Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262040178
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 488
Format : 154 x 240 mm

La Fayette

Date de parution : 20/08/2015
La biographie mouvementée, d’un siècle à l’autre, d’un citoyen du monde dont le nom est tout un programme. La Fayette, le voici, nageur entre deux rives.
« J’aurais aimé être gaulois », dit un jour le jeune La Fayette, de bonne noblesse d’Auvergne, héritier de Vercingétorix et défenseur avec lui de libertés arvernes bien imaginaires. C’est pour la liberté américaine, bien réelle, que, jeune homme un peu gauche, inexpérimenté, fort riche et très amoureux de sa femme, il... « J’aurais aimé être gaulois », dit un jour le jeune La Fayette, de bonne noblesse d’Auvergne, héritier de Vercingétorix et défenseur avec lui de libertés arvernes bien imaginaires. C’est pour la liberté américaine, bien réelle, que, jeune homme un peu gauche, inexpérimenté, fort riche et très amoureux de sa femme, il quitte tout, s’embarque sur l’Hermione et combat jusqu’à la victoire de Yorktown en 1781. A trente-quatre ans, idole de toute une jeunesse, c’est toujours la liberté, maintenant française, qu’il tente de servir, de juillet 1789 à juillet 1791, et à laquelle il dévoue le reste de sa vie, sans s’être rallié ni à l’Empire ni à la Restauration comme tant de survivants de la grande période. Septuagénaire et à nouveau immensément populaire, c’est encore la liberté qu’il sert en 1830, devenu républicain, lorsqu’il aide à l’avènement d’une monarchie citoyenne dont il s’éloigne peu avant sa mort, en 1834. Ainsi le héros des Deux Mondes a-t-il épousé son temps, avec ses grandeurs et ses faiblesses, à la recherche d’une voie moyenne entre révolution et dictature.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262040178
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 488
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

"La Fayette a pensé et théorisé le Centre. Un centre d'audace, une éthique de la modération (...)  passionante biographie" - Alexis Lacroix, Marianne
Alexis Lacroix / Marianne
"Comme le montre la biographie que lui consacre Jean-Pierre Bois, un spécialiste d'histoire militaire du XVIIIème et du XIXème siècles, La Fayette, archétype de l'homme des Lumières, aura été guidé toute sa vie par l'aspiration à la Liberté (avec un grand L)" - Jean Sévillia, Le Figaro Magazine
Jean Sevillia / Le Figaro Magazine
"Un portrait nuancé de celui que les Américains adulent mais que les Français ont souvent mal compris."
Jean-Marc Bastière / Le Figaro Littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • YannC Posté le 7 Septembre 2015
    Le 29 août dernier, la réplique de L’Hermione est arrivée au mouillage à Rochefort après une passionnante aventure de quatre mois. Cette expédition avait pour but la reconstitution du voyage que le navire de guerre français effectua en 1780 pour aller combattre aux côtés des insurgés américains contre l’ennemi héréditaire, cette perfide Albion. Le 21 mars 1780, un jeune homme de 23 ans embarque dessus pour une traversée de 38 jours. Nommé Major General un peu auparavant, grand ami de George Washington avec lequel il entretiendra une correspondance jusqu’à la mort de ce dernier, ce membre de la noblesse auvergnate n’est autre que le célèbre La Fayette, dont le nom reste lié à jamais avec la notion de liberté. Spécialiste de la guerre et de la société militaire aux XVIIIème et XIXème siècles, Jean-Pierre Bois, avec rigueur, s’attache à restituer la vie de ce héros dans une biographie qui prend des allures de roman d’aventure, paru aux éditions Perrin. « Il a une vie dont la liberté est le fil rouge » nous indique l’auteur dans son introduction. Une vie que beaucoup auraient aimé la vivre et accomplir ce qu’il a fait, côtoyer des hommes aussi illustre que Benjamin Franklin et... Le 29 août dernier, la réplique de L’Hermione est arrivée au mouillage à Rochefort après une passionnante aventure de quatre mois. Cette expédition avait pour but la reconstitution du voyage que le navire de guerre français effectua en 1780 pour aller combattre aux côtés des insurgés américains contre l’ennemi héréditaire, cette perfide Albion. Le 21 mars 1780, un jeune homme de 23 ans embarque dessus pour une traversée de 38 jours. Nommé Major General un peu auparavant, grand ami de George Washington avec lequel il entretiendra une correspondance jusqu’à la mort de ce dernier, ce membre de la noblesse auvergnate n’est autre que le célèbre La Fayette, dont le nom reste lié à jamais avec la notion de liberté. Spécialiste de la guerre et de la société militaire aux XVIIIème et XIXème siècles, Jean-Pierre Bois, avec rigueur, s’attache à restituer la vie de ce héros dans une biographie qui prend des allures de roman d’aventure, paru aux éditions Perrin. « Il a une vie dont la liberté est le fil rouge » nous indique l’auteur dans son introduction. Une vie que beaucoup auraient aimé la vivre et accomplir ce qu’il a fait, côtoyer des hommes aussi illustre que Benjamin Franklin et son humour, Washington et son intégrité, Alexandre Dumas et son hyperactivité. Né le 6 septembre 1757 au château de Chavaniac dans la Haute-Loire et mort le 20 mai 1834 à Paris, il aura connu la royauté et sa chute, la Révolution et ses déceptions, l’Empire et ses incertitudes, la Restauration et ses promesses, la Monarchie de Juillet et ses désillusions. La suite sur mon blog : http://unepauselitteraire.com/2015/09/07/la-fayette-de-jean-pierre-bois/
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…