Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368528198
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 130 x 205 mm

Moi, quand je me réincarne en slime - Tome 02 (Novel)

,

Date de parution : 12/09/2019
Le super-slime aurait-il trouvé son maître ?
La nouvelle vie de Limule se passe plutôt bien, tout bien considéré. Avec une population aussi variée, composée de hobgobelins, de nains et de loups, son petit village dans la Forêt de Jura se développe en une colonie respectable et pacifique, jusqu'à ce qu'un bande d'ogres ne les attaque !... La nouvelle vie de Limule se passe plutôt bien, tout bien considéré. Avec une population aussi variée, composée de hobgobelins, de nains et de loups, son petit village dans la Forêt de Jura se développe en une colonie respectable et pacifique, jusqu'à ce qu'un bande d'ogres ne les attaque ! Sans compter la horde d'orcs qui terrorise les races locales. Si personne ne les arrête, le territoire de Limule pourrait être le prochain sur la liste. Le moelleurx chef lui-même n'est pas un empoté, mais ilaura besoin de plus de choses que ses bonus de réincarnation pour gérer la crise...

Découvrez le roman à l'origine du manga et de l'animé à succès !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368528198
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 130 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MassLunar Posté le 31 Octobre 2019
    Un second volume tout aussi agréable que le premier et qui a le mérite d'apporter une certaine touche de profondeur avec le personnage de Shizue Izawa. Ce personnage apporte d'ailleurs une certaine force dramatique à la symbolique de l'isekai. [masquer] En effet, c'est un personnage issue de notre monde et plus précisément d'une période tragique, à savoir les bombardements de Tokyo dans les années 40[/masquer]. Héroïne tragique, elle incarne un véritable pendant émotionnel pour l'intrigue. J'ai donc été agréablement surpris par ce tome 2 dans lequel notre cher Mr. Slime continue à faire preuve d'une certaine bonté. Par contre, il est vrai que notre personnage principal , pour fun, décalé et bienfaisant qu'il soit, gagnerait à être davantage étoffé. C'est vraiment un super-héros badass et pratiquement invisible mais le problème, c'est que sa psychologie est quand même aussi lisse que son épiderme de slime. Malgré cette rencontre du destin dans le tome 2, j'espère que c'est un personnage qui va quand même vite s'étoffer dans les prochains volets. Que dire de plus ? Ce second volume est parfaitement et confirme que ce manga, outre son côté comique délicieusement référentiel et décalé, risque de réserver quelques agréables surprises par la suite.... Un second volume tout aussi agréable que le premier et qui a le mérite d'apporter une certaine touche de profondeur avec le personnage de Shizue Izawa. Ce personnage apporte d'ailleurs une certaine force dramatique à la symbolique de l'isekai. [masquer] En effet, c'est un personnage issue de notre monde et plus précisément d'une période tragique, à savoir les bombardements de Tokyo dans les années 40[/masquer]. Héroïne tragique, elle incarne un véritable pendant émotionnel pour l'intrigue. J'ai donc été agréablement surpris par ce tome 2 dans lequel notre cher Mr. Slime continue à faire preuve d'une certaine bonté. Par contre, il est vrai que notre personnage principal , pour fun, décalé et bienfaisant qu'il soit, gagnerait à être davantage étoffé. C'est vraiment un super-héros badass et pratiquement invisible mais le problème, c'est que sa psychologie est quand même aussi lisse que son épiderme de slime. Malgré cette rencontre du destin dans le tome 2, j'espère que c'est un personnage qui va quand même vite s'étoffer dans les prochains volets. Que dire de plus ? Ce second volume est parfaitement et confirme que ce manga, outre son côté comique délicieusement référentiel et décalé, risque de réserver quelques agréables surprises par la suite. Peut-être de quoi jouer avec la thématique de l'isekai de manière réfléchi...
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 27 Octobre 2019
    J’avais hâte de voir après ce premier tome introductif, ce qu’allais nous réserver la suite des aventures de notre petit slime. Il s’était fait verser de l’eau sur lui, mais le nain mécontent qu’on s’en prenne à son ami, avait mis un coup de poing légendaire au ministre Vester. Sauf que tout cela à finit par un jugement devant sa majesté le roi. Ainsi, le tome commence là-dessus. Mais heureusement, le roi est plutôt clément et va juste les exiler du pays. Ainsi, les nains peuvent continuer leur route jusqu’au village gobelin afin de les aider à le construire. Ainsi, un moment donné, près de son village, il va finir par aider un groupe d’aventurier qui étaient en difficulté. Parmi ces personnes, se trouve la fameuse fille. Celle dont il avait rêvé quand il était humain et qui d’après la boule de Cristal qu’on lui avait montrée dans le bar, va changer sa vie. Cette rencontre se fait plus tôt que prévu. En quoi cette fille changera son destin ? Au final, le premier tome était vraiment introductif, mais ce qui est sympathique, c’est qu’ici, on commence à voir un début de quête pointer le bout de son nez pour notre petit Limule. Il... J’avais hâte de voir après ce premier tome introductif, ce qu’allais nous réserver la suite des aventures de notre petit slime. Il s’était fait verser de l’eau sur lui, mais le nain mécontent qu’on s’en prenne à son ami, avait mis un coup de poing légendaire au ministre Vester. Sauf que tout cela à finit par un jugement devant sa majesté le roi. Ainsi, le tome commence là-dessus. Mais heureusement, le roi est plutôt clément et va juste les exiler du pays. Ainsi, les nains peuvent continuer leur route jusqu’au village gobelin afin de les aider à le construire. Ainsi, un moment donné, près de son village, il va finir par aider un groupe d’aventurier qui étaient en difficulté. Parmi ces personnes, se trouve la fameuse fille. Celle dont il avait rêvé quand il était humain et qui d’après la boule de Cristal qu’on lui avait montrée dans le bar, va changer sa vie. Cette rencontre se fait plus tôt que prévu. En quoi cette fille changera son destin ? Au final, le premier tome était vraiment introductif, mais ce qui est sympathique, c’est qu’ici, on commence à voir un début de quête pointer le bout de son nez pour notre petit Limule. Il y avait beaucoup d’émotion dans ce tome et je l’ai vraiment encore plus apprécié que le premier. J’aime vraiment beaucoup l’histoire et j’ai hâte de voir sur quoi se concentrera franchement le premier arc, même si avec ce tome-là, j’ai ma petite idée. En bref, Moi quand je me réincarne en slime poursuit son bout de chemin. On apprend progressivement à connaître et appréhender l’univers qui entoure Limule. Un début d’aventure et d’objectif commence à se mettre en place et l’émotion dans ce second tome était au rendez-vous pour ma part.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bouvy Posté le 19 Décembre 2017
    Suite à l’évolution de ses hôtes et le besoin pour eux d’habiter un vrai village, Limule, notre slime, se rend dans l’état armé de Dwargon. Il y cherche des artisans, des nains, pour apprendre aux Gobelins à construire des maisons. Mais, qualifié d’être inférieur par un ministre, notre pauvre ami a rencontré des problèmes et doit être jugé. De retour chez Les Gobelins, accompagné des nains artisans, il est grand temps de se mettre à construire le village. Mais notre héros va faire d’autres rencontres, va vivre d’autres affrontements qui vont lui octroyer de nouvelles compétences… Deuxième épisode. Cette fois, lu en numérique sur l’application iBook d’Apple. J’avoue qu’avec le forma de l’iPad Pro, la lecture est plus confortable que le livre en format poche. Les dessins sont de belles qualités. Dans ce pays de monstres, il y a même des personnages d’une grande beauté. Notre slime n’est pas au bout de ses surprises et les rencontres qu’il fait le font évolué. Il peut même changer d’apparence et cesser de ressembler à une simple boule de gélatine. Il est toujours aussi populaire auprès§s de ses amis et s’en fait de nouveau. Côté scénario, je trouve que nous n’avançons guère et que... Suite à l’évolution de ses hôtes et le besoin pour eux d’habiter un vrai village, Limule, notre slime, se rend dans l’état armé de Dwargon. Il y cherche des artisans, des nains, pour apprendre aux Gobelins à construire des maisons. Mais, qualifié d’être inférieur par un ministre, notre pauvre ami a rencontré des problèmes et doit être jugé. De retour chez Les Gobelins, accompagné des nains artisans, il est grand temps de se mettre à construire le village. Mais notre héros va faire d’autres rencontres, va vivre d’autres affrontements qui vont lui octroyer de nouvelles compétences… Deuxième épisode. Cette fois, lu en numérique sur l’application iBook d’Apple. J’avoue qu’avec le forma de l’iPad Pro, la lecture est plus confortable que le livre en format poche. Les dessins sont de belles qualités. Dans ce pays de monstres, il y a même des personnages d’une grande beauté. Notre slime n’est pas au bout de ses surprises et les rencontres qu’il fait le font évolué. Il peut même changer d’apparence et cesser de ressembler à une simple boule de gélatine. Il est toujours aussi populaire auprès§s de ses amis et s’en fait de nouveau. Côté scénario, je trouve que nous n’avançons guère et que l’histoire rebondit sans vraiment prendre une seule direction. Beaucoup de nouvelles informations nous arrivent sans savoir si elle serviront la suite de l’histoire. Devant cette confusion que je trouve précoce à ce stade de la série, je suis curieux de découvrir la suite pour savoir où nous allons. Le personnage est toujours aussi gentil, encore une fois, trop peut-être. Je crois que de toute façon, devant ce scénario, nous pouvons abandonner toute logique et y trouver son plaisir dans l’humour qui lui non plus, n’a rien de corrosif ni agressif. Tout le monde il est beau et gentil. C’est un peu la toile de fond de ce manga ou finalement, je crois que la spécialité de maître Limule est d’avaler la méchanceté des « méchants » pour la transformer en gentilles compétences pour aider les « gentils » .Bref, limite mièvre mais pour l’instant, le personnage principal Trieste attachant. En bonus, pour le ferronnier d’art que je suis, il aime et mais en valeur les artisans. Je ne peux « qu’objectivement » adhérer à cette belle idée. Comme pour le premier tome, l’ouvrage se complète par le roman ou un extrait mais je n’ai pas encore compris ce que cela apportait à la série. Vais-je attendre le troisième tome en espérant qu’enfin, l’histoire va vraiment en devenir une ?
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.