RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            L'homme de la montagne

            10/18
            EAN : 9782264065285
            Code sériel : 4967
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 108 x 177 mm
            L'homme de la montagne

            Françoise ADELSTAIN (Traducteur)
            Date de parution : 17/09/2015
            Été 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa sœur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder, rêvant d’inattendu. Et l’inattendu arrive. Effroyable, une succession de meurtres de jeunes femmes, tuées dans la montagne selon un même mode opératoire : la chasse à l'Etrangleur du... Été 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa sœur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder, rêvant d’inattendu. Et l’inattendu arrive. Effroyable, une succession de meurtres de jeunes femmes, tuées dans la montagne selon un même mode opératoire : la chasse à l'Etrangleur du crépuscule commence. L’inspecteur Torricelli, le père des fillettes, dirigera l’enquête. Trente ans plus tard, Rachel raconte : la traque épuisante, leurs vies suspendues, et ce jour où les deux sœurs se sont retrouvées face à l’étrangleur… Fantasme de gamines hystériques, avaient déclaré les autorités. Depuis lors, Rachel s'est donné pour mission de retrouver cet homme. Roman d'apprentissage, polar psychologique : Joyce Maynard a su ériger ce fait-divers réel en un conte cruel haletant.
             
            « Depuis le Frankie Addams de Carson McCullers (dont Claude Miller s'inspira pour L'Effrontée), on n'avait pas lu plus bel ode à l'adolescence féminine. »
            Télérama
             
            Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Adelstain

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264065285
            Code sériel : 4967
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 360
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • diablotin0 Posté le 9 Juin 2019
              Comme il m’ a été facile de rentrer en osmose avec ces deux sœurs ! Je n’ai eu aucune difficulté à m’identifier à la petite. Son admiration devant sa grande sœur fait tellement écho à la relation que j’ai avec la mienne que j’ai lu ce roman comme s’il s’agissait un peu de mon histoire. Heureusement , la ressemblance s’arrête à leur relation ! Policier ? roman d’apprentissage ? et bien « l’homme de la montagne » est les deux à la fois. Policier car il y a une série de meurtres et c’est Anthony Torricelli , le père de Rachel et Patty qui va être chargé de tenter de retrouver ce psychopathe. Roman d’apprentissage car on a affaire au changement de Rachel, la grande sœur qui commence à sortir de l’enfance et qui attend avec impatience certains signes qui lui montreront qu’elle devient une femme. Cette période trouble de l’adolescence, qui n’est jamais simple à vivre, est très bien décrite par Joyce Maynard. J’aime beaucoup son regard sur cette période mais aussi et surtout sur la relation qui unit ces deux sœurs qui s’aiment d’un amour inconditionnel. C’est aussi une relation d’amour entre elles et... Comme il m’ a été facile de rentrer en osmose avec ces deux sœurs ! Je n’ai eu aucune difficulté à m’identifier à la petite. Son admiration devant sa grande sœur fait tellement écho à la relation que j’ai avec la mienne que j’ai lu ce roman comme s’il s’agissait un peu de mon histoire. Heureusement , la ressemblance s’arrête à leur relation ! Policier ? roman d’apprentissage ? et bien « l’homme de la montagne » est les deux à la fois. Policier car il y a une série de meurtres et c’est Anthony Torricelli , le père de Rachel et Patty qui va être chargé de tenter de retrouver ce psychopathe. Roman d’apprentissage car on a affaire au changement de Rachel, la grande sœur qui commence à sortir de l’enfance et qui attend avec impatience certains signes qui lui montreront qu’elle devient une femme. Cette période trouble de l’adolescence, qui n’est jamais simple à vivre, est très bien décrite par Joyce Maynard. J’aime beaucoup son regard sur cette période mais aussi et surtout sur la relation qui unit ces deux sœurs qui s’aiment d’un amour inconditionnel. C’est aussi une relation d’amour entre elles et leur père qu’elles vont admirer, chérir et soutenir jusqu’au bout. C’est un livre touchant et écrit avec plein de douceur malgré toute la violence de ces crimes horribles, œuvre de l’étrangleur qui rôde dans la montagne où vivent Rachel et Patty.
              Lire la suite
              En lire moins
            • dvan Posté le 3 Juin 2019
              Roman d'apprentissage, ce livre raconte un été dans la vie de Rachel 13 ans et sa soeur Patty 11ans. Toutes deux sont livrées à elles-mêmes et passent leur vacances à crapahuter sur le mont Tamaltais en Californie. Leur mère dépressive, centrée sur elle-même, n'est pas trop en capacité de s'occuper d'elles. Leur père, l'inspecteur de police Torricelli est un italien pur jus, bon cuisinier, beau parleur et bien sûr tombeur de ces dames. Il se passe un premier meurtre de jeune fille , puis un second, puis beaucoup d'autres et ces meurtres vont rythmer le quotidien des filles et notamment de Patty, qui ayant des "flashs" vont tenter d'aider leur père dans la découverte du criminel. J'ai beaucoup aimé dans ce livre, la description de l'univers de 2 adolescentes, obsédées par la transformation de leur corps . L'auteur réussit ce tour de force à nous faire entrer dans leur tête, ressentir la musique (très présente dans le livre), leur quotidien. Est aussi très bien analysée la relation père/fille : le père véritable héros paré de toutes les qualités, au cours de l'enquête et à travers le regard impitoyable des habitants et des autres jeunes, deviendra le paria,... Roman d'apprentissage, ce livre raconte un été dans la vie de Rachel 13 ans et sa soeur Patty 11ans. Toutes deux sont livrées à elles-mêmes et passent leur vacances à crapahuter sur le mont Tamaltais en Californie. Leur mère dépressive, centrée sur elle-même, n'est pas trop en capacité de s'occuper d'elles. Leur père, l'inspecteur de police Torricelli est un italien pur jus, bon cuisinier, beau parleur et bien sûr tombeur de ces dames. Il se passe un premier meurtre de jeune fille , puis un second, puis beaucoup d'autres et ces meurtres vont rythmer le quotidien des filles et notamment de Patty, qui ayant des "flashs" vont tenter d'aider leur père dans la découverte du criminel. J'ai beaucoup aimé dans ce livre, la description de l'univers de 2 adolescentes, obsédées par la transformation de leur corps . L'auteur réussit ce tour de force à nous faire entrer dans leur tête, ressentir la musique (très présente dans le livre), leur quotidien. Est aussi très bien analysée la relation père/fille : le père véritable héros paré de toutes les qualités, au cours de l'enquête et à travers le regard impitoyable des habitants et des autres jeunes, deviendra le paria, celui qui n'arrive pas à protéger les autres filles. Cela me donne bien envie de découvrir d'autres titres de cette auteur.
              Lire la suite
              En lire moins
            • laurasmith Posté le 1 Mai 2019
              L'homme de la montagne est un titre qui pourrait couvrir un tout autre sujet. La face arrière du livre laisse entendre tout de suite de quoi il s'agit. Un tueur en série est un des sujets les plus banaux en matière d'écriture policière. Le nombre de crimes perpétrés dans un périmètre finalement assez restreint, nous laisse perplexe devant la durée des actes commis sans réussite dans les investigations. Même si l'inquiétude du lecteur est présente, il ne règne pas de réel suspens dans le déroulement d'une action plutôt lente. Véritablement, tel n'était pas l'objectif de l'auteur, mais celui de dépeindre la vie de deux pré-ado dans une cité campagnarde proche de San Francisco. Leurs parents divorcés, exclues par leur moyens limités de la bourgeoisie du secteur, Rachel et Patty la cadette trouvent un rythme de vie peu commun, animée par l'attachement l'une à l'autre et leur complicité indéfectible le plus souvent. Dans le même temps, elle découvrent à la fois les ouvertures et les affres de l'adolescence. N'en demeure pas moins que la narration déclenche chez le lecteur une certaine nostalgie de cette période de la vie ou tout est incertain mais aussi possible. C'est cela que je retiendrai, car évidemment, on... L'homme de la montagne est un titre qui pourrait couvrir un tout autre sujet. La face arrière du livre laisse entendre tout de suite de quoi il s'agit. Un tueur en série est un des sujets les plus banaux en matière d'écriture policière. Le nombre de crimes perpétrés dans un périmètre finalement assez restreint, nous laisse perplexe devant la durée des actes commis sans réussite dans les investigations. Même si l'inquiétude du lecteur est présente, il ne règne pas de réel suspens dans le déroulement d'une action plutôt lente. Véritablement, tel n'était pas l'objectif de l'auteur, mais celui de dépeindre la vie de deux pré-ado dans une cité campagnarde proche de San Francisco. Leurs parents divorcés, exclues par leur moyens limités de la bourgeoisie du secteur, Rachel et Patty la cadette trouvent un rythme de vie peu commun, animée par l'attachement l'une à l'autre et leur complicité indéfectible le plus souvent. Dans le même temps, elle découvrent à la fois les ouvertures et les affres de l'adolescence. N'en demeure pas moins que la narration déclenche chez le lecteur une certaine nostalgie de cette période de la vie ou tout est incertain mais aussi possible. C'est cela que je retiendrai, car évidemment, on ne peu parler "d'intrigue policière", le criminel en question n'étant pour le lecteur qu'un "illustre inconnu". N'étant pas un amateur de "polar", ce livre m'a fait passer des moments agréables et la biographie de Joyce Maynard me donne l'envie d'en tenter d'autres publications. Laura Smith
              Lire la suite
              En lire moins
            • clairesalander Posté le 17 Avril 2019
              J'aime beaucoup cette autrice, et pour l'instant, après avoir lu quelques autres livres d'elle, c'est ce roman que je préfère. Nous avons une sorte de quête initiatique d'une adolescente, mêlée à une histoire de crimes sordides. Joyce Meynard a une plume délicate qui capte parfaitement l'esprit adolescent et je me suis retrouvée, encore enfant, dans la tête de l'héroïne.
            • thisou08 Posté le 11 Mars 2019
              Après "Les filles de l'ouragan" et, surtout " Les règles d'usage", ce livre m'a semblé moins abouti. Toutefois, l'affection qui lie les deux soeurs, Rachel, treize ans et Patty, onze ans, unies et complices comme si elles étaient jumelles, m'a touchée. Il est vrai que je n'ai pas bien compris pourquoi il était étiqueté "roman policier". Le sujet principal, à mon avis, c'est l'adolescence de ces deux soeurs. Mais il fallait sans doute mettre un peu de piment, alors, pourquoi pas un tueur en série...
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…