Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368529751
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 115 x 177 mm

Demon Tune - Tome 02

Collection : Demon Tune
Série : Demon Tune
Date de parution : 09/07/2020
Découvrez la nouvelle série de Yûki Kodama, auteur de Blood Lad, où fée et ninja s'allient pour combattre les forces du mal !
Koyukimaru et Fran ont décidé de travailler avec le MBI afin de retrouver le Bogeyman, source de tous les crimes de Wizard City et creature maléfique qui a jeté un sort au père de Koyukimaru. Mais avant d’être autorisé à participer à l’enquête du MBI, Koyukimaru doit prouver qu’il est... Koyukimaru et Fran ont décidé de travailler avec le MBI afin de retrouver le Bogeyman, source de tous les crimes de Wizard City et creature maléfique qui a jeté un sort au père de Koyukimaru. Mais avant d’être autorisé à participer à l’enquête du MBI, Koyukimaru doit prouver qu’il est digne d’utiliser un « Magitech », un appareil permettant de contrôler les pouvoirs démoniaques. Pour ne rien arranger, dès sa première mission avec Alex, il tombe dans un piège meurtrier…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368529751
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 115 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • enairolf Posté le 31 Mars 2021
    Le premier tome avait été un énorme coup de coeur. J’avais tellement aimé, j’avais beaucoup trop hâte de découvrir le second tome. Depuis le temps, ça y est je l’ai enfin lu! Et mon coup de coeur est vraiment confirmé. J’aime beaucoup trop cette série courte (elle est composée de 4 tomes). L’intrigue est vraiment passionnante à lire! Ce que j’aime le plus dans ce manga, c’est clairement le coup de crayon du mangaka. J’adore les têtes qu’on les personnages. Je trouve que leurs têtes rondes comme ça les rendent vraiment attendrissant. Vraiment j’ai eu un gros coup de coeur pour ce coup de crayon si particulier. J’aime surtout la tête du personnage de l’agent du MBI. Il sourit tout le temps mais avec un sourire bat et ça me plait mais tellement! Certains pourrait dire que les dessins sont simplistes, peut être même beaucoup trop simplistes. Mais personnellement j’en suis vraiment fan, ça apporte un petit truc en plus et c’est très plaisant. L’histoire est vraiment hyper intéressante. Koyuhimaru et la petite Fran se sont associés avec le MBI afin de retrouver le Bogeyman, la créature qui a lancé un sort au père de Koyuhimaru. Mais avant, il doit prouver qu’il... Le premier tome avait été un énorme coup de coeur. J’avais tellement aimé, j’avais beaucoup trop hâte de découvrir le second tome. Depuis le temps, ça y est je l’ai enfin lu! Et mon coup de coeur est vraiment confirmé. J’aime beaucoup trop cette série courte (elle est composée de 4 tomes). L’intrigue est vraiment passionnante à lire! Ce que j’aime le plus dans ce manga, c’est clairement le coup de crayon du mangaka. J’adore les têtes qu’on les personnages. Je trouve que leurs têtes rondes comme ça les rendent vraiment attendrissant. Vraiment j’ai eu un gros coup de coeur pour ce coup de crayon si particulier. J’aime surtout la tête du personnage de l’agent du MBI. Il sourit tout le temps mais avec un sourire bat et ça me plait mais tellement! Certains pourrait dire que les dessins sont simplistes, peut être même beaucoup trop simplistes. Mais personnellement j’en suis vraiment fan, ça apporte un petit truc en plus et c’est très plaisant. L’histoire est vraiment hyper intéressante. Koyuhimaru et la petite Fran se sont associés avec le MBI afin de retrouver le Bogeyman, la créature qui a lancé un sort au père de Koyuhimaru. Mais avant, il doit prouver qu’il peut travailler au sein du MBI en utilisant une technologie que l’on appelle le « magitech », un appareil qui permet de contrôler les pouvoirs démoniaques. Sauf que Koyuhimaru est un petit garçon assez impulsif et dès sa première mission il s’enfonce dans un piège mortel.. Dans ce tome, on découvre le vrai visage de certaines personnes, plus particulièrement d’un personnage en particulier.. Et j’avoue que je ne m’y attendais vraiment pas! C’est surprenant et j’ai hâte de voir ce qui va en découdre par la suite. Le cas du père de Koyuhimaru est très intriguant et soulève pas mal de questions.. Surtout avec cette fin, j’ai vraiment hâte de découvrir la suite. Je sens que le troisième tome va nous offrir de belles surprises!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MassLunar Posté le 4 Octobre 2020
    Un tome 2 fort agréable qui ne manque pas de relever davantage le niveau de l'intrigue, notamment à travers certaines révélations plutôt bien appuyées et qui renforce le côté dramatique. C'est appréciable de constater que, même dans le cadre d'une mini-série, Yuki Kodama tisse avec soin son scénario, propose un univers cohérent avec un mélange de fantasy urbaine où la magie démonique se mêle à la technologie tout en proposant une certaine parodie assez délicieuse ( le MBI pour le FBI , forcément ...) et aussi un véritable attachement pour le background de certains personnages. Vous saurez lequel suivant la révélation autour du bogeyman... Cela prouve que Demon Tune est aussi un shonen bien étoffé qui n'hésite pas à s'enfoncer dans des chemins plus dramatiques tout en restant avant tout une série d'action fort sympathique. Cependant, là où le premier tome "enchainait" les combats, ce second volet est un peu plus explicatif, notamment sur les pouvoirs et leur utilisation. On peut aussi se demander si le fait d'expliquer les catégories de pouvoirs sont forcément utiles dans une mini-série. Personnellement, je trouve que c'est un petit peu superficiel mais cela renforce aussi l'épaisseur de cet univers. Toujours est -il que ce second... Un tome 2 fort agréable qui ne manque pas de relever davantage le niveau de l'intrigue, notamment à travers certaines révélations plutôt bien appuyées et qui renforce le côté dramatique. C'est appréciable de constater que, même dans le cadre d'une mini-série, Yuki Kodama tisse avec soin son scénario, propose un univers cohérent avec un mélange de fantasy urbaine où la magie démonique se mêle à la technologie tout en proposant une certaine parodie assez délicieuse ( le MBI pour le FBI , forcément ...) et aussi un véritable attachement pour le background de certains personnages. Vous saurez lequel suivant la révélation autour du bogeyman... Cela prouve que Demon Tune est aussi un shonen bien étoffé qui n'hésite pas à s'enfoncer dans des chemins plus dramatiques tout en restant avant tout une série d'action fort sympathique. Cependant, là où le premier tome "enchainait" les combats, ce second volet est un peu plus explicatif, notamment sur les pouvoirs et leur utilisation. On peut aussi se demander si le fait d'expliquer les catégories de pouvoirs sont forcément utiles dans une mini-série. Personnellement, je trouve que c'est un petit peu superficiel mais cela renforce aussi l'épaisseur de cet univers. Toujours est -il que ce second opus propose toujours un cadre urbain réussi avec vraiment une ville labyrinthique. Ce n'est pas du réalisme façon gekiga mais cela reste un terrain de jeu peuplé de personnages sympathiques (même si certains sont vraiment de courte durée...). Concernant les personnages, bien que notre héros soit un peu lisse par moment, on devine aussi le côté un peu gamin vulnérable derrière cette façade formel ce qui le rend plus humain. De même, il est entouré de personnages secondaires toujours aussi sympa comme le malicieux Shinka dont le perpétuel sourire n'éclipse pas la crétinerie. En somme, ce second opus de Demon Tune est un peu plus avare en terme d'action mais il demeure un excellent tome de révélations. Yûki Kodama donne du coeur à l'ouvrage en enrichissant son univers qui est pourtant de courte durée. Toujours est t-il que nous pouvons nous attendre à des confrontations en apothéose pour les deux derniers volumes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Catilina38 Posté le 2 Septembre 2020
    Le plaisir continue sur cette petite série qui ne paye pas de mine mais arrive à créer un réel intérêt global dans le genre pléthorique du Shonen. Les impressions du premier volume sont amplement confirmées avec une montée en puissance par un remarquable équilibre entre action, enquête et révélations. Les séries courtes courent toujours le risque de couper la surprise par des révélations trop rapides. C’est partiellement le cas ici puisque l’on apprend déjà qui est le Bogeyman, ce méchant particulièrement charismatique découvert au volume précédent. Un peu dommage tant j’aurais aimé prolonger le mystère, mais bien d’autres révélations et nouveaux mystères se révèlent en nous donnant envie d’avancer rapidement. Le développement de l’univers nous montre sa richesse surprenante. Comme on le dit toujours, ce qui est important ce n’est pas les idées révolutionnaires mais un traitement novateur d’idées connues. C’est le cas ici avec une thématique des démons possédant des humains, coutumière dans les manga. Mais l’arrivée d’éléments technologiques associés à cette magie « démonique » et surtout la présence de personnages vraiment réussis, du père (pourtant inerte tout le long du volume…) au chef du MBI en passant par le duo d’enquêteurs alliant comique et action sexy, tous... Le plaisir continue sur cette petite série qui ne paye pas de mine mais arrive à créer un réel intérêt global dans le genre pléthorique du Shonen. Les impressions du premier volume sont amplement confirmées avec une montée en puissance par un remarquable équilibre entre action, enquête et révélations. Les séries courtes courent toujours le risque de couper la surprise par des révélations trop rapides. C’est partiellement le cas ici puisque l’on apprend déjà qui est le Bogeyman, ce méchant particulièrement charismatique découvert au volume précédent. Un peu dommage tant j’aurais aimé prolonger le mystère, mais bien d’autres révélations et nouveaux mystères se révèlent en nous donnant envie d’avancer rapidement. Le développement de l’univers nous montre sa richesse surprenante. Comme on le dit toujours, ce qui est important ce n’est pas les idées révolutionnaires mais un traitement novateur d’idées connues. C’est le cas ici avec une thématique des démons possédant des humains, coutumière dans les manga. Mais l’arrivée d’éléments technologiques associés à cette magie « démonique » et surtout la présence de personnages vraiment réussis, du père (pourtant inerte tout le long du volume…) au chef du MBI en passant par le duo d’enquêteurs alliant comique et action sexy, tous impriment leur présence avec des dialogues adultes et cohérents. [...] Lire la suite sur le blog:
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 1 Septembre 2020
    Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Demon tunes, c’est une nouvelle saga que j’avais commencé à lire il y a quelque temps. J’avais été directement intrigué par le début, même si je trouvais que le personnage principal manquait un peu de personnalité, de caractère, enfin il me fait souvent penser à un robot ! ^^’ Suite à sa rencontre avec Fran, Koyukimaru s’était enfui de l’endroit où on le retenait. Il sait où se trouve le rouleau du cataclysme, mais évidemment, étant donné que sa mission est de faire en sorte que personne ne le trouve, il n’allait pas donner des informations aussi facilement ! C’est ensuite qu’il a rencontré des agents de la MBI. Puis il a surtout retrouvé son père, qui est en proie à un pouvoir maléfique qui le pousse à rester plongé dans le coma et qui risque de finir par le tuer. Pour l’aider, le MBI propose à Koyukimaru de les rejoindre. Ils vont chercher un moyen de tuer le Bogeyman. Avec son super flair, cela les aidera et Koyukimaru y gagne aussi. C’est du gagnant/gagnant ! Ce deuxième tome était beaucoup plus intéressant que le premier au niveau des informations qu’on a. On fait de nouvelle... Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Demon tunes, c’est une nouvelle saga que j’avais commencé à lire il y a quelque temps. J’avais été directement intrigué par le début, même si je trouvais que le personnage principal manquait un peu de personnalité, de caractère, enfin il me fait souvent penser à un robot ! ^^’ Suite à sa rencontre avec Fran, Koyukimaru s’était enfui de l’endroit où on le retenait. Il sait où se trouve le rouleau du cataclysme, mais évidemment, étant donné que sa mission est de faire en sorte que personne ne le trouve, il n’allait pas donner des informations aussi facilement ! C’est ensuite qu’il a rencontré des agents de la MBI. Puis il a surtout retrouvé son père, qui est en proie à un pouvoir maléfique qui le pousse à rester plongé dans le coma et qui risque de finir par le tuer. Pour l’aider, le MBI propose à Koyukimaru de les rejoindre. Ils vont chercher un moyen de tuer le Bogeyman. Avec son super flair, cela les aidera et Koyukimaru y gagne aussi. C’est du gagnant/gagnant ! Ce deuxième tome était beaucoup plus intéressant que le premier au niveau des informations qu’on a. On fait de nouvelle découverte, on comprend un peu mieux les origines de certains personnages dont le Bogeyman. J’ai d’ailleurs adoré les explications qui l’entourent, si vous l’avez lu, je sais que vous comprenez de quoi je parle. 😉 En bref, ce deuxième tome me rend d’autant plus curieuse en ce qui concerne la suite. Les révélations autour du Bogeyman m’ont rendu d’autant plus curieuse. En plus, il va se passer quelque chose à la fin de ce tome, qui pourrait totalement changer toute la donne. Ce qui me rend d’autant plus impatiente de découvrir le tome 3.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.