Lisez! icon: Search engine
Par Cherche midi, publié le 25/02/2021

"Affamée" : truculent portrait d'une Amérique en peine

Premier roman d’une rare acuité, Affamée de Raven Leilani suit les pérégrinations et réflexions d’une jeune afro-américaine qui tente de se faire une place dans la tentaculaire New York. Un livre à la narration crue et désopilante qui s’interroge sur une jeunesse en plein tourment face à une ubérisation effrénée.

Publié dans la collection Vice caché du cherche midi, le premier roman de l’autrice américaine Raven Leilani a de quoi secouer ce début d’année littéraire. Plébiscité par Zadie Smith – rien de moins –, il s’est classé parmi les meilleures ventes du New York Times dès sa sortie aux États-Unis, fait peu étonnant puisqu’il s’agit d’une véritable révélation, de ces ouvrages qui vous visitent et s’ancrent en vous durablement. Si Raven Leilani s’était déjà illustrée avec des textes courts dans les prestigieuses revues Granta, McSweeney's et Conjunctions, Affamée confirme un talent brut, une prose nourrie de mille émotions et références.

Son personnage principal, Edie, une jeune afro-américaine, tente de se faire une place dans le milieu de l’édition new-yorkais mais il semble toujours exister quelqu’un de plus « respectable » ou de plus « blanc » pour obtenir le poste. Sa vie sentimentale est au point mort quand elle rencontre Eric, un homme bien plus âgé avec lequel elle va vivre une relation passionnelle peu commune, au point de rencontrer sa femme et sa fille et de s’installer avec eux. À partir de ce postulat singulier, Raven Leilani tricote des personnages complexes, hors des codes dans lesquels on voudrait les circonscrire, et des situations où règnent le malaise et l’absurde.

L’autrice américaine – dont la formation en arts visuels et les expériences de petits boulots rocambolesques ont clairement inspiré ce roman – convoque une écriture presque animale, férocement imagée, pour dresser un portrait aussi nu que possible de son héroïne. En proie aux plus vives émotions face à l’implacable monde du travail et à la difficulté de s’attacher véritablement à l’autre dans une société ubérisée, celle-ci se montre d’une folle humanité et révèle une vie intérieure qui frémit, s’exalte, se terrifie… et s’interroge, inlassablement. Dans le rapport qu’Edie entretient à son corps tient une réflexion pénétrante sur le désir, la jeunesse, la race et le processus créatif. Un tour de force aussi épatant que libérateur.


Affamée
Edie, jeune Afro-Américaine, a décroché un poste dans l’édition, mais il semble toujours y avoir quelqu’un de plus respectable ou de plus « blanc » prêt à prendre sa place. Côté sexe, sa vie est assez débridée, mais sentimentalement les résultats ne sont guère satisfaisants. Or voilà qu’elle rencontre – par Internet – Eric, un homme blanc plus âgé qu’elle, avec qui elle entame une aventure aussi torride qu’ambiguë. Elle fait bientôt la connaissance de son épouse, qui lui propose de venir habiter chez eux pour s’occuper de leur fille adoptive, une adolescente afro-américaine un peu perdue dans ce milieu huppé.
La cohabitation – floue, sous tension – va exacerber les conflits latents, et générer des situations pour le moins inhabituelles, sur fond de séduction et d’incompréhension.

Avec ce premier roman aussi sulfureux que dérangeant, Raven Leilani dresse un tableau acerbe des liens sociaux et raciaux dans l’Amérique contemporaine, où tabous et fantasmes mènent la danse.

« Raven Leilani a écrit un livre aussi audacieux que drôle sur le fait d’être jeune aujourd’hui. C’est brutal – et c’est brillant ! » Zadie Smith
 
« Race, capitalisme, mort et désir : tout cela entre en collision dans ce qui est assurément le meilleur premier roman de l’année ! » The Huffington Post

Cherche midi
Cherche midi

Lisez maintenant, tout de suite !