Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264070715
Code sériel : 5238
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Les règles d'usage

Isabelle D. Philippe (traduit par)
Date de parution : 07/09/2017
Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, sa mère part travailler et ne revient pas. Après une prise de conscience lente et terrible, Wendy et sa famille tentent de continuer à vivre. Son chemin mène la jeune fille en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à... Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, sa mère part travailler et ne revient pas. Après une prise de conscience lente et terrible, Wendy et sa famille tentent de continuer à vivre. Son chemin mène la jeune fille en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque. Elle part alors à la découverte de ce qui l’entoure, faisant d’étonnantes rencontres : une mère adolescente, un libraire clairvoyant et son fils autiste, un jeune marginal qui recherche son frère. Ces semaines californiennes l’aideront-elles à aborder la nouvelle étape de sa vie ?

« Une résilience littéraire extrêmement forte et infiniment touchante. » Sandrine Mariette, Elle

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle D. Philippe
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070715
Code sériel : 5238
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • puchkina Posté le 21 Décembre 2021
    Wendy, treize ans, vit avec sa mère Janet, son beau-père musicien Josh et son petit frère de quatre ans, Louie à New York. Le 11 septembre 2001, sa mère ne revient pas. Elle travaillait dans une des Twin Towers. La vie de Wendy perd toutes ses couleurs malgré la présence de son beau père dévasté, de son petit frère et Amelia sa meilleure amie. Quelques semaines plus tard, son père Garrett, qui a n’a jamais été là pour elle vient la chercher pour l’emmener vivre avec lui à Sacramento. Wendy va faire des rencontres (un libraire père d’un autiste, une jeune mère dépassée, un skateur au grand cœur) qui lui permettront de ne plus seulement penser au chagrin sans fond qui la ronge. Et son père de jouer peut-être enfin son rôle. Roman du deuil vécu par une adolescence mêlé aux erreurs, expérimentations et défis liés à cette période charnière de la vie, Les règles d’usage est un beau roman triste et empathique qui à cause de l’absence de tiret devant les dialogues place le lecteur un peu à distance mais se révèle souvent bouleversant.
  • Foufoubella Posté le 31 Août 2021
    Un coup de coeur auquel je ne m'attendais pas, et ce jusqu'aux dernières pages. J'ai cru que ce serait une très bonne lecture mais pas un coup de coeur. Mais, à la fin, lorsque j'ai senti les larmes monter, lorsque mon coeur s'est serré, lorsque les larmes ont fini par couler, j'ai su que, finalement, ça l'était, car j'étais triste de quitter les personnages de ce roman. L'intrigue de base n'a rien d'exceptionnel, elle a été reprise mainte et mainte fois en littérature. Wendy est une jeune fille de 13 ans qui vit avec sa mère, son beau-père et son petit frère, Louie, à New York. Elle est heureuse, comme peut être heureuse une jeune fille de 13 ans (certains se rappelleront sûrement cette réplique du film La boum, lorsque le père se demande ce que sa fille a et que la mère répond simplement, "13 ans"). Alors oui, comme toute adolescente de 13 ans, Wendy se cherche, elle en veut forcément à sa mère (il faut bien en vouloir à quelqu'un), elle se demande où est sa place. Et survient les attentats du 11 septembre, sa mère, qui travaillait dans les tours, ne revient pas. Il faut admettre l'évidence: elle... Un coup de coeur auquel je ne m'attendais pas, et ce jusqu'aux dernières pages. J'ai cru que ce serait une très bonne lecture mais pas un coup de coeur. Mais, à la fin, lorsque j'ai senti les larmes monter, lorsque mon coeur s'est serré, lorsque les larmes ont fini par couler, j'ai su que, finalement, ça l'était, car j'étais triste de quitter les personnages de ce roman. L'intrigue de base n'a rien d'exceptionnel, elle a été reprise mainte et mainte fois en littérature. Wendy est une jeune fille de 13 ans qui vit avec sa mère, son beau-père et son petit frère, Louie, à New York. Elle est heureuse, comme peut être heureuse une jeune fille de 13 ans (certains se rappelleront sûrement cette réplique du film La boum, lorsque le père se demande ce que sa fille a et que la mère répond simplement, "13 ans"). Alors oui, comme toute adolescente de 13 ans, Wendy se cherche, elle en veut forcément à sa mère (il faut bien en vouloir à quelqu'un), elle se demande où est sa place. Et survient les attentats du 11 septembre, sa mère, qui travaillait dans les tours, ne revient pas. Il faut admettre l'évidence: elle ne reviendra jamais. Le père de Wendy, qui ne s'est jamais beaucoup occupé d'elle et qui habite à l'autre bout du pays, en Californie, lui demande de venir vivre avec lui. Elle quitte donc tout ce qu'elle connaît jusqu'à ce jour, une ville, des amis, un (beau-) père et surtout un petit-frère. Et c'est cette relation entre Wendy et Louie qui m'a bouleversée. Rien que d'y repenser, les larmes montent une nouvelle fois. Oui, ce roman peut se lire à divers degrés, et certains aspects semblent plus importants que cette relation frère-soeur, mais pour moi c'est vraiment là que l'autrice a réussi à me toucher en plein coeur. Ce roman ne se limite pas du tout à cette interaction, il y en a beaucoup (certaines quelques peu improbables ou fantasques, mais ça ne m'a pas gêné), les personnages sont assez nuancés pour la plupart, Joyce Maynard a pris beaucoup de temps pour calibrer son histoire et soigner ses personnages, mêmes secondaires, j'ai senti l'amour qu'elle leur portait. La narration est fluide et dense, certains parleront de longueurs (ce que je peux comprendre), moi je préfère parler de profondeur. En gros, j'ai aimé suivre Wendy dans son apprentissage (douloureux), lorsque les règles d'usage (ou de base) ne sont pas respectées (on ne tue pas autrui). Une lecture parfois exigeante mais quand une plume sert une telle histoire, je ne peux qu'adhérer même si je pense que ce roman ne plaira pas à tout le monde. Lu en août 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • nath59 Posté le 16 Mai 2021
    Un très joli roman. Malgré une narration parfois légèrement simpliste, et des situations peu crédibles dans la "vraie vie", l'histoire est belle et tragique à la fois, et les personnages particulièrement attachants. Un très beau moment, et beaucoup d'émotions.
  • Delivresmoi Posté le 10 Février 2021
    Je ne m attendais pas à être autant touchée par ce livre. J ai réellement fait un transfert. Je me suis glissée dans la peau de Wendy, une ado de 13ans, dont la vie bascule suite au 11 septembre 2001. Je n ai pas envie de trop vous dévoiler l'histoire. En commençant le roman, je n avais pas lu la quatrième de couverture. Tout ce que je ne peux vous dire, c est que j ai été extrêmement touchée par Wendy et sa famille. Je l avoue, j ai plusieurs fois versé une petite larme tant j ai trouvé ça bouleversant. On grandit avec Wendy, que j aurais tant aimé prendre dans mes bras. L auteure traite avec brio la psychologie des personnages. J ai éprouvé beaucoup d amour, de compassion,... Chaque personnage est complexe et a sa propre histoire. La vie n est pas simple mais elle mérite d être vécue à fond. On n a qu une vie. C est le puissant message qui se dégage de ce livre. Je pense que je peux parler d un coup de coeur tant l histoire m a touchée. Sortez les mouchoirs et lisez ce roman!
  • Little_stranger Posté le 16 Janvier 2021
    Il était une fois, une petite fille Wendy, (comme dans Peter Pan) qui grandit juste avec sa maman, Janet, parce ce que son papa était trop dilettante pour en être un (comme Peter Pan). La maman a fait une croix sur ses rêves, a assumé et est devenue une femme ordinaire, secrétaire, tout en continuant de cultiver sa douce folie de la danse. Avec le temps, la petite fille devenue adolescente, voyait son père comme un artiste, trop prés des étoiles qui apparaissait telle une déité magnifique, aux dépenses somptuaires quand elle voyait, et sa maman, comme une mère souvent pénible, exigeante, rabat-joie parfois. Janet vit avec Josh, musicien, fou de jazz, cultivé et tendre et Wendy a un petit frère, Louie, comme Louis Amstrong. Le 11 septembre vient rebattre les cartes de la petite famille par la disparition de Janet. Du chaos et de l'impossibilité d'enterrer Janet, naîtront d'autres vies, d'autres personnalités dont certaines étaient improbables. J. MAYNARD écrit encore une fois un livre magistral : la famille qu'elle que soit les membres qui la composent, semble être la croix de voûte de ses textes.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui racontent l'Amérique

    Si on vous dit Amérique, vous pensez grands espaces, road trip, mais aussi peut-être cinéma et New York City. Pays aussi fascinant que déroutant et dont la démesure ne cesse d'étonner, les États-Unis ont produit et produisent encore des écrivains de génie. Focus sur 16 livres - du roman à l'essai - qui chacun à leur manière racontent l'Amérique et ses habitants.

    Lire l'article