Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707194213
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 154 x 240 mm

Pierre Vidal-Naquet, une vie

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 02/01/2020
Pierre Vidal-Naquet aura été l’un des plus grands historiens français contemporains. Entré en histoire avec la guerre d’Algérie, il n’aura cessé ensuite d’être vigilant, aux antipodes des gesticulations médiatiques auxquelles est aujourd’hui trop souvent identifiée la figure de l’intellectuel.
Pierre Vidal-Naquet a été cet enfant qui en mai 1944, à l’âge...
Pierre Vidal-Naquet aura été l’un des plus grands historiens français contemporains. Entré en histoire avec la guerre d’Algérie, il n’aura cessé ensuite d’être vigilant, aux antipodes des gesticulations médiatiques auxquelles est aujourd’hui trop souvent identifiée la figure de l’intellectuel.
Pierre Vidal-Naquet a été cet enfant qui en mai 1944, à l’âge de quatorze ans, a vu disparaître à jamais ses parents, déportés par la Gestapo vers Auschwitz. Il lui a fallu une force vitale exceptionnelle pour transformer cette rupture existentielle en pulsion d’engagement, ancrée chez lui jusqu’à sa disparition en 2006. Animé d’un souci constant de défense de la justice et de la vérité contre les mensonges d’État, il aura été le dernier grand intellectuel dreyfusard du XXe siècle. Incarnant un certain mode d’intervention dans la Cité, il a d’abord cherché à faire la lumière sur la disparition de Maurice Audin en 1957, s’insurgeant avec rigueur contre l’usage de la torture en Algérie – prélude à tant d’engagements ultérieurs. Mais il fut tout autant un grand savant, s’affirmant comme l’un des éminents représentants de l’école d’anthropologie historique qui, avec Jean-Pierre Vernant et Marcel Detienne notamment, a renouvelé le regard sur la Grèce antique.
C’est ce parcours hors norme que restitue ici au plus près François Dosse, en mobilisant une documentation considérable et des dizaines de témoignages originaux, souvent émouvants, toujours instructifs. Au fil de cette traversée du second XXe siècle, on découvrira les multiples facettes d’un intellectuel attachant, parfois lunatique, toujours passionné. Il s’est notamment engagé contre l’émergence du négationnisme, pourfendant les arguments de ceux qu’il appelait les « assassins de la mémoire ». Taraudé par son identité d’intellectuel français et juif, soucieux à la fois de l’existence d’Israël et condamnant sa politique au nom d’une conscience diasporique, il a vécu sa judéité comme un conflit intérieur.
Sa vigilance nous manque. Revivre son parcours dans cette biographie est une leçon de vie pour le présent.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707194213
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

Historien des idées et brillant biographe (de Michel de Certeau, Gilles Deleuze et Félix Guattari ou Cornélius Castoriadis entre autres), François Dosse retrace ici, dans un style allègre, les étapes de la vie de Pierre Vidal-Naquet, ses recherches novatrices sur la Grèce ancienne (aux côtés de Jean-Pierre Vernant, Nicole Loraux ou Marcel Detienne) et, surtout, ses nombreux engagements politiques. [...] Cette biographie manquait et François Dosse vient heureusement rappeler ici le rôle fondamental qu'a pu jouer cet immense historien, engagé et persuadé, qui « aura évité tout regard mélancolique sur le passé, se tournant toujours résolument vers l ’avenir ». Un type d'intellectuel dont la capacité d’indignation et surtout de réactivité manque, de nos jours, au débat public. On ne peut ainsi que souscrire à la conclusion du biographe : depuis la disparition de Pierre Vidal-Naquet en 2006, nous pâtissons assurément de « la perte d’une vigie »...
Olivier Doubre / Politis

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tricape Posté le 25 Septembre 2020
    Cette biographie rend hommage à un éminent historien français par un initiatique et grand voyage dans la vie universitaire, politique et intellectuelle française de la seconde partie du XXe siècle. Français, juif, athée, penseur et homme de gauche, Pierre-Vidal Naquet est une grande figure du milieu des historiens français. Féru de Grèce antique, il aurait pu œuvrer dans d’obscurs amphithéâtres universitaires et n'en sortir que pour s’insurger contre la disparition programmée de l'enseignement des langues dites mortes. Mais non ! Très fortement impliqué dans la vie de son monde contemporain, cet historien rigoureux, pourfendeur du négationnisme, avocat des victimes de ce qu'il considérait être des erreurs judiciaires, dénonciateur public de la torture pratiquée pendant la Guerre d'Algérie, instigateur de nombreux comités de défense, signataire d'innombrables pétitions et autres lettres ouvertes, lecteur insatiable du Monde dont il est également un fidèle correcteur bénévole, Pierre Vidal-Naquet force le respect par son intransigeante rigueur et son engagement multi-directionnel en faveur de la justice et de la vérité. Sa vie (1930-2006) est marquée dès le début par l'arrestation de ses parents et leur déportation sans retour pour Auschwitz-Birkenau en mai 1944. Très brillant élève, Pierre... Cette biographie rend hommage à un éminent historien français par un initiatique et grand voyage dans la vie universitaire, politique et intellectuelle française de la seconde partie du XXe siècle. Français, juif, athée, penseur et homme de gauche, Pierre-Vidal Naquet est une grande figure du milieu des historiens français. Féru de Grèce antique, il aurait pu œuvrer dans d’obscurs amphithéâtres universitaires et n'en sortir que pour s’insurger contre la disparition programmée de l'enseignement des langues dites mortes. Mais non ! Très fortement impliqué dans la vie de son monde contemporain, cet historien rigoureux, pourfendeur du négationnisme, avocat des victimes de ce qu'il considérait être des erreurs judiciaires, dénonciateur public de la torture pratiquée pendant la Guerre d'Algérie, instigateur de nombreux comités de défense, signataire d'innombrables pétitions et autres lettres ouvertes, lecteur insatiable du Monde dont il est également un fidèle correcteur bénévole, Pierre Vidal-Naquet force le respect par son intransigeante rigueur et son engagement multi-directionnel en faveur de la justice et de la vérité. Sa vie (1930-2006) est marquée dès le début par l'arrestation de ses parents et leur déportation sans retour pour Auschwitz-Birkenau en mai 1944. Très brillant élève, Pierre échoue cependant à intégrer Normale Sup, mais il devance les normaliens à l'agrégation d'Histoire. Son parcours universitaire et ses rencontres l'orientent rapidement vers l'histoire de la Grèce antique. En même temps, il suit de près la guerre franco-algérienne et dénonce publiquement la torture, qu'elle soit pratiquée par l'armée française au nom de la raison d’État ou, plus tard, par le pouvoir algérien dans les sombres années quatre-vingt-dix. Il s’oppose également violemment à la guerre du Vietnam. Très attentif à la question juive, il dénonce les excès de l’État d'Israël (guerre du Liban 1982) et défend les droits des Palestiniens, ferraille avec Bernard-Henry Lévy, dévore une quantité astronomique d'ouvrages (il est un des chroniqueurs réguliers du Monde des Livres), s'appuie sur son hypermnésie pour clouer le bec à ses protagonistes, etc. etc. Bref, ce n'est pas à cet universitaire que l'on peut faire le reproche de rester couché sur son nuage. Non, il s'implique personnellement dans de très nombreux dossiers au point que son nom a été un moment évoqué pour être le candidat de la gauche aux élections présidentielles ! Cette biographie (pavé de plus de six cents pages fort serrées), n'est pas strictement chronologique, mais est organisée autour de grands thèmes : les épreuves, le combat moral contre la guerre et la torture, l’approche originale de la Grèce antique, la judéité en France et l'engagement dans la Cité. Le style de l'auteur, la construction même de l'ouvrage, le soin extrême et permanent de citer les sources utilisées font immanquablement penser à une œuvre d'universitaire, presque à une thèse. François Dosse (historien et épistémologue, spécialiste de l'histoire intellectuelle) conserve une distance respectueuse avec son sujet ; on sent qu'il est impressionné, mais s'attache en même temps à ne pas déformer la figure qu'il peint plus par les faits (abondants) que par les traits du caractère de l'homme. En cela il s’approche de l’attitude même de Pierre Vidal-Naquet : respecter les faits. Si, devant l’ampleur de la tache, l’envie vous prenait de sauter par-dessus la partie de la biographie consacrée au rôle joué par Pierre Vidal-Naquet dans l’approche moderne de l’histoire de la Grèce antique, vous feriez une erreur dont vous vous rendriez compte dans les chapitres ultérieurs, car c’est précisément, combinée avec le martyre de ses parents, sa fréquentation de l’agora et de l’émergence de la démocratie qui éclaire tous ses combats contre l’imposture et l'injustice. Ô comme l'envolée de Chateaubriand à propos de l'historien convient pour dire l'importance de Pierre Vidal-Naquet : « Lorsque dans le silence de l’abjection, l’on n’entend plus retentir que la chaîne de l’esclave et la voix du délateur ; lorsque tout tremble devant le tyran et qu’il est aussi dangereux d’encourir sa faveur que de mériter sa disgrâce, l’historien paraît, chargé de la vengeance des peuples. »
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !