Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348043444
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 205 mm

L'État d'Israël contre les Juifs

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 06/02/2020
Imagine-t-on en France une loi qui établirait deux catégories de citoyens : par exemple, les « Français de souche » et les autres, qui ne bénéficieraient pas de droits égaux ? Une loi ségrégationniste de ce type, le Parlement israélien l’a votée en 2018, au bénéfice des seuls citoyens juifs.... Imagine-t-on en France une loi qui établirait deux catégories de citoyens : par exemple, les « Français de souche » et les autres, qui ne bénéficieraient pas de droits égaux ? Une loi ségrégationniste de ce type, le Parlement israélien l’a votée en 2018, au bénéfice des seuls citoyens juifs. Comment s’étonner que, de Trump à l’Indien Modi, du Hongrois Orbán au Brésilien Bolsonaro, les nouveaux dirigeants dits « illibéraux », dont certains cultivent leurs franges antisémites, plébiscitent désormais Israël ? Ce qui les fascine, c’est la capacité de cet État à imposer sa politique « identitaire », à multiplier les lois antidémocratiques, à faire taire les critiques et à promouvoir un modèle où la « guerre au terrorisme », la xénophobie et l’islamophobie assumées jouissent d’un soutien massif au sein de l’ethnie majoritaire. Comment est-ce advenu ? Quelles en sont les conséquences, pour les Palestiniens comme pour les Israéliens ? Ce sont les questions auxquelles ce livre tente de répondre.
En France, le CRIF, représentant du judaïsme qui fait aussi office de lobby pro-israélien, entraîne ses adhérents dans un soutien sans faille aux actions des gouvernants d’Israël. Aucun débat n’a agité la communauté juive française après le vote de la loi ségrégationniste en Israël. Aux États-Unis, celle-ci et de multiples actes du même ordre sont vivement critiqués par des responsables juifs de premier plan et plus encore dans la jeunesse juive. Ceux-là dénoncent l’occupation indigne des Territoires palestiniens et les dangers de l’idéologie identitaire qui l’accompagne. Israël, clament-ils, est devenu « mauvais pour les Juifs ». Certains pronostiquent un divorce irrémédiable entre Juifs israéliens, engoncés dans le tribalisme, et Juifs américains, qui redécouvrent les attraits de la diaspora.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348043444
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 330
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Le titre est un coup de tonnerre. Oui, il devient difficile, en tant que Juif, d’assumer le lien avec Israël. Même si « tous les Juifs ne soutiennent pas Netanyahou », invariablement ils finissent par se retrouver assimilés à une politique d’occupation tyrannique et cruelle. Mais depuis que, en 2018, le Parlement israélien a adopté une loi ségrégationniste intitulée « Etat-nation du peuple juif», la situation est devenue intenable. Comment en est-on arrivé là ? En 330 pages, l’auteur décrit le lent basculement de ce pays dans un nationalisme ethniciste et un repli sur soi. Mille anecdotes, faits divers étayent son propos passionnant. D’une écriture nerveuse, il explique avec une limpidité désarmante la pollution intellectuelle et morale induite par l’occupation de la Cisjordanie, par les colons, par l’esprit militaire borné et sadique. Sylvain Cypel a interviewé plus d’une centaine de chercheurs, militaires et... « dissidents » - les « refuzniks ». Plus fort : il a sondé la diaspora américaine et constate quelle se détourne maintenant de ce pays. On sent l’auteur amer. Mais son ouvrage va faire date. 
Catherine Schwaab / Paris Match

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • olivierpla Posté le 3 Juin 2020
    Un livre qu'il est nécessaire de lire car il met en lumière ce qu'est devenu l'État d'Israël depuis 25, 30 ans. L'auteur pose des faits qui décrivent combien la société israélienne est devenue porteuse d'une idéologie colonialiste, raciste et même xénophobe vis-à-vis des palestiniens. L'État d'Israël en est même arrivé à renier ce qui en était le fondement à savoir un refuge pour les juifs qui étaient menacés pour bâtir une société où tout un chacun aurait les mêmes droits et pourrait y trouver l'espérance. L'idée d'un sionisme porteur d'espoir et de progrès trouvait dans la construction d'un nouvel État porteur d'une forme de protection contre le l'antisémitisme et le racisme, aux lendemains de cette entreprise d'anéantissement que fût le nazisme, ne pouvait être regardé que comme positive et progressiste. Il nous décrit comment un nationalisme xénophobe et malsain s'est installé et fait la guerre non seulement aux palestiniens en leur déniant non seulement le droit de vivre dans ces lieux, leur refuse tout respect à l'humanité, les soustrait même aux règles de droit les plus élémentaires, mais s'en prend à tous ceux, juifs aussi, qui s'en offusquent. Il nous montre les alliances menées avec des antisémites notoires, avec des dirigeants... Un livre qu'il est nécessaire de lire car il met en lumière ce qu'est devenu l'État d'Israël depuis 25, 30 ans. L'auteur pose des faits qui décrivent combien la société israélienne est devenue porteuse d'une idéologie colonialiste, raciste et même xénophobe vis-à-vis des palestiniens. L'État d'Israël en est même arrivé à renier ce qui en était le fondement à savoir un refuge pour les juifs qui étaient menacés pour bâtir une société où tout un chacun aurait les mêmes droits et pourrait y trouver l'espérance. L'idée d'un sionisme porteur d'espoir et de progrès trouvait dans la construction d'un nouvel État porteur d'une forme de protection contre le l'antisémitisme et le racisme, aux lendemains de cette entreprise d'anéantissement que fût le nazisme, ne pouvait être regardé que comme positive et progressiste. Il nous décrit comment un nationalisme xénophobe et malsain s'est installé et fait la guerre non seulement aux palestiniens en leur déniant non seulement le droit de vivre dans ces lieux, leur refuse tout respect à l'humanité, les soustrait même aux règles de droit les plus élémentaires, mais s'en prend à tous ceux, juifs aussi, qui s'en offusquent. Il nous montre les alliances menées avec des antisémites notoires, avec des dirigeants autoritaires voire dictatoriaux, du moment qu'ils sont aussi islamophobes et racistes. Il pointe les alliances avec les suprématistes blancs, avec les évangélistes qui a terme restent des antisémites, pour qu'ils soutiennent Israël dans sa construction d'un État d'apartheid. Du coup, il met à jour le rôle néfaste que le CRIF en vient à jouer en France en défendant tout ce que fait Israël et en refusant de voir combien cela ne fait qu'attiser l'antisémitisme en retour. Pourtant aux USA une frange de plus en plus majoritaire, notamment chez les jeunes juifs, prend ses distances avec l'agressivité dont fait preuve Israël vis-à-vis des populations palestiniennes mais pas seulement, vis-à-vis aussi des populations juives ou chrétiennes noires qui pensent y trouver refuge. Ces jeunes tissent des liens avec des populations musulmanes qui sont soumises à des traitements racistes aux USA et se battent contre l'érection du mur, que ce soit celui de Trump ou celui de Nétanyahou.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !