Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377352524
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 283
Format : 111 x 178 mm

Mary Stuart - La reine aux trois couronnes

Collection : Biographie
Date de parution : 06/02/2019
Celle qui fut reine d'Écosse devint martyre de la foi au lendemain de son exécution, le 8 février 1587. Sa fin héroïque l'a transformée en mythe. Femme de paradoxes et de contrastes, elle soulève les passions et les questions depuis quatre siècles. 
L'énigme de la souveraine dé capité e Reine d’Écosse à l’âge de neuf mois, veuve du roi François II à dix-huit ans, Mary Stuart regagne son pays de naissance pour y être accusée du meurtre de son mari, d’adultère avec le comte Bothwell et d’idolâtrie par ses opposants protestants. Ayant... L'énigme de la souveraine dé capité e Reine d’Écosse à l’âge de neuf mois, veuve du roi François II à dix-huit ans, Mary Stuart regagne son pays de naissance pour y être accusée du meurtre de son mari, d’adultère avec le comte Bothwell et d’idolâtrie par ses opposants protestants. Ayant franchi la frontière anglaise, la souveraine déchue est faite captive, puis jugée et accusée de trahison par celle qu’elle vénère et dont elle convoite la couronne : sa cousine Elizabeth Ire d’Angleterre.Victime ou coupable, Mary Stuart a toujours clamé son innocence. À défaut d’avoir réellement régné, elle fut l’enjeu d’un triple duel opposant les catholiques aux protestants, les Stuart aux Tudor et les Anglais aux Espagnols... Décapitée à quarante-quatre ans, elle devint martyre de la foi au lendemain de son exécution, le 8 février 1587. Sa fin héroïque la transformait en mythe.De la couronne de France abandonnée à la couronne d’Écosse confisquée, l’histoire de Mary Stuart est semée d’énigmes. A-t-elle voulu attenter aux jours d’Elizabeth Ire et favoriser un débarquement espagnol ? Son destin brasse près d’un demi-siècle de confrontations dynastiques, de soulèvements nationalistes et de conflits religieux, que dépeint également Luc Mary dans cette biographie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377352524
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 283
Format : 111 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DrAgnodice Posté le 21 Février 2021
    Ce livre décrit l’histoire tristement célèbre de Mary Stuart (1542 – 1587), reine d’Ecosse, et montre bien que les tensions nationales et internationales de l’époque empêchent souvent les monarques de régner comme ils l’aimeraient. Et ce n’est pas rien de le dire pour Mary Stuart car, tout au long de sa vie, elle aura plutôt tendance à subir l’histoire... Belle lecture accessible à tous sur une intrigue à la mode dans les séries du moment.
  • Liseusedebonneaventure Posté le 22 Février 2020
    Luc Mary retrace avec simplicité mais de façon prenante, l'histoire de cette reine au destin tragique. Le livre s'ouvre sur un assez long prologue reprenant l'histoire de l'Angleterre et de l'Ecosse ce qui est plutôt intéressant pour ceux qui ne maîtrisent pas trop le sujet. On y découvre la vie de Mary, les secrets et complots de la cour, mais aussi quelques anecdotes et informations historiques de l'époque que j'ai particulièrement apprécié . Il se lit très aisément et est agrémenté de belles illustrations. J'ai passé un excellent moment de lecture et je ne peux que recommander chaleureusement cette biographie !
  • Ignifuge Posté le 3 Avril 2019
    [Livre lu dans le cadre de la masse critique] [masquer] *Je tiens à remercier chaleureusement Babelio et les Éditions de L’Archipel pour l’envoi de ce livre. J’ai également été touchée et intriguée par les petits suppléments envoyés avec le livre par les Éditions de l’Archipel* [/masquer] Étant très intéressée par l’histoire de l’Écosse, et plus particulièrement par celle de Mary Stuart, c’est avec grande impatience que j’ai lu ce livre. De manière générale, j’ai été satisfaite de cette lecture. L’auteur brosse un portrait réaliste de Mary Stuart et son style est facile à lire. Ma lecture a été aisée et assez agréable. Ce qui m’a un peu moins plu dans le style de l’auteur sont les adjectifs qualifiants les comportements ou les états d’âme des divers personnages historiques. Ils m’ont quelquefois paru exagérés et, de ce fait, il m’est arrivé de me questionner sur la subjectivité de l’auteur quant à certains personnages dans certaines situations. Concernant le découpage des chapitres, les paragraphes introductifs qui résument le contenu de ceux-ci m’ont laissé quelque peu mitigée. Ces paragraphes permettent d’avoir une idée sommaire de chaque chapitre et, ainsi, de mieux se repérer dans l’histoire. Mais ils m’ont déstabilisé au niveau de la chronologie des événements car,... [Livre lu dans le cadre de la masse critique] [masquer] *Je tiens à remercier chaleureusement Babelio et les Éditions de L’Archipel pour l’envoi de ce livre. J’ai également été touchée et intriguée par les petits suppléments envoyés avec le livre par les Éditions de l’Archipel* [/masquer] Étant très intéressée par l’histoire de l’Écosse, et plus particulièrement par celle de Mary Stuart, c’est avec grande impatience que j’ai lu ce livre. De manière générale, j’ai été satisfaite de cette lecture. L’auteur brosse un portrait réaliste de Mary Stuart et son style est facile à lire. Ma lecture a été aisée et assez agréable. Ce qui m’a un peu moins plu dans le style de l’auteur sont les adjectifs qualifiants les comportements ou les états d’âme des divers personnages historiques. Ils m’ont quelquefois paru exagérés et, de ce fait, il m’est arrivé de me questionner sur la subjectivité de l’auteur quant à certains personnages dans certaines situations. Concernant le découpage des chapitres, les paragraphes introductifs qui résument le contenu de ceux-ci m’ont laissé quelque peu mitigée. Ces paragraphes permettent d’avoir une idée sommaire de chaque chapitre et, ainsi, de mieux se repérer dans l’histoire. Mais ils m’ont déstabilisé au niveau de la chronologie des événements car, un chapitre représentant plusieurs années de la vie de Mary Stuart, la narration fait une "pause" le temps d’énumérer les points forts dans le premier paragraphe du chapitre, puis reprend la chronologie depuis les derniers événements du chapitre précédent. Ce qui m’a également dérangé sont les notes de bas de pages. Trop nombreuses à mon goût, il aurait été plus intéressant d’intégrer la plupart de ces notes au corps du texte afin de faciliter la lecture et seulement citer en bas de pages les ouvrages de la bibliographie. De plus, l’information de quelques notes se voyait répétée dans certains passages du livre, ce qui est quelque peu ennuyeux. Pour une biographie de Marie Stuart, je me serais également attendue à une bibliographie plus longue que les 19 ouvrages cités, cela aurait reflété un plus sérieux travail de recherche de la part de l’auteur. En résumé, je dirais que ce livre est une bonne introduction à la vie de Mary Stuart et adapté à des lecteurs lambda. Pour ma part, je l’ai apprécié, mais je reste un peu sur ma faim.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aelinel Posté le 23 Mars 2019
    J’ignore si cela est voulu mais la sortie de l’ouvrage de Luc Mary, Mary Stuart publié pour la première fois en 2009, est sorti en poche chez les éditions Archipoche (que je remercie au passage pour l’envoi du livre) début février ce qui coïncide à quelques semaines près avec la sortie du film éponyme de Josie Rourke. Quant à moi, je ne l’ai toujours pas vu mais cela devrait être fait demain après-midi et j’ai grand hâte! En effet, quoi de mieux que de préparer une sortie au cinéma en se documentant d’abord par un livre d’Histoire? Mary Stuart est prénommée la Reine aux trois couronnes par Luc Mary car elle était Reine d’Ecosse par sa naissance (fille de Jacques V d’Ecosse et Marie de Guise), Reine de France par son mariage avec le fils de Henri II, François II et héritière de la couronne d’Angleterre (elle serait devenue Reine après la mort de sa cousine Elizabeth Ière) mais elle ne l’a jamais ceint. La vie de Mary Stuart est ponctuée de malchance : née en 1542, elle devient orpheline de père à six jours et doit fuir son pays natal à quatre ans. En effet, sa mère, devenue régente du Royaume... J’ignore si cela est voulu mais la sortie de l’ouvrage de Luc Mary, Mary Stuart publié pour la première fois en 2009, est sorti en poche chez les éditions Archipoche (que je remercie au passage pour l’envoi du livre) début février ce qui coïncide à quelques semaines près avec la sortie du film éponyme de Josie Rourke. Quant à moi, je ne l’ai toujours pas vu mais cela devrait être fait demain après-midi et j’ai grand hâte! En effet, quoi de mieux que de préparer une sortie au cinéma en se documentant d’abord par un livre d’Histoire? Mary Stuart est prénommée la Reine aux trois couronnes par Luc Mary car elle était Reine d’Ecosse par sa naissance (fille de Jacques V d’Ecosse et Marie de Guise), Reine de France par son mariage avec le fils de Henri II, François II et héritière de la couronne d’Angleterre (elle serait devenue Reine après la mort de sa cousine Elizabeth Ière) mais elle ne l’a jamais ceint. La vie de Mary Stuart est ponctuée de malchance : née en 1542, elle devient orpheline de père à six jours et doit fuir son pays natal à quatre ans. En effet, sa mère, devenue régente du Royaume d’Ecosse, craint que leur pays voisin et ennemi, l’Angleterre, ne fasse de sa fille une otage. Sitôt arrivée à la Cour de France, Mary Stuart vit les plus belles années de sa vie à Amboise en compagnie de son futur mari, François II. La jeune fille ravit par sa beauté, sa gaieté et son intelligence. Elle se marie à seize ans et devient Reine de France. Malheureusement pour elle, son mari meurt deux ans plus tard d’une infection à l’oreille. Sa belle-mère, Catherine de Médicis décide de la renvoyer chez elle, en Écosse, en 1560. L’accueil de son peuple est plutôt chaleureux et la jeune veuve décide de se remarier rapidement pour donner un héritier au trône. Son choix se porte sur Lord Darnley, un bellâtre qui se révèle être grossier, buveur invétéré et violent. Son mariage n’est pas heureux mais elle donne néanmoins naissance au futur roi d’Ecosse et d’Angleterre, Jacques VI. Trois ans plus tard, en 1567, son mari est retrouvé assassiné. Les soupçons se portent immédiatement sur Mary Stuart qui ne semble pas vraiment affectée par la mort de son mari et sur le Comte de Bothwell, James Hepburn qu’elle épouse en troisième noce. Les Écossais déposent leur Reine et l’emprisonnent au château de Stirling, en attendant son procès. Ne s’avouant pas vaincue, Mary décide de s’enfuir et de rejoindre le royaume de sa « chère amie et cousine », Elizabeth Ière qui lui avait témoigné dans ses lettres tant de soutien. Malheureusement, la jeune femme est loin de s’imaginer qu’elle est tombée dans la gueule du loup… De prime abord, je dois bien avouer que ma lecture n’a pas débuté sous les meilleurs auspices. En effet, le prologue d’une trentaine de pages retraçant l’Histoire de l’Ecosse de l’Antiquité au XVIème siècle m’a paru un peu long. Bien qu’il soit effectivement nécessaire d’expliciter les relations complexes entre l’Ecosse et l’Angleterre et démontrer ainsi les enjeux du trône de Mary Stuart, je pense qu’il aurait été plus pertinent de remonter beaucoup moins loin dans l’Histoire. Le début de l’ouvrage aurait été beaucoup plus efficace. Hormis cela, j’ai trouvé cette biographie passionnante et bien documentée. Luc Mary possède un style d’écriture très vivant qui fourmille de détails amenant son lecteur avec lui. Il n’hésite pas à citer dans son textes les biographes qui l’ont précédé ou à mettre des notes de bas de pages pour faire référence aux ouvrages. La bibliographie est un peu courte à la fin mais va à l’essentiel et est dotée de livres relativement récents. Enfin, la présence de photographies au milieu représentant des personnages historiques ou les résidences où Mary Stuart permet de se faire une meilleure représentation. En conclusion, malgré un début un peu longuet, la lecture de ce petit ouvrage s’est avéré passionnante. Il fourmille de détails sur la vie de la souveraine et rend son personnage attachant. Bref, une lecture qui va s’avérer bien utile demain devant ma séance cinéma!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bislys Posté le 8 Mars 2019
    Une excellente biographie qui retrace la vie de Marie Stuart, reine aux trois couronnes (Écosse, Angleterre et France), mais dont le destin va s'avérer tragique puisqu'elle sera décapitée à 44 ans par celle qu'elle considérait comme sa "chère soeur", Elizabeth Ière. La biographie est passionnante, bien documentée, les références en bas de pages sont nombreuses (mise en page moyenne car il m'a souvent manqué des fins de phrases dans ses notes) et on se prend de sympathie pour cette reine dont on n'arrive pas à savoir si elle est victime ou coupable. La pauvre aurait du s'en tenir à l'adage "Mieux vaut être seule que mal accompagnée" car son entourage ne va cesser de la trahir et Marie multiplie les mauvais calculs. Le début est un peu long, nécessaire pour comprendre comment on en arrive au cas de Marie Stuart, mais qui aurait peut-être pu être raccourci. La biographie est enrichie de tableaux et d'images. J'ai aimé découvrir la vie passionnante mais malheureuse de cette femme souvent reine mais qui aura finalement bien peu exercé son pouvoir. Merci à Babélio et aux éditions l'Archipel pour cet envoi.

les contenus multimédias

Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.