Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221198100
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Dompteur d'anges

Collection : La Bête noire
Date de parution : 16/02/2017

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré,...

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

« Aucune cage ne pourra jamais retenir l’esprit brillant et retors de Claire Favan ! » Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.
« Un roman noir, froid, brutal, fou... Merveilleux ! » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2.
« Claire Favan maîtrise à la perfection la cuisson du lecteur à petit feu. » Jacques Saussey, auteur du Loup peint et de Ne prononcez jamais leurs noms.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221198100
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lunatic57 Posté le 3 Juin 2020
    J’ai hésité à sortir ce roman en pleine période de confinement. Je sortais d’une lecture « feel-good » qui m’avait fait du bien, alors me plonger dans un thriller, était-ce le bon moment ? Et contre toute attente, Claire Favan m’a embarquée dans son univers et j’ai dévoré ce roman. Max, abandonné par son père, orphelin de mère très jeune commence assez mal dans sa vie. Alors quand il est accusé du meurtre et du viol du jeune Kyle (avec qui il s’était lié d’amitié), tout explose. Il est jugé coupable et envoyé en prison où on imagine bien que son accueil, en tant que violeur d’enfant, a été très difficile. Il y passera 5 ans terribles, entre violence et humiliation de la part des autres détenus mais aussi du personnel. Condamné à vie, il sortira tout de même au bout de 5 ans, quand le véritable tueur sera confondu et innocentera ainsi Max. L’heure de la vengeance a sonné. L’homme compte bien régler ses comptes avec le système, les règles et les gens qu’il juge responsables de sa descente en enfer. Il met en place un plan machiavélique en enlevant des jeunes enfants, qu’il dressera et élèvera dans le but... J’ai hésité à sortir ce roman en pleine période de confinement. Je sortais d’une lecture « feel-good » qui m’avait fait du bien, alors me plonger dans un thriller, était-ce le bon moment ? Et contre toute attente, Claire Favan m’a embarquée dans son univers et j’ai dévoré ce roman. Max, abandonné par son père, orphelin de mère très jeune commence assez mal dans sa vie. Alors quand il est accusé du meurtre et du viol du jeune Kyle (avec qui il s’était lié d’amitié), tout explose. Il est jugé coupable et envoyé en prison où on imagine bien que son accueil, en tant que violeur d’enfant, a été très difficile. Il y passera 5 ans terribles, entre violence et humiliation de la part des autres détenus mais aussi du personnel. Condamné à vie, il sortira tout de même au bout de 5 ans, quand le véritable tueur sera confondu et innocentera ainsi Max. L’heure de la vengeance a sonné. L’homme compte bien régler ses comptes avec le système, les règles et les gens qu’il juge responsables de sa descente en enfer. Il met en place un plan machiavélique en enlevant des jeunes enfants, qu’il dressera et élèvera dans le but de tuer, de venger. Mais ces enfants ne sont pas choisis au hasard. Les mois et les années passent, les enfants semblent totalement conditionnés à tuer, à suivre ses ordres, à être fidèle à Max. Pourtant l’un d’eux fuira et retrouvera sa liberté. L’histoire n’est pas finie pour autant, et les liens qu’il a avec Max et ses anciens « frères » le rattrapent. Quelle idée terrible : enlever des enfants! La première partie du roman dans laquelle on assiste au « dressage » des enfants est très dure à lire. J’étais mal à l’aise d’être spectatrice de cette souffrance. L’auteure instaure vraiment une ambiance malsaine et gênante. La façon dont ils sont élevés dans la haine des autres et dans cette violence est très glauque. Quand le roman prend une tournure nouvelle avec la fuite d’un des petits guerriers, j’ai trouvé que l’histoire prenait un tout autre intérêt à mes yeux. J’étais captivée par l’évolution de ce personnage et la façon dont son expérience tragique a déterminé sa vie et ses réactions d’adulte. L’écriture est pleine de talent, le style est fluide, les chapitres s’enchaînent et accrochent le lecteur. La psychologie des personnages est détaillée avec minutie, on s’insinue dans leurs cerveaux jusqu’à presque justifier leurs actes et comportements. J’avais vu venir un petit élément au fil du récit, donc n’étais pas particulièrement surprise par le final de l’histoire. Néanmoins j’ai aimé la façon dont le roman s’achève. Une fin qui pourrait déranger les lecteurs, mais qui colle parfaitement à l’ambiance générale du roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lagrandeval Posté le 1 Juin 2020
    Max Ender est emprisonné pour le meurtre et le viol d’un enfant à tort. Pendant cinq ans, il devient le souffre-douleur (c’est peu dire) de ces codétenus sous l’approbation des matons. Innocenté, il décide de se venger et enlève les enfants de ses tortionnaires pour les dresser. J’ai lu ce thriller très rapidement et pourtant, je n’en connais pas la raison puisque je ressors de ma lecture mitigée. Je ne m’attendais pas à ce récit en lisant la quatrième de couverture. Je pensais que la manipulation mentale aurait plus d’importance Les personnages sont froids et je ne me suis attachée à aucun. La confrontation finale est aussi décevante. Et je n’ai pas été surprise par la fin l’ayant deviné très rapidement.
  • elynias Posté le 19 Mai 2020
    Après avoir lu la série du tueur intime qui était excellente, j'ai souhaité découvrir une autre oeuvre de l'auteure. Dompteur d'anges est tout aussi addictif et épatant. On suit Max Ender, jeté en prison pour un crime atroce qu'il n'a pas commis. A sa sortie de prison, il n'a plus qu'une idée en tête: se venger. Il va faire preuve de beaucoup d'intelligence et de cruauté pour parvenir à ses fins. Un récit machiavélique et addictif à ne pas rater.
  • FrancoMickey Posté le 19 Mai 2020
    Claire Favan c'est une belle découverte dans l'univers du polar français, disons-le d'entrée de jeu, avec à la clé du page turner pur et dur comme on les aime. Dans un registre déjà bien fourni elle arrive à se faire une place de choix grâce aux teintes poisseuses et glauques qu'elle insuffle à ses œuvres (attention ce parti pris peut en rebuter certains). Les trames scénaristiques sont diablement efficaces avec des retournements de situation bien pensés et habilement clairsemés sans jamais tomber dans la surenchère de coups de théâtre, piège relativement commun dans le genre. Les personnages quant à eux sont bien écrits avec une psychologie plus élaborée qu'à l'accoutumée - mais également bien plus alambiquée - permettant une meilleure immersion du lecteur. Par ailleurs, les chapitres étant courts, l'effet page turner s'en retrouve amplifié pour notre plus grand plaisir. Seul regret, le dénouement est un peu lisse et vite expédié au regard du reste du livre, néanmoins Dompteur d'Anges reste une chasse à l'homme implacable et perturbante qui vous offrira de belles heures de lecture tout en tension. On en redemande.
  • moijelisetvous Posté le 11 Avril 2020
    Hé hé fin de week-end J'en profite pour mettre à jour quelques unes de mes lectures. 3 pointures et je vais commencer par Barbara Abel : Je ne la présente plus et ce livre confirme bel et bien, qu'elle mérite sa place dans mon Panthéon des auteures de polars. "Je t'aime" , c'est une belle déclaration en général, et bien elle ne raisonne pas de la même façon avec l'écriture complètement adictive de Barbara Abel. Dans cette famille recomposée comme il en existe souvent, Alice la fille de Simon, est dans sa période des premiers amours. C'est une propice aux mensonges, qu'elle va partager avec Maud, sa belle mère, nouvel amour de son père Simon. Une famille recomposée comme je le disais mais une simple omission va faire basculer la maisonnée dans la haine parce que comme le rappelle très justement le teaser de ce livre : de l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas... Barbara Abel excelle et maîtrise parfaitement les différentes facettes de l'être humain, et c'est jouissif tellement c'est sans espoir. Ce livre est encore une fois une réussite Claire Favan, elle aussi dans mon Panthéon, pas un seul roman ne vous laisse indemne, elle aussi maîtrise à... Hé hé fin de week-end J'en profite pour mettre à jour quelques unes de mes lectures. 3 pointures et je vais commencer par Barbara Abel : Je ne la présente plus et ce livre confirme bel et bien, qu'elle mérite sa place dans mon Panthéon des auteures de polars. "Je t'aime" , c'est une belle déclaration en général, et bien elle ne raisonne pas de la même façon avec l'écriture complètement adictive de Barbara Abel. Dans cette famille recomposée comme il en existe souvent, Alice la fille de Simon, est dans sa période des premiers amours. C'est une propice aux mensonges, qu'elle va partager avec Maud, sa belle mère, nouvel amour de son père Simon. Une famille recomposée comme je le disais mais une simple omission va faire basculer la maisonnée dans la haine parce que comme le rappelle très justement le teaser de ce livre : de l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas... Barbara Abel excelle et maîtrise parfaitement les différentes facettes de l'être humain, et c'est jouissif tellement c'est sans espoir. Ce livre est encore une fois une réussite Claire Favan, elle aussi dans mon Panthéon, pas un seul roman ne vous laisse indemne, elle aussi maîtrise à la lettre le genre humain: une noirceur insondable que l'on qualifierait pourtant d'inhumain. Dompteur d'anges met en lumière Max Ender, un brave type, que l'on découvre dès sa naissance. Une mère célibataire, Max à une appétence pour les études assez limitée, lui ce qu'il préfère ce sont les menus travaux et il en fait sa principale occupation mais un beau jour, un enfant est retrouvé mort et tout laisse à penser que c'est Max le coupable. Il va vivre l'enfer en prison, via les matons et les autres prisonniers :5 ans de brimades, de viols, tortures et c'est un Max, profondément détruit qui va recouvrir la liberté. Une seule idée en tête, se venger des personnes qui l'ont incarcéré par erreur et se venger des surveillants également. Il va enlever les enfants de ses tortionnaires, les dresser, les dompter tels des animaux dociles. Une vengeance inouïe qui va elle aussi nous révéler l'impensable... Claire Favan avec un postulat de départ d'une noirceur incroyable, va néanmoins réussir à me faire ressentir de l'empathie pour Max mais c'est aussi avec ses protégés ou les surprises vont être de taille... Étouffant, magistral un grand moment de suspens et de repentance Et pour finir, Monsieur Franck Thilliez, qui nous livre un recueil de nouvelles surprises. On commence avec Au delà de l'horizon, qui a une raisonnance particulière en cette période de confinement, avec cette équipe de scientifiques isolés dans une zone désertique afin d'étudier la possibilité d'une vie sur Mars. Étonnante nouvelle à lire en ce moment qui vous tient en haleine et un suspens savamment instillé. Toutes les nouvelles n'ont pas le même rythme et ce qui fait que cela fonctionne parfaitement, on les dévore, on flippe pas mal aussi avec Origines notamment. On retrouve avec plaisir l'écriture de Franck Thilliez qui excelle dans les nouvelles. Voilà voilà... Merci les éditions Pocket et un grand merci à ces auteurs aussi de me régaler à chaque fois.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.