RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Life - tome 01 - extrait offert

            12-21
            EAN : 9782823862096
            Façonnage normé : EFL3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Life - tome 01 - extrait offert

            Olivier SART (Traducteur)
            Collection : Extraits gratuits
            Date de parution : 17/08/2017

            Keiko Suenobu nous offre le récit émouvant et touchant d'une jeune fille qui devient la souffre douleur de sa classe.

            Au collège, Ayumu et Shii ne se quittaient jamais. Quand la première, d´ordinaire assez médiocre en cours, réussit à intégrer un prestigieux lycée alors que la seconde, pourtant très travailleuse, échoue, c´est le drame. Shii décide alors de rompre toute amitié avec sa meilleure amie. Profondément touchée par cette rupture,...

            Au collège, Ayumu et Shii ne se quittaient jamais. Quand la première, d´ordinaire assez médiocre en cours, réussit à intégrer un prestigieux lycée alors que la seconde, pourtant très travailleuse, échoue, c´est le drame. Shii décide alors de rompre toute amitié avec sa meilleure amie. Profondément touchée par cette rupture, Ayumu commence à se mutiler trouvant dans cette pratique une échappatoire à son mal être. Ayumu se retrouve donc seule dans son nouveau lycée où elle peine à se faire de nouvelles amies, craignant de les perdre à nouveau. Mais elle fait la connaissance de Manami qui lui redonne une lueur d'espoir.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782823862096
            Façonnage normé : EFL3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Lysette Posté le 4 Avril 2019
              C'est prometteur. Un bon début de saga, qui nous dépeint le stress des examens, les doutes, l'amitié et la trahison. Notre personnage navigue dans sa vie, sans se poser de question, jusqu'à trouver un objectif, un objectif qui risque bien de lui faire perdre sa seule amie... J'ai beaucoup aimé le travail graphique, la fluidité du récit et sa simplicité. Je lirais surement le prochain tome ! Bonne lecture à tous.
            • ChoupieS Posté le 24 Juillet 2017
              Ce premier tome de Life met parfaitement mal à l’aise, mais c’est un effet voulu et parfait pour l’intrigue qui y est développée. Sous couvert d’une énième série sur l’univers scolaire, Keiko Suenobu nous offre une série qui semble se placer davantage sur les failles de ce système et sur le mal-être des élèves que sur le côté bucolique du thème. Les graphismes sont plutôt disgracieux et disproportionnés. Mais, autant l’on peut critiquer cet aspect sur le character design, autant il est appréciable sur le côté émotionnel. En effet, aucun sentiment ne peut échapper au lecteur. Les personnages, quant à eux, ne nous ont pas encore montré leur potentiel, mais au vu de la fin de ce premier volet, cela ne tardera pas, à mon avis.
            • yuya46 Posté le 12 Mars 2016
              ... Ayumu arrive dans un nouveau lycée. Elle pense que la vie sera différente, qu'elle aura des amies sur qui compter, des camarades de classe sympas mais il n'en est rien, elle devient le souffre-douleur d'un groupe de filles. Pour échapper à tout ça, elle se mutile en se tailladant les veines... Et pourtant la mystérieuse Miki va l'aider à lutter et reprendre gout à la vie. Sauf que ses camarades de classe ne l'entendent pas de la même oreille.
            • zazimuth Posté le 24 Février 2016
              Ayumu a des difficultés scolaires au collège. Sa meilleure amie, Shino, quant à elle a d'excellents résultats et espère intégrer le lycée le plus coté. Ayumu redoute d'être séparée de son amie car elle ne pense pas pouvoir réussir l'examen d'entrée. Shino propose d'aider Ayumu mais ce faisant ses résultats faiblissent... Et au bout du compte Ayumu réussit l'examen d'entrée au prestigieux lycée alors que Shino, dont c'était le rêve, est recalée ! C'est la fin de leur amitié et le début pour Ayumu de troubles du comportement. Elle découvre que se couper avec un cutter lui permet d'échapper à ses pensées. L'automutilation est un thème qui m'était inconnu mais ce manga m'a aidé à comprendre son principe de fonctionnement je crois. Pour le reste c'est un manga dans un cadre scolaire avec ses histoires d'amitié, d'intégration dans des groupes, etc.
            • Sabrinaaydora Posté le 14 Mai 2015
              Commençant tel un Shojo classique (manga pour les filles), on voit très vite que les thèmes qui vont être abordés sont difficiles, dérangeants, et surtout heurtant notre sensibilité. L'école est le lieu privilégié pour se confronter à la jungle des sentiments adolescents. Nous suivons Ayumu, qui tente de faire son maximum pour entrer dans le même lycée que sa meilleure amie. En effet, le concours d'entrée à ce lycée prestigieux est difficile, et les notes d'Ayumu ne lui permettent pas encore d'y accéder par rapport à son amie. Elle se démène et travaille sans relâche, jusqu'à ce que ses points dépassent ceux de son amie. de là, Ayumu est confrontée pour une première fois à la réalité difficile de la trahison et de la haine. La culpabilité intense que ressent Ayumu lui fait commettre ses premiers mutilations. La mangaka opte parfois pour les images choquent et certaines planchent sont tout de même difficiles, voire insoutenables car cela nous tirent des sentiments d'impuissance. Dans d'autres planchent au contraire, Keiko Suenobu utilisent des métaphores, tel Ayumu courant à perdre haleine dans une ambiance floue et sombre, montrant à quel point celle ci est perdue dans ses pensées. Les planches sont "trash" car on voit parfaitement... Commençant tel un Shojo classique (manga pour les filles), on voit très vite que les thèmes qui vont être abordés sont difficiles, dérangeants, et surtout heurtant notre sensibilité. L'école est le lieu privilégié pour se confronter à la jungle des sentiments adolescents. Nous suivons Ayumu, qui tente de faire son maximum pour entrer dans le même lycée que sa meilleure amie. En effet, le concours d'entrée à ce lycée prestigieux est difficile, et les notes d'Ayumu ne lui permettent pas encore d'y accéder par rapport à son amie. Elle se démène et travaille sans relâche, jusqu'à ce que ses points dépassent ceux de son amie. de là, Ayumu est confrontée pour une première fois à la réalité difficile de la trahison et de la haine. La culpabilité intense que ressent Ayumu lui fait commettre ses premiers mutilations. La mangaka opte parfois pour les images choquent et certaines planchent sont tout de même difficiles, voire insoutenables car cela nous tirent des sentiments d'impuissance. Dans d'autres planchent au contraire, Keiko Suenobu utilisent des métaphores, tel Ayumu courant à perdre haleine dans une ambiance floue et sombre, montrant à quel point celle ci est perdue dans ses pensées. Les planches sont "trash" car on voit parfaitement l'incision et la goutte de sang perler. C'est en même temps la force de ce manga car il n'est pas doucereux en esquissant à peine ce sujet difficile qu'est l'automutilation pour les adolescents. Dans la seconde partie de ce tome, Ayumu rentre au lycée et rencontre d'autres personnes. Elle s'isole, mais parvient tout de même à nouer des relations amicales avec Manami. Mais on ressent déjà le malaise de cette rencontre.
              Lire la suite
              En lire moins
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !