Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 1 x 215 mm

Cogito

Collection : Collection R
Date de parution : 29/05/2019
Le nouveau thriller d'anticipation haletant de Victor Dixen, auteur de la saga best-seller Phobos !

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un...

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 1 x 215 mm

Ils en parlent

« Techno-thriller bien fichu qui dose habilement dilemme ado et philo dystopique autour des limites à poser au tout-technologique. Un page-turner qui fait cogiter… »
H.H / La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • talotte Posté le 5 Janvier 2020
    Voici un roman dense, intelligent, bien écrit avec des personnages principaux bien développés dans un univers d'anticipation qui nous parle particulièrement. Le thème de l'intelligence artificielle a déjà été maintes fois traité au cinéma comme en littérature mais Victor Dixen nous prouve qu'on peut encore être surpris par les dérives des ordinateurs et de la technologie. Le récit mène habilement action, suspense et réflexion. Parfois un peu trop pour un lectorat jeune (les idées des différents philosophes sont éloignées des ados et ils trouveront sûrement certains passages trop longs). Le personnage de la narratrice devient au fil du livre de plus en plus intéressant et elle acquiert une maturité qu'on n'aurait pas soupçonnée au départ. Sa vision des choses est rafraichissante et les idées semées ne sont pas moralisatrices. La fin est d'ailleurs étonnante mais je vous laisse la découvrir ! Bref, c'est un très bon roman pour bons lecteurs à partir de 13 ans. L'objet livre en tant que tel est par ailleurs très beau, ce qui ajoute au plaisir de le feuilleter.
  • Lovehorse Posté le 4 Janvier 2020
    A quelques semaines du BAC, c’est l’heure des ultimes révisions. La dernière ligne droite. Les derniers efforts d’un marathon qui dure depuis un an. Mais lorsque son dossier scolaire se résume à « touche le fond mais creuse encore », c’est beaucoup plus difficile. Sauf pour Roxane, Faune et Lorenzo, trois chanceux qui vont pouvoir bénéficier gratuitement du stage de programmation neuronale offerte par Noosynth, la plus grosse entreprise d’IA du moment. L’objectif : ingurgiter tout le programme de terminale en 1 semaine, isolé sur une île déserte. Mais, même si ce programme de révision aux allures de vacances sous les tropiques peut faire rêver bon nombre de lycéens, après avoir lu Cogito, même le pire des cancres émettra quelques réserves … J’ai beaucoup aimé cette lecture. Je m’y suis plongé avec quelques difficultés au début, mais je me suis petit à petit pris au jeu et j’ai passé un bon moment. Je dirai même qu’il m’a fait apprécier mes révisions avec la bonne vieille méthode du bachotage … Cette histoire est intéressante, complète et très bien construite. L’auteur sait nous porter au grès de sa plume, jouant avec nos nerfs et nos à prioris. Certes, le début est... A quelques semaines du BAC, c’est l’heure des ultimes révisions. La dernière ligne droite. Les derniers efforts d’un marathon qui dure depuis un an. Mais lorsque son dossier scolaire se résume à « touche le fond mais creuse encore », c’est beaucoup plus difficile. Sauf pour Roxane, Faune et Lorenzo, trois chanceux qui vont pouvoir bénéficier gratuitement du stage de programmation neuronale offerte par Noosynth, la plus grosse entreprise d’IA du moment. L’objectif : ingurgiter tout le programme de terminale en 1 semaine, isolé sur une île déserte. Mais, même si ce programme de révision aux allures de vacances sous les tropiques peut faire rêver bon nombre de lycéens, après avoir lu Cogito, même le pire des cancres émettra quelques réserves … J’ai beaucoup aimé cette lecture. Je m’y suis plongé avec quelques difficultés au début, mais je me suis petit à petit pris au jeu et j’ai passé un bon moment. Je dirai même qu’il m’a fait apprécier mes révisions avec la bonne vieille méthode du bachotage … Cette histoire est intéressante, complète et très bien construite. L’auteur sait nous porter au grès de sa plume, jouant avec nos nerfs et nos à prioris. Certes, le début est un peu lent (présentation des personnages, des îles, du programme, …), mais plus on avance, et plus les événements étranges s’enchainent jusqu’à mettre les personnages dans une situation où leur principale préoccupation est leur propre survie. Les personnages sont eux aussi intéressants et attachants. Ils ont chacun leur personnalité, leur histoire ce qui les rend très complémentaires et leur permet d’aller au bout de cette aventure. J’ai tout de même eu quelques doutes au début. J’avais peur que l’on tombe dans des clichés qui rendraient l’histoire et les réactions des personnages prévisibles et stériles, mais cela à fini par changer lorsque ceux-ci ont évolués et je trouve cela bien amené. Les lycéens qui entrent dans ce stage ne sont pas ceux qui en sont sortis. Un autre point que j’ai apprécié dans ce livre est le côté philosophique (en même temps, quand on voit le titre …). Il est très présent et pertinent. On en vient à se questionner sur la place que doit prendre l’Homme et les IA dans la société. Quelle part laisser à un robot qui ne fait qu’exécuter un programme, et quelle part laisser à l’Homme capable de jugement, de sensibilité, de curiosité, de douter et de se questionner. Comment définir la notion de travail dans un monde de plus en plus mécanisé ?, Perdons-nous notre humanité en exécutant mécaniquement les mêmes gestes chaque jours ?, … Bref, autant de questions abordées dans Cogito, qui, même s’il se déroule dans le futur, fait écho à notre situation actuelle, ou du moins, celle à venir. Je recommande vivement ce livre. Malgré un début un peu trop en longueur à mon gout, l’histoire est de plus en plus palpitante et surprenante. J’ai vraiment passé un bon moment avec ce livre qui est aussi captivant qu’esthétique grâce à ses belles illustrations parsemées un peu partout dans le livre. Bref, un roman à lire pour se détendre, et peut-être même, pour réviser quelques notions de philo …
    Lire la suite
    En lire moins
  • ManonsBooks Posté le 3 Janvier 2020
    Dans ce roman, Victor Dixen nous propose une réflexion sur une société (possible ?) dans laquelle les machines, les robots et l’intelligence artificielle occupent une place dominante. Dans cet univers, les inégalités sont renforcées avec des classes sociales extrêmement riches, fonctionnant main dans la main avec les machines, tandis que d’autres sont très défavorisées et souffrent de la présence de la technologie qui volent les emplois. Certains vont même jusqu’à défendre un discours anti-technologique ; ils s’excluent du reste de la société pour vivre en autarcie. La première moitié du livre est consacrée à la description et à la mise en place de ce monde. Même si certains reprochent au début du roman d’être long, j’ai personnellement apprécié cette lenteur qui permet de se projeter dans la dystopie. Les premiers chapitres de Cogito m’ont angoissée car il y a quelques années, une telle domination des machines serait apparue comme étant de la science-fiction mais avec les progrès actuels, est-ce seulement de la science-fiction ? Dans cet univers, Roxane, une jeune femme rebelle, va embarquer pour les Îles fortunées afin de suivre le stage Science Infuse qui propose d’intégrer tout le programme du BAC (brevet d’accès aux corporations) en une seule semaine, grâce... Dans ce roman, Victor Dixen nous propose une réflexion sur une société (possible ?) dans laquelle les machines, les robots et l’intelligence artificielle occupent une place dominante. Dans cet univers, les inégalités sont renforcées avec des classes sociales extrêmement riches, fonctionnant main dans la main avec les machines, tandis que d’autres sont très défavorisées et souffrent de la présence de la technologie qui volent les emplois. Certains vont même jusqu’à défendre un discours anti-technologique ; ils s’excluent du reste de la société pour vivre en autarcie. La première moitié du livre est consacrée à la description et à la mise en place de ce monde. Même si certains reprochent au début du roman d’être long, j’ai personnellement apprécié cette lenteur qui permet de se projeter dans la dystopie. Les premiers chapitres de Cogito m’ont angoissée car il y a quelques années, une telle domination des machines serait apparue comme étant de la science-fiction mais avec les progrès actuels, est-ce seulement de la science-fiction ? Dans cet univers, Roxane, une jeune femme rebelle, va embarquer pour les Îles fortunées afin de suivre le stage Science Infuse qui propose d’intégrer tout le programme du BAC (brevet d’accès aux corporations) en une seule semaine, grâce à la manipulation neuronale. Des neurobots sont implatés chez tous les stagiaires et leur permettent de communiquer avec OmnIA, l’IA des Îles fortunées. Comme vous vous en doutez, tout ne va pas se passer comme prévu… Dès la seconde moitié du roman, l’intrigue s’accélère, les péripéties s’enchaînent et Victor Dixen nous entraîne dans une histoire de plus en plus sombre. J’ai aimé l’intrigue et j’ai apprécié les personnages même si selon moi, ce ne sont pas ces éléments qui font de Cogito un très bon roman. Je crois que la force de cette histoire repose sur la réflexion à propos de la technologie et de l’intelligence artificielle. J’ai adoré croiser des philosophes et leurs théories au cours de ma lecture et j’ai aimé le fait que Victor Dixen s’en serve pour soutenir son histoire. Cogito est un roman puissant par sa réflexion sur l’avenir de notre société. Aussi addictif qu’angoissant, il nous emmène dans un monde sombre où rester humain devient un véritable défi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • angelita.manchado Posté le 31 Décembre 2019
    Présentation Cogito de Victor Dixen Malgré ses notes, son comportement, il est proposé à Roxane un stage qu’elle ne peut refuser car il lui ouvre toutes les portes pour avoir un avenir, un emploi. Roxane a 18 ans. Elle est donc majeure et n’a pas besoin de demander la permission à son père pour suivre ce stage de 7 jours. Avis Cogito de Victor Dixen Notre futur, proche, avec l’Intelligence Artificielle, va-t-il ressembler au roman Cogito de Victor Dixen ? Je n’ose le croire mais cela risque bien d’arriver. Les robots ont pris le pouvoir, le contrôle. Pas des humains, normalement. Mais ils accomplissent toutes les taches, tous les travaux qui étaient dévolus, avant, aux humains. Ce qui a entraîné des pertes d’emploi, des déclassements et une sacrée lutte des classes. Il y a, comme dans notre société actuelle, des très riches et ceux qui tentent de survivre. Les premiers ne se mélangent pas aux seconds et ne se côtoient pas du tout. Dans cette société, il y a de nombreuses interdictions, tout ce qui avait cours avant l’Intelligence Artificielle est proscrit, banni. Toute la vie de ces personnes est régentée par les robots. Cela plaît à certains, bien entendu. Il y a... Présentation Cogito de Victor Dixen Malgré ses notes, son comportement, il est proposé à Roxane un stage qu’elle ne peut refuser car il lui ouvre toutes les portes pour avoir un avenir, un emploi. Roxane a 18 ans. Elle est donc majeure et n’a pas besoin de demander la permission à son père pour suivre ce stage de 7 jours. Avis Cogito de Victor Dixen Notre futur, proche, avec l’Intelligence Artificielle, va-t-il ressembler au roman Cogito de Victor Dixen ? Je n’ose le croire mais cela risque bien d’arriver. Les robots ont pris le pouvoir, le contrôle. Pas des humains, normalement. Mais ils accomplissent toutes les taches, tous les travaux qui étaient dévolus, avant, aux humains. Ce qui a entraîné des pertes d’emploi, des déclassements et une sacrée lutte des classes. Il y a, comme dans notre société actuelle, des très riches et ceux qui tentent de survivre. Les premiers ne se mélangent pas aux seconds et ne se côtoient pas du tout. Dans cette société, il y a de nombreuses interdictions, tout ce qui avait cours avant l’Intelligence Artificielle est proscrit, banni. Toute la vie de ces personnes est régentée par les robots. Cela plaît à certains, bien entendu. Il y a également ceux qui se révoltent ou qui ne font plus partie de cette société. Quelle est la meilleure option ? Victor Dixen y répond par la voix de ses personnages. Cela devait être une semaine idyllique pour tous ces stagiaires. Une semaine de stage, dans un endroit paradisiaque, qui leur permet d’ingurgiter toute une année d’études afin de passer l’examen final et intégrer de grandes écoles pour avoir un travail à la fin. Mais cette semaine de stage est réservée aux nantis. Toutefois, le patron de la plus grande société d’IA a choisi trois boursiers, dont Roxane, pour suivre ce programme. Roxane qui n’utilise pas ses capacités intellectuelles à leurs pleines valeurs. Roxane qui a perdu sa mère il y a quelques années et qui en veut énormément à son père, devenu alcoolique. Roxane qui a préféré suivre la voie de la délinquance. Mais dans ces îles, Roxane et certains de ces camarades vont très vite avoir des doutes quant à ce programme. Ah oui, le matin ils se réveillent avec des facultés indéniables mais certains changements physiques leur mettent la puce à l’oreille. Ils ont à faire des choix et ces choix seront très importants pour l’histoire aux multiples rebondissements. Trois boursiers et beaucoup d’adolescents très riches dont les relations ne vont vraiment pas être faciles, on s’en doute. Les derniers pensent avoir le pouvoir. Les autres, en particulier Roxane, préfèrent se cacher derrière la violence des mots. Cela peut marcher ou pas. De toutes façons, à un moment donné, ils seront obligés de s’entraider pour survivre, pour vivre, face à cette IA qui a pris le pouvoir, sans le consentement de son créateur. Et comment cela a-t-il pu se réaliser ? Tout est expliqué avec la plume de Victor Dixen. Un roman qui permet à tous ces adolescents d’évoluer, de donner le meilleur d’eux-mêmes, de croire en eux et dans les autres, qui leur permet de changer de trajectoire, car l’avenir est aux mains des jeunes, de ce qu’ils vont en faire. Victor Dixen développe ce cerveau, ce fameux cerveau qui est toujours l’objet d’études car pas encore sondé entièrement. Ce cerveau qui permet de réfléchir, d’éprouver des sentiments et que personne n’a encore pu transposer dans une machine. Et on va dire, heureusement qu’il nous reste notre cerveau pour prendre le pas sur ce qui peut se révéler extrêmement dangereux.Victor Dixen écrit sur l’écologie, la lutte des classes, le changement climatique et toutes les adaptations qui en ont découlé. J’ai rencontré Victor Dixen au Festival du Livre de Marseille, début décembre. Je ne connaissais pas l’auteur, ni son univers. Je lui ai demandé quel livre il me conseillait pour le découvrir, moi amatrice de policiers-polars. Il me conseillait une série ou un simple histoire. Vu tout ce que j’ai dans ma PAL et comme je ne voulais pas trop m’engager dans une série, j’en ai tellement à lire et finir, j’ai acheté Cogito, conseillée par Victor Dixen. Livre dédicacé par l’auteur et donc à conserver précieusement. Après la lecture de Cogito et cette rencontre, avec un homme très proche de ses lecteurs, je comprends pourquoi il a autant de succès parmi les adolescents et les moins jeunes. Victor Dixen offre un roman très riche et documenté et accessible à tous, que ce soit d’un point de vue scientifique et autre. Il permet au lecteur de s’interroger sur son futur, mais aussi avec de nombreuses références littéraires, cinématographiques et surtout ceux qui ont, au fil des siècles, participé à ce bouleversement de la société, à son évolution technologique. J’ai tourné les pages de Cogito avec avidité. Je n’ai pas pu me détacher de ce roman avant de l’avoir fini. J’ai très bien imaginé ce qui se passait car tout était extrêmement vivant. Les rebondissements sont multiples et nombreux. Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. En plus, Victor Dixen termine son roman avec une véritable conclusion. Il ne laisse pas le lecteur sur sa faim. Ce roman, outre sa dédicace, est à garder précieusement car véritable objet de collection avec ses dessins, ses pages noires qui en font un objet d’art. Je finis 2019 avec cette chronique mais pas avec ce roman puisque j’en ai déjà un en cours.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annelodie Posté le 30 Décembre 2019
    Depuis Phobos, Victor Dixen = je lis sans me poser de questions ! J’avais hâte de découvrir le nouveau roman de l’auteur car je n’avais rien lu de lui à part Phobos. Je dois dire que je ne suis pas déçue, même si j’ai toujours une préférence pour Phobos (comparaison qui n’a d’ailleurs pas lieue d’être). J’ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman avec une écriture toujours aussi addictive de la part de l’auteur et toujours aussi immersive. Néanmoins, j’ai trouvé que la première partie était un petit peu trop lente à mon goût et j’aurais aimé plus de vivacité de ce côté-là. Ce sentiment de lenteur est vite balayé dès que les différents personnages arrivent sur l’île. En effet, on a alors la description d’un univers fascinant. Les différentes îles et leurs fonctionnements est un mystère bien précisé à leurs arrivées (mention spéciale pour la mise en page et les différentes cartes !). J’ai adoré naviguer et découvrir ces différents lieux en même temps que les personnages. La deuxième découverte fût le programme neuronal en lui-même qui est assez vaste et impressionnant (terrifiant par certains côtés). J’ai beaucoup aimé découvrir cet univers innovant mis qui rend le futur assez déroutant... Depuis Phobos, Victor Dixen = je lis sans me poser de questions ! J’avais hâte de découvrir le nouveau roman de l’auteur car je n’avais rien lu de lui à part Phobos. Je dois dire que je ne suis pas déçue, même si j’ai toujours une préférence pour Phobos (comparaison qui n’a d’ailleurs pas lieue d’être). J’ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman avec une écriture toujours aussi addictive de la part de l’auteur et toujours aussi immersive. Néanmoins, j’ai trouvé que la première partie était un petit peu trop lente à mon goût et j’aurais aimé plus de vivacité de ce côté-là. Ce sentiment de lenteur est vite balayé dès que les différents personnages arrivent sur l’île. En effet, on a alors la description d’un univers fascinant. Les différentes îles et leurs fonctionnements est un mystère bien précisé à leurs arrivées (mention spéciale pour la mise en page et les différentes cartes !). J’ai adoré naviguer et découvrir ces différents lieux en même temps que les personnages. La deuxième découverte fût le programme neuronal en lui-même qui est assez vaste et impressionnant (terrifiant par certains côtés). J’ai beaucoup aimé découvrir cet univers innovant mis qui rend le futur assez déroutant et effrayant. En revanche, j’ai été moins convaincue par le « grand chamboulement » (pour ne pas spoiler) que je trouve vraiment tiré par les cheveux. Mis à part cela, l’histoire est crédible et on est vite pris au jeu. Au niveau des personnages, j’ai regretté qu’ils ne soient pas assez charismatiques. Plusieurs fois dans ma lecture je me suis demandée « c’est qui lui déjà ? » ce qui n’est pas bon signe en général et qui révèle des caractères assez fades. Au-delà des personnages, j’ai adoré les différentes références de ces derniers envers le programme Genesis (i.e. Phobos). Certains pourraient critiquer car il s’agit d’histoires différentes mais j’ai personnellement apprécié ! En bref, du grand Victor Dixen ! Une écriture fluide et addictive avec un concept de roman vraiment innovant et intéressant. La mise en place est un peu trop longue mais vaut le coup pour introduire la suite du roman à couper le souffle. Je recommande vivement !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Victor Dixen

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Auteur de littérature Young Adult, Victor Dixen imagine dans ses romans des univers dystopiques glaçants mais passionnants. Après la saga Phobos et Cogito, il a publié en novembre dernier Extincta, dans lequel il confronte ses lecteurs au dérèglement climatique. Il nous parle de L'étrange Noël de monsieur Jack, de machine à remonter le temps et d'un petit troll prénommé Moumine.

    Lire l'article
  • Par Robert Laffont

    L'HoRoscope de l'été

    Ton avenir t'angoisse ? Tu ne sais pas encore ce que tu vas faire de tes vacances ? Est-ce que tu trouveras l'amour au camping des 3 crevettes ? Et la question la plus importante de toutes : quels livres vas-tu emporter en vacances ? 

    Pas de panique, la Team R a consulté les astres pour toi et te dit TOUT sur ton été littéR !

    Lire l'article