Lisez! icon: Search engine
Cette nuit-là
Alice Delarbre (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 06/05/2021
Éditeurs :
Les Escales

Cette nuit-là

Alice Delarbre (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 06/05/2021
Près de dix ans après la publication de L’Île des oubliés, Victoria Hislop redonne vie aux personnages qui ont ému plus d’un demi-million de lecteurs français.
Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que... Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que la soirée de célébration pour fêter leur retour bat son plein, sa sœur Anna est assassinée par Andreas, son mari,... Le 25 août 1957, la colonie de lépreux de l’île de Spinalonga ferme ses portes. Maria retourne à Plaka, en Crète, avec son mari, le docteur Kyritsis. Mais alors que la soirée de célébration pour fêter leur retour bat son plein, sa sœur Anna est assassinée par Andreas, son mari, lorsqu’il découvre qu’elle a pour amant son cousin Manolis.
Ce drame aura des effets dévastateurs pour toute la communauté de Plaka. Manolis quitte la Crète pour la Grèce ; loin de son île, il s’efforce de se reconstruire. Andreas tente d’expier son crime en prison. Maria, quant à elle, choisit le chemin du pardon en rendant visite à Andreas.
C’est ce drame qui révélera finalement Manolis, Maria et Andreas à eux-mêmes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365695831
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782365695831
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un voyage palpitant avec des personnages inoubliables. »
H. R. / Version Femina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • odenis 15/12/2022
    Une très belle suite d'un roman que j'avais adoré. Je replonge dans l'histoire de l'île de spinalonga et la colonie de lépreux. Ce roman est absolument captivant et passionnant même si on ne retrouve pas le cachet de "l'île des oublies" . J'ai apprécié la postface de l'auteure dans laquelle victoria histoire raconte comment elle a eu l'envie d'écrire ce roman. Très belle histoire.
  • Celise 05/12/2022
    Ce roman est la suite de L’île des Oubliés que j’ai lu il y a plus de 10 ans maintenant. Dans Cette nuit-là, on retrouve bien sûr les mêmes protagonistes et comme je ne me rappelais plus du tout des personnages, j’ai eu peur d’être un peu perdue dans l’histoire. Un petit résumé rapide, trouvé sur internet m’a permis de resituer le décor, mais effectivement, si vous n’avez pas lu L’île des Oubliés, il manquera beaucoup d’éléments à la compréhension. Je conseille donc de bien lire les livres dans l’ordre (ou bien tout simplement de se cantonner au premier tome, mais j’y reviendrai par la suite). Le roman débute en 1957, au moment où un remède contre la lèpre est trouvé ce qui permet aux malades, confinés jusque-là sur l’île de Spinalonga, de pouvoir rentrer chez eux. Lors d’une fête donnée en l’honneur des retrouvailles, un mari jaloux assassine sa femme infidèle en un acte insensé qui va avoir des répercussions sur tous les proches du couple. Autant j’avais aimé le premier roman, principalement la partie concernant l’histoire de la léproserie sur l’île de Spinalonga qui m’avait appris beaucoup de choses sur cette maladie et sur les conditions de vie des malades,... Ce roman est la suite de L’île des Oubliés que j’ai lu il y a plus de 10 ans maintenant. Dans Cette nuit-là, on retrouve bien sûr les mêmes protagonistes et comme je ne me rappelais plus du tout des personnages, j’ai eu peur d’être un peu perdue dans l’histoire. Un petit résumé rapide, trouvé sur internet m’a permis de resituer le décor, mais effectivement, si vous n’avez pas lu L’île des Oubliés, il manquera beaucoup d’éléments à la compréhension. Je conseille donc de bien lire les livres dans l’ordre (ou bien tout simplement de se cantonner au premier tome, mais j’y reviendrai par la suite). Le roman débute en 1957, au moment où un remède contre la lèpre est trouvé ce qui permet aux malades, confinés jusque-là sur l’île de Spinalonga, de pouvoir rentrer chez eux. Lors d’une fête donnée en l’honneur des retrouvailles, un mari jaloux assassine sa femme infidèle en un acte insensé qui va avoir des répercussions sur tous les proches du couple. Autant j’avais aimé le premier roman, principalement la partie concernant l’histoire de la léproserie sur l’île de Spinalonga qui m’avait appris beaucoup de choses sur cette maladie et sur les conditions de vie des malades, autant ce deuxième tome m’a paru plat et fade à côté. On se concentre sur un drame familial, l’aspect « historique » présent dans l’Ile des Oubliés est absent. L’impression que j’en garde est que l’auteure surfe encore un peu sur la vague d’un succès bien rôdé. Ce n’est pas désagréable, c’est même assez facile et entraînant, le livre est court et vite lu. On retrouve bien sûr les paysages enchanteurs de la Grèce et de la Crète, et cette atmosphère chaleureuse que l’on ne peut qu’aimer. Mais au-delà, tout sonne creux et manque cruellement de consistance. Au final, ce n’était pas le bagne de lire ce livre, c’est frais, léger et vite lu. Mais si vous voulez un plus de contenu du même auteur, tournez-vous plutôt vers L’île des Oubliés ou bien Ceux qu’on aime, plus riches en terme de contexte historique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Didilit 09/11/2022
    Ce tome n'est pas vraiment une suite de "L'île des oubliés" mais plutôt un tome compagnon qui va expliquer ce qui se passe après "Cette nuit-là", celle où Andréas tue sa femme Anna lorsqu'il découvre qu'elle le trompe avec son cousin Manolis. Cette nuit-là était aussi celle qui devait célébrer le retour des exilés de l'île des lépreux et notamment le retour de Maria, sœur d'Anna. Nous allons donc suivre Maria, Andreas et Manolis sur le chemin de la honte, du repenti, du pardon, du déshonneur ou encore de la compassion. Lecture agréable mais tout aurait pu être abordé dans "L'île des oubliés" car à côté, il se passe peu de choses dans ce tome. J'ai aimé retrouver l'ambiance mais l'histoire est bien moins intéressante et Manolis souvent insupportable!
  • Pat0212 30/09/2022
    J’ai découvert ce roman en version audio, il est lu par Clara Brejtman. J’ai déjà écouté d’autres livres lus par cette comédienne et j’apprécie beaucoup sa manière de prêter vie aux nombreux personnages de ce roman (parfois on s’y perd vraiment). Sa voix chaleureuse convient parfaitement pour nous transmettre les émotions des héros. Je n’ai pas lu L’île des oubliés, mais ça ne gêne pas dans la compréhension du récit. Anna peine à se remettre de la naissance de sa fille Sophia, son mari propose son cousin Manolis comme parrain, ce qui réjouit grandement la mère, cela fait de nombreux mois qu’elle n’a pas revu son amant. Andrea est le plus important propriétaire terrien de la région, il a une très grande exploitation et de très nombreux employés dont son cousin. Manolis et Anna se revoient, ils filent le parfait amour depuis le baptême de Sophia, mais Anna est très inquiète car on a trouvé un traitement contre la lèpre et sa soeur Maria va bientôt rentrer, elle était autrefois la fiancée de Manolis. Le jeune homme a beau lui assuré qu’il n’a plus aucun sentiment pour elle, il ne parvient pas à rassurer Anna. Une grande fête est organisée pour... J’ai découvert ce roman en version audio, il est lu par Clara Brejtman. J’ai déjà écouté d’autres livres lus par cette comédienne et j’apprécie beaucoup sa manière de prêter vie aux nombreux personnages de ce roman (parfois on s’y perd vraiment). Sa voix chaleureuse convient parfaitement pour nous transmettre les émotions des héros. Je n’ai pas lu L’île des oubliés, mais ça ne gêne pas dans la compréhension du récit. Anna peine à se remettre de la naissance de sa fille Sophia, son mari propose son cousin Manolis comme parrain, ce qui réjouit grandement la mère, cela fait de nombreux mois qu’elle n’a pas revu son amant. Andrea est le plus important propriétaire terrien de la région, il a une très grande exploitation et de très nombreux employés dont son cousin. Manolis et Anna se revoient, ils filent le parfait amour depuis le baptême de Sophia, mais Anna est très inquiète car on a trouvé un traitement contre la lèpre et sa soeur Maria va bientôt rentrer, elle était autrefois la fiancée de Manolis. Le jeune homme a beau lui assuré qu’il n’a plus aucun sentiment pour elle, il ne parvient pas à rassurer Anna. Une grande fête est organisée pour le retour des lépreux guéris, Anna et Andréa doivent représenter la puissante famille Vandoulakis, mais un drame survient et Manolis doit fuir à Athènes où il mettre des années à oublier Anna. Le roman tourne surtout autour de trois personnages principaux, Maria, Andrea et Manolis, on les suit en alternance dans ce roman plutôt manichéen dans lequel je me suis franchement ennuyée, heureusement qu’il était en version audio, c’est plus agréable quand on n’accroche pas. Les personnages et les situations sont survolés et souvent caricaturaux, la trop gentille Maria, le méchant Andréa, qui restera mauvais même dans sa crise mystique puisqu’il cache la vérité sur Sophia à Maria qui est la première concernée, quant à Manolis qui oublie Anna dans les fêtes, rien de bien convaincant. L’auteure n’exploite même pas le contexte historique comme les changements politiques ou les découvertes qui ont permis d’éradiquer le lèpre. L’intrigue est à l’eau de rose, le style très plat et on ne sent pas emporté dans un grand voyage littéraire. C’est un livre vite lu et vite oublié malheureusement. La psychologie des personnages est complètement bâclée, on ne sait pas ce qui motive leurs actions. Maria répète X fois qu’elle ne sait pas pourquoi elle accepte de pardonner à Andréa. Il ne se passe pas grand chose dans cette histoire au rythme lent avec des personnages caricaturaux et peu crédibles. Certains thèmes auraient pu être plus intéressants s’ils avaient été plus développés comme l’opposition entre riches et pauvres, la lèpre et son traitement, la culture de l’honneur, ou plutôt sa fin vu la condamnation d’Andrea, la vengeance et le pardon, mais comme je l’ai dit plus haut, tout est survolé dans ce roman qui manque sérieusement de profondeur. J’avais entendu dire le plus grand bien de cette auteure, mais je pense que j’en resterai là après cette grosse déception. Merci à Netgalley et Audiolib pour leur confiance. #Cettenuitlà #NetGalleyFrance !
    Lire la suite
    En lire moins
  • simonjean 27/09/2022
    J'avais beaucoup aimé " L'île des oubliés" et j'ai bien sûr voulu lire la suite . "Cette nuit-là" est une histoire familiale : passages émouvants , personnages attachants et plein de bons sentiments ... Lecture agréable mais sans le côté " découverte historique " que proposait "L'île des oubliés" . Un bon moment de lecture mais pas aussi fort ni aussi marquant que le précédent .

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !