Lisez! icon: Search engine
Où vivaient les gens heureux
Florence Lévy-Paoloni (traduit par)
Date de parution : 18/08/2022
Éditeurs :
10/18

Où vivaient les gens heureux

Florence Lévy-Paoloni (traduit par)
Date de parution : 18/08/2022
« Une fresque familiale tumultueuse nourrie de drames, de trahisons, d’amour et d’émotion. » Madame Figaro
Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre... Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby.
Comblée,...
Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l'optimiste Ursula et le doux Toby.
Comblée, Eleanor vit l'accomplissement d'un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Et si entre Cam et Eleanor la passion n'est plus aussi vibrante, cette vie familiale au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d'imagination, lui offre des joies inespérées. Jusqu'au jour où survient un terrible accident...

Dans ce roman bouleversant qui emporte le lecteur des années 1970 à nos jours, Joyce Maynard relie les évolutions de ses personnages à celles de la société américaine.

« Un roman captivant. Du très grand Joyce Maynard. » ELLE
« Dense et magnifique. » Le Figaro
« Un poignant portrait de femme. Une épopée intime de notre siècle. » Le Monde
« Inoubliable. » Version Femina

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Florence Lévy-Paoloni
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264079152
Code sériel : 05792
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 600
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264079152
Code sériel : 05792
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 600
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CaroDoc75 04/05/2024
    J'ai été happée par Eléanor ; elle m'a émue, attristée et mise en colère. Après une enfance malheureuse, sans amour, elle s'installe très jeune dans une ferme où elle va réussir à fonder une belle famille et être heureuse. Le problème c'est qu'Eléanor se concentre essentiellement sur ses enfants , elle veut leur donner tout l'amour dont elle a été privé elle même petite. Elle ne prend plus soin d'elle ni de son couple , et quand survient le drame, c'est la rancoeur, la colère contre son mari qui prennent le dessus sur tout. J'ai été très touchée par la 2ème partie du récit car Eléanor se retrouve seule, délaissée et mal aimée par ses enfants...alors que elle se sacrifie et fait tout pour eux ! J'avais envie de la secouer, de lui dire de se battre...mais elle a tellement peur de perdre définitivement ses enfants qu'elle s'efface et se plie à leurs volontés. Certes elle est pleine d'amertume et de rancoeur envers son ancien mari, et elle est frustrée de ne pas être aimée comme elle le voudrait, mais elle-même ne peut se montrer épanouie, joyeuse avec ses enfants. Un très beau récit et portrait de femme qui m'a vraiment emporté.
  • MimiBrg 07/04/2024
    Où vivent les gens heureux ? Quelle bonne question ! mais, je n’ai aucune adresse à communiquer ! Personnellement, quelque soit l’endroit, du moment que j’ai un bon « bouquin », le bonheur n’est pas loin ! Et celui-ci m’a très vite embarquée, fait fréquent avec les œuvres de Joyce Maynard. Eleanor est l’enfant unique d’un couple fusionnel pour qui l’amour parental n’était pas inné. Elle n’était pas malheureuse, mais pendant toute sa jeunesse, elle a manqué d’amour et d’attention. Suite à un accident, elle se retrouve orpheline à 16 ans et n’aura plus qu’un désir presque obsessionnel, fonder sa propre famille pour combler ses manques et pouvoir déverser tout l’amour qui sommeille en elle. À la fin de son adolescence, elle devient auteur à succès de livres pour enfants et avec ses gains, achète une vieille ferme perdue dans le New Hampshire où elle pourra créer son nid douillet. Elle rencontre le beau Cam avec qui elle aura 3 enfants. Tous ses rêves se réalisent et elle va donner tout son amour et son énergie pour rendre sa tribu heureuse. Rien d’exceptionnel à 1ere vue, pas de destin incroyable, ni d’intrigue surprenante, seulement une vie de Maman presque ordinaire qui semblait même parfois un peu idyllique. Mais souvenez-vous, Étienne Chatiliez nous l’avait bien dit pourtant : « la vie n’est pas un long fleuve tranquille ! » Et en effet, la vieille maison et son joli clan vont se fissurer brutalement. Le rêve d’Eleanor va se briser. Malgré l’immense amour donné à ses enfants, elle n’est pas parvenue à les protéger de tout, elle n’a pas pu éloigner tous les malheurs. Et au final, elle s’est oubliée, sacrifiée au profit de ses petits. Ce côté excessif m’irritait un peu. J’avais envie de la secouer parfois et je trouvais ses moments au pays de « crazyland » comme elle disait, bien trop gentils. La caricature "mère-courage" et "père-dilettante" était un peu trop manichéenne ! Mais j’ai adoré partager son cheminement, son acharnement à taire la vérité, son abnégation, son désir de pardon et surtout son amour sans limite pour sa famille que l’on va suivre pendant une quarantaine d’années. Ce livre n’est ni gai, ni triste, mais touchant sans être mièvre. On ne s’ennuie jamais et, fait non négligeable, il est bien construit et bien écrit. J’espère, que comme moi, vous prendrez plaisir à suivre cette femme. Où vivent les gens heureux ? Quelle bonne question ! mais, je n’ai aucune adresse à communiquer ! Personnellement, quelque soit l’endroit, du moment que j’ai un bon « bouquin », le bonheur n’est pas loin ! Et celui-ci m’a très vite embarquée, fait fréquent avec les œuvres de Joyce Maynard. Eleanor est l’enfant unique d’un couple fusionnel pour qui l’amour parental n’était pas inné. Elle n’était pas malheureuse, mais pendant toute sa jeunesse, elle a manqué d’amour et d’attention. Suite à un accident, elle se retrouve orpheline à 16 ans et n’aura plus qu’un désir presque obsessionnel, fonder sa propre famille pour combler ses manques et pouvoir déverser tout l’amour qui sommeille en elle. À la fin de son adolescence, elle devient auteur à succès de livres pour enfants et avec ses gains, achète une vieille ferme perdue dans le New Hampshire où elle pourra créer son nid douillet. Elle rencontre le beau Cam avec qui elle aura 3 enfants. Tous ses rêves se réalisent et elle va donner tout son amour et son énergie pour rendre sa tribu heureuse. Rien d’exceptionnel à 1ere vue, pas de destin incroyable, ni d’intrigue surprenante, seulement une vie de Maman presque ordinaire qui semblait même parfois un peu idyllique....
    Lire la suite
    En lire moins
  • camillehomsy 05/04/2024
    Ce roman a énormément raisonné en moi. On suit l'histoire de la vie d'Eléonore, de ses 15 à ses 55 ans. Donc une tranche de vie de quarante ans. D'abord fille, elle devient femme puis mère et grand-mère. Sur ces quatre statuts, j'en ai déjà coché 3. C'est l'histoire d'une femme qui va tout sacrifier pour le bonheur ses enfants, pour leur faire oublier les peines de la vie mais qui malheureusement se bat contre quelques chose de plus grand qu'elle, la vie. Et parfois, la vie, c'est pas joli. Pendant ma lecture, je me suis beaucoup retrouvée dans les comportements d'Eléonore. Elle va chercher à faire famille rapidement pour combler des traumatismes de son adolescence et acceptera tout pour éviter à ses enfants des souffrances qu'elle juge inutiles. Jusqu'au jour où survient un drame qui révélera toutes les failles de la vie qu'elle pensait avoir construit. En tant qu'épouse et mère, je comprends la charge mentale, le quotidien et les engagements auxquels Eléonore doit faire face mais étant aussi fille de parents séparés, j'ai aussi cette vision que peuvent avoir les enfants qu'elle partage avec son ex-mari. La mythologie autour du parent cool et du parent strict. Une très belle lecture, émouvante, résonnante et qui fait réfléchir sur les relations familiales. Les décisions prises par nos parents mais aussi les notres en tant qu'enfants ou parents. Certains passages m'ont beaucoup ému et je ne voulais plus éteindre le moteur une fois arrivée à destination pour ne pas quitter Eléonore et ne pas la laisser seule. Elle va beaucoup me manquer mais on me souffle dans l'oreillette qu'une suite serait peut-être en préparation. J'ai reçu en cadeau de Noël L'Hôtel des Oiseaux de la même autrice et je vais sûrement m'y plonger prochainement.Ce roman a énormément raisonné en moi. On suit l'histoire de la vie d'Eléonore, de ses 15 à ses 55 ans. Donc une tranche de vie de quarante ans. D'abord fille, elle devient femme puis mère et grand-mère. Sur ces quatre statuts, j'en ai déjà coché 3. C'est l'histoire d'une femme qui va tout sacrifier pour le bonheur ses enfants, pour leur faire oublier les peines de la vie mais qui malheureusement se bat contre quelques chose de plus grand qu'elle, la vie. Et parfois, la vie, c'est pas joli. Pendant ma lecture, je me suis beaucoup retrouvée dans les comportements d'Eléonore. Elle va chercher à faire famille rapidement pour combler des traumatismes de son adolescence et acceptera tout pour éviter à ses enfants des souffrances qu'elle juge inutiles. Jusqu'au jour où survient un drame qui révélera toutes les failles de la vie qu'elle pensait avoir construit. En tant qu'épouse et mère, je comprends la charge mentale, le quotidien et les engagements auxquels Eléonore doit faire face mais étant aussi fille de parents séparés, j'ai aussi cette vision que peuvent avoir les enfants qu'elle partage avec son ex-mari. La mythologie autour du parent cool et du parent strict. Une très belle...
    Lire la suite
    En lire moins
  • littlesao 03/04/2024
    "Dans 'Où Vivaient les Gens Heureux', Joyce Maynard tisse une histoire émouvante de secrets de famille et de rédemption. Au cœur d'une petite communauté du New Hampshire, elle explore les liens complexes entre les habitants, dévoilant les vérités cachées qui façonnent leurs vies. Un roman poignant qui célèbre l'amour, le pardon et la force de la famille."
  • cookie31 02/04/2024
    Voilà un roman qui m’a bouleversée. Il est difficile de le résumer, parce qu’il faut déjà mettre de l’ordre dans ses émotions une fois la lecture terminée. Mais aussi parce qu’il n’y a là rien de romanesque, c’est une histoire somme toute assez « banale » sur une famille rurale américaine de la fin des années 60 à nos jours : On y suit Eleanor, la mère de famille et personnage principal, Cam, son mari, puis Alison, Ursula et Toby leurs enfants. Leur maison-ferme est leur point d’ancrage, leur cocon, leur lieu de protection. Elle est quasiment là un personnage à part entière. Eleanor veut faire de sa maison-ferme le lieu où elle fondera la famille qu’elle n’a jamais eue, là où elle distribuera et recevra l’amour qu’elle n’a jamais reçu jusque-là. Qu’on puisse un jour dire « Là où vivaient les gens heureux ». Pourtant, on sait dès le début du livre qu’il y aura des fractures là où vivaient tous ces gens heureux. C’est toute la force d’écriture de Joyce Maynard, elle nous embarque, pas à pas, dans une histoire superbement et subtilement racontée, tout en émotions. Elle nous happe dans son histoire, à travers cette maison et cette famille, parce qu’on y devine dès le début les bonheurs et les drames à venir, une histoire de vie qui pourrait être la nôtre. C’est une histoire d’amour poignante, l’histoire d’un amour inconditionnel de parents pour leurs enfants, de compromis dans le couple, de petits et grands bonheurs, de drames familiaux, de trahisons, du temps qui passe, des espoirs et des désespoirs, des doutes, et surtout, surtout, de la force du pardon. L’histoire ne se limite pas à la cellule familiale d’Eleanor, elle est ponctuée de la vie et du monde qui les entoure, un monde dont la société évolue, avec des thèmes présents comme la libération sexuelle, le combat féministe, la transition de genre, etc. Quelques longueurs parfois dans ce long roman, mais on s’attache tellement à tous les personnages que finalement, elles sont vite oubliées. A lire absolument. Voilà un roman qui m’a bouleversée. Il est difficile de le résumer, parce qu’il faut déjà mettre de l’ordre dans ses émotions une fois la lecture terminée. Mais aussi parce qu’il n’y a là rien de romanesque, c’est une histoire somme toute assez « banale » sur une famille rurale américaine de la fin des années 60 à nos jours : On y suit Eleanor, la mère de famille et personnage principal, Cam, son mari, puis Alison, Ursula et Toby leurs enfants. Leur maison-ferme est leur point d’ancrage, leur cocon, leur lieu de protection. Elle est quasiment là un personnage à part entière. Eleanor veut faire de sa maison-ferme le lieu où elle fondera la famille qu’elle n’a jamais eue, là où elle distribuera et recevra l’amour qu’elle n’a jamais reçu jusque-là. Qu’on puisse un jour dire « Là où vivaient les gens heureux ». Pourtant, on sait dès le début du livre qu’il y aura des fractures là où vivaient tous ces gens heureux. C’est toute la force d’écriture de Joyce Maynard, elle nous embarque, pas à pas, dans une histoire superbement et subtilement racontée, tout en émotions. Elle nous happe dans son histoire, à travers cette maison et cette famille,...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    Les livres 10/18 à lire au coin du feu cet hiver

    L'hiver bat son plein, et avec lui les journées plus courtes, le froid, etc...

    Cela nous donne surtout envie de lire un bon livre au coin du feu sous un plaid.

    Pour lutter contre une potentielle déprime hivernale et vous créer une ambiance cocooning depuis chez vous, nous vous proposons une sélection de livres 10/18 aussi doux qu'un chocolat chaud dégusté au coin du feu.

    Lire l'article
  • Sélection
    10/18

    Célébrez la fête des mères avec ces 10 romans inoubliables

    Offrez à votre mère un moment lecture exceptionnel !
    Cette année les éditions 10/18 ont sélectionné pour vous 10 livres entre évasion et émotion, tour du
    monde et voyage à travers le temps. 
    Dites-nous qui elle est, et nous vous soufflerons quels livres lui offrir pour la fête des Mères !

    Lire l'article