Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221190777
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Les Piliers de la Terre

Jean Rosenthal (traduit par)
Date de parution : 06/10/2015

XIIe siècle. L’Angleterre est déchirée par la guerre civile et affaiblie par la famine et une épouvantable crise religieuse. À Kingsbridge, la construction de la plus grande cathédrale du monde suscite rivalités, violences et luttes de pouvoir. Les destins de Philip, le prieur, Jack, le bâtisseur ou la jeune aristocrate...

XIIe siècle. L’Angleterre est déchirée par la guerre civile et affaiblie par la famine et une épouvantable crise religieuse. À Kingsbridge, la construction de la plus grande cathédrale du monde suscite rivalités, violences et luttes de pouvoir. Les destins de Philip, le prieur, Jack, le bâtisseur ou la jeune aristocrate Aliena s’entremêlent dans cette superbe épopée romanesque où l’amour et la haine sont omniprésents.
Une fresque monumentale par le plus grand bâtisseur de romans historiques de notre époque.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221190777
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • elobook86 Posté le 13 Novembre 2021
    Voici donc 1050 pages avalées poussé par tous les lecteurs de Kent Follett qui en font un roman incontournable. J'ai donc fait un changement radical de style avec ce roman historique, moi qui lis plutôt des histoires dans l ère actuelle. C'est donc une plongée dans l Angleterre du XII eme siècle et la construction des cathédrales. Évêques, comtes, moines, prieurs, bâtisseurs... toutes les classes sociales sont présentes. Le début a été un peu difficile pour moi, j'ai eu un peu de mal à adhérer à l histoire. Mais passé les 100 premières pages je me suis attachée aux personnages dont l histoire évolue au fil des pages et il était impossible de fermer ce livre. L histoire est bien ficelée autour d une intrigue aux rebonds incessants. Amour, haine, guerres de territoire, luttes de pouvoir, famines...sont abordés dans un style simple et fluide. A noter également la qualité du travail documentaire. Bref encore un bon moment de lecture.
  • EwenLeKoadeg Posté le 1 Novembre 2021
    Certes, le nombre de pages à lire peut faire peur ( plus de 1 000). Mais on est très rapidement pris dans l'intrigue et l'on se projette aisément dans l'Angleterre du XIIe siècle. On s'attache aussi bien à des personnages comme Aliéna et le prieur Philip alors que d'autres nous énervent au plus haut point. A peine le temps de se remettre de la fin d'une situation qu'une autre, tout aussi haletante, nous prend déjà aux tripes. A lire sans modération.
  • Gruizzli Posté le 18 Octobre 2021
    Vous connaissez sans doute Ken Follet, avec ses livres qui sont vendus à un nombre d'exemplaire juste extraordinairement élevé. Pour info, cette série dont je vais vous parler serait la plus lue dans le monde. Dingue, non ? Bon, cela dit les chiffres ne sont jamais connus expressément, mais en tout cas ça veut bien dire qu'elle est connue. Je suis sur d'ailleurs que vous en avez entendu parler -ou de l'adaptation en série qui en est dérivée. Et puis l'auteur est une véritable légende ! Ce livre est une fiction historique. En clair, il s'inspire d'une période de l'histoire et place des personnages inventés dans un cadre particulier. Le choix est arbitraire, mais la documentation est essentielle à ce genre d'exercice et dans notre cas, Ken Follet s'est particulièrement appliqué ! Dans le genre, c'est assez souvent casse-gueule, sans compter ceux qui ne se soucient absolument pas de réalisme (exemple très connu : Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas). Bref, il s'agit d'un sujet qui me concerne particulièrement, et je vais m'atteler à la tâche difficile de le chroniquer. Cet ouvrage se déroule au Moyen Âge, mais plus exactement durant la période du XIII#7497; siècle. Durant cette période, nous allons assister à la construction... Vous connaissez sans doute Ken Follet, avec ses livres qui sont vendus à un nombre d'exemplaire juste extraordinairement élevé. Pour info, cette série dont je vais vous parler serait la plus lue dans le monde. Dingue, non ? Bon, cela dit les chiffres ne sont jamais connus expressément, mais en tout cas ça veut bien dire qu'elle est connue. Je suis sur d'ailleurs que vous en avez entendu parler -ou de l'adaptation en série qui en est dérivée. Et puis l'auteur est une véritable légende ! Ce livre est une fiction historique. En clair, il s'inspire d'une période de l'histoire et place des personnages inventés dans un cadre particulier. Le choix est arbitraire, mais la documentation est essentielle à ce genre d'exercice et dans notre cas, Ken Follet s'est particulièrement appliqué ! Dans le genre, c'est assez souvent casse-gueule, sans compter ceux qui ne se soucient absolument pas de réalisme (exemple très connu : Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas). Bref, il s'agit d'un sujet qui me concerne particulièrement, et je vais m'atteler à la tâche difficile de le chroniquer. Cet ouvrage se déroule au Moyen Âge, mais plus exactement durant la période du XIII#7497; siècle. Durant cette période, nous allons assister à la construction d'une cathédrale. En fait le titre indique le nom donné aux cathédrales (si je me rappelle bien), et c'est bel et bien la cathédrale qui sera le centre de tout le livre. Enfin, des deux livres. Les personnages vont graviter tous autour, avec Tom le bâtisseur, Ellen, sa deuxième femme, Alfred le fils de Tom, Jack le fils d'Ellen, Philip le prieur de Kingsbridge (la ville où se bâtit la cathédrale) et toute une cohorte de personnages en plus (Aliéna, Richard, Martha ...) qui s'opposeront à une coalition de personnages méchants, machiavéliques et retord, avec l'évêque Valeran, William et son valet Walter, ses parents les Hamleigh, et bien d'autres qui vont essayer par tous les moyens d'entraver les actions des premiers (Regimus, le roi Stephen …). Dans le récit, les personnages vont en fait évoluer autour de Kingsbridge et des alentours (notamment la ville de Shiring) et vivre durant une longue période, plus de vingt ans se déroulant entre le début et la fin du récit si mes souvenirs sont bons. C'est une période où l'Angleterre connaît une guerre civile entre l'impératrice Maud et le roi Stephen, c'est également une période où les barons prennent du pouvoir, l’Église de la puissance, etc … Il y aurait une belle analyse historique à faire dessus d'ailleurs (je crois que ça a déjà été fait). Du coup nous avons le droit en plus à une petite vision de la société médiévale et de tout ce qui était impliqué dans la vie de tout les jours. C'est très intéressant à observer, et je trouve que c'est passionnant à lire. Complètement dépaysant. L'auteur, Ken Follet, est agrégée en philosophie et non en histoire, mais la trame historique est cependant très fidèle à la réalité, et la construction de la cathédrale relève d'une très grande exactitude dans les techniques employées tout comme dans les plans et la façon de procéder. Là-dessus, il faut admirer le travail de recherche en amont. Par contre je ne sais pas si on peut dire qu'il respecte les choses autour de la façon de penser des personnes. Elle est peut-être trop moderne et ne colle pas au cadre. Cependant, je ne le reproche pas étant donné que l'ensemble est très lisible du coup. Et puis, quelle histoire ! Le roman a beau être très gros (1050 pages environ en format poche) et se dérouler sur un temps long, il est extrêmement prenant et très lisible. Les coups de théâtre sont nombreux, et les rebondissements prenant, on se laisse porter par l'intrigue avec en sous-jacent cette fameuse question : « Les gentils gagneront-ils ? ». Bien évidemment, nous sommes dans du Ken Follet et non du Stephen King, la fin sera heureuse pour la plupart et non pas horrible. Mais il faut un long chemin pour y arriver. Et c'est ce chemin qui est intéressant. Je dois dire que pour les critiques, c'est très difficile à faire. Bien évidemment, le style de la fiction historique ne plaît pas toujours à tout le monde (je pense à un de mes professeurs de fac notamment) et les happy end de Follet peuvent déranger. On peut souligner également un manichéen primaire, très peu de personnages sont vraiment complexe, même si personne n'est juste un grand méchant parce qu'il est méchant. Il y a toujours un fond d'intention, de volonté … Mais je vous avoue que William on l'étranglerait volontiers du début à la fin . En conclusion, ce livre est un monument de littérature, prenant d’un bout à l'autre et d'une bonne richesse historique. Les personnages sont attachants, et l'intrigue se dévore avec plaisir. Les rebondissements viendront jusqu’au bout, toujours de façon crédible (pour notre plus grand plaisir) et d'une façon inattendu, créant une atmosphère de suspense et en même temps de chronique d'un temps. Tout est bien orchestré, et la lecture est passionnante. Sans trop sortir des sentiers battus en termes d'histoire, Les piliers de la Terre reste une belle œuvre, pour tout public, qui n'est pas un des romans les plus vendus du monde pour rien. C'est encore et toujours un ouvrage qui peut et devrait être lu. Et puis, un gros pavé de temps en temps, c'est tellement bon … À consommer sans modération !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tbilissi Posté le 9 Octobre 2021
    Enfin j'ai découvert ce monument de la littérature britannique! Sa réputation n'est pas usurpée. En dehors du fait que je l'ai trouvé trop manichéen (peut-on faire plus noir que William Hamleigh ? Les "gentils" doivent-ils forcément être beaux et gagner à la fin ?), ce roman est une sublime saga historique sur le moyen-âge. C'est une période qui m'a toujours mise mal à l'aise sans trop comprendre pourquoi. À la lecture de cette histoire, s'étalant sur 35 ans, je commence à comprendre: on apprend qu'au moyen-âge, on peut mourir de froid ou de faim, se faire voler impunément, les femmes se faire violer sans que personne ne s'en émeuve. Un village se retrouve brûlé en quelques minutes, un comte est renversé du jour au lendemain et remplacé par un jeune noble sans aucune conscience, un évêque complote de manière éhontée, le shérif est le pire des voyous. C'est glaçant. Peut-être exagéré, mais très instructif. Les bâtisseurs de cathédrale apportent beauté, espoir et sérénité dans cette époque si difficile. Une longue et belle lecture que j'ai hâte de prolonger avec les opus suivants.
  • booksandcookieslovers Posté le 5 Octobre 2021
    Je pense que ce que je peux dire c’est que ce roman est extrêmement riche. Riche en personnages, en rebondissements, en intrigues et en descriptions. Malgré quelques longueurs, notamment dans les descriptions techniques de la cathédrale, j’ai trouvée que les 1250 pages passent très vite. Certes, j’ai mis trois semaines à le lire. Mais dès que je retournais dans le roman j’étais directement happée à nouveau dans l’histoire. J’ai eu un vrai coup de cœur pour le personnage de Tom le bâtisseur. Sa manière de se battre pour sa famille et pour réaliser son rêve m’a beaucoup touchée. J’ai également beaucoup aimée le personnage d’Aliena, qui est une femme forte, qui est prête à tout pour réussir et pour aider son frère Richard. Son histoire m’a énormément marquée et je l’ai trouvée très inspirante. En bref, c’est un roman riche, très bien écrit, addictif. Avec ses personnages forts. Je vous recommande cette lecture. C’est un de mes gros coup de cœur de 2021.
Plongez dans l'univers de Ken Follett
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !

Lisez maintenant, tout de suite !