Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707157027
Code sériel : 296
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 294
Format : 125 x 190 mm

Nourrir l'humanité

Les grands problèmes de l'agriculture mondiale au XXIe siècle

Edgard Pisani (préface de)
Date de parution : 22/01/2009

« Une analyse et une anticipation que devra consulter toute personne préoccupée par l'avenir du monde… Le livre le plus méthodique, le plus honnête, le plus alerte de “vulgarisation” de tous les livres consacrés au problème. » Extrait de la préface d'Edgard Pisani

Nourrir les Français ? La tâche est relativement facile depuis qu'a disparu la malédiction millénaire qui rendait chacun inquiet de sa subsistance quotidienne. Nourrir l'humanité ? Un défi bien plus complexe face au scandale des 850 millions de personnes qui ne peuvent manger à leur faim et aux trois milliards...

Nourrir les Français ? La tâche est relativement facile depuis qu'a disparu la malédiction millénaire qui rendait chacun inquiet de sa subsistance quotidienne. Nourrir l'humanité ? Un défi bien plus complexe face au scandale des 850 millions de personnes qui ne peuvent manger à leur faim et aux trois milliards d'humains supplémentaires qu'il faudra nourrir en 2050. Cela frise l'impossible, alors que la planète va manquer d'eau, de terre et d'énergie et que nous devrons affronter les effets de nos inconséquences actuelles : réchauffement de la planète, pollution, érosion, perte de la biodiversité…
Dans ce livre sont présentés tous les aspects de ce gigantesque défi, sans doute le plus important du XXIe siècle et pour lequel l'agriculture sera à nouveau appelée à occuper le devant de la scène. Sont ainsi exposées très pédagogiquement les questions de l'avenir des subventions agricoles au sein d'un commerce « mondialisé », des rapports de l'agriculture avec l'agro-industrie et la grande distribution, du risque de crises sanitaires de grande ampleur, de l'extension de la production OGM, mais aussi de l'émergence de nouveaux pays exportateurs (Chine, Brésil), etc. Un ouvrage aussi complet qu'accessible, qui passionnera agriculteurs et urbains, citoyens et décideurs.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707157027
Code sériel : 296
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 294
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

« Bruno Parmentier, patron d'une grande école angevine, publie Nourrir l'humanité. L'ouvrage, préfacé par l'ancien ministre Edgard Pisani, remet en cause pas mal d'idées reçues ! »
LE COURRIER DE L'OUEST

« Edgard Pisani qui préface le livre, l'admet: "Pour être lu comme il le mérite, ce livre ne devait pas être écrit par un agronome pour des agriculteurs et des agronomes, mais par un généraliste pour "M.Tout-le-Monde". Un généraliste... pas tout à fait le premier venu: économiste et ingénieur des Mines, il est immergé dans les réalités du monde agricole depuis une poignée d'années: Bruno Parmentier est directeur de l'Ecole supérieure d'agriculture d'Angers depuis 2002. Un ouvrage qu'Edgard Pisani salue comme "le plus méthodique, le plus alerte, le plus honnête". »
OUEST FRANCE

« Avec ce livre, Bruno Parmentier entreprend un diagnostic de l'état de la planète agricole et cherche à mettre à portée du lecteur les possibilités qu'auront ou non les agriculteurs de produire suffisamment pour nourrir les hommes. Alors que l'agriculture est quasiment absente de la campagne électorale en vue d'élire le prochain président de la République, tout ouvrage qui alerte l'opinion sur ce secteur économique, pas comme les autres est le bienvenu. [...] Nourrir l'humanité se veut un ouvrage de vulgarisation accessible à tout un chacun au-delà du cercle restreint de spécialistes. »
L'HUMANITÉ

« Bruno Parmentier l'avoue: l'agriculture, il n'y connaissait rien. Désorienté par le concert ininterrompu de polémiques sur la politique agricole commune, l'Organisation mondiale du commerce, les manipulations génétiques, l'irrigation, l'exode rurale, etc. il a voulu y voir clair. En posant une question simple: l'agriculture pourra -t- elle nourrir les hommes et les femmes du XXI° siècle ? Une interrogation suffisante pour dérouler un ouvrage passionnant, clair et complet, qui montre l'immense défi que devra releverl'agriculture dans les quarantes ans à venir, doubler sa production sur une planète de plus en plus fragile. »
LES ECHOS

« Ce livre très complet, explique à l'agriculteur comme à l'urbain, les multiples facettes du défi qui gigantesque, sans doute le plus important du XXIème siècle, et pour lequel l'agriculture sera à nouveau appelée à occuper le devant de la scène. »
AGRICULTEURS DE FRANCE

« Un livre pour perturber nos digestions béates et nos idées toutes faites sur les grandes peurs d'aujourd'hui, entre OGM, vache folle et grippe aviaire. Un plaidoyer aussi pour tenter de réconcilier citadins et paysans. »
LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

« Dans Nourrir l'humanité, Bruno Parmentier présente toutes les facettes de ce gigantesque défi, sans doute le plus important du XIX ème siècle: l'agriculture, qui paraissait ringarde et dépassé, va revenir au premier plan des préoccupations de chacun. En s'appuyant sur des exemples concrets, il expose les ressorts des problèmes cruciaux les plus contemporains. »
LES CAHIERS DE L'IFOREP

« Nourrir l'humanité est un défi complexe étant donné les 850 millions de personnes ne mangeant pas à leur faim, et les trois milliards d'individus supplémentaires à l'horizon 2050. [...] Selon Bruno Parmentier, directeur de l'Ecole supérieur d'agriculture d'Angers (ESA), l'agriculture sera à nouveau appelée à occuper le devant de la scène dans ce défi. Il expose l'avenir des subventions agricoles, les rapports avec l'agro-industrie et la grande distribution, les risques de crises sanitaires, la production d'OGM, l'émergence de nouveaux pays comme la Chine et le Brésil... »
L'ARBORICULTURE FRUITIERE

« Riche en gros plans sur des questions précises (conflits d'accès à l'eau, toxicités  des pesticides, crises sanitaires...), son tour d'horizon ne se limite nullement aux dimensions agronomiques, mais accorde au contraire une grande attention à l'organisation des échanges, tant au niveau mondial ("le commerce international, un outil pour mieux nourrir ou pour affamer ?") qu'entre producteurs, transformateurs et distributeurs, ainsi qu'aux différentes politiques de soutien envisageables pour l'agriculture. Même si l'absence de parti pris qu'il affiche connaît quelques limites, Bruno Parmentier fournit une abondante matière pour mieux cerner un enjeu du présent siècle en combinant comme le recommandait Antonio Gramsci, "le pessimisme de la raison et l'optimisme de la volonté". »
TRANSRURAL INITIATIVES

« Le livre est un cri d'alarme. L'auteur choisit de ne pas prendre parti. Certes, "mais les faits parlent d'eux-mêmes", dit Edgard Pisani dans sa préface, "et une fois signalés, personne ne peut les réduire au silence". »
CAHIERS AGRICULTURES

« Contrairement à une croyance largement répandue dans le monde développé, l'alimentation n'est pas un problème du passé. Elle est l'une des principales incertitudes de l'avenir. »
LE TEMPS

« Ingénieur des Mines et économiste, Bruno Parmentier n'a découvert "les milieux de l'agriculture, de l'environnement et de l'alimentation, en France et à travers le monde" qu'à partir de 2002, quand il a pris la direction d'une école d'ingénieurs en agriculture. En cinq ans il a eu le temps de rassembler une grande masse d'informations, mais la fraîcheur de son regard lui permet de les organiser et de les présenter de façon cohérente et limpide. [...] Bruno Parmentier fournit une abondante matière pour mieux cerner un enjeu majeur du présent siècle en combinant, comme le recommandait Antonio Gramsci, "le pessimisme de la raison et l'optimisme de la volonté". »
TRANSRURAL

« Comme l'écrit Edgard Pisani dans sa préface, ce livre s'adresse à M. Tout -le-Monde. Parce que tout le monde boit, mange, vit dans la nature, mais aussi parce que les défis auxquels sont confrontées nos sociétés ne sauraient être résolus sans une réflexion de fond sur la place des agriculteurs, et sur le rôle des prés, des fôrets et des mers dans notre existence. Bruno Parmentier, qui dirige aujourd'hui une école d'agriculture, ne prétend pas avoir réponse à tout. Mais il donne à réfléchir. [...] Un plaidoyer convaincant. »
LE MONDE ECONOMIE

« C'est un livre très accessible et nécessaire au débat qui ne doit pas manquer de traverser la société et qui ne sera pas sans bousculer nos habitudes de consommation et sans interpeller nos positions syndicales, même si la Confédération paysanne est en pointe dans ce débat, sachons garder de l'avance sans avoir peur de nous remettre en questions. »
PAYSAN NANTAIS

« L'auteur, après avoir pris la direction d'une école d'ingénieurs en agriculture, découvre un peu sur le tard les problèmes de l'agriculture et de l'alimentation en France et dans le monde. De l'expérience acquise dans d'autres domaines et de la distanciation que lui donne sa fraîcheur dans la science agronomique, Bruno Parmentier tire une analyse claire, un tableau fouillé de la situation agricole du monde en ce début de XXI° siècle. À la question de l'alimentation, s'ajoutent celle de l'énergie, de la raréfaction des terres cultivables et de l'eau. Partant du commerce international, il se demande si c'est un outil pour nourrir ou pour affamer, précisant que "se nourrir est un droit de l'Homme". Dans sa conclusion, il montre à quel point le problème est global, incluant politique, technique, économie et écologie. »
ALTERMONDES

« Les surplus agricoles, c'est fini. Nous entrons dans un monde de rareté. C'est vrai pour le pétrole. C'est également vrai pour les produits agricoles. Ingénieur des Mines, économiste, Bruno Parmentier dirige l'Ecole supérieure d'agriculture (ESA) d'Angers. Il est l'auteur d'un livre brillant, accessible à tous, consacré au défi de l'alimentation dans le monde. Dans Nourrir l'humanité, couronné par le prix Terra, il rappelle avec brio que la planète va manquer d'eau, de terre et d'énergie et que nous devons affronter les effets de nos inconséquences actuelles: réchauffement de la planète, pollution, érosion, perte de la biodiversité. Ce défi, la planète peut le relever si elle remet l'agriculture au coeur du projet politique. »
OUEST FRANCE

« Directeur du groupe ESA, l'École supérieur d'agriculture d'Angers, Bruno Parmentier réédite son livre Nourrir l'humanité, préfacé par l'ancien ministre Edgard Pisani. Ingénieur des mines et économistes, l'auteur résume le défi alimentaire des années à venir: il faut produire plus et mieux, avec moins de terre, moins d'eau, moins de chimie. Dans sa postface, qui est inédite, Bruno Parmentier note que ces "défis énormes... ne doivent pas inciter à réduire, faute de moyens, les investissements dans l'agriculture mondiale. Bien au contraire, il n'y a rien de plus urgent que de réorienter les priorités des différents gouvernements en faveur d'un soutien résolu à l'agriculture, aux paysans et à la recherche. Quitte à refermer certaines frontières pour que chaque grande région du monde puisse se nourrir à base de produits régionaux avec une certaine sécurité." »
LE COURRIER DE L'OUEST

« Les Français et plus généralement les Occidentaux, mangent tous les jours, même si l'affirmation supporte quelques bémols. Il n'en va pas de même pour les 850 milliards d'humains supplémentaires. Le défi apparaît immense, quand on envisage tous les aspects du défi: changement climatique, pollution, érosion, manque d'eau, de terre et d'énergie. Bruno Parmentier pose d'abord tous ces problèmes, au pluriel, car on ne se nourrit pas de la même façon suivant les régions du monde, et il n'y a pas qu'une agriculture. de manière très accessible, il explore ce que pourrait ou devrait être l'avenir, en exposant les questions qui se posent autour des subventions agricoles, des crises sanitaires, du rapport de l'agriculture avec la grande distribution, des OGM, de l'émergence de nouveaux pays explorateurs, des nouvelles sciences du vivant. L'ouvrage est enrichi d'une préface d'Edgard Pisani, et d'une dense postface à la première édition de 2007. »
OUEST FRANCE

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Unvola Posté le 22 Août 2020
    Ce passionnant ouvrage de Bruno Parmentier comprend une mine d’informations et propose une excellente synthèse, quant au devenir de l’Humanité et de l’équilibre de notre « fragile » planète. En effet, ce livre analyse les défis pharaoniques qui sont à relever au cours de ce 21ème siècle et qui seront décisifs, non seulement pour l’avenir de notre Humanité mais également pour celui de notre planète ! Bruno Parmentier détaille les différentes pistes de réflexion, sur les principales problématiques qui nous attendent, à savoir : 1 / La Démographie : Dans le seul 20ème siècle, la population mondiale a été multipliée par trois et nous allons passer d’une population de 7 milliards d’individus aujourd’hui, à certainement 9 ou 10 milliards en 2050. Cette gageure engendre les conséquences en cascades suivantes, sur : 2 / L’Agriculture : Il va donc falloir réussir à nourrir l’ensemble de la population mondiale, et par conséquent remettre urgemment au coeur de la politique mondiale, la nécessité d’une réorganisation de l’agriculture à l’échelle planétaire. 3 / Les Ressources Naturelles : Nous allons également puiser encore davantage dans nos ressources naturelles qui ne sont évidemment pas inépuisables (l’eau, le pétrole dont la fin du stock mondial est prévue pour 2050, les terres cultivables, etc.). Il... Ce passionnant ouvrage de Bruno Parmentier comprend une mine d’informations et propose une excellente synthèse, quant au devenir de l’Humanité et de l’équilibre de notre « fragile » planète. En effet, ce livre analyse les défis pharaoniques qui sont à relever au cours de ce 21ème siècle et qui seront décisifs, non seulement pour l’avenir de notre Humanité mais également pour celui de notre planète ! Bruno Parmentier détaille les différentes pistes de réflexion, sur les principales problématiques qui nous attendent, à savoir : 1 / La Démographie : Dans le seul 20ème siècle, la population mondiale a été multipliée par trois et nous allons passer d’une population de 7 milliards d’individus aujourd’hui, à certainement 9 ou 10 milliards en 2050. Cette gageure engendre les conséquences en cascades suivantes, sur : 2 / L’Agriculture : Il va donc falloir réussir à nourrir l’ensemble de la population mondiale, et par conséquent remettre urgemment au coeur de la politique mondiale, la nécessité d’une réorganisation de l’agriculture à l’échelle planétaire. 3 / Les Ressources Naturelles : Nous allons également puiser encore davantage dans nos ressources naturelles qui ne sont évidemment pas inépuisables (l’eau, le pétrole dont la fin du stock mondial est prévue pour 2050, les terres cultivables, etc.). Il faudra donc, à la fois, trouver de nouvelles énergies (électriques, solaires, éoliennes et autres…) et de plus, faire en sorte qu’elles soient les plus « écologiques » possibles. 4 / L’Environnement : Toute cette « surconsommation » devra être extrêmement bien régulée, de manière drastique à l’échelle planétaire afin de LIMITER les conséquences néfastes sur l’environnement (le réchauffement climatique engendrant, entre autres, le fonte des glaciers et l’élévation du niveau des océans, la pollution de masse, les déchets nucléaires, etc.) qui sont d’ores et déjà pour certaines, irréversibles. Face à cet immense défi qui est de devoir sustenter toute l’Humanité, Bruno Parmentier réaffirme de manière pertinente et particulièrement humaniste, le Droit fondamental et Universel à l’alimentation, page 200 : « Le droit à l’alimentation deviendra-t-il effectivement un droit de l’homme sur cette planète ? Présent dans la « Déclaration universelle des droits de l’homme » des Nations unies en 1948, il a été réaffirmé dans le Pacte relatif aux droits économiques sociaux et culturels entré (théoriquement) en vigueur en 1976. » En effet, en ce début de 21ème siècle, encore : 850 000 000 de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde ! Autant dire que ce défi global qui se présente devant nous, est incontournable mais relève déjà PRESQUE de l’irréalisable. Car dans tous ces domaines, les grandes puissances économiques ont perdu, par manque de volonté et de courage politiques, des décennies pour mettre en application ces décisions qui nous auraient permis d’éviter, aujourd’hui, de nous retrouver au pied du mur. En un siècle, nous avons rendu notre planète exsangue et maintenant c’est elle qui nous donne ce dernier ultimatum, autrement ce sera… l’inéluctable chaos !
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !