Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Ximénès Doudan (1800-1872), « Une perle inconnue »
suivi d'un choix de lettres
Collection : Biographies
Date de parution : 22/02/2024
Éditeurs :
Perrin
Nouveauté

Ximénès Doudan (1800-1872), « Une perle inconnue »

suivi d'un choix de lettres

Collection : Biographies
Date de parution : 22/02/2024
« Une perle inconnue », disait de lui François Guizot. En ouvrant la coquille bien fermée, on découvre en effet une société, une écriture, une personnalité extraordinaires.
En 1876 parurent quatre volumes de Mélanges et Lettres, portant le nom de Ximénès Doudan. Pour Henry James, Barbey d’Aurevilly, Amiel et tant d’autres, ce fut une révélation, qu’il fallut... En 1876 parurent quatre volumes de Mélanges et Lettres, portant le nom de Ximénès Doudan. Pour Henry James, Barbey d’Aurevilly, Amiel et tant d’autres, ce fut une révélation, qu’il fallut d’urgence rééditer. On évoqua Mme de Sévigné et Saint-Simon. Proust s’empara de l’auteur, qui donna à Swann certains de ses traits.... En 1876 parurent quatre volumes de Mélanges et Lettres, portant le nom de Ximénès Doudan. Pour Henry James, Barbey d’Aurevilly, Amiel et tant d’autres, ce fut une révélation, qu’il fallut d’urgence rééditer. On évoqua Mme de Sévigné et Saint-Simon. Proust s’empara de l’auteur, qui donna à Swann certains de ses traits. Puis le silence se fit, et Doudan emporta son mystère. Quel personnage pourtant ! Esprit comparable à Voltaire pour Victor Cousin, « directeur des consciences littéraires » (notamment féminines) pour Sainte-Beuve, Doudan, modeste pion de lycée venu de Douai, fut bientôt apprécié du milieu intellectuel et politique qui fréquentait le salon libéral de la duchesse de Broglie, fille de Mme de Staël, et du duc Victor, futur président du Conseil de Louis-Philippe, qui l’avaient recruté comme précepteur et dont il devint l’ami et le confident de la famille durant plus de quarante ans. Infatigable épistolier, il décrit avec lucidité et humour la société parisienne, dont des figures de proue comme Guizot, Rémusat, Mérimée, Tocqueville devinrent des proches, commente l’actualité culturelle et politique, de la mort de Louis XVIII jusqu’à la Commune, juge sans ménagement les livres qui paraissent, et qu’il a tous lus, et leurs auteurs, qu’il connaît pour certains : Kant, Stendhal, Balzac, Hugo, Lamartine, F. Cooper, Musset, Flaubert, G. Sand, Renan… tous y passent, dans un style éblouissant.
Laurent Theis reconstitue la destinée de ce « célibataire de l’art », qui dissimula jalousement sa vie privée, et dresse un portrait sensible du personnage dans son environnement d’une richesse exceptionnelle. Suit une sélection de lettres, pour certaines inédites, choisies pour la variété des sujets abordés, leur importance historique, leur qualité littéraire et leur substance humaine, toutes soigneusement annotées.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262104566
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 210 mm
EAN : 9782262104566
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 210 mm
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !