Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266240550
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 140 x 225 mm

The Mortal Instruments, renaissance - Tome 01: La princesse de la nuit

Julie LAFON (Traducteur)
Collection : The Mortal Instruments
Date de parution : 04/05/2017
Cinq ans après les événements de Mortal Instruments, Emma Carstairs est prête à venger la mort de ses parents...
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges...
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
Mais  dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l'Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de parabatai deviennent-ils aussi puissants en présence de Julian ? 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266240550
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • creamy_et_ses_livres Posté le 11 Novembre 2020
    Je suis totalement sous le charme de cette nouvelle histoire ! Je suis tre#768;s contente de retrouver le monde des Nephilim et du Monde Obscure, en plus avec les personnages d’Emma et de Julian, que j’avais adore#769; dans le dernier tome de TMI. J’avais tre#768;s ha#770;te de suivre leurs aventures, et pour ce premier tome je ne suis pas du tout de#769;c#807;ue. Emma est tre#768;s attachante, te#770;tue mais aussi courageuse avec une de#769;termination impressionnante. Quant a#768; Julian, il tempe#768;re e#769;norme#769;ment son parabatai#776;, et c’est une des raisons pour laquelle j’appre#769;cie totalement ce duo. Ils sont l’ombre et la lumie#768;re, mais ils se comple#768;tent c’est ce qui fait que leur relation est magnifique. J’ai beaucoup appre#769;cie#769; les fre#768;res et sœurs de Julian, ainsi que toute l’histoire derrie#768;re Mark. Le personnage de Cristina, selon moi, devrait e#770;tre plus e#769;tudie#769;e, car elle est encore un peu myste#769;rieuse a#768; mon gou#770;t et j’espe#768;re la retrouver dans la suite. Le point fort de ce livre est la relation entre Emma et Julian. Le lien parabatai#776; est vraiment au centre de l’histoire, les secrets autour du lien qui les unis, mais aussi tous ce qui complique leur relation. Je trouve les personnages totalement attachants et la maladresse qu’ils... Je suis totalement sous le charme de cette nouvelle histoire ! Je suis tre#768;s contente de retrouver le monde des Nephilim et du Monde Obscure, en plus avec les personnages d’Emma et de Julian, que j’avais adore#769; dans le dernier tome de TMI. J’avais tre#768;s ha#770;te de suivre leurs aventures, et pour ce premier tome je ne suis pas du tout de#769;c#807;ue. Emma est tre#768;s attachante, te#770;tue mais aussi courageuse avec une de#769;termination impressionnante. Quant a#768; Julian, il tempe#768;re e#769;norme#769;ment son parabatai#776;, et c’est une des raisons pour laquelle j’appre#769;cie totalement ce duo. Ils sont l’ombre et la lumie#768;re, mais ils se comple#768;tent c’est ce qui fait que leur relation est magnifique. J’ai beaucoup appre#769;cie#769; les fre#768;res et sœurs de Julian, ainsi que toute l’histoire derrie#768;re Mark. Le personnage de Cristina, selon moi, devrait e#770;tre plus e#769;tudie#769;e, car elle est encore un peu myste#769;rieuse a#768; mon gou#770;t et j’espe#768;re la retrouver dans la suite. Le point fort de ce livre est la relation entre Emma et Julian. Le lien parabatai#776; est vraiment au centre de l’histoire, les secrets autour du lien qui les unis, mais aussi tous ce qui complique leur relation. Je trouve les personnages totalement attachants et la maladresse qu’ils ont alors qu’ils se connaissent par cœur est tre#768;s touchante. J’espe#768;re que dans le prochain tome, c#807;a ne sera pas comme dans TMI entre Jace et Clary qui e#769;taient du genre « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis », car je ne veux vraiment pas me lasser d’eux ! Je suis tout de suite rentre#769;e dans l’histoire, et j’ai totalement aime#769; me replonger dans l’e#769;criture de Cassandra Clare, qui j’avoue m’avais beaucoup manque#769;.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nono19 Posté le 9 Août 2020
    Emma Carstairs vit à l'Institut de Los Angeles avec la famille Blackthorn depuis le meurtre de ses parents il y a cinq ans. Meurtres qui ont été imputé à Sebastien Morgenstern ce qu'Emma ne croit pas. Tout en exécutant son boulot de Chasseuse d'Ombres, Emma continue d'enquêter sur ce qui est réellement arrivé à ses parents. De nouveaux cadavres sont retrouvés : les corps ont été noyés, brûlés mais aussi couverts d'inscriptions... comme les corps de ses parents. Malgré la Paix froide qui interdit tout contact avec le Petit Peuple (les fées), Emma et les Blackthorn pourront compter sur l'aide de Mark et sur quelques alliés qui ne nous sont pas inconnus... Quel plaisir de retrouver l'univers des Chasseurs d'Ombres! J'avais beaucoup aimé les 6 tomes centrés sur les aventures de Clary, Jace, Simon, Isabelle, Magnus et Alec. Dans ce tome, nous découvrons Emma, Julian, Mark, Cristina, ... Certains personnages avaient été introduit dans le dernier tome de la saga précédente. Ces jeunes sont fort livrés à eux-mêmes et tentent de rester souder en toutes circonstances. Depuis l'enlèvement de Mark et l'exil d'Helen, Julian s'occupe de ses frères et sœurs comme un parent. Il n'a pourtant que 17 ans. C'est quelqu'un de mature, secret, qui porte... Emma Carstairs vit à l'Institut de Los Angeles avec la famille Blackthorn depuis le meurtre de ses parents il y a cinq ans. Meurtres qui ont été imputé à Sebastien Morgenstern ce qu'Emma ne croit pas. Tout en exécutant son boulot de Chasseuse d'Ombres, Emma continue d'enquêter sur ce qui est réellement arrivé à ses parents. De nouveaux cadavres sont retrouvés : les corps ont été noyés, brûlés mais aussi couverts d'inscriptions... comme les corps de ses parents. Malgré la Paix froide qui interdit tout contact avec le Petit Peuple (les fées), Emma et les Blackthorn pourront compter sur l'aide de Mark et sur quelques alliés qui ne nous sont pas inconnus... Quel plaisir de retrouver l'univers des Chasseurs d'Ombres! J'avais beaucoup aimé les 6 tomes centrés sur les aventures de Clary, Jace, Simon, Isabelle, Magnus et Alec. Dans ce tome, nous découvrons Emma, Julian, Mark, Cristina, ... Certains personnages avaient été introduit dans le dernier tome de la saga précédente. Ces jeunes sont fort livrés à eux-mêmes et tentent de rester souder en toutes circonstances. Depuis l'enlèvement de Mark et l'exil d'Helen, Julian s'occupe de ses frères et sœurs comme un parent. Il n'a pourtant que 17 ans. C'est quelqu'un de mature, secret, qui porte de lourdes responsabilités sur ses épaules. Son parabatai est Emma qui est surtout connue pour ses talents de Chasseuse d'Ombres (elle rappelle à beaucoup un certain Jace). Elle se montre souvent impulsive, déterminée, ... La relation entre Emma et Julian devient compliquée quand des sentiments amoureux apparaissent surtout car des parabatai ne peuvent pas entamer une liaison amoureuse. Encore un interdit de l'Enclave. Les raisons nous seront expliquées par la suite. Cette partie de l'histoire m'a beaucoup fait penser aux débuts de la relation Clary/Jace. On est de nouveau plongé dans un amour interdit. Les personnages secondaires sont très réussis que ce soit les frères et sœurs de Julian (j'ai beaucoup aimé la dynamique familiale), Kieran, Malcolm, Kit, ... Nous retrouvons aussi par moments les héros de la précédente saga ce qui fait toujours plaisir. L'univers de la saga nous présente pas mal de créatures surnaturelles qui ont bien du mal à cohabiter (en même temps, c'est aussi le cas pour les Terrestres). L'Enclave semble être encore plus rigide qu'avant et n'en a rien à faire de la justice. Quelques révélations émaillent ce roman tout comme des scènes d'action même si ces dernières sont peu présentes. Ce roman a su me convaincre malgré quelques bémols. Je vais d'ailleurs commander le prochain tome de ce pas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Luthea Posté le 1 Août 2020
    Une fois de plus, la plume de l’auteure m’a embarqué dans son univers sans problème. L’intrigue nous tient en haleine jusqu’à la dernière page ! Les rebondissements sont nombreux, nous laissant pour la plupart sur les fesses. Il y a plusieurs point qui m’ont surprises (dans le bon sens) et qui apporte vraiment un plus à l’intrigue de la saga. D’ailleurs, il y a un passage assez dark qui m’a chamboulé. Emma est une héroïne comme je les aime. Forte, courageuse, audacieuse, … elle n’a pas froid aux yeux ! Quant aux autres personnages, ils m’ont tous touché à leur manière. La fratrie Blackthorn est vraiment attendrissante. L’épilogue est court, mais nous prépare pour la suite de leurs aventures qui promettent d’être riches. En bref, une très bonne lecture. Il me tarde de lire la suite !
  • EloBiblio Posté le 19 Juin 2020
    Je suis une fan de la première heure de The mortal instruments. J’ai lu les livres, regardé le film et la série. Comment vous dire que replonger dans l’univers m’a énormément plu. On se retrouve quelques années après le tome 6, avec de nouveaux personnages en intrigue principale. J’aime beaucoup car on voit l’évolution des anciens en fond aussi, le petit clin d’oeil font très plaisir. On l’habitude de dire que les suites sont moins bonnes, là je trouve pas que c’est le cas. Elle nous permet de découvrir de nouvelles choses sur cette univers très riche. Bref j’ai adoré, le seul hic pour c’est le nombre de pages, c’est une véritable brique de près 814 pages. Il parait que quand on aime on ne compte pas… Je valide !!
  • florencem Posté le 29 Avril 2020
    Ne me demandez pas pourquoi, mais à chaque fois que je veux commencer une nouvelle trilogie de la saga Shadowhunters, j'hésite... Et pourtant les romans de Cassandra Clare comptent parmi mes préférés. Peut-être l'angoisse de ne pas aimer, de voir l'un de ses univers favori se détériorer et perdre tout son sens... Allez savoir... Surtout qu'avec La princesse de la nuit, j'ai passé un excellent moment. J'ai adoré, même. Et je vais me jeter sur la suite, sans attendre. Du point de vue chronologique, Renaissance se passe cinq ans après les deux premières trilogies "principales". Je trouvais donc plus logique de poursuivre avec les aventures d'Emma et Julian, que j'appréciais déjà, qui plus est. Quand on est habitué, et cela pendant six tomes, à suivre les mêmes héros, il est toujours difficile de les quitter, mais Cassandra Clare avait bien préparé la transition, en nous présentant les Blackthorn et la jeune Carstairs. Et je l'en remercie encore, parce que cela apporte une grande différence à la lecture. On retrouve de temps à autre Clary, Jace, Magnus et Alec, entre autre, la rupture n'étant pas totale et cela pour mon plus grand plaisir, mais nous connaissons aussi nos jeunes nouveaux héros. Il... Ne me demandez pas pourquoi, mais à chaque fois que je veux commencer une nouvelle trilogie de la saga Shadowhunters, j'hésite... Et pourtant les romans de Cassandra Clare comptent parmi mes préférés. Peut-être l'angoisse de ne pas aimer, de voir l'un de ses univers favori se détériorer et perdre tout son sens... Allez savoir... Surtout qu'avec La princesse de la nuit, j'ai passé un excellent moment. J'ai adoré, même. Et je vais me jeter sur la suite, sans attendre. Du point de vue chronologique, Renaissance se passe cinq ans après les deux premières trilogies "principales". Je trouvais donc plus logique de poursuivre avec les aventures d'Emma et Julian, que j'appréciais déjà, qui plus est. Quand on est habitué, et cela pendant six tomes, à suivre les mêmes héros, il est toujours difficile de les quitter, mais Cassandra Clare avait bien préparé la transition, en nous présentant les Blackthorn et la jeune Carstairs. Et je l'en remercie encore, parce que cela apporte une grande différence à la lecture. On retrouve de temps à autre Clary, Jace, Magnus et Alec, entre autre, la rupture n'étant pas totale et cela pour mon plus grand plaisir, mais nous connaissons aussi nos jeunes nouveaux héros. Il est d'autant plus facile de se glisser dans leur quotidien, et d'apprécier ces nouvelles aventures. Et bien que je guettais le moindre indice concernant les anciens, je me suis attachée à cette nouvelle équipe, ainsi qu'aux nouveaux personnages. Je suis donc totalement prête pour cette trilogie. Ce que j'aime particulièrement avec la saga Shadowhunters, c'est que l'auteur a non seulement créé un monde complexe avec de nombreuses règles et créatures, mais en plus, elle le déchiquette, le fait évoluer, le révolutionne. J'entends par là que sa mythologie a pris vie, il y a plusieurs centaines d'années. Elle a son histoire, son passé. On a déjà pu la voir changer avec Clary et Jace. Nous nous sommes rendus compte combien les Chasseurs d'Ombre, pourtant voués au bien, pouvaient être cruels, par le biais notamment de lois. Ils ont ce côté propre aux religions, en soi, avec un cadre bien défini de ce que doit être un membre du clan, et si vous sortez du cadre... même de façon minime... eh bien, vous pouvez vous attendre au pire. Ce manque de compassion et d'ouverture d'esprit est difficile à appréhender, surtout pour des jeunes vivants à notre époque. Pour nous, c'est tout simplement aberrant. Et le fait de malmener ainsi son univers, de chercher à le rendre meilleur, mais en pointant le doigt là où ça fait mal, je trouve cela... pas osé, mais c'est un peu détruire son bébé dans un sens. Et j'adore, parce qu'on s'indigne, certes, mais c'est aussi le moyen de voir une population grandir et tenter de réparer petit à petit ses erreurs. Sans compter que Cassandra explique bien, de façon cohérente et plausible, le pourquoi des décisions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Que ce soit à propos de Mark et Helen, Emma et Julian, Ty, Arthur... On entre avec profondeur dans les fondements de l'univers, sans s'en rendre compte et sans que cela soit barbant. L'intrigue globale est aussi prenante, sans surprise. Surtout que le mystère sur la mort des parents d'Emma, est peut-être un mystère qui trouvera des réponses. Des meurtres rituels, le Petit peuple qui fait des siennes, des individus louches, des mensonges et non-dits à foison. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Question émotions, c'est les montagnes russes. Il y a des intrigues secondaires qui s'entremêlent, de nombreux personnages, mais là encore, je ne me suis sentie ni perdue, ni submergée. Il faut dire que pour moi, le grand atout de Cassandra Clare, et pas seulement dans La princesse de la nuit, mais dans tous ses romans, est son panel de personnages. Nous avons beau avoir sous les yeux des chasseurs de démons, ce ne sont pas des héros en puissance à la superman, sans aucun défauts. Et c’est pour cela que je les apprécie. Julian en est l’exemple même. Au premier abord, le gendre idéal, un garçon bien sous tous rapports, mais apprenez à le connaître et vous découvrirez toutes les nuances de sa personnalité. Un enfant qui a grandi trop vite, qui se fait dévorer par l’amour qu’il porte aux autres et avec une part d’ombre non négligeable. Emma est, pour moi, plus parfaite, mais elle n’en reste pas moins intéressante. Je retrouve en elle beaucoup de Jace, et on lui fait d’ailleurs la remarque. Et contrairement au seul point négatif que je vais citer juste en dessous, ce n’est pas pour moi quelque chose de déplaisant. Cette fougue, cette envie de se surpasser, cette abnégation pour ceux qu’elle aime… Elle est cette héroïne que l’on voudrait croiser plus souvent, encore très jeune, certes, mais avec un potentiel énorme. Et je vais m’arrêter avec nos deux héros, sinon cette chronique ne s’arrêtera jamais. Je reviens rapidement sur la seule chose que je pourrais dire de négatif, concernant La princesse de la nuit, et de voir une nouvelle fois une romance maudite. C'est très bien amené, et je garde espoir car Cassandra Clare est une auteur de confiance à ce niveau-là, mais j'ai l'impression de revivre l'histoire de Clary et Jace. Et c'est la seule chose que je peux reprocher ici. Nous n'en sommes, cependant, qu'au début, et je ne doute pas que cet élément a quelque chose de plus complexe et intéressant à nous apporter. Mais que voulez-vous, j'aime déjà tellement ces personnages que je ne veux que leur bonheur. Un coup de cœur pour moi, qui me réchauffe le cœur, car je vois grandir une saga que j’adore et toujours avec brio. J’ai hâte de découvrir la suite que j’ai sous la main, fort heureusement.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.