Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Théâtres du monde
Fabriques de la nature en Occident
Collection : SH / Terrains philosophiques
Date de parution : 28/03/2024
Éditeurs :
La Découverte
Nouveauté

Théâtres du monde

Fabriques de la nature en Occident

Collection : SH / Terrains philosophiques
Date de parution : 28/03/2024
Une machine organisant l’intégralité des savoirs, une île entièrement contrôlée par les techniques humaines, une théorie expliquant tout ce qui semble incompréhensible : les inventions des premiers modernes sont des... Une machine organisant l’intégralité des savoirs, une île entièrement contrôlée par les techniques humaines, une théorie expliquant tout ce qui semble incompréhensible : les inventions des premiers modernes sont des tentatives de totalisation, des dispositifs matériels ou spéculatifs pour tenter de saisir ce qui nous échappe – les puissances de... Une machine organisant l’intégralité des savoirs, une île entièrement contrôlée par les techniques humaines, une théorie expliquant tout ce qui semble incompréhensible : les inventions des premiers modernes sont des tentatives de totalisation, des dispositifs matériels ou spéculatifs pour tenter de saisir ce qui nous échappe – les puissances de la nature, la multiplicité des êtres.
Mettre le monde au creux de sa main, dans sa pensée ou sur une scène sont des manières de ramener l’immense à notre mesure. Confrontés à un monde qui n’a plus ni bornes ni centre, les philosophes, artistes et savants du XVIIe siècle inventent des petits théâtres pour échapper au vertige. Dans des lieux imaginaires ou réels, ils fabriquent la « nature » – cette singulière conception d’une scène séparée de la scène humaine, peuplée de forces incontrôlables qu’il faut apprivoiser, imiter, voire maîtriser pour pouvoir ensuite les mettre au service des puissants. C’est là que s’invente en partie l’étrange cosmologie des modernes.
En observant l’intrication étroite entre les scènes esthétiques, scientifiques et politiques au tournant du XVIe et du XVIIe siècle, cette enquête envisage la rupture de la modernité occidentale et son épuisement à partir de quelques-uns de ses lieux et artefacts. La Terre reste insaisissable sans les outils, organon, images, scènes et récits que nous ne cessons de fabriquer. On peut aujourd’hui tenter de les réinterpréter, non comme les responsables de nos dérives anthropocéniques, mais comme des petits mondes clos pour tenter d’habiter le chaos du monde.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348082887
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 135 x 220 mm
EAN : 9782348082887
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 135 x 220 mm

Ils en parlent

Comment faire entrer le monde dans un théâtre ? Telle est la question que se pose Frédérique Aït-Touati, et à laquelle elle répond de deux manières qui se complètent. (...) L’ouvrage de l’historienne est passionnant, mais il le devient encore plus quand on le met en parallèle avec le travail de la metteure en scène. Car avec la trilogie coécrite avec Bruno Latour, et qu’on a pu voir donnée au théâtre de Chaillot, elle se trouve dans une situation qui ressemble à celle nos aïeux : figurer sur scène une nouvelle cosmogonie, qui n’est plus celle des Modernes, mais celle qui naît de l’« hypothèse Gaïa », l’idée que notre planète ne serait plus seulement un décor dans lequel les vivants s’insèrent, mais un système qu’ils participent à fabriquer.
 
Xavier de La Porte / Le Nouvel Obs
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés