Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259219099
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Dictionnaire amoureux des Héros

Date de parution : 10/10/2013

Prenez un peu de King-Kong, une pincée de Lagardère, ajoutez une louche de Maigret, saupoudrez de Cyrano et vous obtiendrez quoi ? Du plaisir. 

« Je n'avais pas prévu que, pour une bonne part, ce vagabondage se ferait en pays d'enfance. Grâce au ciel, j'avais conservé la plupart de mes anciennes lectures : Bibliothèque verte, collection Nelson, vieilles bandes dessinées. Bicot, Lucky Luke, capitaine Fracasse, Zorro l'homme au fouet, je ne m'attendais pas à...

« Je n'avais pas prévu que, pour une bonne part, ce vagabondage se ferait en pays d'enfance. Grâce au ciel, j'avais conservé la plupart de mes anciennes lectures : Bibliothèque verte, collection Nelson, vieilles bandes dessinées. Bicot, Lucky Luke, capitaine Fracasse, Zorro l'homme au fouet, je ne m'attendais pas à les retrouver aussi pimpants, aussi vivaces... J'ai même replongé dans de vieux classiques Larousse : Le Bourgeois gentilhomme, Dom Juan... Je ne me souvenais pas d'y avoir souligné des passages, pris des notes. Aurais-je été un élève studieux ? J'en suis encore ébahi. J'y ai retrouvé le fantôme du frisson des leçons non apprises. Sur la cire de la mémoire, la jeunesse est-elle l'âge où s'inscrivent plus facilement les héros ? »

Patrick Cauvin

Patrick Cauvin, de son vrai nom Claude Klotz, vécut sa petite enfance à Marseille avant de venir à Paris. Professeur de lettres en banlieue pendant dix ans, passionné d’opéra, fou de cinéma, il est devenu l’un des romanciers français les plus populaires : E=mc2 mon amour, Villa Vanille, Torrentera… pour citer quelques-uns de ses titres, dont plusieurs ont été portés à l’écran.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259219099
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bellonzo Posté le 13 Janvier 2014
    Une pensée pour Patrick Cauvin qui m'a donné quelques jolis plaisirs de lecture, du vraiment sympa. Aussi ai-je exhumé cette note qui date des balbutiements de mon blog il y a quatre ans. Dans la remarquable collection Dictionnaire amoureux je viens de dévorer un passionnant pavé de 700 pages, le "Dictionnaire amoureux des héros" de Patrick Cauvin (Plon). Allez vous balader dans ce somptueux pays d'enfance, vous y croiserez de vieilles connaissances, Zorro, Superman mais aussi le Cid, Don Quichotte, Edmond Dantès, Carmen et bien d'autres. Attention il y a aussi des gens moins recommandables, Dracula, Harry Lime et même un certain J. R. Patrick Cauvin, ce grand enfant cinéphile et auteur réjouissant ("E=MC2 mon amour", "Monsieur Papa") fait preuve d'érudition et de malice, et plus encore de tendresse pour tous nos amis d'enfance et d'imaginaire. Et puis Cauvin n'oublie jamais les autres, le Sergent Garcia, Ivan Ogareff ou Messala, car il sait bien... Une pensée pour Patrick Cauvin qui m'a donné quelques jolis plaisirs de lecture, du vraiment sympa. Aussi ai-je exhumé cette note qui date des balbutiements de mon blog il y a quatre ans. Dans la remarquable collection Dictionnaire amoureux je viens de dévorer un passionnant pavé de 700 pages, le "Dictionnaire amoureux des héros" de Patrick Cauvin (Plon). Allez vous balader dans ce somptueux pays d'enfance, vous y croiserez de vieilles connaissances, Zorro, Superman mais aussi le Cid, Don Quichotte, Edmond Dantès, Carmen et bien d'autres. Attention il y a aussi des gens moins recommandables, Dracula, Harry Lime et même un certain J. R. Patrick Cauvin, ce grand enfant cinéphile et auteur réjouissant ("E=MC2 mon amour", "Monsieur Papa") fait preuve d'érudition et de malice, et plus encore de tendresse pour tous nos amis d'enfance et d'imaginaire. Et puis Cauvin n'oublie jamais les autres, le Sergent Garcia, Ivan Ogareff ou Messala, car il sait bien que les héros n'existent que par leurs ennemis, tout aussi passionnants. Évidemment il en manque, il en manque toujours dans un dictionnaire et c'est tant mieux car rien ne vous empêche d'y rajouter les vôtres. Personnellement j'ai regretté l'absence de la Table Ronde et celle d'Achille Talon. Peu importe, ce qui demeure c'est qu'après quelques décennies on puisse toujours compter sur leur aide, qu'elle nous vienne du Texas, de la Mancha, de Transylvanie ou d'Ithaque, ou simplement de Baker Street ou du Quai des Orfèvres. On a beau dire, sans ces gens là, on aurait vécu moins bien. Un dernier mot, mon préféré c'est Tom Joad des "Raisins de la colère".
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…