En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Par Belfond, publié le 04/04/2018
        [Interview] Grégory Laburthe-Tolra réinvente avec brio William Shakespeare

        Son premier roman est aussi ambitieux qu'il est captivant. Dans Être ou ne pas être, l’extraordinaire histoire de Francis Bacon, Grégory Laburthe-Tolra plonge le lecteur dans l'époque élisabéthaine et jette sur le papier une idée folle : et si le grand William Shakespeare n'était pas celui qu'il prétendait être ? Rencontre avec un écrivain méticuleux et créatif.

        A n'en pas douter, ce roman historique devrait passionner les amoureux du genre et les aficionados de William Shakespeare. Mais comment résumer Être ou ne pas être, l’extraordinaire histoire de Francis Bacon ? Pour faire simple, on peut vous dire que l'histoire commence en 1885 quand Lord Pembroke remet à la reine Victoria un manuscrit poussiéreux. Saut dans le temps : nous voici ensuite propulsé en 1561 sous le règne d'Elizabeth 1er. Le philosophe et homme de sciences Francis Bacon est en train de créer une oeuvre philosophique et littéraire considérable. Mais ce dernier cache un secret vertigineux. Secret qui pourrait bientôt être mis à jour... 

        Être ou ne pas être, l’extraordinaire histoire de Francis Bacon est votre premier roman. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots pour tous ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

        J’ai trente-huit ans et j’écris depuis mes quinze. Assez rêveur, mon enfance a été bien plus musicale que scolaire. A 23 ans, je suis devenu photographe de mode et de publicité. J’ai exercé huit ans, puis ai quitté tout cela pour devenir menuisier. Aujourd’hui je vis de mon travail de décoration et de fabrication de meubles tout en écrivant mes livres (et en composant de la musique).

        Pouvez-vous nous expliquer la genèse de votre envie d’écrire ? Est-ce l’aboutissement de plusieurs années de réflexion ou est-ce venu assez naturellement ?

        Je suis né dans une famille plutôt intellectuelle. Ecrire paraissait naturel. En revanche, le choix du type de langage m’a demandé du temps. C’est là que les années de réflexion interviennent... Logiquement, l’envie d’écrire évolue au fil de ce que l’on a à dire. En 2009, j’ai publié La Déambulation des Coeurs, recueil d’idées et de réflexions qui comportait des dessins et même une chanson ; à présent, Etre ou ne pas Etre est un roman historique. Je pense que mes projets d’avenir m’amèneront à d’autres formes de discours.

        Dans ce roman, vous vous attaquez à l’un des plus importants dramaturges d’Europe, William Shakespeare. Pourquoi avoir fait ce choix audacieux ?

        Ce n’est pas un choix d’audace, c’est un choix d’envie. Un jour je suis tombé sur un vieux livre dans une brocante en Bourgogne. Il était question d’un système de codage trouvé dans les œuvres de Shakespeare. Je me suis lancé dans une recherche approfondie. Ce que j’ai découvert m’a paru fascinant, immense, et surtout fondamental ; j’ai aussi été très ému par la personnalité de l’homme caché derrière ces nombreux masques. Alors j’ai imaginé un grand film, un roman magnifique… et je me suis lancé.

        L’époque élisabéthaine est l’apogée de la Renaissance anglaise. Âge d’or artistique et culturel, elle est aussi parcourue de nombreux enjeux politiques et religieux. Sont-ce pour ces raisons qu’elle vous a particulièrement fasciné ? Quelles ont été vos méthodes de recherche pour être aussi proche que possible de la vérité historique ?

        Oui, le règne élisabéthain est formidable. C’est que mon héros et son époque sont faits de la même chair ! Concernant la vérité historique, c’est une question délicate... Pendant plus d’un an j’ai lu des dizaines d’ouvrages sur le sujet, pour me rendre compte que la réalité académique était très fluctuante. Alors j’ai pensé que le "juste" devait être "médian" ; il me semble que la vérité se trouve quelque part entre la théorie et l’intuition. Ce qui a été ma démarche dans la construction de mes personnages et de mes scènes. J’ai tâché de coller au mieux aux faits tout en rendant la vie de l’époque palpable et réelle au lecteur du XXIème siècle. Un exercice palpitant !

        Quel conseil donneriez-vous à un lecteur qui n’a pas l’habitude des romans historiques ?

        Une personne qui adore le cinéma est censée apprécier Troie, Gladiateur, ou Orgueil et Préjugé, non ? Alors je n’ai qu’un conseil : foncez !

        Enfin, avez-vous des projets pour un prochain roman ? Sera-t-il historique comme celui-ci ?

        J’ai plusieurs projets pour différents romans. Actuellement je travaille sur un grand récit plus ou moins historique sur les civilisations qui nous ont précédés. Là encore, les temps anciens présentent des zones d’ombre, mystères et incohérences sur lesquels il me paraît capital de revenir. Je voudrais présenter aux curieux en tous genres une fresque en plusieurs volets, immense roman d’aventure et de voyage, qui permette de se familiariser avec les peuples qui ont formé nos racines ; comment imaginer l’avenir sans comprendre son passé ?

        Belfond