Lisez! icon: Search engine
Comme une respiration...
Date de parution : 01/10/2016
Éditeurs :
Julliard
En savoir plus

Comme une respiration...

Date de parution : 01/10/2016

Respirez !
À fond !
Et laissez-vous emporter par la fantaisie malicieuse et cruelle de Jean Teulé qui dit l’extraordinaire des destins ordinaires.

EAN : 9782260029212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 130 x 205 mm
Julliard
En savoir plus
EAN : 9782260029212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 130 x 205 mm

Ils en parlent

« un étrange petit recueil de quarante textes de quelques pages, dont le titre résume le projet : Comme une respiration… A travers ce patchwork littéraire où l’écrit côtoie les photos, les dessins, les fac-similés de lettres ou les calligraphies, Jean Teulé s’amuse, et nous avec lui. » 
Christine Ferniot, Baptiste Liger / Lire
« c’est tendre ou cocasse, émouvant ou féroce, toujours en quête de cette fantaisie qui fait le sel de l’observation. On sourit souvent, la plume de Jean Teulé reste ici malicieuse. » 
Hervé Hertho / Ouest France
« Recueil de (bonnes) nouvelles » 
Aurore Malval / Nice Matin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • hervethro 20/11/2022
    La première fois que j’ai vu Jean Teulé, c’était au temps béni où la télévision parvenait somme toute à proposer des programmes censés. Sous l’égide du regretté Bernard Rapp, il appartenait à une équipe aussi disparate qu’éclectique, réunis tous par un vrai talent. Un air lunaire sur une allure britannique, il m’a plut tout de suite. Vinrent ensuite ses romans. Une écriture fine et délicate. Des sujets profonds. Et une façon de mettre en perspective, de regarder le monde de biais, jamais frontalement et avec ce recul permettant de voir le secret du tour que présente le prestidigitateur. Comme une respiration, ce sont quarante instantanés, comme des clichés photographiques, des virgules. Elles se situent entre le haïku et la nouvelle. Une respiration. Emaillées de dessins ou même de photos pour alléger encore le propos, comme on incorpore des œufs montés en neige pour donner cette légèreté à la génoise ou à la crème du tiramisu. On pense à la «première gorgée de bière » de Delerm en plus concis et décalé. Pourtant ce petit recueil n’est pas une visite chez Oui-Oui ou les Bisounours. Il y est question de la vie. La Vie. Et forcément, parfois ça dérape. Il y... La première fois que j’ai vu Jean Teulé, c’était au temps béni où la télévision parvenait somme toute à proposer des programmes censés. Sous l’égide du regretté Bernard Rapp, il appartenait à une équipe aussi disparate qu’éclectique, réunis tous par un vrai talent. Un air lunaire sur une allure britannique, il m’a plut tout de suite. Vinrent ensuite ses romans. Une écriture fine et délicate. Des sujets profonds. Et une façon de mettre en perspective, de regarder le monde de biais, jamais frontalement et avec ce recul permettant de voir le secret du tour que présente le prestidigitateur. Comme une respiration, ce sont quarante instantanés, comme des clichés photographiques, des virgules. Elles se situent entre le haïku et la nouvelle. Une respiration. Emaillées de dessins ou même de photos pour alléger encore le propos, comme on incorpore des œufs montés en neige pour donner cette légèreté à la génoise ou à la crème du tiramisu. On pense à la «première gorgée de bière » de Delerm en plus concis et décalé. Pourtant ce petit recueil n’est pas une visite chez Oui-Oui ou les Bisounours. Il y est question de la vie. La Vie. Et forcément, parfois ça dérape. Il y a les faits divers, la maladie, la rupture, l’abandon… Mais Jean Teulé sait aborder tous les sujets en oblique et cela fait toute la différence. Et souvent proposer des chutes inattendues. Ces petites histoires respirent l’humanité avec un H majuscule. Teulé aime les gens, ça se voit, ça se lit. Une bouffée de tendresse, d’humanisme dans un monde de brutes. Ajout : j'ai appris le décès récent de Jean. Chienne de vie... qui se termine toujours de la même façon.
    Lire la suite
    En lire moins
  • georgesdaniel 31/07/2022
    Poétiques, amusantes, délicates et sensibles, les histoires plus ou moins courtes de ce livre invitent effectivement à savourer des extraits de vie parfois cocasses, parfois doux-amers.....Humains, trop humains...Ce recueil de nouvelles met en scène ces petits moments de la vie qui nous rendent heureux. Enfin un ouvrage de l'auteur qui ne sombre pas dans la noirceur !
  • Fabrice_lireetlivres 25/07/2022
    Quarante histoires très courtes qui racontent la vie. Des chemins que chacun aurait pu suivre ou a suivi. Au détour d'une rue parisienne, dans la campagne normande ou sur un pont, il y a mille façons de vivre et c'est avec verve que Jean Teulé nous invite dans ce monde.
  • DragoLeelooLit 16/06/2022
    Quarante nouvelles qui parlent des gens. Des gens incroyables, capables de tout, tour à tour meurtris et joyeux. 📖 Mon ressenti 📖 Comme une respiration se lit sans respirer parfois tellement ces petites nouvelles sont poétiques, incongrues, bizarres, étonnantes, tristes ou burlesques. Se lit facilement pour passer un bon moment. J'ai beaucoup aimé ce petit recueil, qu'on prend, qu'on lit, qu'on repose et qu'on reprend. Inspirez, respirez soufflez et lisez!!!
  • fcathp 15/06/2021
    Plutôt agréablement surprise par ce livre, et ce pour deux raisons : la première c'est que je ne lis quasiment jamais de nouvelles et la deuxième c'est que je n'avais pas vraiment apprécié le dernier livre de Jean Teulé que j'avais lu ( entrez dans la danse). Ces petites nouvelles se lisent bien et certaines sont franchement bien.

les contenus multimédias

Abonnez-vous à la Newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !