Lisez! icon: Search engine
Phobos - tome 01
Collection : Phobos
Série : Phobos
Date de parution : 07/11/2019
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Phobos - tome 01

Collection : Phobos
Série : Phobos
Date de parution : 07/11/2019
Six prétendantes, six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer.
Ils sont les douze astronautes du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor est l'une d'entre eux. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...
EAN : 9782266293730
Code sériel : 3216
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 10,8 x 17,7 mm
EAN : 9782266293730
Code sériel : 3216
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • misscatastrophes 29/04/2024
    Alors moi qui déteste la télé réalité à la télé je me suis faite avoir avec ce roman!#x1f605 On suit un speed dating spatial sous couvert de mystères et de complots à tout va. Le livre est très prenant,il est difficile de le lâcher tant l'intrigue est dense.. Seul petit bémol, à part Léonor qui est la grande star du livre,les autres personnages sont mis de côté alors qu'ils mériteraient d'avoir leur place..
  • musaraneus 26/04/2024
    Six prétendantes Six prétendants Six minutes pour se rencontrer Une éternité pour s’aimer… C’est le slogan un brun racoleur du nouveau concept télévisuel de Serena McBee, la star du petit écran : Un speed dating dans l’espace, avec à la clef la colonisation de Mars par une douzaine de jeunes gens, tous plus sexy les uns que les autres (en apparence du moins !) Mais le fameux «programme Genesis » cache des secrets que nos futurs époux martiens ne doivent surtout pas deviner; il en va de l’avenir du programme et des millions de dollars qu’il engrange au fil des diffusions… L’univers des jeux de télé-réalité est glamour, fascinant mais brasse également pas mal d’angoisses sur de possibles dérives, ce qui en fait un sujet très exploité en littérature jeunesse. Je comprends cet engouement et j’ai bien aimé la manière dont le sujet est traité ici, sans naïveté. Il y a quelque chose d’assez bien vu je trouve dans l’étroite connexion entre les milieux de la politique et du showbizness, plutôt réaliste et intelligemment amené. Les thèmes d’injustice sociale et de mépris de classe ne créent pas non plus la surprise mais sont bien traités, avec la touche de sororité qui amène un peu de modernité. J’ai moins aimé les traits caricaturaux des personnages, surtout les « méchants », franchement too much (jusque dans leur patronyme !). Une facilité assez fréquente en littérature ados malheureusement. Sans avoir été subjuguée, j’ai pris plaisir à cette traversée de l’espace dans le sillage de Phobos, le sinistre satellite de Mars. On s’attache aux prétendants, surtout Léo, une héroïne rebelle comme on les aime, et on attend la suite avec impatience : C’est d’une belle efficacité !Six prétendantes Six prétendants Six minutes pour se rencontrer Une éternité pour s’aimer… C’est le slogan un brun racoleur du nouveau concept télévisuel de Serena McBee, la star du petit écran : Un speed dating dans l’espace, avec à la clef la colonisation de Mars par une douzaine de jeunes gens, tous plus sexy les uns que les autres (en apparence du moins !) Mais le fameux «programme Genesis » cache des secrets que nos futurs époux martiens ne doivent surtout pas deviner; il en va de l’avenir du programme et des millions de dollars qu’il engrange au fil des diffusions… L’univers des jeux de télé-réalité est glamour, fascinant mais brasse également pas mal d’angoisses sur de possibles dérives, ce qui en fait un sujet très exploité en littérature jeunesse. Je comprends cet engouement et j’ai bien aimé la manière dont le sujet est traité ici, sans naïveté. Il y a quelque chose d’assez bien vu je trouve dans l’étroite connexion entre les milieux de la politique et du showbizness, plutôt réaliste et intelligemment amené. Les thèmes d’injustice sociale et de mépris de classe ne créent pas non plus la surprise mais sont bien traités, avec la touche de sororité qui amène un peu de modernité. J’ai moins aimé...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cielvariable 23/04/2024
    Roman jeunesse de science-fiction, plus particulièrement un Space Opera (c'est rare!) qui s'amorce avec ce premier tome complètement subjuguant qui m'a complètement prise par surprise. Immédiatement après avoir terminé le roman, je me suis empressée de télécharger le 2e tome dans ma liseuse tellement j'avais hâte de connaître la suite (et le début du tome 2 me passionne tout autant). Nous sommes dans le futur et les États-Unis ont bradé quelques-uns de leurs possessions ayant le plus de valeur pour effacer leur dette, par exemple la NASA et toutes les découvertes et les technologies en lien avec la conquête de Mars. C'est maintenant une compagnie privée qui la possède et qui décide d'en faire... une téléréalité! C'est à la fois très amusant (on imagine très bien une compagnie désireuse de faire de l'argent en envoyant dans l'espace des candidats mal préparés et instables pour faire frémir le spectateur et récolter de gros commanditaires). Cette compagnie envoie donc 12 jeunes gens (de 17 à 20 ans), moitié garçons, moitié filles, filmés 24h/jour dans leur vaisseau spatial (les filles dans leur partie, les garçons dans la leur), avec 6 minutes de speed-dating par jour pour une candidate et le prétendant de son choix (et vice versa la 2e semaine). Le but final étant de former 6 couples à la fin du voyage (de 8 mois), couples qui devront vivre ensemble et coloniser Mars. Déjà, la prémisse de départ est amusante (autant pour les férus de téléréalité que pour ceux qui les exècrent). Ce que les candidats ne savent pas, c'est que les dés sont jetés avant même leur départ, car les dirigeants savent (après des tests avec des animaux) que les habitations sur Mars ne seront pas viables plus de quelques mois et qu'ils sont condamnés à mourir. Ils ont donc été choisis soigneusement parmi les abandonnés et solitaires de la société, afin de ne pas avoir de représailles de la part de familles éplorées. La psychiatre du groupe de production est même allée jusqu'à les hypnotiser pendant leurs entraînements pour s'assurer que l'un d'eux répondra à ses consignes pour créer un "accident" émouvant pour le spectateur plutôt que de voir les couples agoniser à l'écran. Avec tout ça, le récit est amusant, plein de rebondissements (psychologiques), on découvre la personnalité des candidats et des candidates à travers leurs speed-dating, ce qui fait qu'on a l'impression un peu malsaine, mais combien captivante, de regarder nous-même cette téléréalité. Donc, on se fait prendre au jeu, on veut la suite, complètement dépendant et avide d'en savoir plus. De plus, la narratrice, Léonor, est une jeune femme vraiment attachante à laquelle on peut aisément s'identifier, malgré sa situation complètement inusitée. Finalement, le fait que les candidats viennent de partout dans le monde est une excellente idée puisqu'elle permet également de jouer avec les préjugés des candidats (et peut-être ceux des lecteurs, qui sait). Pour conclure, j'ai été surprise et enchantée de ma lecture, je poursuis la série avec un très grand plaisir! Roman jeunesse de science-fiction, plus particulièrement un Space Opera (c'est rare!) qui s'amorce avec ce premier tome complètement subjuguant qui m'a complètement prise par surprise. Immédiatement après avoir terminé le roman, je me suis empressée de télécharger le 2e tome dans ma liseuse tellement j'avais hâte de connaître la suite (et le début du tome 2 me passionne tout autant). Nous sommes dans le futur et les États-Unis ont bradé quelques-uns de leurs possessions ayant le plus de valeur pour effacer leur dette, par exemple la NASA et toutes les découvertes et les technologies en lien avec la conquête de Mars. C'est maintenant une compagnie privée qui la possède et qui décide d'en faire... une téléréalité! C'est à la fois très amusant (on imagine très bien une compagnie désireuse de faire de l'argent en envoyant dans l'espace des candidats mal préparés et instables pour faire frémir le spectateur et récolter de gros commanditaires). Cette compagnie envoie donc 12 jeunes gens (de 17 à 20 ans), moitié garçons, moitié filles, filmés 24h/jour dans leur vaisseau spatial (les filles dans leur partie, les garçons dans la leur), avec 6 minutes de speed-dating par jour pour une candidate et le prétendant de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bouquine2 21/04/2024
    Je ne savais pas tellement à quoi m'attendre m'attendre me lançant dans cette lecture, j'y suis vraiment allée les yeux fermés. Du coup, je ne m'attendais pas à ce genre d'univers et finalement, j'ai vraiment beaucoup aimé ! J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteur, les différents points de vue mais surtout, j'ai aimé que l'écriture soit assez "adulte" pour de la littérature "adolescente". C'était vraiment appréciable et accessible au plus grand nombre du coup. Je poursuivrai la lecture de cette saga, c'est sur!
  • laurarobert 09/04/2024
    Le récit est très dynamique, c'est difficile d'arrêter la lecture. On pars évidement beaucoup plus loin que le résumer, plusieurs intrigue se superpose et on se fait plein de théories. La fin donne vraiment envie de continuer, j'ai directement enchainé avec le tome 2.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket jeunesse

    Inheritance Games et autres romans ados : gagner à tout prix

    Des jeux, des énigmes, une compétition : voici les ingrédients secrets des meilleurs romans ados. Inheritance Games, Hunger Games, Thieves’ Gambit… Découvrez une sélection de 6 sagas publiées chez Pocket Jeunesse où une seule règle compte. Gagner à tout prix, au risque d’y laisser sa vie.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    25 dystopies à lire absolument

    Pionner de la dystopie, Aldous Huxley a ouvert la voie a bien des romans depuis la parution du Meilleur des mondes en 1932. Ces romans où l’utopie a viré au cauchemar mettent en scène les incertitudes et les angoisses que font naitre en nous les évolutions du monde. Société totalitaire, catastrophe écologique, dérive technologique : il y en a pour tous les goûts !

    Lire l'article