Lisez! icon: Search engine
Par Bouquins, publié le 07/07/2021

La Rentrée littéraire Bouquins 2021

Découvrez les quatre romans qui composent la rentrée littéraire de Bouquins ! 

Le mot de l'éditeur

« En quarante ans d’existence, Bouquins est devenu la « bibliothèque idéale de notre temps ». Dans cette maison vouée à la connaissance et au plaisir, les grands classiques fraternisent avec les romans populaires, les introuvables avec les épais dictionnaires.

En 2021, Bouquins propose pour la première fois à ses lecteurs sa rentrée littéraire. Fidèle à sa tradition, entre curiosité, audace et goût du savoir, Bouquins entend aujourd’hui publier des oeuvres de fiction qui sont le reflet de notre époque, de sa vivacité, de ses nouveautés, et des clins d’oeil faits au passé.

De Buenos Aires à Vienne, du récit d’apprentissage à l’épreuve du deuil, ces livres ont en commun d’être les compagnons de nos voyages intérieurs, et plus lointains. Empruntant les itinéraires labyrinthiques
de notre monde et de nos sentiments, ils parleront à chacun de nous comme de plusieurs voix dont l’écho persistera après que nous les aurons refermés.

Il en va de la lecture comme des voyages ; le temps passe, et il en reste toujours quelque chose. »

 

Consultez notre livret de présentation ICI

Traverser la foule
Un jour comme un autre de décembre, Dorthée se confronte à l'indicible : le suicide de son mari, qui la laisse seule avec deux petites filles face à un gouffre d'incompréhension.
Tout ce qui entoure la mort est pénible, long, compliqué. Il faut attendre, répondre à des questions. Mais le deuil donne aussi le droit de s'affranchir des conventions. Dorothée veut qu'il éclate à la face du monde, elle veut rester qui elle est, une femme qui jouit. Pas seulement une veuve et une mère, mais une femme libre avec son imaginaire et son grain de folie. Alors, passés le choc, la colère et la doueur, elle prend ses émotions et ses enfants sous le bras, qui l'épuisent et la comblent. Les fantômes, elle les brûle.

Ecrit dans l'urgence de la peine avec la grâce des âmes sensibles, Traverser la foule balance entre le réalisme, le rock et la poésie. Aussi drôle qu'émouvant, il s'en dégage une force inouïe, qu'on peut aussi bien nommer la joie ou la vie.

Triptyque argentin
Mêlant trois histoires distinctes à travers une seule enquête romanesque, ce périple au coeur de Buenos Aires, de 1939 à nos jours, gravite atour d'un même motif : la distance, la fuite, la disparition.

Le dernier tournant se situe dans le milieu des collaborationnistes de France partis s'exiler en Argentine. Il retrace les tribulations d'un acteur français de deuxième zone, Roger Coquillard, qui essaie de se reconstruire une vie, à défaut d'une carrière, dans cette capitale étrangère où rôdent toutes sortes de menaces.

Gambit l'argentin raconte l'improbable confontration entre des joueurs d'échecs juifs arrivés à Buenos Aires en août 1939 et les "rescapés" du nazisme à l'issue de la guerre, débarqués sous de fausses identités.

La visite raconte les péripéties d'un homme tenu pour mort après la chute de la junte militaire argentine en 1983. Il est traqué pour les exactions qu'il a commises dans un centre de détention de la police de Cordoba. Son fils est mêlé à l'affaire pour l'avoir aidé à disparaître après avoir pris une part active à ses actes criminels.

Entre réalisme et baroque, raison et folie, Jordi Bonells livre un récit fascinant sur les jeux de l'ironie du destin des hommes.

Fatum
« Le bain avait lieu une fois par semaine au moins, pendant des années, le temps pour Didier d’entrer dans une connivence particulière, en intelligence profonde et durable avec sa sœur de sept ans son aînée à l’influence confirmée, de s’imprégner de l’amour passionnel sous l’emprise duquel il se trouvait. »
 
Didier est fasciné par sa sœur aînée, Françoise, dont l’extravagance sature le cocon familial. Ses crises de folie, ses jeux malsains et ses accès de démence se multiplient, et Didier devient la victime de ses délires glaçants.
Lorsque le comportement de Françoise devient invivable, les parents se résolvent à l’écarter du foyer familial, dans un silence gêné et douloureux. Didier perd sa sœur et peine à se relever de cette disparition soudaine. L’arrivée d’un petit frère, Pascal, ne fera qu’entretenir la pesanteur de ce qui est tu.
Adulte, Didier réussira brillamment sa carrière universitaire. Pourtant, jamais tout à fait présente, jamais tout à fait absente, la figure de cette sœur le hante, et sa vie amoureuse ne semble qu’une scène où se rejouent les schémas invariables d’un désir contraint.
Dans Fatum, roman psychanalytique intense, porté par une plume puissante et sensuelle, Pascal Herlem parvient à mettre des mots sur le poids et la fatalité d’un récit familial, dont l’écriture semble l’unique issue. 

Les Insuffisances du cœur
Alma grandit dans une maison hors du temps où règnent les non-dits. De ses parents, taciturnes et effacés, elle ne sait que peu de choses. Sous le vernis d’un foyer bien organisé, Alma ressent des failles. Au rythme des repas dominicaux, en présence d’un grand-père ancien combattant au corps meurtri par les séquelles de la guerre, la petite-fille perçoit autant d’échos d’un conflit qu’elle n’a pas connu et qui fi nit par s’inscrire dans sa propre chair.
Alma devient dessinatrice et rencontre un photographe, Friedrich, marqué lui aussi par une relation difficile avec son histoire familiale. Le couple donne naissance à Emil, un enfant qui souffre d’une maladie génétique rare : il est incapable de ressentir la douleur. Une notion qui lui restera étrangère, lui qui s’identifie aux super-héros, et autres êtres fabuleux de ses jeux d’enfant, habité par un sentiment d’invincibilité. Comme les deux faces inversées d’une même histoire, Emil et son arrière-grand-père, chacun marqué par sa propre infirmité, ont en commun d’être enfermés dans un monde qui les sépare de la vie ordinaire et des autres.
Entre précision incisive et poésie fantastique, Valerie Fritsch éclaire d’une lumière crue cet abîme insondable que l’Histoire peut creuser entre les générations.

Bouquins
Bouquins