Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262072698
Code sériel : 701
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Le siècle de Louis XIV

COLLECTIF,

Collection : Tempus
Date de parution : 05/10/2017
Le règne du roi-Soleil éclairé sous toutes ses facettes par les meilleurs historiens.
Un vaste panorama qui englobe le roi comme le royaume et présente le plus long règne de l’histoire de France (1643-1715) sous tous ses aspects : le gouvernement, la cour, la société, l’économie, la religion, la diplomatie et la guerre, les arts et les lettres.
Pour réussir ce tour de force, Jean-Christian Petitfils s’est entouré des meilleurs historiens actuels du Grand Siècle.
 
EAN : 9782262072698
Code sériel : 701
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Une synthèse imbattable au tarif d'un livre de poche.
Guerres-et-conflits.over-blog.com

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • unlivreuncafe Posté le 21 Novembre 2017
    L’expression ‘Le siècle de Louis XIV’ a été créée par Voltaire en 1751 pour définir le règne du Roi-Soleil. Aujourd’hui, nous l’utilisons pour définir l’éclat du pouvoir de Louis XIV. Finalement, qu’avons-nous réellement retenu du règne de ce roi : la magnificence des guerres, de Versailles, des arts et… des femmes. On oublie facilement que chaque point positif requiert une contre-balance : la part d’ombre.
  • Audrey56 Posté le 1 Septembre 2015
    « Ce n’est pas seulement la vie de Louis XIV qu’on prétend écrire ; on se propose un plus grand objet. On veut essayer de peindre à la postérité, non les actions d’un seul homme, mais l’esprit des hommes dans le siècle le plus éclairé qui fut jamais. » C’est en ces termes que Voltaire introduit le premier chapitre de son livre, Le Siècle de Louis XIV publié en 1751 en deux tomes à Berlin, chez Henning. Quelque deux cent soixante-quatre ans plus tard, sous la direction de Jean-Christian Petitfils, les éditions Perrin publient de nouveau un livre intitulé Le Siècle de Louis XIV. Ce 1er septembre, nous commémorons le tricentenaire du décès de ce grand roi. Vous ne pouvez l’ignorer, tous les médias en parlent, des dossiers spéciaux dans nos magazines aux émissions de TV et radios ; depuis plus d’une semaine, Louis XIV est partout. À peine quarante ans après la mort du Roi Soleil, Voltaire publiait donc ce que nous pourrions appeler la somme des savoirs concernant le règne de Louis XIV. D’une qualité littéraire non discutable, ce livre renferme cependant de nombreuses inexactitudes, sans parler de quelques légendes que Voltaire contribua à... « Ce n’est pas seulement la vie de Louis XIV qu’on prétend écrire ; on se propose un plus grand objet. On veut essayer de peindre à la postérité, non les actions d’un seul homme, mais l’esprit des hommes dans le siècle le plus éclairé qui fut jamais. » C’est en ces termes que Voltaire introduit le premier chapitre de son livre, Le Siècle de Louis XIV publié en 1751 en deux tomes à Berlin, chez Henning. Quelque deux cent soixante-quatre ans plus tard, sous la direction de Jean-Christian Petitfils, les éditions Perrin publient de nouveau un livre intitulé Le Siècle de Louis XIV. Ce 1er septembre, nous commémorons le tricentenaire du décès de ce grand roi. Vous ne pouvez l’ignorer, tous les médias en parlent, des dossiers spéciaux dans nos magazines aux émissions de TV et radios ; depuis plus d’une semaine, Louis XIV est partout. À peine quarante ans après la mort du Roi Soleil, Voltaire publiait donc ce que nous pourrions appeler la somme des savoirs concernant le règne de Louis XIV. D’une qualité littéraire non discutable, ce livre renferme cependant de nombreuses inexactitudes, sans parler de quelques légendes que Voltaire contribua à propager comme sa vision de l’histoire du masque de fer. Si de nombreux historiens se sont penchés sur la vie de ce grand monarque ainsi que sur les grands échecs et réussites de son règne, il manquait, depuis Voltaire, une grande rétrospective traitant certes de l’homme, mais surtout de la société française de cette époque. La suite sur Actualitte.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • Florel Posté le 21 Juillet 2015
    Louis XIV laisse toujours l’impression d’être un roi très frivole. La démesure de Versailles, son cérémonial de cour, son image au centre de tout, son égocentrisme, son goût pour les fêtes, ne m’ont personnellement jamais laissé d’autre impression. De ce fait je ne le voyais du coup pas être un grand roi réformateur qui savait gouverner. Et ben je me suis trompée sur toute la ligne. Ce livre m’a en effet vu réviser bon nombre de ces jugements erronés. Là où je ne voyais que comédie, frivolité, culte de la personnalité exagéré, il y avait en fait des manœuvres politiques, qui étaient tantôt une manière de garder un œil sur la noblesse (notamment à cause de la Fronde), et tantôt une manière de diviser pour mieux régner. Cela c’est pour la première impression que j’avais, mais ce livre m’a en fait ouvert tout un tas de porte sur ce roi et son siècle que je ne connaissais pas. Véritable synthèse socio-politique ce livre m’a montré que Louis XIV fut quand même un grand roi. Très travailleur, organisant conseil sur conseil avec ces quelques ministres, c’est au final un roi qui a su réformer le pays en centralisant le pouvoir, pour pouvoir mieux... Louis XIV laisse toujours l’impression d’être un roi très frivole. La démesure de Versailles, son cérémonial de cour, son image au centre de tout, son égocentrisme, son goût pour les fêtes, ne m’ont personnellement jamais laissé d’autre impression. De ce fait je ne le voyais du coup pas être un grand roi réformateur qui savait gouverner. Et ben je me suis trompée sur toute la ligne. Ce livre m’a en effet vu réviser bon nombre de ces jugements erronés. Là où je ne voyais que comédie, frivolité, culte de la personnalité exagéré, il y avait en fait des manœuvres politiques, qui étaient tantôt une manière de garder un œil sur la noblesse (notamment à cause de la Fronde), et tantôt une manière de diviser pour mieux régner. Cela c’est pour la première impression que j’avais, mais ce livre m’a en fait ouvert tout un tas de porte sur ce roi et son siècle que je ne connaissais pas. Véritable synthèse socio-politique ce livre m’a montré que Louis XIV fut quand même un grand roi. Très travailleur, organisant conseil sur conseil avec ces quelques ministres, c’est au final un roi qui a su réformer le pays en centralisant le pouvoir, pour pouvoir mieux l’unifier mais aussi pour mieux le protéger des abus et aussi pour mieux se protéger. On lui doit par exemple divers codes et divers changements que même les petites gens ont eu ressenti les bienfaits. Bien sûr à côté de cela c’est un roi qui a eu ses erreurs. La révocation de l’édit de Nantes ou ses incessantes guerres qui ont rendu exsangues les finances et le peuple sont là pour nous le rappeler. Mais malgré les faux pas on ne peut enlever le fait que c’était un grand roi qui a su emmener une certaine stabilité à la France. Tout ce que je viens d’écrire concerne bien sûr Louis XIV, mais au fil de ces pages on se rend très vite compte aussi que c’est un siècle qui a eu ses grands génies politiques comme Colbert, Le Tellier, Louvois, etc. qui ont su faire de la France une puissance guerrière et maritime, mais aussi une puissance économique. Du coup au final tout cela me fait penser que sans eux Louis XIV n’aurait peut-être pas été le Louis XIV que l’on connaît. Là je vous parle d'un Louis XIV public et politique, mais sachez que ce livre nous le montre aussi sous un jour plus intime, qui va au-delà des histoires d’alcôve. De ce fait considérez que c'est un bon livre qui synthétise Louis XIV. Du public au privé, ce livre nous raconte en profondeur ce roi. Un petit mot avant de finir, il faut savoir que dans l’ensemble ce documentaire se lit bien, cela étant j’avoue que certains chapitres étaient durs à suivre, soit parce que il y’ avait un trop grand nombre de fonction et de nom, ou soit parce que ça parlait de chose un peu abstraite pour moi comme le jansénisme. Donc un conseil, si vous tentez ce livre prenez le temps de le lire et même de relire des passages. En conclusion, malgré quelques difficultés de compréhension, c’est un livre que je conseille pour cette synthèse du grand siècle mais aussi pour enlever les fausses images que l’on peut avoir de ce roi. Merci aux éditions Perrin et Babelio.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JeanneduRohan Posté le 8 Juillet 2015
    Dirigé par Jean-Christian Petitfils, Le siècle de Louis XIV est un ouvrage écrit à plusieurs mains, et non des moindres. Les meilleurs historiens -Joël Cornette, Lucien Bély, Jean-Pierre Poussou, Thierry Sarmant, etc.- nous font revivre chacun à tour de rôle, et selon leur spécialité, un pan du siècle d’or français. Le siècle de Louis XIV est ainsi une synthèse qui bénéficie des dernières avancées de la recherche historique. Le règne du roi-soleil est abordé via sept thématiques qui replacent les années 1661-1715 dans leur contexte politique, social, économique, religieux et idéologique. Clair et bien écrit, les 450 pages du siècle de Louis XIV constituent une lecture instructive et agréable qui se dévore comme un « roman vrai » (Paul Veyne). Le grand public trouvera probablement son intérêt dans le présent ouvrage, constitué de 20 chapitres relativement courts, pour faire ou parfaire ses connaissances historiques. Le livre est sans doute un des plus intéressants écrit par Petitfils.
  • Mephistaile Posté le 8 Juillet 2015
    Très nombreux sont les ouvrages traitant du grand sujet de l'histoire française qu'est le règne de Louis XIV. On en a dit tout et son contraire au fil du temps mais aujourd'hui on nous livre une oeuvre collective à jour et complète. Chacun des grands historien qui ont participé à ce projet développe chacun leur tour un pan de l'histoire du roi soleil. Pour ceux qui ne serait pas historien de formation n'ayez pas peur, la facilité avec laquelle chacun des chapitres se lisent est fantastique pour un sujet aussi vaste. L'intérêt du lecteur est maintenu et alimenté au fil de la lecture. Elle peut d'ailleurs se pratiquer facilement dans l'ordre que l'on veux ou même d'un trait, ce qui est plutôt rare pour un livre d'histoire. Pour les plus curieux et ceux qui voudrait en savoir encore un peu plus, chaque chapitre dispose à la fin de petites références bibliographiques que je vous conseil vivement. Pour résumer, cet ouvrage est un condensé de savoir ultra digeste alors n'hésitez pas à vous gaver de culture !
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…