RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Germinal

            Pocket
            EAN : 9782266289191
            Code sériel : 6029
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 656
            Format : 108 x 177 mm
            Germinal

            Date de parution : 26/09/2018
            LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

            Pour suivre le destin d’Étienne Lantier, Zola visite les bassins houillers, descend dans les puits, étudie Marx et Proudhon, s’informe sur les luttes prolétariennes.
            Mineur à la fosse du Voreux, dans le Nord, Étienne prend pension chez les Maheu, ouvriers de père en fils. À leurs...
            LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

            Pour suivre le destin d’Étienne Lantier, Zola visite les bassins houillers, descend dans les puits, étudie Marx et Proudhon, s’informe sur les luttes prolétariennes.
            Mineur à la fosse du Voreux, dans le Nord, Étienne prend pension chez les Maheu, ouvriers de père en fils. À leurs côtés, il lutte pour leur émancipation et, lorsque la grève éclate, il tente vainement d’organiser la lutte sociale. Mais la faim entraîne bientôt les mineurs dans la violence et la troupe tire sur les émeutiers. La mine est inondée par l’anarchiste Souvarine. Les conséquences seront sanglantes.
            Étienne échouera, pour reprendre plus tard le combat. Le printemps naissant éveille en lui l’espoir qu’un « Germinal » fera enfin triompher la justice…

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266289191
            Code sériel : 6029
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 656
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            3.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Phoenicia Posté le 15 Février 2019
              Décidément j'aime Zola. Dans sa grande étude sur les Rougon-Macquart, reflet de sa société, c'est indéniablement aux descendants d'Antoine Macquart que va ma préférence (bien que mon tome favori soit Au bonheur des dames...). Germinal, c'est le récit des mineurs, leurs conditions de vie dans ce Nord de France industriel dans lequel la richesse voisine la misère. Avec Etienne Lantier, petit-fils d'Antoine Macquart, nous découvrons la vie des mineurs, retranscrit grâce aux enquêtes sérieuses de Zola qui s'y est intéressé, notamment avec la grève d'Anzin. Sur ce point d'appui, nous compatissons pour la famille des Maheu, famille emblématique des mineurs, destinée à aller membre après membre dans le Voreux, s'y gâcher la santé sans parvenir réellement à se nourrir convenablement. On apprend leur quotidien : les risques au fond, les bouches à nourrir, le paternalisme du patronat avec la mise à disposition de corons tout juste assez salubre, cette résignation, la promiscuité. Et dans tout cela, Etienne qui arrive et enflamme le tout avec ses idées. Véritable fresque sociale de son époque, Germinal nous montre également les idées nouvelles : les droits sociaux, la montée du socialisme et de ses différentes branches, le darwinisme. De sa théorie sur l'hérédité, il y... Décidément j'aime Zola. Dans sa grande étude sur les Rougon-Macquart, reflet de sa société, c'est indéniablement aux descendants d'Antoine Macquart que va ma préférence (bien que mon tome favori soit Au bonheur des dames...). Germinal, c'est le récit des mineurs, leurs conditions de vie dans ce Nord de France industriel dans lequel la richesse voisine la misère. Avec Etienne Lantier, petit-fils d'Antoine Macquart, nous découvrons la vie des mineurs, retranscrit grâce aux enquêtes sérieuses de Zola qui s'y est intéressé, notamment avec la grève d'Anzin. Sur ce point d'appui, nous compatissons pour la famille des Maheu, famille emblématique des mineurs, destinée à aller membre après membre dans le Voreux, s'y gâcher la santé sans parvenir réellement à se nourrir convenablement. On apprend leur quotidien : les risques au fond, les bouches à nourrir, le paternalisme du patronat avec la mise à disposition de corons tout juste assez salubre, cette résignation, la promiscuité. Et dans tout cela, Etienne qui arrive et enflamme le tout avec ses idées. Véritable fresque sociale de son époque, Germinal nous montre également les idées nouvelles : les droits sociaux, la montée du socialisme et de ses différentes branches, le darwinisme. De sa théorie sur l'hérédité, il y en ait peu question, si ce n'est l'alcoolisme homicide, mentionné de-ci, de-là. Une lecture enrichissante, magnifique et pourtant tellement sombre. Un happy end amer. Et pourtant, et pourtant, on ne se lasse pas de Zola... Challenge Multi-défis 2019 Challenge Le tour du scrabble en 80 jours Challenge Séries Challenge ABC Challenge Pavés Challenge Solidaire Challenge XIX e s. Challenge BBC Challenge Monopoly
              Lire la suite
              En lire moins
            • luis1952 Posté le 2 Février 2019
              J'avais déjà lu une dizaine de romans de Zola, dont l'Assommoir que j'avais adoré. Mais celui-ci sort du tas, du tas de charbons, de poussière noire, du pays Noir, des terrils comme chez nous en Belgique. J'ai été très touché, mes grands-parents ayant travaillé dans les charbonnages, du côté de Charleroi, au siècle passé. le roman retrace la vie des ouvriers au fond de la mine dans des conditions invraisemblables, courbés, fauchés, suants, peinant dans des lieux de travail extrêmes, suffoquants, les femmes et les gamines souvent pieds nus à aider à pousser les chariots de charbon. Les chevaux vivants , eux-aussi au fond à 700m sous terre, rêvant du soleil, là au dessus, qu'ils ne verraient plus jamais. Quelle noire ambiance, si bien décrite, avec des personnages, tous si attachants, beaucoup de misères, la faim, des révoltes, des grèves, des luttes impartiales contre les riches.
            • cgayraud Posté le 11 Janvier 2019
              Un roman visionnaire encore tellement d'actualité. Un autre chef-d'oeuvre de Zola qui nous transporte ici dans le monde ouvrier des corons du Nord de la France. Une écriture parfaite, une intrigue extrêmement bien ficelée et les personnages sont tellement fouillés. J'ai été encore une fois envoûtée par Zola. Un grand classique à lire et à relire !
            • Benji30 Posté le 13 Décembre 2018
              Je crois que je fais cette note plus pour moi que pour la communauté...faire une critique sur ce monument de Zola, quelle drôle d'idée... J'ai fini ce livre il y a quelques jours et je crois que je sais ce que vais en garder...non pas l'histoire, ni le personnage d'Etienne et son évolution dans le village. Je vais vraiment garder des images de la vie à l'époque des mines de Montsou, la difficulté du travail, la vie passée sans repos, à forcer et à mourir, par accident ou par lassitude. Je ne vais pas m'étendre trop, mais ce roman remet bien en perspective nos vies "quelques" dizaines d'années plus tard. nous ne sommes pas si malheureux !
            • JCLDLGR Posté le 11 Novembre 2018
              C'est par germinal que j'ai pris conscience de l'exploitation des ouvriers par le système capitaliste au 19ème siècle. Les corons, les grèves, la vie ouvrière dans le nord ont du rester dans cet veine jusqu'après guerre, Je repense à Zola à la vue des films naturalistes anglais (Ken Loach par exemple). La vie, les intérieurs, l'épuisement par le travail, la faim... on est plongé dans la misère. Et puis l'épopée de la grève c'est très beau. Ce livre est un monument, que j'ai relu après les années lycée, toujours un peu long sur certaines descriptions.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.