Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221241721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 1 x 215 mm

Cogito

Collection : Collection R
Date de parution : 29/05/2019
Le nouveau thriller d'anticipation haletant de Victor Dixen, auteur de la saga best-seller Phobos !

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un...

Un don du ciel…
Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
…ou un pacte avec le diable ?
Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
L’ultime frontière sera notre cerveau.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221241721
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 1 x 215 mm

Ils en parlent

« Techno-thriller bien fichu qui dose habilement dilemme ado et philo dystopique autour des limites à poser au tout-technologique. Un page-turner qui fait cogiter… »
H.H / La Voix du Nord

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mayartemis Posté le 15 Mai 2020
    Reçu dans la box Mille et un livres spéciale Victor Dixen, j'ai mis un peu de temps avant de le lire car j'en avais vraiment marre de le voir partout. Maintenant que la vague est un peu retombée je le découvre enfin et je me rends compte que les livres de Victor Dixen ne sont tout simplement plus fait pour moi. Dans le genre science-fiction, les livres d'anticipation comme Cogito sont généralement ceux que j'aime le moins. Moi ce que j'aime c'est l'espace, les nouvelles races et cultures, être vraiment dépaysée quoi. Mais je dois dire que le monde futuriste créé par Victor Dixen m'a beaucoup plu. J'ai tout de suite réussi à me le représenter. Cette société hyper connectée où les robots prennent beaucoup de place est vraiment intéressante. Mais ces robots ne font pas que le bien. C'est tout le propos du livre d'ailleurs : réussir à trouver un équilibre entre les humains et les machines. Roxane, le personnage principal, est le fruit des problèmes de cette société. Père alcoolique, mère décédée dans un accident de travail, la famille de Roxane chute de plus en plus à mesure que les robots prennent toujours plus de place dans la société. Ses... Reçu dans la box Mille et un livres spéciale Victor Dixen, j'ai mis un peu de temps avant de le lire car j'en avais vraiment marre de le voir partout. Maintenant que la vague est un peu retombée je le découvre enfin et je me rends compte que les livres de Victor Dixen ne sont tout simplement plus fait pour moi. Dans le genre science-fiction, les livres d'anticipation comme Cogito sont généralement ceux que j'aime le moins. Moi ce que j'aime c'est l'espace, les nouvelles races et cultures, être vraiment dépaysée quoi. Mais je dois dire que le monde futuriste créé par Victor Dixen m'a beaucoup plu. J'ai tout de suite réussi à me le représenter. Cette société hyper connectée où les robots prennent beaucoup de place est vraiment intéressante. Mais ces robots ne font pas que le bien. C'est tout le propos du livre d'ailleurs : réussir à trouver un équilibre entre les humains et les machines. Roxane, le personnage principal, est le fruit des problèmes de cette société. Père alcoolique, mère décédée dans un accident de travail, la famille de Roxane chute de plus en plus à mesure que les robots prennent toujours plus de place dans la société. Ses parents étaient comptables et vivaient très bien avant d'être remplacés par des robots. Maintenant ils vivent dans les étages les plus bas du Bois-Joli et Roxane sombre dans la délinquance. Sa seule chance d'échapper à son groupe de copines qui la tire vers le bas est de réussir son BAC. Mais pour avoir accès aux corporations et à un avenir, il faut viser le 19,5/20 ! Sa seule solution : être acceptée en tant que boursière au stage de programmation neuronale de Noosynth (spoiler alert : elle va être prise) Mais dès les premières pages aux côtés de Roxane je déchante : le récit à la première personne nous annonce tout de suite qu'on va devoir être collé aux baskets de ce personnage. Et ce personnage est tellement cliché (on parle de mèche devant les yeux, de collier à clous et de rouge à lèvre noir quand même) que j'ai eu du mal à m'y attacher. Victor Dixen s'est peut-être un peu trop forcé pour plaire aux jeunes. Et ça ne se limite pas qu'à Roxane, il y a aussi une bonne dose de romance gentillette, des passages éducatif (qui sont intéressants, mais restent beaucoup trop en surface -faudrait pas perdre les ados !), de la recherche de soi, de l'héroïsme et une fin carrément utopique (et du coup pas du tout plausible) Bref, il coche les cases. Mais ce qui est étonnant c'est que c'est vraiment maîtrisé, c'est bien écrit, on sent que Victor Dixen a bossé, qu'il a fait des recherches, qu'il a voulu bien faire. Mais avec moi, ça ne marche plus. C'est beaucoup trop jeunesse, beaucoup trop propre ! Et c'est dommage parce que du coup tout est en surface. Ses propos autour de l'intelligence artificielle sont vraiment intéressants mais il ne va pas assez loin. C'est une dissertation parfaite, comme celle que l'on attend au lycée : il utilise les propos des grands noms de la philosophie et de la science pour appuyer le sien et faire avancer son histoire. Mais il ne transcende pas toutes ces pensées, il en fait simplement un catalogue jusqu'au point de rupture classique où la machine se retourne contre son créateur. Mais les ados vont adorer ! Le livre coche toutes les cases qu'il faut, il est parfait. Victor Dixen a vraiment bossé pour qu'il le soit et j'en suis vraiment admirative. Mais avec moi ça ne marche plus, ça ne m'intéresse plus. J'attends vraiment autre chose de mes lectures. Bref, je suis vieille. Mais ça ne m'empêchera pas de le conseiller.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AUNOMDELAROSE Posté le 9 Mai 2020
    J ai beaucoup aimé le personnage principal l Intrigue et le sujet traité avec originalité. Divertissant et intéressant, je ne me suis ennuyée une seconde.
  • Patience82 Posté le 7 Mai 2020
    Je m'aperçois de plus en plus que la littérature jeunesse, la littérature jeune adulte est devenu un genre à part entière, qui a fait découvrir de très belles plumes et qui a généré une littérature de qualité. Je ne suis plus une jeune adulte depuis un moment, et pourtant j'aime ce genre. Et ici, j'ai découvert un nouvel auteur qui me plaît beaucoup. Le sujet est d'actualité, l'intelligence artificielle qui remplace l'Homme dans son travail au quotidien est un vrai sujet de réflexion. La technologie est tentante pour nous faciliter la vie, mais l'abus de technologie, comme tous les abus, est contreproductif. Roxane, héroïne classique de ce genre de dystopie, un ado paumée d'une famille défavorisée, est un personnage réussi. L'auteur est allé au-delà du superficiel pour développer sa psychologie. Elle est confrontée à la perte d'un parent, à la déchéance sociale et à la différenciation des classes sociales, au regard qui juge. Au-delà du sujet technologique, les jeunes d'aujourd'hui peuvent facilement se retrouver dans les personnages mis en scène. Ce fut une bonne lecture, un brin inquiétante, mais très agréable.
  • Fanniie Posté le 30 Avril 2020
    Lors de la lecture des premières pages Victor Dixen nous emmène dans son nouveau monde. Celui de la robotique et de l'intelligence artificielle. Même si on appréhende un peu ces nouvelles technologies, on reste fasciné par ce progrès et c'est pourquoi j'ai eu envie de lire "Cogito". Malheureusement, plus j'avançais dans l'histoire, plus mon avis sur ce livre était mitigé. Je n'ai pas du tout accroché avec Roxane, le personnage principal. Tout simplement parce que je n'ai pas adhéré à son vocabulaire ou à ses références de clébarde (à force cela avait tendance à me faire lever les yeux), ainsi le fait qu'elle se victimise tout le temps, certes la vie ne l'a pas épargné mais elle n'a rien fait pour que ça s'améliore. Et s'en est de même pour les personnages secondaires qui pour moi sont trop stéréotypés, que ce soit sur le plan physique ou social. De plus, je n'ai pas compris pourquoi Victor Dixen à choisit de mettre par-ci par-là des allusions/références à certains contes. Certes ce n'est pas ce qui prime majoritairement dans l'histoire mais assez pour que je le remarque et que je me dis que ce n'était pas forcément nécessaire, qu'on aurait pu très bien... Lors de la lecture des premières pages Victor Dixen nous emmène dans son nouveau monde. Celui de la robotique et de l'intelligence artificielle. Même si on appréhende un peu ces nouvelles technologies, on reste fasciné par ce progrès et c'est pourquoi j'ai eu envie de lire "Cogito". Malheureusement, plus j'avançais dans l'histoire, plus mon avis sur ce livre était mitigé. Je n'ai pas du tout accroché avec Roxane, le personnage principal. Tout simplement parce que je n'ai pas adhéré à son vocabulaire ou à ses références de clébarde (à force cela avait tendance à me faire lever les yeux), ainsi le fait qu'elle se victimise tout le temps, certes la vie ne l'a pas épargné mais elle n'a rien fait pour que ça s'améliore. Et s'en est de même pour les personnages secondaires qui pour moi sont trop stéréotypés, que ce soit sur le plan physique ou social. De plus, je n'ai pas compris pourquoi Victor Dixen à choisit de mettre par-ci par-là des allusions/références à certains contes. Certes ce n'est pas ce qui prime majoritairement dans l'histoire mais assez pour que je le remarque et que je me dis que ce n'était pas forcément nécessaire, qu'on aurait pu très bien s'en passer. Au final j'ai trouvé ce livre trop long, non pas à cause des 544 pages mais parce que je n'ai pas été captivé par l'histoire malgré le sujet intéressant. J'ai commencé à décrocher après avoir lu les 300 pages, j'avais du mal à enchaîner, à tourner les pages. Évidemment je n'ai pas relevé que du négatif dans ce roman, la plume de l'auteur est agréable et fluide (ce qui pourrait semblait contradictoire avec les arguments que j'ai évoqués précédemment). On voit également que l'auteur a travaillé son sujet, fait des recherches très approfondies sur la robotique et l'intelligence artificielle afin de nous donner de la contenance et de la crédibilité au récit. Et il accentue tout ça avec quelques références philosophiques en parfaite adéquation avec le sujet. Et pour finir j'ai apprécié les illustrations et les schémas qui accompagnent l'histoire, j'aime le fait d'avoir un visuel, je trouve ça plus parlant et on se met vraiment à la place du personnage. En bref, malgré un sujet intéressant, je n'ai pas était convaincu par Cogito. Toutefois ceci reste mon avis, je vous encourage donc à faire le vôtre en donnant une chance à ce livre. Qui sait ? Vous l'aimerez peut-être.
    Lire la suite
    En lire moins
  • XS Posté le 27 Avril 2020
    J’ai repéré presque par hasard Cogito sur les étals. Cela m’a étonnée : je pensais qu’après le succès de Phobos, les libraires seraient plus qu’enclins à mettre en avant un écrivain français qui plaît*. Un peu dommage. Cogito met en scène une société futuriste dans laquelle les jeunes doivent trouver leur place dans l’échelle sociale après un examen. Evidemment, les dés sont pipés… Roxane, l’héroïne, ne se fait guère d’illusion quant à son futur. Cette jeune femme n’est pas sans rappeler Léonor, l’héroïne de Phobos : fort caractère, solitaire, légèrement en perdition au début du roman… jusqu’à ce que la chance tourne : elle est sélectionnée pour faire partie d’une promotion d’étudiants qui bénéficieront d’une nouvelle technologie, très récriée, d’implants d’intelligence artificielle. Et se retrouve sur une île en compagnie de sa promotion. L’occasion pour l’auteur de nous faire toucher du doigt le rêve de nombreux étudiants : apprendre sans effort n’importe quelle matière. Le microcosme des étudiants et leurs encadrants donne lieu à une intéressante satire sociale. En intrigue principale sont questionnés les progrès de la science, car jouer aux apprentis sorciers peut se révéler dangereux. Plutôt plaisant et bien pensé, et j’ai apprécié son format de « one shot ». * en tous... J’ai repéré presque par hasard Cogito sur les étals. Cela m’a étonnée : je pensais qu’après le succès de Phobos, les libraires seraient plus qu’enclins à mettre en avant un écrivain français qui plaît*. Un peu dommage. Cogito met en scène une société futuriste dans laquelle les jeunes doivent trouver leur place dans l’échelle sociale après un examen. Evidemment, les dés sont pipés… Roxane, l’héroïne, ne se fait guère d’illusion quant à son futur. Cette jeune femme n’est pas sans rappeler Léonor, l’héroïne de Phobos : fort caractère, solitaire, légèrement en perdition au début du roman… jusqu’à ce que la chance tourne : elle est sélectionnée pour faire partie d’une promotion d’étudiants qui bénéficieront d’une nouvelle technologie, très récriée, d’implants d’intelligence artificielle. Et se retrouve sur une île en compagnie de sa promotion. L’occasion pour l’auteur de nous faire toucher du doigt le rêve de nombreux étudiants : apprendre sans effort n’importe quelle matière. Le microcosme des étudiants et leurs encadrants donne lieu à une intéressante satire sociale. En intrigue principale sont questionnés les progrès de la science, car jouer aux apprentis sorciers peut se révéler dangereux. Plutôt plaisant et bien pensé, et j’ai apprécié son format de « one shot ». * en tous cas, il plait beaucoup aux jeunes de mon entourage.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Victor Dixen

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Auteur de littérature Young Adult, Victor Dixen imagine dans ses romans des univers dystopiques glaçants mais passionnants. Après la saga Phobos et Cogito, il a publié en novembre dernier Extincta, dans lequel il confronte ses lecteurs au dérèglement climatique. Il nous parle de L'étrange Noël de monsieur Jack, de machine à remonter le temps et d'un petit troll prénommé Moumine.

    Lire l'article
  • News
    Robert Laffont

    L'HoRoscope de l'été

    Ton avenir t'angoisse ? Tu ne sais pas encore ce que tu vas faire de tes vacances ? Est-ce que tu trouveras l'amour au camping des 3 crevettes ? Et la question la plus importante de toutes : quels livres vas-tu emporter en vacances ? 

    Pas de panique, la Team R a consulté les astres pour toi et te dit TOUT sur ton été littéR !

    Lire l'article