Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264065285
Code sériel : 4967
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

L'homme de la montagne

FRANCOISE ADELSTAIN (Traducteur)
Date de parution : 17/09/2015
Été 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa sœur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder, rêvant d’inattendu. Et l’inattendu arrive. Effroyable, une succession de meurtres de jeunes femmes, tuées dans la montagne selon un même mode opératoire : la chasse à l'Etrangleur du... Été 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa sœur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder, rêvant d’inattendu. Et l’inattendu arrive. Effroyable, une succession de meurtres de jeunes femmes, tuées dans la montagne selon un même mode opératoire : la chasse à l'Etrangleur du crépuscule commence. L’inspecteur Torricelli, le père des fillettes, dirigera l’enquête. Trente ans plus tard, Rachel raconte : la traque épuisante, leurs vies suspendues, et ce jour où les deux sœurs se sont retrouvées face à l’étrangleur… Fantasme de gamines hystériques, avaient déclaré les autorités. Depuis lors, Rachel s'est donné pour mission de retrouver cet homme. Roman d'apprentissage, polar psychologique : Joyce Maynard a su ériger ce fait-divers réel en un conte cruel haletant.
 
« Depuis le Frankie Addams de Carson McCullers (dont Claude Miller s'inspira pour L'Effrontée), on n'avait pas lu plus bel ode à l'adolescence féminine. »
Télérama
 
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Adelstain

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264065285
Code sériel : 4967
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elusor Posté le 13 Février 2020
    Voici un très beau roman qui raconte la relation forte entre la narratrice et sa jeune soeur, laissées à elles-mêmes l'été de leurs 13 et 11 ans dans la banlieue de San Francisco, suite à la séparation entre leur mère dépressive et leur père inspecteur de police, leur héros absent. Elles passent leur temps dans la montagne derrière chez elles, y découvrant ensemble bien des choses de la vie, jusqu'à ce qu'un tueur en série se mette à y assassiner des jeunes femmes. Leur père est chargé de l'enquête… Ce roman mélange les genres, celui du roman initiatique qui décrit avec justesse et sensibilité le passage de l'adolescence ; celui du roman psychologique qui étudie finement le délitement de la famille éclatée et la résilience (ou son absence) des différents membres; et celui du polar, enfin, mais dont il ne suit pas les codes habituels. Je me suis beaucoup attachée aux personnages de Rachel et de Patty, courageuses adolescentes que je quitte à regret !
  • jemelire Posté le 8 Février 2020
    Rachel, 13 ans et Patty, 11 ans, vivent avec leur mère dans un lotissement adossé à un flanc de montagne. Leur père, inspecteur de police, grand amoureux des femmes, de LA femme, a quitté leur mère, qui les laisse libre d'occuper leur temps comme elles le veulent. Les filles déploient des trésors d'inventivité pour s'occuper, jouer au basket, observer les voisins, faire les folles dans la montagne, qu'elles connaissent mieux que tout le monde. Elles vivent entre elles, isolées des autres par leur milieu social et la liberté d'esprit de leurs parents. Jusqu'à ce qu'un fait divers secoue la communauté. Une jeune femme a été tuée et laissée dans une mise en scène macabre, scène qui se répétera de multiples fois. L'inspecteur chargé de l'enquête est le père des deux filles, mais le meurtrier en série ne laisse pas d'indices et met la police en échec. Rachel devient tout-à-coup intéressante pour ses camarades d'école qui se mettent à l'inviter, et lui permettent d'avoir une vie sociale de son âge, au détriment de sa fidèle petite sœur. Bien que la thématique soit riche, l'affection profonde entre les deux sœurs, l'exploration de la pré-adolescence fertile en émotions et questionnements, la fracture de la famille, ... Rachel, 13 ans et Patty, 11 ans, vivent avec leur mère dans un lotissement adossé à un flanc de montagne. Leur père, inspecteur de police, grand amoureux des femmes, de LA femme, a quitté leur mère, qui les laisse libre d'occuper leur temps comme elles le veulent. Les filles déploient des trésors d'inventivité pour s'occuper, jouer au basket, observer les voisins, faire les folles dans la montagne, qu'elles connaissent mieux que tout le monde. Elles vivent entre elles, isolées des autres par leur milieu social et la liberté d'esprit de leurs parents. Jusqu'à ce qu'un fait divers secoue la communauté. Une jeune femme a été tuée et laissée dans une mise en scène macabre, scène qui se répétera de multiples fois. L'inspecteur chargé de l'enquête est le père des deux filles, mais le meurtrier en série ne laisse pas d'indices et met la police en échec. Rachel devient tout-à-coup intéressante pour ses camarades d'école qui se mettent à l'inviter, et lui permettent d'avoir une vie sociale de son âge, au détriment de sa fidèle petite sœur. Bien que la thématique soit riche, l'affection profonde entre les deux sœurs, l'exploration de la pré-adolescence fertile en émotions et questionnements, la fracture de la famille, ajoutez à cela un air de polar, un criminel sans affects rôdant dans les parages, ce roman devrait être addictif et pourtant, il laisse une impression de manque. Il manque peut-être la grâce que j'avais trouvée dans "Long week-end", un vrai coup de cœur!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarieIsano Posté le 26 Janvier 2020
    L'homme de la montagne se lit à la fois comme un thriller et un roman sur les liens familiaux, même si ce dernier versant est tout de même plus prégnant. Dans l'homme de la montagne c'est la voix de Rachel qui nous ramène dans ses années d'adolescence. Ses parents venaient de divorcer, elle vivait une relation fusionnelle avec sa petite sœur Patty et vouait une admiration sans limite à son père. Mais le quotidien très libre des deux sœurs va être bouleversé par l'arrivée d'un tueur en série dans leur environnement familier. L'enquête sur la recherche du tueur n'est finalement qu'un pan de l'histoire et cela permet à l'auteur d'approfondir les bouleversements de l'adolescence, les relations familiales. Malgré quelques passages plus longs, on s'attache aux personnages ce qui provoque de bons moments d'émotions.
  • benoitr Posté le 3 Septembre 2019
    Mélangeant habilement fiction et réalité, L’Homme de la montagne est un thriller doublé d’une histoire d’amour entre un père et ses deux filles dans lequel l’auteur, Joyce Maynard, dresse le portrait sensible et subtil de deux adolescentes dont la complicité, la liberté, la malice et l’esprit d’aventure constituent véritablement le point fort du récit. Passionnée par tout ce qui touche à l’adolescence, l’auteure nous offre un roman d’apprentissage au ton juste et aux aspirations féministes, mettant au centre de son histoire deux gamines espiègles et pleines de vie mais coincées entre une mère et dépressive abandonnée par son mari, un père flic fragile, peu présent et une sexualité naissante. Si l’on peut regretter un dénouement un peu tiré par les cheveux, on pourra malgré tout apprécier ce roman haletant, à la fois drôle et touchant qui confirme Joyce Maynard comme une des romancières américaines qui comptent actuellement.
  • celine13120 Posté le 1 Août 2019
    C'est une histoire de sororité avec 2 jeunes filles adolescentes mais aussi un polar qui donne quelques frissons. On succombe sous le charme de cet inspecteur papa désabusé mais très aimant de ses filles. L'écriture est fluide et légère et on suit avec intérêt le fonctionnement de cette famille très 70ties. J'aime cet auteur et j'attends chacun de ses nouveaux romans avec impatience.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…