RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Chronicles - tome 08

            12-21
            EAN : 9782823859836
            Façonnage normé : EFL3
            DRM : DRM Adobe
            Saint Seiya - Les Chevaliers du Zodiaque - The Lost Canvas - La Légende d'Hadès - Chronicles - tome 08

            ,

            Pierre GINER (Traducteur)
            Collection : mangas
            Date de parution : 13/04/2017

            Retrouvez dans cette nouvelle série la suite de Saint Seiya - The Lost Canvas, les origines des Chevaliers d’Or d’Athéna !

            Le terrible affrontement entre les deux hommes les proches de la déification.
            Asmita, le Chevalier d'Or de la Vierge pourra-t-il sauver l'âme du spectre Atavaka, qui sait que la fin du Monde est désormais proche ?
            EAN : 9782823859836
            Façonnage normé : EFL3
            DRM : DRM Adobe
            12-21
            4.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Alfaric Posté le 13 Avril 2015
              Je n’ai jamais rien attendu de ces gaiden / spin-off de "Saint Seiya Lost Canvas", mais je dois avouer que je suis régulièrement agréablement surpris du résultat. Visiblement les auteurs sont plus à l’aise avec la formule des tomes indépendants qui les soustrait aux enfers de la deadline car les scenarii de Masami Kurumada explorent plein de nouvelles voies et les dessins de Shiori Teshirogi ne font que gagner en clarté et en lisibilité. Après un tome VII revisitant les mythes celtiques, on nous offre ici dans ce tome VIII une relecture de la religion bouddhiste. Nous commençons directement cette histoire à Jigoku, la prison souterraine des damnés du bouddhisme avec Ahimsa le pilleur de bouddhas… C’est à travers ses yeux que nous suivons l’affrontement entre Asmita, qui cherche à obtenir sa rédemption car il fait preuve de compassion en voulant sauver tout le monde, et Atavaka son équivalent parmi les forces des ténèbres, qui cherche à obtenir sa damnation car il faut preuve de crevardise en voulant exploiter tout le monde. Ahimsa part en quête de sa mère qui l’a précédé dans le royaume des ombres… Mais les voies menant à la perdition sont pavées de bonnes intentions, et rapidement il est... Je n’ai jamais rien attendu de ces gaiden / spin-off de "Saint Seiya Lost Canvas", mais je dois avouer que je suis régulièrement agréablement surpris du résultat. Visiblement les auteurs sont plus à l’aise avec la formule des tomes indépendants qui les soustrait aux enfers de la deadline car les scenarii de Masami Kurumada explorent plein de nouvelles voies et les dessins de Shiori Teshirogi ne font que gagner en clarté et en lisibilité. Après un tome VII revisitant les mythes celtiques, on nous offre ici dans ce tome VIII une relecture de la religion bouddhiste. Nous commençons directement cette histoire à Jigoku, la prison souterraine des damnés du bouddhisme avec Ahimsa le pilleur de bouddhas… C’est à travers ses yeux que nous suivons l’affrontement entre Asmita, qui cherche à obtenir sa rédemption car il fait preuve de compassion en voulant sauver tout le monde, et Atavaka son équivalent parmi les forces des ténèbres, qui cherche à obtenir sa damnation car il faut preuve de crevardise en voulant exploiter tout le monde. Ahimsa part en quête de sa mère qui l’a précédé dans le royaume des ombres… Mais les voies menant à la perdition sont pavées de bonnes intentions, et rapidement il est soumis aux illusions et aux tentations par le démon… Et alors qu’il pense avoir atteint l’éveil et obtenu une vie éternelle qu’il souhaite partager avec sa défunte mère, il tombe dans le néant d’Atavaka ! [masquer]Atavaka absorbe les âmes pour accroître ses forces et mener un putsch contre Hadès et devenir le nouveau Dieu des Enfers ! C’est tout naturellement et nous assistons à l’opposition des Trésors du Ciel d’Asmita (Tenbu Hôrin) et des Trésors maléfiques de l’annihilation d’Atakava (Maten Muhôrin)… Mais le chevalier maléfique mégalomane se sert des millions d’âmes qu’il a absorbées et asservies comme armes défensives (elles reçoivent les coups à sa place) et offensives (il fait partager leurs douleurs à ses adversaires) ! Pour vaincre définitivement, Asmita doit commettre un génocide dont il ne veut pas se rendre responsable… Il se laisse emporter vers la mort et tout semble perdu, quand l’âme d’Ahmisa décide de rejoindre le néant à sa place, ouvrant ainsi une brèche dans le Mur des Lamentations d’Atavaka. Soutenu par les mudras de 10 millions d’âmes qui ouvrent la roue de la réincarnation, Asmita déclenche alors sa plus terrible attaque : Tenkû Haja Chimimôryô !!! Après les derniers adieux d’Ahmisa qui souhaite rencontrer Asmita dans sa prochaine vie pour devenir son ami (nous sommes dans la plus pure tradition Saint Seiya), le Chevalier d’Or de la Vierge s’aperçoit que le magnolier des enfers qu’il était venu chercher est juste en face de lui, car le résultat de la libération des victimes d’Atakava… La boucle est bouclée ![/masquer] Évidement, les liens sont manifestes avec le combat de Shiryû contre Masque de Mort dans la Maison du Cancer, mais comme tout cela puise joliment dans les plus belles heures des mangas cultes de Go Nagai c’est très cool ! Je ne suis pas très au fait des arcanes de la religion bouddhiste, mais amour, amitié, honneur, courage et rédemption sont les valeurs d’un auteur fantasy que j’aime bien ici associées aux messages d’espoir propres aux shonens nekketsu. Masami Kurumada a toujours été en croisade contres les forces obscures de la crevardise, et c’est pour cela que ces histoires marchent toujours bien avec moi. Que disait un Martin Luther King déjà ? « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » Sinon, le lien est fait avec la série mère par le guest de l’épisode, puisque dans le récit est inséré l’histoire de Kagaho du Bénou, ses motivations pour rejoindre les forces des ténèbres et sa rencontre avec Hadès lui-même qui va chambouler le déroulement de la Guerre Sainte à venir…
              Lire la suite
              En lire moins
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !