vain, depuis des heures, à joindre Laeticia. À ses amis présents à ses côtés ce jour de mai 2008, il ne cesse de répéter la même chose : Laeticia s’est rendue hier soir à l’anniversaire de Lenny Kravitz à Paris. Et elle n’est pas rentrée de la nuit. Jojo tourne en boucle. Il est malheureux. Il flippe. Comme il l’a déjà été quand il s’est séparé d’Adeline, comme il l’a été quand Sylvie Vartan a arrêté les frais. “Il n’arrive pas à savoir où est Laeticia et ça le rend fou”, se souvient un ami de Saint-Barth. »

         

        « “Laeticia avait dit à Johnny que son père l’avait battue avec une cravache, avoue Mamie Rock. Ce n’est pas vrai ! Comme Johnny avait eu une jeunesse malheureuse, elle voulait montrer qu’elle aussi avait été malheureuse. Des bêtises ! » Lorsqu’il entend les allégations de sa fille, André Boudou s’empourpre, blessé par ce faux procès. Grande gueule oui, sanguin, oui, mais certainement pas violent avec ses enfants : “ Même avec une fleur, ma fille, je ne l’ai jamais battue ! Je n’ai jamais battue personne ! Moi, j’en ai pris des claques et des fessées, mais pas elle. Ce sont des inventions ! Quand il entend ça, son frère Grégory se marre, croyez-moi ! Tout cela c’est du mimétisme. C’est faux, comme lorsque Johnny raconte qu’il a été abandonné par son père, sa mère, qu’il est né dans la rue. C’est faux, sa mère était une femme formidable. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec Laeticia. Peut-être que ma personnalité l’écrasait. Ce n’est pas facile d’être père. Elle a voulu couper le cordon, je pense qu’elle n’a pas suivi la bonne méthode.” »

        Vous pouvez également feuilleter les premières pages de Laeticia, la vraie histoire en cliquant ici.

         

        Plon