Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782373680454
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 392
Format : 165 x 240 mm

La conquête du passé

Aux origines de l'archéologie

Alain SCHNAPP (Auteur, Postface)
Collection : Dominique Carré
Date de parution : 22/10/2020
Ce livre est une tentative d’archéologie de l’archéologie, une enquête sur le savoir de ceux qu’on appelle depuis l’Antiquité romaine les antiquaires. Contrairement à une idée répandue, l’archéologie entendue comme l’étude des vestiges du passé n’est pas une invention de la Renaissance. Elle était déjà familière aux scribes d’Assyrie, d’Égypte... Ce livre est une tentative d’archéologie de l’archéologie, une enquête sur le savoir de ceux qu’on appelle depuis l’Antiquité romaine les antiquaires. Contrairement à une idée répandue, l’archéologie entendue comme l’étude des vestiges du passé n’est pas une invention de la Renaissance. Elle était déjà familière aux scribes d’Assyrie, d’Égypte ou de Chine, elle était discutée par les sophistes d’Ionie, et mise en pratique par les historiens de Rome. Qu’il y ait eu des hommes avant Adam, voilà la révélation scandaleuse du XIXe siècle. Pourquoi cette antiquité de l’homme, connue des Assyriens, des Égyptiens et des Perses, a-t-elle été mise à l’écart par la révélation biblique ?
En suivant une piste qui part d’Hésiode et de Lucrèce, à travers la tradition judéo-arabe et Giordano Bruno, pour arriver au génial et méconnu Isaac La Peyrère, la petite musique des préadamites nous découvre un pan des mystères de l’histoire naturelle et si décriée de l’homme. Cette histoire n’est pas une succession harmonieuse de progrès, mais la redécouverte et l’interprétation, souvent erratique, d’observations dont la mémoire s’était perdue. Elle n’a pas été faite par les seuls antiquaires : de Khaemois, fils de Ramsès II, en passant par Nabonide, roi de Babylone, à l’érudit romain Varron, un même goût du passé associe les hommes les plus divers. Plus tard, saint Augustin, les clercs des abbayes médiévales, Pétrarque, Rabelais, Raphaël, Rubens, Newton, Diderot, Jefferson et Goethe apporteront leur note particulière à la passion des hommes pour les traces du passé.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782373680454
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 392
Format : 165 x 240 mm

Ils en parlent

L'intérêt puissant de cet ouvrage, La Conquête du passé - Aux origines de l'archéologie, est de nous proposer, au coeur même de cette tension entre savoir et conservation, une exploration extraordinaire de l'histoire de l'archéologie, qui problématise ainsi l'archéologie elle-même mais aussi les conceptions du temps et du passé que formulent constamment nos discours sur l'état des choses disparues.
Christian Ruby / Nonfiction.fr
Rédigé dès 1993 par Alain Schnapp, professeur émérite d’archéologie à l’université Paris I, cet ouvrage assez pointu n’est pas une énième histoire de la discipline mais plutôt « une tentative d’archéologie de l’archéologie ». L’auteur s’intéresse ici aux origines des pratiques modernes de cette science, née entre 1830 et 1860, et mène son enquête en étudiant notamment ces fameux « antiquaires », passionnés par les vestiges du passé, mais encore loin des archéologues. L’ouvrage, nourri de références et de citations, ne se limite pas au continent européen et nous entraîne en Égypte, en Perse ou en Chine. 
Archeologia
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DOMINIQUE CARRÉ
La newsletter des fans d'architecture, de photographie et d'urbanisme !