Lisez! icon: Search engine
Par Cherche midi, publié le 16/10/2020

"Ailleurs" : l'irrévérencieux traité spirituel de Gérard Depardieu

Après deux ouvrages aux accents autobiographiques parus au cherche midi – Innocent (2015) et Monstre (2017) –, Gérard Depardieu se livre à nouveau au fil d’un recueil de pensées qui explore un vaste éventail de sujets. Ailleurs dessine le portrait d’un homme en proie à des réflexions qui dépassent grandement sa simple existence.

Construit autour du dialogue tissé entre les éditeurs Jean-Maurice Belayche et Arnaud Hofmarcher et Gérard Depardieu, Ailleurs parcourt les pensées et émotions d’un géant du cinéma français. À travers de nombreux entretiens menés une année durant, à Paris, Marseille, Angoulême et même au Château de Tigné, le comédien se raconte dans ses fulgurances et ses révoltes. Véritable testament spirituel, ce nouvel ouvrage ne s’épargne aucun éclat.

Avec comme pivot l’idée d’un ailleurs, d’une évasion, Gérard Depardieu se confie sans chronologie, au gré de souvenirs qui lui reviennent à l’état brut. Des monologues parcourus de fulgurances qui disent le monde comme l’acteur français le voit désormais, parfois dans une amertume assumée. Ce sont ainsi amitiés, amours, plaisirs, voyages, détresses et indignations qui s’expriment sans filtre. Avec toujours, au creux de ces confidences, le besoin d’un ailleurs, très ancré dans l’enfance. "Jamais je ne me suis fermé, je suis resté ouvert, toujours souriant", se remémore-t-il.

Ailleurs affirme surtout une volonté forte de rester profondément humain. "Je suis parfois un innocent, parfois un monstre. Tout ce qui est entre les deux ne m'intéresse pas. Tout ce qui est entre les deux est corrompu. Seuls l'innocent et le monstre sont libres. Ils sont ailleurs." Gérard Depardieu plaide pour une curiosité guidée par le voyage et la liberté, débarrassés des normes qui sclérosent, selon lui, notre société. Le comédien va au-delà des langues et des frontières, comme pour conserver la poésie que porte tout enfant en lui. Pour atteindre un eldorado où "apprendre à désapprendre", un monde "plus accueillant, sans mur".


Ailleurs
Je suis parfois un innocent, parfois un monstre.

Tout ce qui est entre les deux ne m’intéresse pas.

Tout ce qui est entre les deux est corrompu. 

Seuls l’innocent et le monstre sont libres.

Ils sont ailleurs. 

Cherche midi
Cherche midi

Lisez maintenant, tout de suite !