Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823876819
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Wolf Girl & Black Prince - tome 03

Nesrine Mezouane (traduit par)
Collection : mangas
Date de parution : 10/09/2020

Sata accepte de couvrir l'énorme mensonge d'Erika à condition qu'elle devienne son esclave et lui son maître. Où cette étrange relation va-t-elle les mener ?
N'hésitez à découvrir ce shôjo atypique devenu un succès au Japon !

Erika est remotivée depuis que Kyôya lui a offert un collier pour Noël. Mais elle se sent un peu délaissée pendant les vacances d’hiver car elle ne reçoit aucune nouvelle de lui.
Arrive enfin la rentrée… Erika est très heureuse de retrouver Sata, mais sa joie est de courte durée car...
Erika est remotivée depuis que Kyôya lui a offert un collier pour Noël. Mais elle se sent un peu délaissée pendant les vacances d’hiver car elle ne reçoit aucune nouvelle de lui.
Arrive enfin la rentrée… Erika est très heureuse de retrouver Sata, mais sa joie est de courte durée car elle obtient de mauvaises notes à ses examens. Le redoublement menace. Sata ne peut pas la laisser ainsi et l'invite chez lui pour l'aider à réviser. Erika est extrêmement nerveuse car elle espère une récompense surprise, mais…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823876819
Façonnage normé : EFL3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sobooks Posté le 29 Avril 2016
    Un super tome, j'apprécie de plus en plus l'histoire. Les personnages deviennent plus appréciables qu'auparavant et c'est mignon ce qu'éprouve Kyôya envers Erika, même s'il est toujours aussi désagréable qu'avant. Je me demande comment va évoluer leur relation dans le prochain tome !
  • lesangdeslivres Posté le 20 Février 2015
    La couverture de ce troisième tome est jolie, tout comme le premier tome et donne envie de nous plonger dans l’histoire. Nous retrouvons notre héroïne Erika mais encore une fois elle est dans le doute tout comme nous d’ailleurs. Nous sommes énervés de voir comment parle un personnage à cette jeune femme et plus nous continuons à lire, plus il nous dégoûte. Nous ne savons pas du tout ce qu’il pense, ce qu’il ressent, bien qu’il y ait des choses qui ne trompent pas dans ses attitudes. Par la suite, nous sommes heureux de voir qu’Erika fait une nouvelle rencontre. Nous sommes contents de voir que les clichés tombent à l’eau et que cette fois-ci ce sont ceux des garçons qui sont en première ligne. Autant dire que la gent masculine en prend aussi pour son grade. Nous sommes heureux de voir que tout ne se passe pas comme prévu pour Sata qui croyait déjà tout acquis. Nous avons grand plaisir à voir que le nouvel ami d’Erika n’est pas un homme méchant et vaniteux comme Sata. À la fin, nous sommes heureux de voir ce qui se passe et nous avons hâte d’en savoir plus. Est-ce que j’ai aimé ce tome ? Pour moi c’est... La couverture de ce troisième tome est jolie, tout comme le premier tome et donne envie de nous plonger dans l’histoire. Nous retrouvons notre héroïne Erika mais encore une fois elle est dans le doute tout comme nous d’ailleurs. Nous sommes énervés de voir comment parle un personnage à cette jeune femme et plus nous continuons à lire, plus il nous dégoûte. Nous ne savons pas du tout ce qu’il pense, ce qu’il ressent, bien qu’il y ait des choses qui ne trompent pas dans ses attitudes. Par la suite, nous sommes heureux de voir qu’Erika fait une nouvelle rencontre. Nous sommes contents de voir que les clichés tombent à l’eau et que cette fois-ci ce sont ceux des garçons qui sont en première ligne. Autant dire que la gent masculine en prend aussi pour son grade. Nous sommes heureux de voir que tout ne se passe pas comme prévu pour Sata qui croyait déjà tout acquis. Nous avons grand plaisir à voir que le nouvel ami d’Erika n’est pas un homme méchant et vaniteux comme Sata. À la fin, nous sommes heureux de voir ce qui se passe et nous avons hâte d’en savoir plus. Est-ce que j’ai aimé ce tome ? Pour moi c’est le meilleur tome des trois. L’histoire prend une autre dimension et est très plaisante à lire. La fin est très attrayante et j’ai vraiment hâte de lire la suite. Le seul souci, c’est que l’histoire est encore trop courte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bouma Posté le 23 Janvier 2015
    L’arrivée d’un rival dans ce troisième tome pimente un peu la situation et laisse le lecteur aigri face à l’attitude de Kyôya.
  • Hiromichi Posté le 7 Septembre 2014
    Le collier que lui a offert Sata représente beaucoup pour Erika, c’est une sorte d’attachement pour elle, un présent allant un peu plus loin que leur relation maître/chien, enfin c’est ce qu’elle pense fondamentalement car pour Sata, il est clair que celui-ci représente son pouvoir de propriété sur elle. La rentrée des cours ne se fait pas attendre et les examens non plus, mais Erika n’est pas spécialement bonne et Sata ne veut pas avoir la honte avec une petite-amie mauvaise, il décide ainsi de lui donner des cours particuliers, chez lui. Et cela est pour Erika le début de nouvelles interrogations. Le fait que Sata ne soit pas un tombeur tout mignon est un point positif du manga, mais on peut avoir un peu de mal à accepter le fait qu’Erika subit sans vraiment broncher son statut de chien. Oui, elle s’est mise toute seule dans ce pétrin, mais niveau fierté ça fout un coup et ce n’est pas agréable. Si on passe outre ce fait, Erika nous semble plus attachante que dans les deux premiers volumes, en effet, elle montre sa ténacité, sa gentillesse et son amour pour Sata. Elle paraît également moins bécasse. On sent que cela touche ce dernier,... Le collier que lui a offert Sata représente beaucoup pour Erika, c’est une sorte d’attachement pour elle, un présent allant un peu plus loin que leur relation maître/chien, enfin c’est ce qu’elle pense fondamentalement car pour Sata, il est clair que celui-ci représente son pouvoir de propriété sur elle. La rentrée des cours ne se fait pas attendre et les examens non plus, mais Erika n’est pas spécialement bonne et Sata ne veut pas avoir la honte avec une petite-amie mauvaise, il décide ainsi de lui donner des cours particuliers, chez lui. Et cela est pour Erika le début de nouvelles interrogations. Le fait que Sata ne soit pas un tombeur tout mignon est un point positif du manga, mais on peut avoir un peu de mal à accepter le fait qu’Erika subit sans vraiment broncher son statut de chien. Oui, elle s’est mise toute seule dans ce pétrin, mais niveau fierté ça fout un coup et ce n’est pas agréable. Si on passe outre ce fait, Erika nous semble plus attachante que dans les deux premiers volumes, en effet, elle montre sa ténacité, sa gentillesse et son amour pour Sata. Elle paraît également moins bécasse. On sent que cela touche ce dernier, qu’il n’est pas totalement indifférent à la jeune fille bien qu’il n’en soit pas amoureux. Sata a un caractère égoïste assez égocentrique et est en permanence dans un besoin de contrôle. Quand les choses ne tournent pas autour de lui ou ne le concernent pas, il agit comme un gosse ce qui est assez irritant en soi mais cela provoque des scènes plus touchantes... ce qu’on ne refuse pas ! Mais le plus intéressant dans ce troisième volume est l’arrivée d’un nouveau personnage, Kusakabe qui est tout simplement adorable ce qui fait pencher la balance de l’autre côté. C’est un garçon qui n’est pas vraiment sûr de lui mais qui fait montre de beaucoup de force. Il est très courageux et il nous touchera plus que Sata, à part si on a une tendance à l’amour vache. J’exagère bien sûr, mais Kusakabe apporte un peu de douceur ce qui n’est pas désagréable et il permet également d’avancer dans l’histoire. Son arrivée va provoquer bien des choses nous donnant envie de connaître la suite. Il y a également dans ce volume une petite histoire bonus : Je ne suis pas un Pierrot !. Nous y suivons l’histoire d’une jeune fille pas vraiment belle qui pour s’intégrer fait la pitre en permanence et qui sous l’impulsion d’un de ses camarades va essayer d’être elle-même et non le clown de la classe. C’est une petite histoire vraiment sympathique et très touchante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Koneko-Chan Posté le 31 Août 2014
    Vraiment bien, ce tome 3 ! J'aime beaucoup ce manga, qui de prime abord ne m'apparaissait pas comme un shôjo original. En fait, un des aspects que j'aime le plus, c'est que les personnages restent fidèles à eux-mêmes. Kyôya est toujours aussi sadique et mesquin, et sa personnalité ressort de plus en plus alors qu'il essaie de se montrer parfait avec les autres. Tout ça, c'est grâce au contact de Erika avec qui il peut se montrer naturel. Ça doit le soulager, en quelque sorte. Je pense que ça prendra du temps pour voir un peu plus d'affection de sa part, mais tant mieux, ça ne rend que ces quelques scénettes plus mignonnes. Il me tarde de lire la suite, surtout après cette fin de tome !! (l'auteure aussi est une sadique, mes avis x))
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !