Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262047801
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 210 mm
Laure Moulin
Résistante et sœur de héros
Collection : Biographies
Date de parution : 07/01/2021
Éditeurs :
Perrin

Laure Moulin

Résistante et sœur de héros

Collection : Biographies
Date de parution : 07/01/2021
La résistante dans l’ombre du héros.
Laure Moulin (1892-1974) est la sœur du héros national Jean Moulin. À la Libération et jusqu’à sa mort, cette gardienne de la mémoire n'a eu de cesse de sillonner la... Laure Moulin (1892-1974) est la sœur du héros national Jean Moulin. À la Libération et jusqu’à sa mort, cette gardienne de la mémoire n'a eu de cesse de sillonner la France pour faire connaître l’action de son frère. Pour autant, elle, n’a pas vécu à travers le seul prisme fraternel.
Si...
Laure Moulin (1892-1974) est la sœur du héros national Jean Moulin. À la Libération et jusqu’à sa mort, cette gardienne de la mémoire n'a eu de cesse de sillonner la France pour faire connaître l’action de son frère. Pour autant, elle, n’a pas vécu à travers le seul prisme fraternel.
Si elle n’est pas au nombre de ces héroïnes qui maniaient la mitraillette comme Lucie Aubrac, elle s’inscrit cependant bel et bien dans la lignée de ces femmes résistantes, trop humble pour s’en prévaloir. Elle est la secrétaire de Jean, conservant des papiers compromettants et remplissant plusieurs missions pour lui. Tel est le passé magistralement relaté par Thomas Rabino à partir de sources inédites : archives familiales, privées, administratives et résistantes, témoignages de proches amis et connaissances.
Il est aujourd’hui temps de lever le voile sur une femme d’exception, éternelle républicaine, et grande résistante.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262047801
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

"Une biographie éclairante."
Olivier Cariguel / Lire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alain30 Posté le 11 Février 2022
    J’ai eu le plaisir de rencontrer Thomas Rabino, lors de la parution de la magnifique biographie qu’il a consacrée à Jean Moulin, mon compatriote biterrois, en 2014. Je lui avais fait part de ma profonde satisfaction d’avoir pu découvrir « L’autre Jean Moulin ». Il était donc normal que je m’intéresse à celle qu’il a publiée, il y a maintenant un an, sur la sœur de ce héros de la Résistance, Laure Moulin. Une nouvelle fois, je n’ai pas été déçu, bien au contraire ! Je me suis senti complètement happé par les écrits de ce biographe hors pair à un point tel que je me suis immergé dans les lignes de ce livre que l’on pourrait lire comme un roman, tant il est bien écrit. La lecture est plaisante, avec des mots simples, bien choisis. Les références bibliographiques sont particulièrement sérieuses. Son travail de recherche est considérable et l’accès à des archives inédites tient en haleine du début jusqu’à la fin de l’ouvrage. Certaines tournures m’ont même ému et, surtout, j’ai découvert une DAME en majuscule que je ne connaissais que dans l’ombre de la magistrale carrure de son frère. Son effacement aux côtés de celui qui a été le premier président du... J’ai eu le plaisir de rencontrer Thomas Rabino, lors de la parution de la magnifique biographie qu’il a consacrée à Jean Moulin, mon compatriote biterrois, en 2014. Je lui avais fait part de ma profonde satisfaction d’avoir pu découvrir « L’autre Jean Moulin ». Il était donc normal que je m’intéresse à celle qu’il a publiée, il y a maintenant un an, sur la sœur de ce héros de la Résistance, Laure Moulin. Une nouvelle fois, je n’ai pas été déçu, bien au contraire ! Je me suis senti complètement happé par les écrits de ce biographe hors pair à un point tel que je me suis immergé dans les lignes de ce livre que l’on pourrait lire comme un roman, tant il est bien écrit. La lecture est plaisante, avec des mots simples, bien choisis. Les références bibliographiques sont particulièrement sérieuses. Son travail de recherche est considérable et l’accès à des archives inédites tient en haleine du début jusqu’à la fin de l’ouvrage. Certaines tournures m’ont même ému et, surtout, j’ai découvert une DAME en majuscule que je ne connaissais que dans l’ombre de la magistrale carrure de son frère. Son effacement aux côtés de celui qui a été le premier président du Conseil de la Résistance est admirable. Elle est attentionnée, protectrice, mais ô combien active et sans recherche de quelques remerciements que ce soit. Thomas Rabino a des tournures qui marquent, qui touchent aussi bien sur le fond que sur la forme. Pour illustrer mes propos, j’ai choisi deux formules que je vous soumets. La première - sur le fond - se trouve à la page 128 : « Pilier avant la guerre, Laure l’est encore plus aux yeux de Jean, dans une époque où tous les repères ont volé en éclat ». On peut lire la seconde - sur la forme - à la page 14 : « Certes, on se situe ici loin de l’imaginaire traditionnel peuplé de maquisards et d’une poignée d’héroïnes maniant la mitraillette, telle Lucie Aubrac, ou organisant des groupes de volontaires, telles Germaine Tillon, Danielle Casanova ou Berthe Albrecht. Laure Moulin est à l’image de ces résistants sans titre, des « soutières de la gloire » trop humbles pour s’en prévaloir ». En tout cas vous aurez compris que j’ai particulièrement apprécié ce livre passionnant, que je recommande chaleureusement, et je dois vous l’avouer, Thomas Rabino est pour moi une valeur sûre de la biographie tant ses textes sont plaisants à découvrir et, surtout, il est devenu un spécialiste de la famille Moulin, ce dont ne peuvent pas se prévaloir d’autres auteurs beaucoup plus succincts dans leurs recherches.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zippo Posté le 21 Octobre 2021
    Jean Moulin a été l'incarnation absolue de la Résistance contre la barbarie nazie. Cette lutte, bien souvent mortelle pour ceux qui s'y engagèrent, a demandé, exigé le sacrifice de héros bien souvent anonymes. Dans son combat dans la nuit de l'Occupation, Jean Moulin put compter sur une femme qui lui était très proche, sa soeur Laure. Laure Moulin fut, dans l'ombre du héros, une compagne de lutte. Elle prit les risques inhérents au combat clandestin, où chaque nouveau jour pouvait être celui de la mort du combattant. Elle a épaulé son frère sans penser à sa vie personnelle, tant physique qu'amoureuse. Honorée à la Libération, elle fit tout pour la reconnaissance de l'oeuvre de Jean Moulin, notamment sa volonté d'organiser l'unité des mouvements de la Résistance, à savoir le MUR, Mouvement uni de la Résistance. L'aboutissement de ses efforts pour la mémoire de son frère fut le 19 décembre 1964, jour du transfert des restes de Jean Moulin au Panthéon. Cet évènement bouleversa la France, notamment le célèbre discours d'André Malraux. Elle s'investit également à ce que la justice sanctionne René Hardy responsable de l'arrestation de son frère le 21 juin 1943 à Caluire. Y-a-t-il illustration plus vive de l'amour d'une soeur pour son frère que ce partage des... Jean Moulin a été l'incarnation absolue de la Résistance contre la barbarie nazie. Cette lutte, bien souvent mortelle pour ceux qui s'y engagèrent, a demandé, exigé le sacrifice de héros bien souvent anonymes. Dans son combat dans la nuit de l'Occupation, Jean Moulin put compter sur une femme qui lui était très proche, sa soeur Laure. Laure Moulin fut, dans l'ombre du héros, une compagne de lutte. Elle prit les risques inhérents au combat clandestin, où chaque nouveau jour pouvait être celui de la mort du combattant. Elle a épaulé son frère sans penser à sa vie personnelle, tant physique qu'amoureuse. Honorée à la Libération, elle fit tout pour la reconnaissance de l'oeuvre de Jean Moulin, notamment sa volonté d'organiser l'unité des mouvements de la Résistance, à savoir le MUR, Mouvement uni de la Résistance. L'aboutissement de ses efforts pour la mémoire de son frère fut le 19 décembre 1964, jour du transfert des restes de Jean Moulin au Panthéon. Cet évènement bouleversa la France, notamment le célèbre discours d'André Malraux. Elle s'investit également à ce que la justice sanctionne René Hardy responsable de l'arrestation de son frère le 21 juin 1943 à Caluire. Y-a-t-il illustration plus vive de l'amour d'une soeur pour son frère que ce partage des dangers et du don du restant de sa vie à la mémoire de celui-ci ? La biographie de Thomas Rabino est non seulement un travail historique des plus sérieux, mais aussi un ouvrage profondément humain, sensible. Une fois ce livre refermé, comment ne pas être très ému en pensant à la cohorte de héros anonymes qui firent le choix de la liberté et de l'honneur, bien souvent au prix de leur vie ? Un livre inoubliable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Audrey56 Posté le 8 Juillet 2021
    Laure Moulin, sœur courage BIOGRAPHIE - « Longtemps j’ai repoussé cette idée que le 8 juillet pourrait être un anniversaire, et maintenant je commence à m’y résigner. » Laure Moulin, 1946. Thomas Rabino, historien et journaliste, publie chez Perrin une biographie qui fera date et qui met en lumière l’action méconnue, bien que primordiale, de Laure Moulin comme fille de, comme sœur de, comme enseignante, comme résistante, comme enquêtrice, comme mémorialiste ! Les causes de la mort de Jean Moulin sont connues, assassiné par les nazis, mais il semble plus difficile de nommer la personne qui l’a trahi au sein de la Résistance. Laure Moulin, elle, ne se posera pas de questions politiques, elle le nommera et l’attaquera à deux reprises : pour elle, comme pour notre historien, qui ne semble pas avoir beaucoup de doutes non plus, le coupable est tout désigné et s’appelle René Hardy. Ce livre nous révèle qu’en fait les coupables sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense et beaucoup le sont simplement pour n’avoir rien dit pour des raisons idéologiques et politiques. Mais ces considérations n’arrêtèrent pas Laure. Rien n’aurait su l’arrêter ! La suite sur : www.actualitte.com
  • Beautybook Posté le 22 Mai 2021
    Laure Moulin a vécu dans l’ombre de son frère, Jean Moulin le grand héros de la résistance, proche du général de Gaulle et revenu en France pour organiser la lutte clandestine. Sans rien avoir à envier à son cadet, Laure a traversé le XXe siècle en luttant pour la liberté. Durant la guerre 14-18, elle a été infirmière bénévole, avant de se lancer dans l’enseignement. La menace nazie la pousse à agir une seconde fois. Elle entre donc dans la résistance et sert de secrétaire à Jean, tout en accomplissant diverses fonctions telles que agent de liaison, décodeuse de messages cryptés, dissimulatrice de documents compromettants, etc. Comme toutes les personnes engagées dans le combat contre le fascisme, elle prend des risques incommensurables, consciente que la liberté n’a pas de prix
  • Sofia3478 Posté le 17 Avril 2021
    Lorsque son frère est arrêté par la Gestapo en 1943, elle décide d’éclaircir par quels moyens les hommes en noir ont pu remonter jusqu’à lui. Son enquête la mène à soupçonner un proche. Sans relâche, elle entend le faire payer. Bien sûr, elle suit de fort près le procès de René Hardy, accusé d’avoir livré son petit frère à l’ennemi. En se servant d’archives nombreuses, Thomas Rabino retrace le destin exceptionnel d’une femme qui n’avait rien d’ordinaire et qui, durant de nombreuses décennies, a veillé à pérenniser le souvenir de celui qui a donné sa vie pour la France sans compter les efforts et sans craindre le danger. Décédée en 1974, ce livre lui rend la place qu’elle mérite au panthéon de l’Histoire, en revenant sur la participation des femmes durant la seconde guerre mondiale et en soulignant leurs sacrifices.
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !