RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Terminus Elicius

            Belfond
            EAN : 9782714475022
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            Terminus Elicius

            Date de parution : 03/11/2016
            Lettres d’amour d’un assassin…
             
            « Ma chère Jeanne,
            J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
            Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
            Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
            D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.
            Beaucoup jugeront, condamneront.
            Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.
            Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
            Mais je...
            « Ma chère Jeanne,
            J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
            Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
            Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
            D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.
            Beaucoup jugeront, condamneront.
            Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.
            Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
            Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

            Juste le temps de la tuer… »
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714475022
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            15.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            «Que faire quand on reçoit des lettres d’amour d’un mystérieux assassin ? Jeanne, jeune femme solitaire et peu sûre d’elle, vit chez sa mère à Istres. Chaque jour, elle prend le train pour se rendre à son travail au commissariat de Marseille et pour rentrer chez elle le soir. Elle a ses habitudes et s’assoit toujours à la même place. Mais un soir, un événement vient secouer le fil de son existence : elle trouve une lettre à son attention, glissée à côté de sa banquette et signée Elicius. C’est une véritable déclaration d’amour. Avec effroi, elle réalise qu’Elicius est le tueur en série qui défraie la chronique phocéenne. Les liens qui se tissent entre eux sont très ambigus. Jeanne ne peut en parler, sous peine de représailles. Dans ce premier roman sorti en 2004, l’auteur déclenche beaucoup d’émotions à travers le destin de son héroïne complexe. À l’occasion de cette réédition, le lecteur peut lire, à la suite du roman, une nouvelle inédite, « Aurore ». Inspirée par la tuerie de Columbine, elle rappelle le style de Thierry Jonquet par sa noirceur.»
            Jean-Marie David-Lebret / Librairie Sauramps Polymômes - Montpellier - 34
            "Un personnage principal qui peut surprendre tant il diffère des personnages habituels.
            Un thriller psychologique qui vous étouffe.
            Karine Giebel, fidèle à sa plume nous offre un roman bien pensé et très addictif."
            Claire Lorvellec / Espace culturel Leclerc

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • khanel3 Posté le 27 Mai 2019
              Une lecture prenante
            • Maliae Posté le 19 Mai 2019
              J’ai dévoré cette lecture audio (et oui encore, je suis devenue accro). On va suivre Jeanne, une femme avec ses petites manies et ses bizarreries, elle vit avec une mère pas top, et elle se parle toute seule, elle répond à cette voix enquiquinante qui ne veut pas la laisser tranquille. Et puis sa vie bien rangée bascule quand elle découvre la lettre du tueur qui menace Marseille. Parce que c’est une lettre d’amour, parce qu’elle a peur et en même temps elle est intriguée, va s’en suivre alors une drôle de correspondance. J’ai beaucoup aimé cette histoire, j’étais très attachée à Jeanne et je voulais qu’elle s’en sorte, je voulais aussi apprendre à mieux connaître ce tueur, pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi allait-il aussi loin ? Et comment était-il tombé amoureux de Jeanne ? C’était impossible de lâcher l’histoire, je voulais continuer, et j’ai écouté tout jusqu’au bout. Et j’ai vraiment adoré, j’étais à fond derrière Jeanne, même si certaines de ses décisions semblaient mauvaises. Bizarrement, j’ai aimé la relation qui se nouait entre le tueur et Jeanne, et entre Esposito et Jeanne. Il y avait quelque chose. Si au début le style paraissait froid, parce que Jeanne est strict, il... J’ai dévoré cette lecture audio (et oui encore, je suis devenue accro). On va suivre Jeanne, une femme avec ses petites manies et ses bizarreries, elle vit avec une mère pas top, et elle se parle toute seule, elle répond à cette voix enquiquinante qui ne veut pas la laisser tranquille. Et puis sa vie bien rangée bascule quand elle découvre la lettre du tueur qui menace Marseille. Parce que c’est une lettre d’amour, parce qu’elle a peur et en même temps elle est intriguée, va s’en suivre alors une drôle de correspondance. J’ai beaucoup aimé cette histoire, j’étais très attachée à Jeanne et je voulais qu’elle s’en sorte, je voulais aussi apprendre à mieux connaître ce tueur, pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi allait-il aussi loin ? Et comment était-il tombé amoureux de Jeanne ? C’était impossible de lâcher l’histoire, je voulais continuer, et j’ai écouté tout jusqu’au bout. Et j’ai vraiment adoré, j’étais à fond derrière Jeanne, même si certaines de ses décisions semblaient mauvaises. Bizarrement, j’ai aimé la relation qui se nouait entre le tueur et Jeanne, et entre Esposito et Jeanne. Il y avait quelque chose. Si au début le style paraissait froid, parce que Jeanne est strict, il s’adoucissait au fur et à mesure. La fin m’a laissé dans tous mes états. J’ai imaginé pleins de choses improbables, et finalement j’ai compris vers la fin de quoi il devait être question. En bref, une super lecture très prenante.
              Lire la suite
              En lire moins
            • pocketo Posté le 3 Mai 2019
              Encore un super Karine GIEBEL. L'intrigue est vraiment originale et les personnages sont marquants, on est tenus en haleine jusqu'aux dernières pages. Le seul petit point négatif serait que le roman est trop court, mais finalement c'est un compliment puisqu'on a juste envie d'en savoir plus, de mieux connaître les personnages et que l'histoire ne se finisse pas…
            • Annchachou Posté le 28 Avril 2019
              Premier roman de Karine Giebel. J'adore cette auteure et je veux reprendre ses livres dans l'ordre. J'ai comme d'habitude apprécié ma lecture. Karine Giebel nous emmène toujours dans des recoins sombres de l'humanité. Terminus Elicius retrace le voyage de Jeanne, dans son habituel train, et sa rencontre au travers de lettres avec Elicius, tueur assoiffé de vengeance. Le début m'a un peu déroutée car il n'était pas ce à quoi je m'attendais. Mais très vite on se prend à tourner les pages encore et encore. Chacun des personnages est tourmenté, à la personnalité plus que torturée. Surtout ceux d'Elicius et de Jeanne. La fin me laisse perplexe et je ne retiendrais pas ici ce livre comme étant mon préféré. Malgré tout, l'auteure est toujours aussi intéressante, un livre prenant, efficace et rapide à lire.
            • chris973 Posté le 25 Avril 2019
              Elicius ou un autre nom de Jupiter. L’un des premiers livres de Giebel. Le style est encore en recherche. Aussi veut-elle faire parler ses héros dans un langage contemporain. Adieu la concordance des temps et le langage d’une autre époque. L’histoire, quant à elle, tient la route. Jeanne, une bonne vingtaine d’années, est secrétaire dans un pool dactylo d’un commissariat de police de Marseille. Célibataire endurcie, marquée par une déception amoureuse, elle vit avec sa mère, recluse à Istres. Des manières de vieille fille : ainsi tous les matins et tous les soirs prend t-elle le même train, s’assoit à la même place. C’est à cette place qu’elle découvre un soir une lettre coincée dans le siège ; un admirateur lui a écrit. Ce dernier est aussi un assassin recherché par la police et le capitaine Esposito qui dirige l’enquête depuis le commissariat où elle travaille. C’est le début d’une histoire d’amour. Mais qui la gagnera : Esposito ou Elicius le meurtrier ?
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.