En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les règles d'usage

        10/18
        EAN : 9782264070715
        Code sériel : 5238
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 552
        Format : 108 x 177 mm
        Les règles d'usage

        Isabelle DELORD-PHILIPPE (Traducteur)
        Date de parution : 07/09/2017
        EAN : 9782264070715
        Code sériel : 5238
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 552
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.80 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • elo_die Posté le 13 Janvier 2018
          Avez-vous déjà lu un roman de Joyce Maynard? Si ce n'est pas le cas, vous avez beaucoup de chance, car vous avez tout à découvrir de cette auteur, qui à chaque ouvrage m'éblouit par sa justesse. C'est encore le cas ici avec ce roman post-11 septembre. Ce jour-là, la maman de Wendy part travailler et ne rentre pas à la maison. Au début il y a l'espoir, qui s’amenuise à mesure que s'envolent les avis de recherche placardés sur les murs de la ville, blessée dans son orgueil de toute-puissance. Commence alors un long travail de deuil pour la jeune fille, mais également pour Josh son beau-père, Louie son demi-frère, et pour son père, Garret. Chacun va devoir ré-apprendre à vivre dans un monde chamboulé, où les règles d'usage qui jalonnaient leurs vies ont perdu tout leur sens. Écrit en 2003 mais publié en français en 2016 seulement, "Les règles d'usage" est empreint du traumatisme encore frais des attentats. Partant de cet événement qui a marqué à jamais le monde à grande échelle, l'auteur nous montre son impact à échelle humaine, en se concentrant sur Wendy, qui doit affronter les affres de l'adolescence, tout en traversant le deuil de sa... Avez-vous déjà lu un roman de Joyce Maynard? Si ce n'est pas le cas, vous avez beaucoup de chance, car vous avez tout à découvrir de cette auteur, qui à chaque ouvrage m'éblouit par sa justesse. C'est encore le cas ici avec ce roman post-11 septembre. Ce jour-là, la maman de Wendy part travailler et ne rentre pas à la maison. Au début il y a l'espoir, qui s’amenuise à mesure que s'envolent les avis de recherche placardés sur les murs de la ville, blessée dans son orgueil de toute-puissance. Commence alors un long travail de deuil pour la jeune fille, mais également pour Josh son beau-père, Louie son demi-frère, et pour son père, Garret. Chacun va devoir ré-apprendre à vivre dans un monde chamboulé, où les règles d'usage qui jalonnaient leurs vies ont perdu tout leur sens. Écrit en 2003 mais publié en français en 2016 seulement, "Les règles d'usage" est empreint du traumatisme encore frais des attentats. Partant de cet événement qui a marqué à jamais le monde à grande échelle, l'auteur nous montre son impact à échelle humaine, en se concentrant sur Wendy, qui doit affronter les affres de l'adolescence, tout en traversant le deuil de sa mère. La (re)construction de la jeune fille prend la forme d'un roman initiatique tout en sensibilité mais sans sensiblerie, qui aborde avec cette justesse incroyable propre à l'auteur les thèmes du deuil et de la résilience bien sûr, mais également de l'insouciance perdue, de l'amitié, de l'adolescence et des relations familiales, au travers des liens compliqués qui unissent Wendy aux membres de sa famille recomposée. Un roman très détaillé, très lent, qui prend son temps, comme pour mieux s'inscrire dans la temporalité nouvelle à laquelle les protagonistes doivent faire face, celle du deuil. À l'image du long chemin qu'il faut parcourir pour enfin pour retrouver un peu de paix, pour apprivoiser la douleur et retrouver goût à la vie. Un cheminement physique, qui va mener Wendy de New York en cendres à la Californie écrasée de chaleur, à la rencontre de ce père absent ; un cheminement psychologique aussi, car en s'éloignant de sa famille new-yorkaise la jeune fille va enfin pouvoir construire la relation qui manquait à son équilibre, dans cette période si chaotique et compliquée qu'est le passage de l'enfance à l'âge adulte. D'un événement dramatique, Joyce Maynard livre une histoire lumineuse et pleine d'espoir sur le retour à la vie après la perte d'une être cher. Une ode à la vie et à l'amour. C'est très, très beau.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LucileMM Posté le 11 Janvier 2018
          Wendy, 13 ans mène une vie d’adolescente comme tant d’autres dans sa famille recomposée, jusqu’au 11 septembre 2001, quand sa mère disparaît dans l’attentat du World trade Center. Les premiers jours, l’espoir demeure, malgré tout. Peut-être a-t-elle réussi à s’échapper, peut-être erre-t-elle dans Manhattan, sonnée, traumatisée mais vivante. Mais voilà, la mère ne revient pas, et Wendy se perd. Son désarroi se heurte à la souffrance de son beau-père à la détresse de son petit-frère, alors quand son père démissionnaire qu’elle connaît à peine lui propose de venir habiter avec elle à l’autre bout du pays elle accepte. Commence alors une longue reconstruction au grès des rencontres qu’elle va faire et des décisions qu’elle va pendre. Une lecture prenante, riche, toute en subtilité. Le thème principal est le deuil, mais quantité d’autres sont abordés en filigrane par l’auteur, et en particulier, la complexité de la relation parents/enfants. C’est un livre d’une douceur incroyable, qui blesse et qui berce, qui secoue et qui répare. Au fil des pages, le charme agit de plus en plus fort et j’ai eu ce sentiment parfois que j’aurais pu continuer à lire pendant des mois sans jamais me lasser, suivre le lent cheminement de Wendy.
        • Cassy Posté le 11 Janvier 2018
          Wendy est âgée de treize ans et traverse le début de sa crise d’adolescence. Elle vit avec sa mère qui a refait sa vie avec Josh et son demi-frère, né de cette union, Louie. Wendy est parfois difficile envers sa famille qui l’aime profondément. On est à New York, en 2001. Wendy est au collège quand elle apprend que la tour dans laquelle travaille sa Janet, sa mère, s’est effondrée. Josh et Wendy cherchent Janet, placardent des affiches, font le tour des hôpitaux, en vain. Notre jeune héroïne supporte difficilement cette vie sans elle et décide de partir en Californie chez Garrett, ce père qui n’a jamais vraiment fait partie de sa vie. Joyce Maynard retranscrit parfaitement les sentiments de tous ces esseulés du 11 septembre. La nouvelle abasourdissante, les milliers d’affiches, les jours d’errance et surtout, le fait de ne parfois rien retrouver de la personne qu’on aimait… J’imagine ces jours, ces semaines dans l’incertitude. L’auteure nous touche aussi avec le personnage de Wendy, en quête de repères et surtout d’elle-même. Les règles d’usage est un magnifique voyage peuplé de rencontres inattendues et bouleversantes. Il y a le libraire et son fils autiste, la petite-amie de Garrett, passionnée de cactus et... Wendy est âgée de treize ans et traverse le début de sa crise d’adolescence. Elle vit avec sa mère qui a refait sa vie avec Josh et son demi-frère, né de cette union, Louie. Wendy est parfois difficile envers sa famille qui l’aime profondément. On est à New York, en 2001. Wendy est au collège quand elle apprend que la tour dans laquelle travaille sa Janet, sa mère, s’est effondrée. Josh et Wendy cherchent Janet, placardent des affiches, font le tour des hôpitaux, en vain. Notre jeune héroïne supporte difficilement cette vie sans elle et décide de partir en Californie chez Garrett, ce père qui n’a jamais vraiment fait partie de sa vie. Joyce Maynard retranscrit parfaitement les sentiments de tous ces esseulés du 11 septembre. La nouvelle abasourdissante, les milliers d’affiches, les jours d’errance et surtout, le fait de ne parfois rien retrouver de la personne qu’on aimait… J’imagine ces jours, ces semaines dans l’incertitude. L’auteure nous touche aussi avec le personnage de Wendy, en quête de repères et surtout d’elle-même. Les règles d’usage est un magnifique voyage peuplé de rencontres inattendues et bouleversantes. Il y a le libraire et son fils autiste, la petite-amie de Garrett, passionnée de cactus et médium à ses heures perdues ou encore la mère adolescente, dépassée par les événements. Chacun apportera quelque chose à Wendy et l’aidera en quelque sorte à se reconstruire et à se trouver. Un roman coup de cœur dans lequel on pleure, dans lequel on sourit mais qui, surtout, est très réaliste. Pas de bons sentiments, pas de facilités, simplement du concret, des histoires qui ne finissent pas toujours bien mais sans jamais recourir au pathos. Je salue l’ouvrage de Joyce Maynard et son témoignage inoubliable.
          Lire la suite
          En lire moins
        • prune42 Posté le 1 Janvier 2018
          Wendy est une adolescente comme les autres ; elle vit à New York avec sa mère Janet, son beau-père Josh et son demi-frère Louie. Le 11 septembre 2001, sa mère est dans une des deux tours du World Trade Center, elle ne reviendra pas. Wendy est ébranlée par ce drame, elle ne sera plus jamais la même. Elle pense sans arrêt à sa mère, à leurs moments ensemble, à ce qu'elle ne lui a pas dit. Quand son père biologique Garrett qu'elle connaît très peu, l'invite chez lui en Californie, elle décide de le suivre. Là-bas, elle va faire des expériences de vie et la connaissance de personnes qui vont la faire mûrir : Alan, le libraire et son fils autiste Tim, Violet la jeune fille mère, Carolyn l'amie de Garrett, Todd le jeune skateur... Wendy va prendre conscience de l'importance de la vie et apprendre à savourer chaque moment un peu plus intensément. J'ai découvert ce roman grâce à des avis très positifs de lecteurs sur Internet. Aussi, quand la médiathèque de ma commune l'a acheté, je l'ai emprunté avec plaisir. Je ne regrette absolument pas mon choix car j'ai beaucoup aimé ce livre qui est très touchant. On ne peut... Wendy est une adolescente comme les autres ; elle vit à New York avec sa mère Janet, son beau-père Josh et son demi-frère Louie. Le 11 septembre 2001, sa mère est dans une des deux tours du World Trade Center, elle ne reviendra pas. Wendy est ébranlée par ce drame, elle ne sera plus jamais la même. Elle pense sans arrêt à sa mère, à leurs moments ensemble, à ce qu'elle ne lui a pas dit. Quand son père biologique Garrett qu'elle connaît très peu, l'invite chez lui en Californie, elle décide de le suivre. Là-bas, elle va faire des expériences de vie et la connaissance de personnes qui vont la faire mûrir : Alan, le libraire et son fils autiste Tim, Violet la jeune fille mère, Carolyn l'amie de Garrett, Todd le jeune skateur... Wendy va prendre conscience de l'importance de la vie et apprendre à savourer chaque moment un peu plus intensément. J'ai découvert ce roman grâce à des avis très positifs de lecteurs sur Internet. Aussi, quand la médiathèque de ma commune l'a acheté, je l'ai emprunté avec plaisir. Je ne regrette absolument pas mon choix car j'ai beaucoup aimé ce livre qui est très touchant. On ne peut rester insensible au drame qui atteint cette famille, ce roman est très touchant. Joyce Maynard excelle à nous décrire les sentiments de son personnage principal, une adolescente, on croirait vraiment lire le journal intime de Wendy. A part quelques récits de personnes qui ont vécu les attentats du 11 Septembre 2001, je ne connaissais pas de livre abordant ce drame, aussi ce roman est un magnifique hommage aux victimes et à leurs proches. Ce que j'ai aimé aussi, c'est que comme dans la vraie vie, on voit les sentiments du personnage principal évoluer, le caractère de Wendy n'est pas figé et cela sonne incroyablement vrai. Les personnages à m'avoir touchée ici sont nombreux, dans le désordre je citerai Wendy bien sûr, mais aussi Josh, le beau-père d'adoption déchiré par le drame mais immensément généreux de cœur, Alan le libraire, Carolyn si emplie de tendresse, Todd à la recherche de son frère... Ils ont tous une beauté d'âme remarquable, une générosité qui ne laisse pas insensible. Je ne pensais pas autant aimer ce roman de prime abord, je le trouvais agréable certes mais j'étais loin de m'imaginer la force et la sensibilité qu'il dégage. C'est une magnifique découverte faite en ce premier jour de l'année et je vous invite à faire connaissance si vous en avez l'occasion.
          Lire la suite
          En lire moins
        • ninine30 Posté le 29 Novembre 2017
          Le 11/09/2001, la mère de Wendy, new-yorkaise de 13 ans, part travailler au World Trade Center mais ne revient pas. Jour après jour, l'espoir fait place à la sidération. Face à ce deuil impossible, Wendy décide de quitter son petit frère et son beau-père pour s'installer en Californie. Elle y mènera une nouvelle vie auprès de son père biologique qu'elle connaît à peine et se réinventera au fil des rencontres. Une magnifique histoire sur l'adolescence, les liens familiaux et la reconstruction après la perte d'un être cher.
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.