Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264070814
Code sériel : 5510
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

De si bons amis

Date de parution : 16/01/2020
Quand la générosité d’un couple d’amis devient l’instrument d’un assujettissement... L’histoire glaçante d’une emprise amicale hautement toxique mais aussi un portrait bouleversant de femme et une ode à l’amour maternel.
 
Quand Ava et Swift Havilland, couple de philanthropes fortunés, décident de prendre Helen McCabe sous leur aile, celle-ci est au plus bas. À quarante ans, elle a récemment perdu la garde de son fils Oliver, huit ans, et partage sa semaine entre rencontres aux Alcooliques Anonymes, petits boulots pour un... Quand Ava et Swift Havilland, couple de philanthropes fortunés, décident de prendre Helen McCabe sous leur aile, celle-ci est au plus bas. À quarante ans, elle a récemment perdu la garde de son fils Oliver, huit ans, et partage sa semaine entre rencontres aux Alcooliques Anonymes, petits boulots pour un traiteur, et soirées à faire défiler sur son écran les profils d’hommes célibataires de sa région. S’étant réfugiée depuis son enfance derrière des récits de vies fantasmées – un jour orpheline, le lendemain petite-fille d’Audrey Hepburn –, elle trouve auprès des Havilland ce qu’elle a toujours recherché : se sentir unique.

Couverte de cadeaux et d’attentions, Helen n’a jamais été autant choyée. Vulnérable, impressionnable, elle tombe rapidement sous l’influence du couple, les laissant régir jusqu’à sa vie intime et amoureuse, tandis qu’ils lui promettent la seule chose qui compte à ses yeux : récupérer la garde à temps plein de son fils. Mais lorsque Oliver, témoin d’un accident impliquant Swift, est accusé par ce dernier d’en être à l’origine, Helen se retrouve confrontée à un grave conflit de loyauté. Jusqu’où est-elle prête à aller pour garder la confiance des Havilland ?

Dans un style fluide et percutant, Joyce Maynard offre un roman saisissant sur l’amitié, la trahison et l’amour maternel. Remarquablement construit, De si bons amis est le récit d’un drame inévitable, qui nous tient en haleine du début à la fin.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070814
Code sériel : 5510
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sevlipp Posté le 19 Octobre 2020
    Helen vient de perdre la garde de son petit garçon. Déprimée, tirant le diable par la queue, elle travaille comme extra pour un traiteur. Lors d'un vernissage, elle fait la connaissance d'Ava femme élégante et riche, très riche. Une amitié, une emprise se noue. Il va être question d'amitié, de trahison, de perversion, de loyauté, d'amour, d’honnêteté, de malhonnêteté, de classes sociales qui se croisent. L'amour maternel est formidablement décrit. Le suspense monte crescendo. Le style et le rythme rendent parfaitement le sentiment que "quelque chose ne va pas" que "cela va mal finir". Un roman addictif qui se lit d'une traite.
  • cami_mondo Posté le 7 Octobre 2020
    Helen, jeune femme divorcée dont la garde de son fils lui a été retirée, va être prise sous l’aile des Havilland, un couple fortuné. Ils vont devenir ses « meilleurs amis », qu’elle ne cessera de ne jamais vouloir décevoir. Dans ce thriller psychologique, Joyce Maynard questionne les relations amicales et explore les relations toxiques. Elle instaure, tout au long du roman, une ambiance lourde, distille quelques indices, jusqu’au drame inévitable. Machiavélisme, trahison, et manipulation sont les clés de ce roman, simple et efficace.
  • dom_bizet Posté le 1 Août 2020
    Titre Français resume très bien à lui seul le livre. Histoire inspirée et racontée de façon très sincère, on suit la personnage principale dans son histoire, et ses rencontres, et puis on commence au fil des chapitres à comprendre petit à petit ce qui amene au doute et pour la suite je ne spoile pas :) Une très belle découverte première lecture de cette autrice plusieurs fois adaptée.
  • choppincamille Posté le 31 Juillet 2020
    Helen a une vie assez déprimante : réunions aux AA, garde de son fils retiré, mari quitté, carrière de photographe ratée. Mais ça, c’était avant que le couple Havilland la prenne sous son aile et décide qu’elle méritait mieux. Ce couple de millionnaires semblant mener une vie palpitante à qui tout sourit... 🌈 - Helen est vulnérable et influençable. Les Havilland sont possessifs et intrusifs. Ils ont leur avis sur tout : les relations d’Helen, sa vie, son fils. Et justement, Helen n’a qu’une chose en tête : récupérer son fils et tant pis si ça doit passer par de la poudre aux yeux ! Au fil des pages, le petit Ollie voue un véritable culte à Swift Havilland, son charisme, sa piscine, ses pitreries, son inconscience... car quand un horrible accident les implique tous les deux, le gentil Swift laisse place au Monstre impitoyable : il désigne Ollie coupable, les masques tombent et le piège se referme sur Helen. 👦🏻 De la bataille d’égos aux conflits de loyauté, difficile d’en sortir indemne... - J’ai adoré l’aspect psychologique du roman : ça monte crescendo, on se sent de plus en plus oppressés. On se rend compte très vite que les Havilland cachent bien leur jeu, qu’ils ont... Helen a une vie assez déprimante : réunions aux AA, garde de son fils retiré, mari quitté, carrière de photographe ratée. Mais ça, c’était avant que le couple Havilland la prenne sous son aile et décide qu’elle méritait mieux. Ce couple de millionnaires semblant mener une vie palpitante à qui tout sourit... 🌈 - Helen est vulnérable et influençable. Les Havilland sont possessifs et intrusifs. Ils ont leur avis sur tout : les relations d’Helen, sa vie, son fils. Et justement, Helen n’a qu’une chose en tête : récupérer son fils et tant pis si ça doit passer par de la poudre aux yeux ! Au fil des pages, le petit Ollie voue un véritable culte à Swift Havilland, son charisme, sa piscine, ses pitreries, son inconscience... car quand un horrible accident les implique tous les deux, le gentil Swift laisse place au Monstre impitoyable : il désigne Ollie coupable, les masques tombent et le piège se referme sur Helen. 👦🏻 De la bataille d’égos aux conflits de loyauté, difficile d’en sortir indemne... - J’ai adoré l’aspect psychologique du roman : ça monte crescendo, on se sent de plus en plus oppressés. On se rend compte très vite que les Havilland cachent bien leur jeu, qu’ils ont mis leur grappin sur Helen et que ça va finir par lui tomber dessus. Mais quand ? Comment ? Pourquoi ? 🤷🏻#8205;#9792;️ - C’est fin, subtil, fascinant : les relations toxiques, les amitiés superficielles, l’emprise psychologique, l’amour maternel et les dilemmes qui découlent de tout ça. 🤯 - Ils étaient pourtant... « de si bons amis »...! 👩🏼#8205;🤝#8205;👨🏻
    Lire la suite
    En lire moins
  • nnb Posté le 3 Juillet 2020
    J'avais découvert Joyce Maynard dans l'excellent récit Les filles de l'ouragan. Pour mon retour à la lecture de cette autrice, j'ai choisi De si bons amis paru l'an passé...et je suis à nouveau conquise ! Conquise à plusieurs niveaux: conquise par les qualités du roman mêlant plusieurs thématiques : l'amitié toxique, l'amour, l'amour maternel, l'alcoolisme, la fraude fiscale dans une narration allant crescendo jusqu'au thriller ; conquise par les personnages : le personnage central d'Helen la jeune femme photographe démunie, égarée par le début de sa vie puis celle de sa vie adulte en tant que femme, mère et professionnelle, le personnage du petit garçon Ollie, l'amoureux transi Elliot...mais surtout l'extravagant couple des Havilland-évoquant un peu le mythique et fanstaque couple de peintres Frida Khalo et Diégo Riviera- et puis conquise- enfin -par l'écriture de Joyce Maynard. Un roman passionnant à lire d'une traite !
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !