Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782491467005
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 104
Format : 220 x 280 mm
Le syndrome [E]
Luc Brahy (dessins de)
Date de parution : 29/10/2020
Éditeurs :
Philéas

Le syndrome [E]

,

Luc Brahy (dessins de)
Date de parution : 29/10/2020
L'adaptation en bande dessinée du célèbre roman de Franck Thilliez !
Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle. Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses jumelles.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés,...
Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle. Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses jumelles.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé...
Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle. Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses jumelles.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie.
Très vite, ces deux affaires pourtant éloignées semblent étroitement liées. De la casbah d’Alger aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante.

Le Syndrome [E], ici adapté par Sylvain Runberg et Luc Brahy, réunit pour la première fois les deux personnages récurrents des romans de Franck Thilliez, Lucie Henebelle et Franck Sharko.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782491467005
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 104
Format : 220 x 280 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lemillefeuilles 19/05/2022
    Comme j'avais bien aimé le roman, j'étais assez curieuse de découvrir son adaptation en bande dessinée, aussi pour pouvoir mettre un visage - autre que celui que je me suis fait mentalement - sur les personnages de Franck Sharko et Lucie Hennebelle. Deux enquêtes se croisent dans cette histoire, ce qui va amener à la première rencontre entre les deux protagonistes. Lucie Hennebelle fait face à un film avec des images subliminales, rendant aveugle la personne qui le regarde... Quant à Franck Sharko, il s'occupe d'une affaire de cinq cadavres mutilés. C'est un thriller qui n'est pas rassurant et cette impression a été renforcée par le travail d'illustrations de Luc Brahy. Malheureusement, l'histoire était un peu trop dense et le fait de la retrouver condensée ainsi était un peu dommage, bien que le travail du scénariste Sylvain Runberg soit remarquable. C'était une chouette lecture et j'ai aimé découvrir le travail de Franck Thilliez adapté en bande dessinée !
  • pencrannais 24/04/2022
    Dans le Nord, Ludo Sénéchal est féru de films anciens et vient d’acquérir une bobine suite au décès de Wlad Sziplman. En regardant ce film, il devient aveugle et appelle son ex, l’inspectrice de police Lucie Hennebelle. Lucie regarde le film et s’il ne lui arrive rien, elle découvre des images horribles, un œil découpé au scalpel, des fillettes qui massacrent des lapins,etc. Un spécialiste vidéo analyse la bobine et y trouve des images subliminales. Pourtant le film date d’avant leur invention en 1957. Au même moment en banlieue parisienne, l’inspecteur Franck Sharko est placé sur une affaire sordide : cinq squelettes humains ont été retrouvés sur un chantier. Sur ces squelettes, les crânes sont coupés en deux et il manque les mains, les dents et les yeux. Sharko apprend qu’une affaire de ce genre s’est déjà produite en Algérie. Ces deux intrigues vont, évidemment n’en former qu’une seule. Il s’agit ici de l’adaptation en BD du roman de Franck Thilliez, celui où ses deux héros récurrents, Hennebelle et Sharko se rencontrent. L’adaptation de Runberg est réussie. L’intrigue est plutôt prenante, mais elle reste tout de même, à mon avis, assez superficielle. Le déroulement de l’histoire semble se faire de façon fluide mais,... Dans le Nord, Ludo Sénéchal est féru de films anciens et vient d’acquérir une bobine suite au décès de Wlad Sziplman. En regardant ce film, il devient aveugle et appelle son ex, l’inspectrice de police Lucie Hennebelle. Lucie regarde le film et s’il ne lui arrive rien, elle découvre des images horribles, un œil découpé au scalpel, des fillettes qui massacrent des lapins,etc. Un spécialiste vidéo analyse la bobine et y trouve des images subliminales. Pourtant le film date d’avant leur invention en 1957. Au même moment en banlieue parisienne, l’inspecteur Franck Sharko est placé sur une affaire sordide : cinq squelettes humains ont été retrouvés sur un chantier. Sur ces squelettes, les crânes sont coupés en deux et il manque les mains, les dents et les yeux. Sharko apprend qu’une affaire de ce genre s’est déjà produite en Algérie. Ces deux intrigues vont, évidemment n’en former qu’une seule. Il s’agit ici de l’adaptation en BD du roman de Franck Thilliez, celui où ses deux héros récurrents, Hennebelle et Sharko se rencontrent. L’adaptation de Runberg est réussie. L’intrigue est plutôt prenante, mais elle reste tout de même, à mon avis, assez superficielle. Le déroulement de l’histoire semble se faire de façon fluide mais, justement trop fluide. Pas de fausses pistes, les témoins et les découvertes s’enchaînent de façon linéaire, sans véritable surprise. Les enquêteurs passent d’un témoin à l’autre et à chaque fois le témoin est fiable (!?). Cela reste toutefois un bon polar, mais il manque quelques ingrédients pour le rendre excellent. Les dessins de Brahy sont réalistes et apportent de la crédibilité à cette BD policière de bonne facture. A noter toutefois, que si l’intrigue principale est résolue dans cet album, un cliffhanger de dernière minute nous plonge dans l’intrigue du tome suivant (Gattaca). Une bonne BD au final, mais pas d’enthousiasme non plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar 19/09/2021
    Ravie de retrouver une seconde adaptation de Franck Thilliez en bande-dessinée et pourtant une première avant Gataka avec au scénario sylvain Runberg et aux dessins Luc Brahy Mais alors que nous raconte Syndrôme E : Lieutenante de police à Lille, Lucie Hennebelle est confrontée à une affaire étrange : l'un de ses ex-petits amis perd la vue en visionnant un court métrage. Commissaire à Nanterre, Franck Sharko accepte de s'occuper de la découverte de cinq corps d'hommes impossibles à identifier. Ces deux affaires vont se révéler n'être qu'une, liée au syndrome E, un mal inconnu, mais d'une réalité effrayante. J'y ai retrouvé les points principaux de l'enquête menée pas à pas. Enfin un visage est mis sur Lucie Hennebelle et Franck Sharko. Une suite est à prévoir et cela est annoté à la fin de la bd. Logique, la fin étant plus que terrible, Runberg et Brahy ne peuvent que continuer...
  • MouffetteMasquee 30/08/2021
    Re#769;sume#769; : Ludovic, passionné de cinéma, récupère la bobine d’un vieux film, qu’il se hâte de regarder chez lui. A la fin du visionnage du court-métrage, qui lui laisse un très fort sentiment de malaise, il se rend compte qu’il est aveugle. Il arrive à joindre son ex, le lieutenant Lucie Henebelle, qui va mettre un terme à ses vacances afin de comprendre ce phénomène invraisemblable. De son côté, le commissaire Franck Sharko, en convalescence, est appelé à travailler sur une affaire étrange : 5 cadavres retrouvés avec les mains coupées, mais surtout énucléés et dont le cerveau a été prélevé. Ces deux affaires vont réunir nos deux héros à la découverte d’un vieux scandale québécois, et mettre au jour une réalité violente et effrayante : le syndrome [E], un mal inconnu. Avis : J'ai adoré le livre il y a quelques années, j'ai été ravie de l'adaptation graphique. C'est toujours étrange de voir les héros que l'on connaît "prendre vie", en l'occurrence ici découvrir leur visage. J'avoue que ce n'est pas comme ça que je les imaginais ! Bien que l'histoire ne m'était pas inconnue, j'ai apprécié me plonger dedans à nouveau et en redécouvrir toutes les subtilités. L'intrigue y est plus condensée,... Re#769;sume#769; : Ludovic, passionné de cinéma, récupère la bobine d’un vieux film, qu’il se hâte de regarder chez lui. A la fin du visionnage du court-métrage, qui lui laisse un très fort sentiment de malaise, il se rend compte qu’il est aveugle. Il arrive à joindre son ex, le lieutenant Lucie Henebelle, qui va mettre un terme à ses vacances afin de comprendre ce phénomène invraisemblable. De son côté, le commissaire Franck Sharko, en convalescence, est appelé à travailler sur une affaire étrange : 5 cadavres retrouvés avec les mains coupées, mais surtout énucléés et dont le cerveau a été prélevé. Ces deux affaires vont réunir nos deux héros à la découverte d’un vieux scandale québécois, et mettre au jour une réalité violente et effrayante : le syndrome [E], un mal inconnu. Avis : J'ai adoré le livre il y a quelques années, j'ai été ravie de l'adaptation graphique. C'est toujours étrange de voir les héros que l'on connaît "prendre vie", en l'occurrence ici découvrir leur visage. J'avoue que ce n'est pas comme ça que je les imaginais ! Bien que l'histoire ne m'était pas inconnue, j'ai apprécié me plonger dedans à nouveau et en redécouvrir toutes les subtilités. L'intrigue y est plus condensée, l'action et le suspense sont d'autant plus puissants ! Les dessins sont parfaits pour une intrigue policière, le dessinateur a réussi à installer le climat de tension nécessaire avec des graphismes détaillés et puissants. C'est pour moi la BD parfaite pour qui voudrait entrer dans l'univers de Sharko et Hennebelle, mais qui serait effrayé de se lancer dans la lecture d'une bonne dizaine de tomes (bien que je le recommande fortement ! Même si je suis toujours en plein milieu), vous serez forcément conquis.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Erik_ 01/06/2021
    C'est une curieuse enquête policière qui va mener jusqu'au Canada pour de singulières et plutôt horribles expériences utilisant les enfants. Le syndrome E est censé nous manipuler au niveau de la violence ce qui peut être utile pour certains services spéciaux ou l'armée surtout dans des époques de tensions. L'auteur arrive à nous faire intéresser aux méandres de cette enquête au travers deux personnages différents bien campés à savoir Lucie et Sharko (non pas l'ex-président!). Il y aura du suspense et des rebondissements. On notera également une influence du film d'horreur «The Ring» pour ceux qui connaissent. Je n'ai pas trop aimé cette fin ouverte qui laisse place artificiellement à une suite alors que le récit semblait terminé et les protagonistes étaient tous hors d'état de nuire à moins qu'il y avait encore une enfant cachée. Cela laisse place à une petite incompréhension et à la surenchère un peu gratuite. Visiblement, il y aura une suite annoncée en fin de volume à savoir Gataca. Pour autant, c'est vrai qu'il s'agit d'un polar comme on les aime avec une histoire bien ficelée. Runberg maîtrise totalement le sujet d'après une œuvre de Franck Thilliez. Les fans de cet auteur seront ravis. Cela se lit... C'est une curieuse enquête policière qui va mener jusqu'au Canada pour de singulières et plutôt horribles expériences utilisant les enfants. Le syndrome E est censé nous manipuler au niveau de la violence ce qui peut être utile pour certains services spéciaux ou l'armée surtout dans des époques de tensions. L'auteur arrive à nous faire intéresser aux méandres de cette enquête au travers deux personnages différents bien campés à savoir Lucie et Sharko (non pas l'ex-président!). Il y aura du suspense et des rebondissements. On notera également une influence du film d'horreur «The Ring» pour ceux qui connaissent. Je n'ai pas trop aimé cette fin ouverte qui laisse place artificiellement à une suite alors que le récit semblait terminé et les protagonistes étaient tous hors d'état de nuire à moins qu'il y avait encore une enfant cachée. Cela laisse place à une petite incompréhension et à la surenchère un peu gratuite. Visiblement, il y aura une suite annoncée en fin de volume à savoir Gataca. Pour autant, c'est vrai qu'il s'agit d'un polar comme on les aime avec une histoire bien ficelée. Runberg maîtrise totalement le sujet d'après une œuvre de Franck Thilliez. Les fans de cet auteur seront ravis. Cela se lit d'une traite. Bref, au final, une BD qui mêle à la fois intrigue policière et réalité historique comme pour mieux souligner les dangers de notre temps.
    Lire la suite
    En lire moins
Retenez votre souffle et inscrivez-vous à la newsletter Franck Thilliez !
Attention, vous allez adorer avoir peur…

Lisez maintenant, tout de suite !