RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Déracinés

            Les Escales
            EAN : 9782365693318
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 140 x 225 mm
            Les Déracinés

            Collection : Domaine français
            Date de parution : 03/05/2018
            Des cafés viennois des années trente aux plages des Caraïbes, découvrez une formidable histoire d'amour et d'exil, et le destin exceptionnel d'Almah et de Wilhelm.
            Vienne, 1932. Au milieu du joyeux tumulte des cafés, Wilhelm, journaliste, rencontre Almah, libre et radieuse. Mais la montée de l’antisémitisme vient assombrir leur idylle. Au bout de quelques années, ils n’auront plus le choix ; les voilà condamnés à l’exil. Commence alors une longue errance de pays en pays,... Vienne, 1932. Au milieu du joyeux tumulte des cafés, Wilhelm, journaliste, rencontre Almah, libre et radieuse. Mais la montée de l’antisémitisme vient assombrir leur idylle. Au bout de quelques années, ils n’auront plus le choix ; les voilà condamnés à l’exil. Commence alors une longue errance de pays en pays, d’illusions en désillusions. Jusqu’à ce qu’on leur fasse une proposition inattendue : fonder une colonie en République dominicaine. En effet, le dictateur local a offert cent mille visas à des Juifs venus du Reich.
            Là, au milieu de la jungle brûlante, tout est à construire : leur ville, leur vie.

            Fondée sur des faits réels, cette fresque au souffle admirable révèle un pan méconnu de notre histoire. Elle dépeint le sort des êtres pris dans les turbulences du temps, la perte des rêves de jeunesse, la douleur de l’exil et la quête des racines.

            « La saga qui nous transporte. » Olivia de Lamberterie, ELLE
            « Incontournable. Un grand roman, absolument extraordinaire. » – Gérard Collard - Le Magazine de la santé
            « Avec des personnages attachants, un univers dépaysant et une forte tension romanesque, Catherine Bardon signe une saga passionnante qui ravive un pan peu connu de l'Histoire. » – Version Femina
            « Fresque historique haletante. » – Lire
            « Un récit dense et captivant.» - Le Huffington Post
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365693318
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 624
            Format : 140 x 225 mm
            Les Escales
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Incontournable. Un grand roman, absolument extraordinaire. »
             
            Gérard Collard / Le Magazine de la santé

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Arthore Posté le 9 Juin 2019
              Fondée sur des faits réels, c’est une très belle histoire que vous découvrons à travers la passion, l’idylle puis le mariage de Wilhelm et Almah. Deux jeunes juifs autrichiens que nous allons suivre à partir de 1932 à l’occasion d’une errance de pays en pays pour fuir le nazisme. Cette fuite les conduira en République Dominicaine, seule issue pour eux pour tenter de tout recommencer. Charger de fonder une colonie, le dictateur local va en effet ouvrir cent mille visas à des juifs venus du Reich. Sur fond d’histoire d’amour et surtout d’une vie de courage, nous découvrons ou redécouvrons un pan peu connu de l’Histoire ayant entourée le nazisme.
            • ckdkrk169 Posté le 28 Mai 2019
              Un coup de cœur : sept cent soixante huit pages avalées en quelques jours. Ce roman captivant est inspiré de faits historiques réels comme le précise l’auteure à la fin du récit. Des événements peu connus de la seconde guerre mondiale : des juifs s’enfuient d’Autriche et se retrouvent à la République Dominicaine pour participer à la création d’une colonie. Nos héros, Almah et Wilhelm, décident de fuir Vienne pour rejoindre la sœur de Wilhem à New-York. Le périple long et compliqué les emmènera en Suisse, au Portugal, à New-York avant d’arriver à destination. Leurs aventures ne font que débuter et s’étalent sur trente ans. Ce premier roman est une grande saga historique et romanesque, un grand roman d’aventure. Au programme beaucoup de passions : l’amour intense entre les deux protagonistes, l’amitié entre les deux femmes Almah et Svenja et la solidarité qui règne parmi les colons. Je n’ai pas décroché un seul instant : palpitant, intense et bien écrit, bravo pour ce roman qui nous tient en haleine tout du long. Un seul regret, quitter cette histoire à la fin. Pour se consoler: la suite de cette histoire est parue, il s’agit de « L’américaine ».
            • davegahandm Posté le 6 Mai 2019
              Encore un livre qui me laisse un peu sur ma faim. Le sujet, dont j'ignorais totalement l'existence, est intéressant mais l'écriture et le traitement le rendent assez décevant. Ce n'est pas un mauvais livre mais il ne m'a pas profondément marqué alors que le sujet aurait pu en faire un très grand livre. Le parti pris de l'auteur de mettre en avant le couple au détriment du contexte historique, des difficultés que ces personnes ont forcément dû rencontrer, fait complètement passer à côté de la dimension dramatique des évènements, de cet exil forcé. Par ailleurs j'ai vraiment eu du mal à m'attacher aux personnages. Encore une fois je me tournerai vers d'autres ouvrages pour en apprendre plus. J'espère également trouver des auteurs à l'écriture plus "soutenue, élaborée". Ça reste toutefois un roman agréable à lire, on passe quand même de bons moments de lecture.
            • catherine-foucher Posté le 5 Mai 2019
              Qui a dit que, pour être un bon livre, il devait se terminer par une fin heureuse ? « Les déracinés », se termine tristement mais, il y a une suite alors peut-être... Ce livre est une page de l’histoire encore (tout du moins pour moi) peu connue. Après les premiers chapitres qui se déroulent à Vienne, les protagonistes vont se décider à fuir leur patrie devant la montée du régime nazi. Leur rêve : l’Amérique. Ils vont y croire pendant plusieurs mois. Les quotas d’acceptation des exilés étant largement dépassés, l’opération s’avèrera impossible. Ce sera donc, vers une terre complétement inconnue par Wilhelm et Almah que leur route se poursuivra : la République Dominicaine. Sous forme de saga familiales « Les déracinés » montre, la vie en communauté, la création d’un kibboutz, que contrairement aux apparences, aucune famille n'est parfaite … Aucune famille n'est dépourvu de petits secrets … Voilà un livre qui nous rappellent que la vie même sous les tropiques, n'est pas une douce romance. J'ai aimé ce côté réel. A de nombreuses reprises, je me suis laissé emporter par cette aventure. Ce côté « histoire vraie » découle également de la présence de nombreux faits historiques.... Qui a dit que, pour être un bon livre, il devait se terminer par une fin heureuse ? « Les déracinés », se termine tristement mais, il y a une suite alors peut-être... Ce livre est une page de l’histoire encore (tout du moins pour moi) peu connue. Après les premiers chapitres qui se déroulent à Vienne, les protagonistes vont se décider à fuir leur patrie devant la montée du régime nazi. Leur rêve : l’Amérique. Ils vont y croire pendant plusieurs mois. Les quotas d’acceptation des exilés étant largement dépassés, l’opération s’avèrera impossible. Ce sera donc, vers une terre complétement inconnue par Wilhelm et Almah que leur route se poursuivra : la République Dominicaine. Sous forme de saga familiales « Les déracinés » montre, la vie en communauté, la création d’un kibboutz, que contrairement aux apparences, aucune famille n'est parfaite … Aucune famille n'est dépourvu de petits secrets … Voilà un livre qui nous rappellent que la vie même sous les tropiques, n'est pas une douce romance. J'ai aimé ce côté réel. A de nombreuses reprises, je me suis laissé emporter par cette aventure. Ce côté « histoire vraie » découle également de la présence de nombreux faits historiques. Plus de 700 pages montrent, sous la plume de Catherine Bardon (dont c’est le premier roman), l'alliance parfaite entre fiction et réalité. L’auteur a su ancrer son histoire dans la grande Histoire sans que cela soit rébarbatif. La fin du livre approche… J'avoue avoir essayé de repousser ce moment et puis, j’ai appris qu’il y avait une suite intitulée « L’américaine ». L’aventure ne se termine pas…
              Lire la suite
              En lire moins
            • ingridfasquelle Posté le 3 Mai 2019
              Catherine Bardon est une amoureuse de la République dominicaine. Elle a écrit des guides de voyage et un livre de photographies sur ce pays, où elle a passé de nombreuses années. Elle vit à Paris et signe avec Les Déracinés un premier roman qu’elle a porté en elle pendant vingt-cinq ans et qu’elle a finalement réussi à écrire après toute cette période de maturation. Il s’agit d’une formidable histoire d’amour et d’exil, fondée sur des faits réels. Alors que Catherine Bardon terminait son enquête pour la rédaction d’un guide touristique français sur la République Dominicaine, un vieil homme l’a abordée et invitée dans sa maison de Sosúa. Complètement fascinée par son récit, l’auteure est restée suspendues à ses lèvres des heures durant, tandis que ce vieil homme lui racontait son incroyable histoire… Les déracinés est né de cette rencontre. Bien plus qu’une saga romanesque ou une aventure exaltante, c’est un hommage vibrant à des pionniers, des hommes et des femmes courageux, victimes de persécutions et forcés à l’exil à cause de la violence de la guerre et de l’antisémitisme délirant du Troisième Reich. Dépaysante, envoûtante et addictive, cette magnifique et bouleversante fresque historique ravive un pan méconnu de la Seconde Guerre mondiale,... Catherine Bardon est une amoureuse de la République dominicaine. Elle a écrit des guides de voyage et un livre de photographies sur ce pays, où elle a passé de nombreuses années. Elle vit à Paris et signe avec Les Déracinés un premier roman qu’elle a porté en elle pendant vingt-cinq ans et qu’elle a finalement réussi à écrire après toute cette période de maturation. Il s’agit d’une formidable histoire d’amour et d’exil, fondée sur des faits réels. Alors que Catherine Bardon terminait son enquête pour la rédaction d’un guide touristique français sur la République Dominicaine, un vieil homme l’a abordée et invitée dans sa maison de Sosúa. Complètement fascinée par son récit, l’auteure est restée suspendues à ses lèvres des heures durant, tandis que ce vieil homme lui racontait son incroyable histoire… Les déracinés est né de cette rencontre. Bien plus qu’une saga romanesque ou une aventure exaltante, c’est un hommage vibrant à des pionniers, des hommes et des femmes courageux, victimes de persécutions et forcés à l’exil à cause de la violence de la guerre et de l’antisémitisme délirant du Troisième Reich. Dépaysante, envoûtante et addictive, cette magnifique et bouleversante fresque historique ravive un pan méconnu de la Seconde Guerre mondiale, explore la douloureuse question de l’exil et de la quête des racines. Entrelaçant la petite et la grande histoire, Catherine Bardon dépeint avec beaucoup d’émotion et de justesse le sort d’individus pris dans la tourmente d’une époque complètement sourde et aveugle aux drames personnels. « Au bout de l’exil, il y a le risque de l’oubli qui s’installe de la soumission à la loi du nombre, de l’assimilation et finalement de la perte de soi. » C’est pour que demeure de ces pionniers bâtisseurs autre chose que quelques photographies jaunies que Catherine Bardon a raconté cette extraordinaire épopée tropicale. Un premier roman poignant, à lire absolument !
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            Chargement en cours...
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !