En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Attaques de la boulangerie

        Belfond
        EAN : 9782714454140
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 64
        Format : 140 x 225 mm
        Les Attaques de la boulangerie

        Corinne ATLAN (Traducteur), Hélène MORITA (Traducteur)
        Date de parution : 08/11/2012

        Deux nouvelles, dont une totalement inédite, superbement illustrées, dans la lignée de Sommeil, livre cadeau paru en 2010.

        Superbement illustrées, deux nouvelles, dont une totalement inédite, pour découvrir autrement l’univers envoûtant de l’auteur de la trilogie culte 1Q84.

        Un homme et une femme dans un appartement de Tokyo. Ils ont faim. Pas une faim ordinaire. Une faim qui tenaille, qui prend aux tripes, qui obsède.

        Une faim comme...

        Superbement illustrées, deux nouvelles, dont une totalement inédite, pour découvrir autrement l’univers envoûtant de l’auteur de la trilogie culte 1Q84.

        Un homme et une femme dans un appartement de Tokyo. Ils ont faim. Pas une faim ordinaire. Une faim qui tenaille, qui prend aux tripes, qui obsède.

        Une faim comme le souvenir d’une faim antérieure.

        Une faim tellement forte, tellement impérieuse qu’elle va les pousser à commettre la plus absurde des attaques…

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714454140
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 64
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        17.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • helvetius Posté le 20 Janvier 2018
          Deux petites nouvelles fidèles au style de Murakami, on voyage toujours dans un univers perturbant ou la réalité et le rêve se mêlent et s'emmêlent. La première nouvelle est vraiment très courte et sert d'introduction à la seconde, beaucoup plus poussée dans le surréalisme de la situation. Haruki Murakami m'étonnera toujours, je ne sais pas d'où il sort de pareilles idées mais à chaque fois, j'adore partir à l'aventure avec lui et je ne lis même plus les résumés, histoire d'être entièrement à sa merci. Ici, la faim est le personnage principal car les pauvres protagonistes ont faim, mais une faim qui vous rend capable de commettre des crimes tant qu'elle n'est pas assouvie. L'homme qui nous raconte son histoire a connu une telle faim par le passé et cela l'a poussé à commettre un vol dans une boulangerie. Quelques années plus tard, voilà que l'histoire se répète et le voilà en plein cœur de Tokyo, en pleine nuit en compagnie de sa femme, en quête désespérée d'une boulangerie leur permettant d'assouvir cette faim bien mystérieuse...Encore une fois, c'est un récit tiré par les cheveux mais tellement bien raconté que comme d'habitude, l'absurdité de l'histoire est ce qui rend le... Deux petites nouvelles fidèles au style de Murakami, on voyage toujours dans un univers perturbant ou la réalité et le rêve se mêlent et s'emmêlent. La première nouvelle est vraiment très courte et sert d'introduction à la seconde, beaucoup plus poussée dans le surréalisme de la situation. Haruki Murakami m'étonnera toujours, je ne sais pas d'où il sort de pareilles idées mais à chaque fois, j'adore partir à l'aventure avec lui et je ne lis même plus les résumés, histoire d'être entièrement à sa merci. Ici, la faim est le personnage principal car les pauvres protagonistes ont faim, mais une faim qui vous rend capable de commettre des crimes tant qu'elle n'est pas assouvie. L'homme qui nous raconte son histoire a connu une telle faim par le passé et cela l'a poussé à commettre un vol dans une boulangerie. Quelques années plus tard, voilà que l'histoire se répète et le voilà en plein cœur de Tokyo, en pleine nuit en compagnie de sa femme, en quête désespérée d'une boulangerie leur permettant d'assouvir cette faim bien mystérieuse...Encore une fois, c'est un récit tiré par les cheveux mais tellement bien raconté que comme d'habitude, l'absurdité de l'histoire est ce qui rend le récit intéressant à suivre. Et encore une fois avec cette édition, les illustrations et la qualité du papier glacé en font un petit bijou, un régal pour les yeux et un trésor pour les passionnés, comme moi, d'Haruki Murakami. Décidément, j'aime de plus en plus cet auteur qui m'étonnera toujours avec son imagination, vraiment je vous le conseille vivement si vous ne le connaissez pas encore !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Felina Posté le 21 Décembre 2017
          Haruki Murakami est un auteur fétiche sur Just One More Page, après "Kafka sur le rivage" puis "1Q84", cette nouvelle reste dans le même état d'esprit très onirique et si particulier de son auteur. La réédition du récit par la maison 10/18 est plus que réussie, avec des illustrations, dans des tons vert et or,totalement déroutantes, voire hallucinantes. Elles font pensé l'autoportrait de Gustave Courbert dit "Le désespéré". Le lecteur plonge dès le début dans un récit fiévreux, fantastique et probablement improbable. Quoi que? Le narrateur se réveille en pleine nuit avec l'estomac dans les talons. Il serait prêt à manger n'importe quoi sauf que ses placards sont vides. Terminant son pack de bières, il raconte à sa compagne un évènement similaire qui lui est arrivé lorsqu'il était étudiant. L'ouvrage se compose de deux très courtes nouvelles, qui en forme en réalité une seule grande. La première relate la première attaque de la boulangerie, la seconde nouvelle met en scène le narrateur et sa femme dans une seconde attaque pour expier cette première tentative presque avortée. Kat Menschik illustre parfaitement le propos de l'auteur. Ce récit est emprunt de désespoir face à cette faim dévorante, qui pousserait presque les personnages jusqu'à... Haruki Murakami est un auteur fétiche sur Just One More Page, après "Kafka sur le rivage" puis "1Q84", cette nouvelle reste dans le même état d'esprit très onirique et si particulier de son auteur. La réédition du récit par la maison 10/18 est plus que réussie, avec des illustrations, dans des tons vert et or,totalement déroutantes, voire hallucinantes. Elles font pensé l'autoportrait de Gustave Courbert dit "Le désespéré". Le lecteur plonge dès le début dans un récit fiévreux, fantastique et probablement improbable. Quoi que? Le narrateur se réveille en pleine nuit avec l'estomac dans les talons. Il serait prêt à manger n'importe quoi sauf que ses placards sont vides. Terminant son pack de bières, il raconte à sa compagne un évènement similaire qui lui est arrivé lorsqu'il était étudiant. L'ouvrage se compose de deux très courtes nouvelles, qui en forme en réalité une seule grande. La première relate la première attaque de la boulangerie, la seconde nouvelle met en scène le narrateur et sa femme dans une seconde attaque pour expier cette première tentative presque avortée. Kat Menschik illustre parfaitement le propos de l'auteur. Ce récit est emprunt de désespoir face à cette faim dévorante, qui pousserait presque les personnages jusqu'à la folie pour la satisfaire. Cette histoire ressemblerait presque à un road trip kamikaze. Il y a aussi une impression de fin du monde, presque un malaise de la part du lecteur. Plus rien n'existera, ne sera pareil après cette nuit. En tout cas, L'auteur donne un grand coup de pied à notre société de consommation. (...)
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lysette Posté le 24 Octobre 2017
          Rien que pour le visuel ce livre vaut le détour. Deux nouvelles courtes, dans un style plutôt agréable. Deux écrits bourrés d'humour et de cynisme à la fois. Mais s'il est bien un atout que possède ce livre, ce sont ces illustrations. Entre imaginaire et représentations fidèles, le trait est assuré, les couleurs travaillés. Une pure merveille. En bref, je conseille sans hésiter ce petit livre. Bonne lecture à tous.
        • Yanoune Posté le 20 Août 2017
          Bon Murakami est un auteur space on le sait... Mais là, cette petite histoire à tant et tant de niveaux de lecture, que finalement on retire ce que l'on veut, ce que l'on peut... c'est dingue, acide, amer, drôle.... Nan c'est étrange... Cette faim cette insatiable faim. vous saviez qu'il a commencé par écrire en anglais ce gars, pour ensuite traduire en japonais ce qu'il avait écrit... Et ça aussi c'est space.. Je ne sais pas si il l'a fait pour celui-ci. c'est un auteur qui me fait remuer des trucs dedans.. Même si parfois je me dis que je rate des trucs... Mais là cette petite nouvelle illustrées... et bien ... Je crois seulement qu'il faut tester pour se faire un avis... Murakami c'est quand même assez indescriptible...
        • Dosamuse Posté le 8 Août 2017
          Une nouvelle sympathique, un peu bizarre comme toujours avec Murakami et de belles illustrations...sans plus !

        Ils en parlent

        "Bel écho à l'écriture de Murakami nouveliste, condensée, épure pourtant porteuse de sensations, sans omettre l'humour et le rythme. Joli objet."

        Marie Baudet / La Libre Belgique
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.