Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264069115
Code sériel : 5134
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 80
Format : 108 x 177 mm

L'étrange bibliothèque

,

Hélène MORITA (Traducteur)
Date de parution : 03/11/2016
Japon, de nos jours.
Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu’ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l’heure. Cette fois, pourtant, c’est d’abord l’employée qui l’envoie dans une salle qu’il ne connaissait pas. C’est un vieil homme, ensuite, qui...
Japon, de nos jours.
Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu’ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l’heure. Cette fois, pourtant, c’est d’abord l’employée qui l’envoie dans une salle qu’il ne connaissait pas. C’est un vieil homme, ensuite, qui le mène par les méandres d’un labyrinthe dans ce qui semble bien être une prison. C’est un homme-mouton qui l’y attend, qui aimerait bien l’aider mais qui redoute le pouvoir du gardien des livres. Enfin, c’est une frêle jeune fille muette qui va l’aider à se libérer de cette bien étrange bibliothèque…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264069115
Code sériel : 5134
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 80
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TroubleBibliomane Posté le 2 Septembre 2020
    L’Etrange Bibliothèque d’Haruki Murakami. C’est une édition très particulière du livre puisqu’elle est illustrée par Kat Menschik qui dessine magnifiquement bien. Murakami nous livre ici l’histoire d’un jeune garçon qui se rend à la bibliothèque de sa ville, un soir, avant de rentrer chez sa mère pour dîner. À la recherche de nouvelles lectures, le personnel de la bibliothèque lui indique une angoissante salle au sous-sol où il trouvera très sûrement l’objet de son désir. Mais cette bibliothèque banale cache en réalité de lourds secrets dans son sous-sol, pour les plus grands regrets de son narrateur au cœur d’un terrible cauchemar. Moi qui suis adepte des histoires d’horreur, je crois que je m’attendais à quelque chose de plus travaillé de la part d’un auteur tel que Murakami. Même si l’intrigue se lit à travers les yeux d’un jeune adolescent, j’ai trouvé qu’elle manquait de fond. Le texte comporte très peu de détails qui sont, en réalité, les piliers d’une nouvelle ou d’un roman d’horreur pour immiscer son lecteur dans une ambiance imagée et angoissante. Je pense même qu’il s’agit du genre qui demande à son écrivain un travail tout particulier sur les émotions qui peuvent provoquer la peur ou l’angoisse de son... L’Etrange Bibliothèque d’Haruki Murakami. C’est une édition très particulière du livre puisqu’elle est illustrée par Kat Menschik qui dessine magnifiquement bien. Murakami nous livre ici l’histoire d’un jeune garçon qui se rend à la bibliothèque de sa ville, un soir, avant de rentrer chez sa mère pour dîner. À la recherche de nouvelles lectures, le personnel de la bibliothèque lui indique une angoissante salle au sous-sol où il trouvera très sûrement l’objet de son désir. Mais cette bibliothèque banale cache en réalité de lourds secrets dans son sous-sol, pour les plus grands regrets de son narrateur au cœur d’un terrible cauchemar. Moi qui suis adepte des histoires d’horreur, je crois que je m’attendais à quelque chose de plus travaillé de la part d’un auteur tel que Murakami. Même si l’intrigue se lit à travers les yeux d’un jeune adolescent, j’ai trouvé qu’elle manquait de fond. Le texte comporte très peu de détails qui sont, en réalité, les piliers d’une nouvelle ou d’un roman d’horreur pour immiscer son lecteur dans une ambiance imagée et angoissante. Je pense même qu’il s’agit du genre qui demande à son écrivain un travail tout particulier sur les émotions qui peuvent provoquer la peur ou l’angoisse de son lecteur. J’espère trouver dans d’autres nouvelles quelque chose qui me touchera un peu plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elilawenn Posté le 2 Août 2020
    Une nouvelle qui vous coupe le souffle ! Tout se passe tellement vite dans ce court texte... J'ai beaucoup aimé même si, comme à chaque fois que je lis des nouvelles, je suis restée sur ma faim. L'intrigue se déroule sans accroc et est captivante, les dessins sont aussi magnifiques et illustrent parfaitement l'écrit.
  • Murasaki Posté le 18 Juillet 2020
    J'avais lu et apprécié les deux autres nouvelles d'Haruki Murakami publiées sous forme de roman graphique, j'ai donc voulu compléter cette sorte de saga en lisant "l'Etrange bibliothèque" qui ne m'a pas déçue. Les dessins de Kat Menschik sont très beaux, et l'écriture des plus murakamiennes avec ses métaphores étranges, ses ascenseurs émotionnels entre angoisse et trivialités, et ses petits épisodes ASMR avec petits bruits et autres petites sensations, et puis toute cette vision du monde quasi-autistique.... Bref, Murakami dans toute sa splendeur, qui sous couvert d'un conte-cauchemar fantastique à la Chair de Poule, nous balance ses observations sur la société. Quelle société ? Bonne question, à vue de nez on dirait la société japonaise dans ses travers les plus connus : l'uniformisation et le formatage des individus, la soumission indéfectible aux traditions et aux règlements, via l'éducation des parents, ou plutôt l'éducation prodiguée par la mère... etceteri etcetera, on s'instruit, on avale des quantités phénoménales d'informations et tout ça pour se faire dévorer la cervelle, parce qu'on ne vit pas pour soi mais pour être utilisé. Avec tout ça, nous rencontrons quelques personnages qui ont déjà traîné leurs guêtres dans d'autres romans de l'auteur : l'homme-mouton, dont je n'ai... J'avais lu et apprécié les deux autres nouvelles d'Haruki Murakami publiées sous forme de roman graphique, j'ai donc voulu compléter cette sorte de saga en lisant "l'Etrange bibliothèque" qui ne m'a pas déçue. Les dessins de Kat Menschik sont très beaux, et l'écriture des plus murakamiennes avec ses métaphores étranges, ses ascenseurs émotionnels entre angoisse et trivialités, et ses petits épisodes ASMR avec petits bruits et autres petites sensations, et puis toute cette vision du monde quasi-autistique.... Bref, Murakami dans toute sa splendeur, qui sous couvert d'un conte-cauchemar fantastique à la Chair de Poule, nous balance ses observations sur la société. Quelle société ? Bonne question, à vue de nez on dirait la société japonaise dans ses travers les plus connus : l'uniformisation et le formatage des individus, la soumission indéfectible aux traditions et aux règlements, via l'éducation des parents, ou plutôt l'éducation prodiguée par la mère... etceteri etcetera, on s'instruit, on avale des quantités phénoménales d'informations et tout ça pour se faire dévorer la cervelle, parce qu'on ne vit pas pour soi mais pour être utilisé. Avec tout ça, nous rencontrons quelques personnages qui ont déjà traîné leurs guêtres dans d'autres romans de l'auteur : l'homme-mouton, dont je n'ai pas encore fait la connaissance, car je n'ai pas lu "la course au mouton sauvage", et puis il y a ce vieux grigou de bibliothécaire qui me rappelle furieusement le malheureux Ushikawa. What else ? Eh bien des phrases un peu rigolotes, fines observations philosophiques à la JCVD semées ça et là par le jeune narrateur. Sur 58 pages, dont une vingtaine d'illustrations pleine page, on a le temps de passer par tout plein d'émotions. Cette fois encore, un Murakami qui vaut le détour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ghislainemota Posté le 5 Mai 2020
    Que faire quand la salle de lecture de la bibliothèque est une prison? Lire mais des personnes étranges vont aidés le jeune homme. Murakami met en avant la culture et son lieu de mémoire dans un monde irréel. Un air du roman de Umberto Eco avec "Le nom de la Rose" ainsi que le mythe de Thésée. Une courte nouvelle mais qui imprègne beaucoup l'esprit.
  • melodbellaisa Posté le 20 Février 2020
    Japon, de nos jours. Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu'ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l'heure. Cette fois, pourtant, rien ne se passera comme prévu... Entre rêve et cauchemar, Haruki Murakami nous livre une nouvelle inédite, hypnotique, grinçante, superbement mise en images par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…