En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Terminus Elicius

        Belfond
        EAN : 9782714475022
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 225 mm
        Terminus Elicius

        Date de parution : 03/11/2016
        Lettres d’amour d’un assassin…
         
        « Ma chère Jeanne,
        J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
        Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
        Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
        D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.
        Beaucoup jugeront, condamneront.
        Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.
        Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
        Mais je...
        « Ma chère Jeanne,
        J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.
        Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.
        Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.
        D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.
        Beaucoup jugeront, condamneront.
        Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.
        Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.
        Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

        Juste le temps de la tuer… »
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475022
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 225 mm
        Belfond
        15.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Maquart Posté le 2 Octobre 2018
          Jeanne est secrétaire dans un commissariat de Marseille. Elle vit seule avec sa daronne à Istres. Seule et avec un léger pète au casque. Un jour dans le train, qu'elle prend tous les jours pour aller taffer, elle découvre un billet d’amour, signé d’un certain Elicius (un des blazes de Jupiter pour ta gouverne). Elle en est toute retournée, faut comprendre. Mais, car y a un mais, Elicius est un sérial-killer en série. Un amoureux qui brûle, qui découpe, qui dégauchit et qui acidifie...Ça refroidit quand même. C’est du polar pour dames, mais si t’es un homme, tu peux le lire quand même.
        • Kakiee Posté le 14 Septembre 2018
          Comme dans un train à grande vitesse, Karine Giebel nous embarque avec ses personnages et nous ne pouvons pas descendre en route ... Et comme d'habitude, nous avons prévu plusieurs fins et finalement c'est encore un autre dénouement que ceux attendus !!
        • pinklady45 Posté le 5 Septembre 2018
          Ayant lu "Toutes blessent la dernière tue" il y a quelques semaines, "Terminus Elicius" a forcément subi la comparaison. Et il faut avouer que ça n'a pas grand chose à voir ... Ici, il s'agit plutôt d'un thriller psychologique avec moins de violence que dans ses autres romans. J'ai passé un bon moment de lecture mais j'ai trouvé qu'il n'y avait rien d'exceptionnel. La naïveté du personnage principal et sa personnalité torturée m'ont destabilisée car je n'ai pas réussi à la cerner. Je ne savais pas comment me situer vis-à-vis d'elle ... Empathie ? Pitié ? Mépris ? L'épilogue m'a parue aussi peu crédible et m'a donc laissée de marbre. Si vous voulez découvrir l'auteure, je ne vous conseille pas de commencer par celui-ci car il ne reflète pas totalement son talent.
        • Ashallayne Posté le 17 Août 2018
          C’etait une lecture étrange, bizarre, dérangeante. Mon premier thriller, et certainement pas le dernier. L’ecriture est directe et incisive, les pages se dévorent bien que ce qu’on nous raconte soit moralement perturbant. Malgré la brièveté du roman et le style (alternance de points de vue internes sans transition, nombreux dialogues), j’ai réussi à m’attacher aux personnages de Jeanne et Esposito, même si j’avais souvent envie de secouer la première comme un prunier... J’ai entendu beaucoup de bien de cette autrice, c’est pourquoi je lirai certainement ses autres romans.
        • latribu02 Posté le 5 Août 2018
          On sent dans l'écriture qu'il s'agit là du premier roman de Karine GIEBEL. Cependant, on y retrouve déjà sa maitrise de la narration. Les portraits de ses personnages sont troublants, inquiétants. On cherche a trouver l'issue (et pour ma part je l'avais déjà devinée dans les grandes lignes). En résumé, ce n'est pas pour moi le MEILLEUR de GIEBEL mais c'est un bon roman qui se lit d'une traite.

        Ils en parlent

        «Que faire quand on reçoit des lettres d’amour d’un mystérieux assassin ? Jeanne, jeune femme solitaire et peu sûre d’elle, vit chez sa mère à Istres. Chaque jour, elle prend le train pour se rendre à son travail au commissariat de Marseille et pour rentrer chez elle le soir. Elle a ses habitudes et s’assoit toujours à la même place. Mais un soir, un événement vient secouer le fil de son existence : elle trouve une lettre à son attention, glissée à côté de sa banquette et signée Elicius. C’est une véritable déclaration d’amour. Avec effroi, elle réalise qu’Elicius est le tueur en série qui défraie la chronique phocéenne. Les liens qui se tissent entre eux sont très ambigus. Jeanne ne peut en parler, sous peine de représailles. Dans ce premier roman sorti en 2004, l’auteur déclenche beaucoup d’émotions à travers le destin de son héroïne complexe. À l’occasion de cette réédition, le lecteur peut lire, à la suite du roman, une nouvelle inédite, « Aurore ». Inspirée par la tuerie de Columbine, elle rappelle le style de Thierry Jonquet par sa noirceur.»
        Jean-Marie David-Lebret / Librairie Sauramps Polymômes - Montpellier - 34
        "Un personnage principal qui peut surprendre tant il diffère des personnages habituels.
        Un thriller psychologique qui vous étouffe.
        Karine Giebel, fidèle à sa plume nous offre un roman bien pensé et très addictif."
        Claire Lorvellec / Espace culturel Leclerc
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com