Lisez! icon: Search engine
Par Cherche midi, publié le 14/10/2020

"Contagion" : corps à corps avec un virus plus vrai que nature

Étonnamment similaire aux événements actuels alors qu’il a été écrit bien avant le début de l’épidémie de COVID-19, Contagion convoque les codes du thriller de façon glaçante et se rapproche à chaque chapitre d’une issue terrifiante. Un roman d’une ampleur proche des grandes œuvres de science-fiction.

Il faut dire que Lawrence Wright n’en est pas à son coup d’essai. Journaliste au sein du prestigieux magazine The New Yorker, il a déjà signé une dizaine de livres de non-fiction (dont Devenir clair : La scientologie, Hollywood et la prison de la foi et La guerre cachée : Al-Qaïda et les origines du terrorisme islamiste, lequel lui a valu le prix Pulitzer) ainsi qu’un roman, God's Favorite. Cet Américain prolifique, également dramaturge et scénariste, insuffle une vie complexe, aux irrigations multiples, à ses ouvrages, ce que vient confirmer la parution au cherche midi de Contagion.

Lorsqu’en Asie, une quarantaine de personnes succombent à une fièvre mystérieuse, Henry Parsons, épidémiologiste de renom, découvre à quel point le virus est contagieux. Il apprend bientôt qu’un homme contaminé est en route pour La Mecque, où des millions de musulmans s’apprêtent à effectuer le pèlerinage annuel. Une course contre la montre s’engage alors pour enrayer l’épidémie mais celle-ci est bien trop vive pour ne pas s’abattre de plein fouet sur la planète entière en quelques semaines. Si l’histoire est étrangement similaire à ce que le monde vit actuellement, c’est une coïncidence des plus fortuites pour Lawrence Wright qui a travaillé sur cet ouvrage dès 2017, soit bien avant le début de l’épidémie de COVID-19.

Le réalisme que parvient à installer l’auteur dans ce nouveau roman aux allures prophétiques est aussi remarquable qu’inquiétant. En se plongeant dans les pages de Contagion aux côtés de l’attachant Henry Parsons, on s’offre une mise en abyme peu commune, une exploration de nos peurs et doutes actuels. Tissé autour d’un projet de scénario demandé à Lawrence Wright par le réalisateur Ridley Scott il y a dix ans, ce roman s’appuie sur le processus de recherche minutieux auquel nous a habitués le journaliste et écrivain. C’est en interrogeant des experts qu’il a pu parsemer ce thriller fiévreux de vérités troublantes. Contagion s’approche du virus au plus près, côtoyant la peur des civilisations qu’il décime et nous interrogeant avec finesse sur notre propre réaction à cet ennemi invisible.


Contagion
En Asie, 47 personnes succombent à une fièvre mystérieuse. Envoyé sur place par l’OMS, Henry Parsons, épidémiologiste de renom, découvre à quel point le virus est contagieux. Lorsqu’il apprend qu’un homme contaminé est en route vers La Mecque, où des millions de musulmans vont être rassemblés pour le pèlerinage annuel, c’est le début d’une course contre la montre pour enrayer l’épidémie. Mais, en quelques semaines seulement, le monde entier est touché et sombre dans une crise sans précédent. La maladie se propage, mettant à mal les institutions scientifiques, religieuses et politiques, et décimant une partie de la population. Trouvera-t-on la solution à temps ?

Électrisant, hallucinant et, en un sens, historique, ce thriller hors norme, qui rappelle les meilleurs ouvrages de Michael Crichton, nous propose une expérience peu commune. Conçu comme un roman d’anticipation, il a cessé d’en être un au moment même de sa parution, prenant ainsi une étrange allure prophétique. En plus d’une intrigue d’une efficacité et d’un réalisme saisissants, Lawrence Wright, prix Pulitzer, nous offre ici une exploration fascinante des épidémies, de leur histoire et de leur prévention. Ridley Scott travaille actuellement à l’adaptation cinématographique de Contagion.

« Prophétique ! », L’Express

Cherche midi
Cherche midi