Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264070074
Code sériel : 5335
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Un jour, tu raconteras cette histoire

Florence LEVY-PAOLONI (Traducteur)
Date de parution : 20/09/2018
Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser: l’amour comme elle ne l’imagine plus, celui qui va même lui faire accepter de se remarier. En 2014, après... Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser: l’amour comme elle ne l’imagine plus, celui qui va même lui faire accepter de se remarier. En 2014, après trois ans d’une romance tourbillonnante, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu’ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l’angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.

« C'est le récit d'une rencontre comme on en rêve toutes ! C'est aussi la découverte d'avoir et d'être un véritable partenaire dans la vie, un témoignage bouleversant sur la puissance du lien amoureux. »
Biba

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Florence Lévy Paoloni
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070074
Code sériel : 5335
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • franceflamboyant Posté le 18 Décembre 2019
    Il est difficile de ne pas trouver Joyce Maynard attachante, autant comme romancière que comme chroniqueuse. De toute évidence, c'est une battante dans bien des domaines. J'ai lu avec beaucoup de plaisir deux de ses romans dont le très joli "Les Règles d'usage" et son autobiographie "Et devant moi, le monde". Je la retrouve ici, toujours aussi sincère, lumineuse et pleine d'une énergie que viennent désormais tempérer le sens de la perte, le prix de l'amour et le passage du temps. Échaudée par une histoire d'amour avec un célèbre auteur américain et par un divorce houleux, Joyce cherche un compagnon. Elle en trouve un qui devient son mari et fait alors bien des découvertes sur la profondeur de l'amour partagé et le souci de l'autre... Mais le mari est atteint d'un cancer du pancréas et meurt... Il y a ici de très belles pages sur l'amour retrouvé, l'incrédulité face à la maladie, la recherche frénétique de médecins et de traitements qui éradiqueraient cette maladie effrayante ou plus tardivement en retarderaient l'issue finale, l'acceptation et le deuil... Tout cela est dit avec intensité et dignité. C'est un beau livre ! Même si, contrairement à certains ici qui placent Joyce Maynard parmi les très grands... Il est difficile de ne pas trouver Joyce Maynard attachante, autant comme romancière que comme chroniqueuse. De toute évidence, c'est une battante dans bien des domaines. J'ai lu avec beaucoup de plaisir deux de ses romans dont le très joli "Les Règles d'usage" et son autobiographie "Et devant moi, le monde". Je la retrouve ici, toujours aussi sincère, lumineuse et pleine d'une énergie que viennent désormais tempérer le sens de la perte, le prix de l'amour et le passage du temps. Échaudée par une histoire d'amour avec un célèbre auteur américain et par un divorce houleux, Joyce cherche un compagnon. Elle en trouve un qui devient son mari et fait alors bien des découvertes sur la profondeur de l'amour partagé et le souci de l'autre... Mais le mari est atteint d'un cancer du pancréas et meurt... Il y a ici de très belles pages sur l'amour retrouvé, l'incrédulité face à la maladie, la recherche frénétique de médecins et de traitements qui éradiqueraient cette maladie effrayante ou plus tardivement en retarderaient l'issue finale, l'acceptation et le deuil... Tout cela est dit avec intensité et dignité. C'est un beau livre ! Même si, contrairement à certains ici qui placent Joyce Maynard parmi les très grands écrivains américains ( Joyce Carol Oates en fait partie), je suis beaucoup plus nuancée, je reste admirative de cette femme, de sa vie et de son travail d'écrivain...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marie2406 Posté le 11 Mars 2019
    Garce de vie. Saleté de maladie. Ames sensibles, abstenez-vous, et pour les autres préparez les mouchoirs par palettes entières. J'aurai tant voulu que ça finisse autrement, tant voulu qu'il y ait un miracle, tant voulu que Jim déjoue tous les avis médicaux, tant voulu que ce ne soit qu'un affreux cauchemar et que Jim se réveille un matin en pleine forme. Un superbe hymne à l'amour qui nous prouve qu'à 60 ans on peut aimer de nouveau, être aimé en retour. Mais surtout, surtout qui nous enseigne de ne pas oublier de croquer la vie à pleines dents et de profiter de chaque instant.
  • Caro0881 Posté le 1 Février 2019
    Dans ce roman autobiographique, Joyce Maynard raconte une période de sa vie, celle de son mariage avec Jim, depuis leur rencontre jusqu'au décès de Jim, frappé par un cancer du pancréas. J'ai aimé la manière dont elle narre leur relation et l'amour qui les unit. Par contre, la description du parcours médical est difficile et angoissante et ce n'est peut-être pas ce que j'aime lire même s'il faut reconnaître que l'écriture de Joyce Maynard est toujours agréable.
  • Anjali Posté le 31 Janvier 2019
    Joyce Maynard c'est un peu mon Douglas Kennedy en Femme. A chaque nouvelle parution, je me précipite sur son nouveau livre en espérant que je vais l'aimer aussi fort que le précédent. Cette histoire purement autobiographique n'est hélas pas réjouissante (âmes dépressives et sensibles s'abstenir) mais j'imagine que coucher sur papier son propre vécu douloureux fut pour l'auteur une véritable catharsis bénéfique à tous les étages et également un magnifique hommage à l'Homme de sa vie alors on ne peut que comprendre voire adhérer.
  • Amalianne Posté le 23 Août 2018
    Superbe roman de l amour qui donne un magnifique exemple de la promesse « pour le meilleur et pour le pire » . Ils ont vécu sexagénaires tous les deux , divorcés se rencontrent , se plaisent s aiment et se marient tout étonnés parce qu ils ne attendaient plus au bonheur simple .... et puis la maladie, l espoir vain et la mort. Un magnifique roman sur l’amour sans aucun pathos avec une émouvante écriture et une honnêteté des sentiments touchante. A lire absolument
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…