Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782260030485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 130 x 205 mm
Le Baiser
Date de parution : 03/01/2019
Éditeurs :
Julliard
En savoir plus

Le Baiser

Date de parution : 03/01/2019

Camille a toujours exercé son métier d’avocate avec sérieux, mais sans grande passion. Jusqu’au jour où on lui confie une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d’une sculpture de Brancusi,...

Camille a toujours exercé son métier d’avocate avec sérieux, mais sans grande passion. Jusqu’au jour où on lui confie une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d’une sculpture de Brancusi, Le Baiser, scellée sur la tombe d’une inconnue au cimetière du Montparnasse. Pour déterminer à qui appartient cette oeuvre, il...

Camille a toujours exercé son métier d’avocate avec sérieux, mais sans grande passion. Jusqu’au jour où on lui confie une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d’une sculpture de Brancusi, Le Baiser, scellée sur la tombe d’une inconnue au cimetière du Montparnasse. Pour déterminer à qui appartient cette oeuvre, il lui faudra suivre la destinée d’une jeune exilée russe qui a trouvé refuge à Paris en 1910. En rupture avec sa famille, Tania s’est liée à l’avant-garde artistique et a fait la rencontre d’un sculpteur roumain, Constantin Brancusi. Avec lui elle découvre la vie de bohème. Cent ans plus tard, élucider les raisons de sa mort devient pour Camille un combat personnel : rendre sa dignité à une femme libre, injustement mise au ban de la société.
Avec ce portrait vibrant de deux femmes en quête de justice et d’indépendance, Le Baiser questionne aussi le statut des oeuvres d’art, éternelles propriétés marchandes, qui sont pourtant le patrimoine commun de l’humanité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260030485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 130 x 205 mm
Julliard
En savoir plus

Ils en parlent

« Un roman aussi érudit qu’épatant. »
Isabelle Bourgeois / Avantages

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mamyrouge Posté le 1 Mars 2022
    L auteure prévient au début du livre que son roman est une œuvre imaginaire. Pourtant l œuvre de Brancusi, "le baiser" existe bien et se trouve au cimetière Montparnasse sur la tombe d une jeune Russe inconnue. Le livre raconte le combat d une avocate parisienne pour empêcher le descellement de l œuvre, ce qui est à rapprocher de la longue bataille juridique qui a bien eu lieu entre les descendants du sculpteur et la France. En parallèle du récit contemporain, on découvre le journal de la jeune suicidée à laquelle l œuvre est dédiée. L idée narrative est bien trouvée, bien écrite.
  • jeunejane Posté le 13 Juillet 2021
    Partons des faits historiques : Brancusi, sculpteur roumain , vivant à Paris est enterré au cimetière Montparnasse. Une de ses célèbres statues "Le baiser" orne la tombe d'une jeune fille morte en 1910, à l'âge de 23 ans , suicidée par amour. La tombe se situe dans une autre section du cimetière. Nous pouvons maintenant arriver dans le roman. 2010, le directeur des cimetières parisiens reçoit une requête pour desceller une sculpture de Constantin Brancusi "Le baiser" posée sur la tombe d'une jeune aristocrate russe morte 100 ans plus tôt, suicidée par amour . Il confie la lettre à Camille, une avocate qui travaille dans un cabinet parisien renommé. Le roman se partage entre le carnet intime de la jeune fille obligée de quitter la Russie pour se réfugier chez sa riche tante. Elle avait simplement montré quelques sympathies pour les mouvements envers les plus pauvres de son pays. Elle entame des études de médecine et fait la connaissance de son professeur et du sculpteur Brancusi. Elle se sent enfermée dans les principes défendus par sa tante et veut vivre en femme libre, amoureuse mais des évènements vont lui rendre la vie insupportable. Camille, l'avocate, mène son enquête de son côté. Elle a un côté... Partons des faits historiques : Brancusi, sculpteur roumain , vivant à Paris est enterré au cimetière Montparnasse. Une de ses célèbres statues "Le baiser" orne la tombe d'une jeune fille morte en 1910, à l'âge de 23 ans , suicidée par amour. La tombe se situe dans une autre section du cimetière. Nous pouvons maintenant arriver dans le roman. 2010, le directeur des cimetières parisiens reçoit une requête pour desceller une sculpture de Constantin Brancusi "Le baiser" posée sur la tombe d'une jeune aristocrate russe morte 100 ans plus tôt, suicidée par amour . Il confie la lettre à Camille, une avocate qui travaille dans un cabinet parisien renommé. Le roman se partage entre le carnet intime de la jeune fille obligée de quitter la Russie pour se réfugier chez sa riche tante. Elle avait simplement montré quelques sympathies pour les mouvements envers les plus pauvres de son pays. Elle entame des études de médecine et fait la connaissance de son professeur et du sculpteur Brancusi. Elle se sent enfermée dans les principes défendus par sa tante et veut vivre en femme libre, amoureuse mais des évènements vont lui rendre la vie insupportable. Camille, l'avocate, mène son enquête de son côté. Elle a un côté craquant qui est de tricoter pour se détendre et de distribuer ses écharpes, bonnets, jouets aux pauvres de son quartier qu'elle connaît. Ça c'est un détail mais il relie les deux jeunes femmes car Tatiana voulait participer à l'émancipation de son pays , la Russie et aux distributions des biens. La récit ainsi partagé entre les deux femmes , écrit sous la plume merveilleuse de Sophie Brocas forme un ensemble vraiment harmonieux. Le livre terminé, j'ai pu aller sur Internet pour compléter mes connaissances au sujet de Brancusi et au passage, je peux affirmer que l'auteure décrit la sculpture du baiser de façon très sensuelle et réaliste. Une très belle lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • BookshelvesBookmarks Posté le 23 Juin 2021
    🗿 Il s'agit d'un roman divisé en deux parties, avec d'une part le journal de Tatiana - une jeune exilée russe dans le Paris des années 1910 et d'autre part l’enquête de Camille - avocate parisienne, qui cherche à retrouver le propriétaire de la sculpture de Brancusi, « Le Baiser » qui se trouve justement sur la tombe de Tatiana. #9878; Roman historique pour moitié, l’autrice nous livre ici un portrait de femmes en miroir, à un siècle de distance. Liberté, amour, ambition, place de l’art dans nos vies, les deux aventures se répondent au fil des pages. 💫 On se prend au jeu et on suit ces deux héroïnes si différentes qui se croisent à un siècle d'écart. Il m’a cependant manqué une étincelle pour faire de ce moment de lecture un véritable coup de cœur.
  • LaGrandeSauterelle34 Posté le 21 Avril 2021
    A travers deux époques, Sophie Brocas met en scène 2 destins intimement liés par l'amour de l'art et de la liberté. Elle nous parle de changement, de transformation, de deux femmes qui ne se contentent pas de subir leur condition originelles mais qui se battent, parfois contre elles-mêmes, pour vivre intensément et selon leur désir et leurs convictions. Trouver sa place dans un monde d'hommes, s'assumer en tant que femme libre, réaliser ses rêves, suivre son instinct, tomber amoureuse... En toile de fond, un Paris authentique du début du 20ème siècle, et la sauvegarde d'une œuvre d'art inestimable. Loin d'être féministe, ce roman est un hymne à la féminité.
  • CTC Posté le 9 Avril 2021
    Sous la forme d’une enquête légale l’écrivaine nous plonge petit à petit dans l’univers de le sculpteur Brancusi juste l’année 1910, marquée par la grande crue de la Seine. Le personnage qui va nous introduire dans son monde c’est une charmante et jeune femme issue de l’aristocratie ruse qui va découvrir Paris, l’amour, les injustices sociales et le monde artistique de commencement du siècle XX au même moment . Belle et prenante lecture.
Abonnez-vous à la Newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !