RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 15/01/2019
            "Le Bouquin de l'humour involontaire" : écoutez le podcast de Jean-Loup Chiflet

            Auteur d’une soixantaine de livres sur l’humour et la langue française, Jean-Loup Chiflet vient de publier Le Bouquin de l’humour involontaire dans la collection Bouquins (éditions Robert Laffont). Il était récemment l’invité du podcast Des livres et moi.

            "J’adore cette espèce d’humour qui n’est pas de l’humour industriel. Je ne peux pas m’empêcher de rire chaque fois que je passe en scooter devant la rue des Eaux et de voir une flèche avec le musée du vin au bout de la rue". Dans Le Bouquin de l’humour involontaire, Jean-Loup Chiflet met à l’honneur l’humour "qui ne s’invente pas". Près de 900 pages qui fourmillent de formules étonnantes, insolites ou improbables puisées aussi bien dans de vieux manuels scolaires que dans la presse d’aujourd’hui. Invité au micro du podcast Des livres et moi présenté par Vincent Malone, Jean-Loup Chiflet a expliqué "être vraiment séduit, ému par cet humour facile du quotidien". Pour l’éditeur et écrivain, partir à la recherche des plus belles perles de l’humour involontaire est également une sorte d’exutoire :

            "Ça remplace le psy. On me dit que j’aurais dû passer cinquante ans de ma vie sur un divan... Les gens qui me connaissent bien et qui me veulent du bien me disent ‘toi tu passes ton temps à faire pirouette cacahuète’. C’est vrai, écrire des bouquins d’humour est une fuite, c’est pour neutraliser mon angoisse existentielle parce que je suis un grand angoissé. L’humour m’aide à m’en sortir".

            Des anecdotes savoureuses

            Ponctué de formules saugrenues et cocasses, cet épisode du podcast Des livres et moi vaut aussi bien pour les anecdotes de Jean-Loup Chiflet, surtout lorsque celles-ci concernent un certain Pierre Desproges : "J’ai eu la chance de connaître Desproges à la fin de sa vie et même de faire un salon avec lui. Il avait mis une pancarte qui disait : ‘2 livres pour le prix de 3’. Ce qui devait arriver est arrivé, les gens dans leur inconscient comprenaient ‘3 livres pour le prix de 2’ et revenaient furieux. Mais c’était Desproges, il se marrait ! Moi, j’ai essayé dans un salon du livre. Je ne suis pas Desproges et j’ai vu le moment où on allait me casser la gueule".

            Écoutez le podcast de Jean-Loup Chiflet

            Lisez
            Lisez