Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350874425
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 367
Format : 151 x 221 mm

Sentinelle de la pluie

Anouk NEUHOFF (Traducteur)
Date de parution : 01/03/2018
Sentinelle de la pluie est un roman d'une rare intensité dramatique où Tatiana de Rosnay déploie une tension psychologique magnifiée par un cadre apocalyptique renversant. Elle fait surgir de l'ordinaire bouleversé, l'insubmersible pouvoir de l'amour et de la rédemption.
La famille Malegarde est réunie à Paris pour fêter les 70 ans de Paul, le père, arboriste de renommée internationale. Sa femme Lauren prépare l'événement depuis deux ans, alors qu'importe les pluies diluviennes qui s'abattent sur la Ville Lumière et contrarient les retrouvailles. Mais Linden, le fils cadet, photographe charismatique,... La famille Malegarde est réunie à Paris pour fêter les 70 ans de Paul, le père, arboriste de renommée internationale. Sa femme Lauren prépare l'événement depuis deux ans, alors qu'importe les pluies diluviennes qui s'abattent sur la Ville Lumière et contrarient les retrouvailles. Mais Linden, le fils cadet, photographe charismatique, pressent que la redoutable crue de la Seine n'est pas la plus grande menace qui pèse sur l'unité de sa famille. Les secrets enfouis déferlent sous le ciel transpercé par les flots...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350874425
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 367
Format : 151 x 221 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fanfan50 Posté le 28 Août 2020
    J’ai aimé les premiers livres que j’ai lus de cette auteure, à commencer par la biographie de Daphné du Maurier. Aussi suis-je en train d’écumer la bibliothèque de mon quartier à la recherche d’autres romans. Sentinelle de la pluie, je viens de le lire très rapidement. Il est attachant de par son personnage principal, Linden, un jeune franco-américain, vivant à San Francisco avec son ami, Sacha, venu à Paris pour fêter l’anniversaire de son père, Paul. Et quand je cite Paul, c’est aussi une grande figure : arboriste de renommée mondiale habitant avec Lauren, son épouse américaine, Vénozan, une folie du début du XXe siècle censée imiter une villa toscane dans la Drôme. Paul est habité par sa passion des plantes et surtout des arbres. L’auteure cite à ce sujet l’ouvrage de Jean Giono dans lequel Elzéard Bouffier, un paisible berger provençal a planté à lui seul en quarante ans une forêt entière, régénérant par là l’écosystème affaibli d’une vallée désertifiée. Un livre dans le livre mais aussi un livre que je n’ai jamais lu et d’en parler, cela me donne envie de le lire, lui aussi. Une autre passion de Paul, le père, un peu taiseux et peu démonstratif... J’ai aimé les premiers livres que j’ai lus de cette auteure, à commencer par la biographie de Daphné du Maurier. Aussi suis-je en train d’écumer la bibliothèque de mon quartier à la recherche d’autres romans. Sentinelle de la pluie, je viens de le lire très rapidement. Il est attachant de par son personnage principal, Linden, un jeune franco-américain, vivant à San Francisco avec son ami, Sacha, venu à Paris pour fêter l’anniversaire de son père, Paul. Et quand je cite Paul, c’est aussi une grande figure : arboriste de renommée mondiale habitant avec Lauren, son épouse américaine, Vénozan, une folie du début du XXe siècle censée imiter une villa toscane dans la Drôme. Paul est habité par sa passion des plantes et surtout des arbres. L’auteure cite à ce sujet l’ouvrage de Jean Giono dans lequel Elzéard Bouffier, un paisible berger provençal a planté à lui seul en quarante ans une forêt entière, régénérant par là l’écosystème affaibli d’une vallée désertifiée. Un livre dans le livre mais aussi un livre que je n’ai jamais lu et d’en parler, cela me donne envie de le lire, lui aussi. Une autre passion de Paul, le père, un peu taiseux et peu démonstratif vis-à-vis de sa progéniture, est l’interprète anglais David Bowie mort en 2016. Paul a toute la collection de vinyles de ses chansons dont Sorrow et aussi Ashes to Ashes. Je les ai réécoutées et sans doute parce que c’est ma génération qui a vibré sous ses airs, je me suis remémorée toute une époque, les années 70 et un peu au-delà, ce qui fait que Paul et aussi son fils m’ont paru éminemment sympathiques. Un bon moment de plaisir que cette lecture. Je n’ai pas évoqué la crue catastrophique de la Seine me concentrant surtout sur des épisodes heureux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sojulien10 Posté le 9 Août 2020
    Premier livre de cette auteure que je lis (oui j'avoue), acheté par hasard pendant le confinement. Retrouvé par hasard sous une pile de papiers sur mon bureau. Bref à force de hasard, je le lis enfin, en pleine canicule. Toute cette eau est bien rafraîchissante. Le contexte, bien que souvent peu crédible, a le mérite de nous alerter quant à des preoccupations écologiques. L'intrigue semble exagérée mais les personnages sont intéressants. Je n'ai pas lâché ce livre que j'ai plutôt bien aimé.
  • Famanore50 Posté le 4 Août 2020
    J'ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir. L'histoire se passe pendant les inondations de Paris. Pour fêter l'anniversaire de son mari et ses 40 ans de mariage, Lauren invite ses enfants à passer quelques jours à Paris mais les choses ne vont se passer comme elle l'avait prévu... Le narrateur du livre est le fils qui raconte son parcours compliqué afin de vivre son homosexualité dans une société et une famille intolérante.
  • missparker18 Posté le 2 Août 2020
    C'est un roman sur une histoire familiale où le fils, Linden, n'a jamais vraiment avoué à son père toute la vérité sur lui. Dans une atmosphère spéciale de Paris en pleine crue, il se voit confronté à l'AVC de son père et aussi du coup face à la réalité de sa relation père/fils. Si ce n'est quelques détails, j'ai apprécié de lire le parcours de Linden et de sa famille, son coming-out, et même son métier qui semble passionnant. C'est un livre sans prise de tête et c'est toujours agréable de se retrouver dans une famille qui malgré quelques difficultés parfois relationnelles, tiennent tant à chacun d'entre eux.
  • riboul Posté le 23 Juillet 2020
    Décidément j'aime beaucoup ce que fait cette auteure. Au vu de certaines critiques, j'avais un peu peur d'être déçue et en fait pas du tout à tel point que j'avais du mal à lâcher le livre. Selon certains lecteurs, il y a trop de clichés, personnellement je ne l'ai pas ressenti. Pour d'autres, l'auteure donne trop d'importance à la pluie et bien pas pour moi au contraire ça donne une certaine atmosphère. Bref ne vous arrêtez pas aux critiques négatives, et faites votre propre jugement. Bonne lecture à tous
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.